AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Robinson Crusoé et Vendredi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Robinson Crusoé et Vendredi...   Mer 12 Sep - 12:01


Tout se passe sur une plage, alors que Shygana paressait tranquillement au soleil. La brise était douce, les rayons du soleil caressaient le visage du démon, dont les mains soutenaient la nuque, allongé dans le sable. Une fille s'approcha de lui, silencieusement, les cheveux d'un rouge flamboyant qui dansaient grâce au vent tel une flamme. La jeune femme semblait vouloir s'approcher de Shygana le plus discrètement possible, sûrement pour le surprendre. Mais celui-ci semblait l'avoir aperçu car il éleva la voix à son attention

J'pourrai jouer du swing en me basant sur ton rythme cardiaque...

Elle stoppa nette, le visage exprimant sa frustration de n'être toujours pas arrivé à le prendre par surprise.

Un jour j'y arriverai! On a pleins de choses à faire. Allez, lève-toi Shygana...

Shygana ouvrit les yeux lentement... Ce doux souvenir de sa jeunesse lui était apparu en songe. Il sentait le sable contre sa joue et son torse. Il ne portait pas de chemise, puisqu'il n'en portait pas au moment du naufrage. Peu à peu il retrouva ses esprits. Le naufrage, le Kraken, le Calypso... tout le revenait.
Alors qu'il se releva, il se dirigea vers la mer pour enlever le sable sur lui, et jeter un rapide coup d'oeil dans les alentours.
La plage était déserte, et juste devant celle-ci se tenait une chaîne de montagnes. Cette île aux allures paradisiaques rappelait à l'infirmier l'île sur laquelle il avait grandi. Bref, il fallait avant tout chercher les survivants, à ce stade inutile de laisser ses pouvoirs qu'il considérait comme mineur sans utilité. Il replia légèrement le dos et... rien. Il essaya à nouveau de faire apparaître ses ailes, mais sans résultats. Puis il tenta d'absorber l'énergie que lui apportait une vague, mais il fut simplement déséquilibré.
Pas de pouvoirs... Pourquoi?
Shygana scruta les alentours à nouveau, cherchant peut-être un éventuel signe de la raison de son omission de capacités.Assez désavantageux pour la plupart, mais n'oublions pas que notre cher infirmier sait parfaitement se débrouiller sans, malgré un certain désavantage.
Le démon commença à longer la plage, chercher ne serait-ce un rescapé qui pourrait l'aider à retrouver les autres.
A chaque pas, une personne de plus venait hanter ses pensées: les élèves, les autres professeurs, la bibliothécaire... Serait-il possible qu'ils soient eux aussi sur cette île? Mais toute cette réflexion fut interrompu par deux choses: la première, celle d'une silhouette non loin de lui, un élève qu'il avait déjà croiser dans les couloirs, mais sans plus. La seconde chose, est un cri, un cri provenant des montagnes. Mais il ne s'agissait pas d'un cri "humain", on aurait plutôt dit un rugissement sourd. Ils n'étaient pas tous seuls sur ce petit caillou...
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Jeu 13 Sep - 16:50

Un bateau, en sombrant, ça fait des vagues, surtout quand il y a une énorme bestiole pas contente à côté qui a tendance à balancer ses tentacules dans tous les sens.
Ainsi, alors qu'il s'éloignait du bateau, une quantité invraisemblable de vagues de tailles respectables commençaient à jaillir. Ainsi Noïd, qui avait eu l'heureuse idée de balancer une armoire à la flotte pour monter dessus avait la furieuse impression d'être en haute montagne en train de faire une expérience assez extrême du canyoning.
Bon, au moins, il était plus au sec que la majorité des gens autour du bateau. Jusqu'à ce qu'il se prenne une vague d'intensité qu'il trouvait comparable à un bébé tsunami, qui projetta son embarcation de fortune en avant. Noïd ne voyait pour ainsi dire strictement plus rien, entouré par cette énorme quantité d'eau salée qui l'empêchait d'ouvrir les yeux, et qui lui permit juste de hurler un « BLOUB ! », assez représentatif de la situation dans laquelle il se trouvait.
Tout à coup, il entendit un énorme fracas, tandis que son armoire semblait percuter quelque chose de dur, manquant d'exploser au passage, et que lui fut projeté en avant, se mangeant en pleine tête une surface pierreuse, et de chuter dans ce qui lui sembla être du sable.

- « Ouie... », fit le déchu en se redressant, et en grattant sa tête. Merde, ou est-ce qu'il avait atterit, encore ?

Noïd, passablement interloqué, regarda les alentours. Il y a quelques secondes, il se trouvait en mer, et maintenant, il se trouvait sur une petite plage, avec une énorme montagne à côté. Ah, d'accord...
L'ange aux cheveux blancs considéra, vaguement blasé, l'énorme montagne qui portait l'exacte trace de son corps à la base.
C'était pour ça qu'il avait eu si mal. Après tout, une montagne, ça faisait assez mal quand on y penses, surtout quand on se la prend de plein fouet.
Avec un vague air dépité, Noïd considéra son armoire, plantée à la verticale dans le sable de l'île. Mine de rien, le bébé tsunami avait de la force pour projeter comme ça une armoire et son occupant.
Bon, il n'avait qu'à s'envoler, et il pourrait au moins voir ou il était...
Il se concentra, et fit jaillir ses ailes, avant de s'envoler d'une pression des pieds.
Ou plutôt essaya.
Car certes, il sauta, mais ce fut seulement une fois en l'air qu'il se rendit compte que ses ailes n'étaient PAS la, et il atterrit une fois de plus dans le sable, tête la première.

- « Monde de merde... »

Bon, nouvelles source de problèmes, il ne pouvait pas utiliser ses capacités. Génial... adieu les patates chargées en énergie, et les voyages dans le ciel.
Il ne lui restait que sa force physique, certes franchement supérieure à la normale, et c'était tout.
Bah après tout, on s'en foutait, rien que sa force physique pure lui permettait de latter pas mal de choses, et c'était marrant d'imaginer qu'il devrait s'en sortir avec seulement des moyens conventionnels.
Noïd considéra les alentours. Sur le sable, il y avait des traces de grosse bestiole que l'on pouvait considérer comme potentiellement dangereuse, alors mieux valait éviter de rester sans défense. Le déchu chercha un truc qui pourrait lui servir d'arme, mais ne trouva pas grand chose.
Ouais, sur une plage en même temps... Jusqu'à ce que son regard se porte sur l'armoire, toujours fièrement plantée dans le sable. Ah ouais, tiens.
Il s'en approcha, et s'arc-boutant, arracha une des deux portes de l'armoire. Bon, c'était pas non plus folichon, mais c'était mieux que rien.
Cela fait, il s'avança un peu, et regarda encore une fois autour. Ah tiens, il était pas seul.

Il s'avança vers la silhouette, qu'il mit quelques secondes à reconnaître. L'infirmier, qu'il avait déjà vu quelques fois pendant un de ses innombrables séjour à l'infirmerie.
Il s'en approcha, et dit simplement :

- « Bonjour, je sais pas ce qu'on fout ici, mais ça me semble être le bordel... Bref, Noïd Ochita, enchanté. »

Il changea son arme provisoire de main, le temps de serrer solennellement la main de l'homme dont il avait oublié le nom.
Revenir en haut Aller en bas
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Jeu 13 Sep - 19:28

Son nouveau compagnon avait en main... une porte d'armoire. Peut-être un objet de valeur sentimentale qui sait. En tout cas, lorsqu'il lui tendit la main, Shygana la serra pour dire bonjour.

Bonjour, je sais pas ce qu'on fout ici, mais ça me semble être le bordel... Bref, Noïd Ochita, enchanté.


Evidemment que c'était le bordel... Des animaux apparemment géants, des bruits étranges, et deux hommes seuls face à l'adversité. L'infirmier continua les présentations:

Moi de même. Appelle moi Shygana

Inutile de rester dans le formalités à l'appeler par son nom de famille, au point où ils en étaient, ça ne les aiderait pas à survivre. Il continua son chemin vers l'armoire, une source de bois, c'est très utile. Il s'adressa à Noïd à nouveau:

Il faut continuer de trouver les éventuels rescapés, et se regrouper. Je suppose que tu ne peux pas non plus utiliser tes pouvoirs

Si Noïd gardait une certaine force, Shygana quant à lui était comme un humain, mais un humain qui sait se débrouiller dans ce genre de situations. Continuant d'observer la montagne qui se dressait à eux, scrutant les arbres qui poussaient sur cette montagne, d'ailleurs il était étonné par la variété des plantes qu'il voyait de là. Mais il réfléchissait surtout à comment survivre. Vu qu'ils rencontreraient certaines bestioles, le démon et l'ange déchu devraient se préparer. Noïd avait déjà sa porte, il ne restait qu'à Shygana de trouver une arme. Et puis il fallait trouver à manger aussi, peut-être des fruits.
Shygana fracassa l'armoire d'un coup de pied, récupérant les morceaux de bois, et disposa ceux-ci sur le côté en prenant bien soin de les placer selon leur dimensions. Il répéta ce petit manège jusqu'à ce que qu'il ne reste plus rien du meuble, jetant à quelques moments sur la flore immense.

Tu vois l'arbre là-bas?

Et il désigna à l'aide d'une planche brisée et pointu de l'armoire un arbre, choisi avec soin

Peux-tu me ramener les branches? il m'en faut une qui fasse plus d'un mètre, et d'autres pour faire un feu. Il faut profiter qu'il fasse jour pour éviter de se faire remarquer par les "habitants" de cette île. Et si tu peux me trouver quelques fruits, et un caillou le plus coupant possible.

Bon, les branches pour le feu OK, les fruits aussi, mais la branche de plus d'un mètre et un caillou... A quoi pensait notre homme?
Il s'attarda un moment sur le sol, fixant son ombre du regard... Apparemment il était bientôt midi, si du moins ils étaient toujours sur la Terre. Après un Kraken après tout, pourquoi pas avoir atterri dans un monde parallèle.
Shygana se dirigea dans l'eau avec sa planche aiguisée, cherchant à attraper un repas. Quelques poissons vaguaient ici et là. Il continua d'avancer, l'eau lui arrivait presque qu'à la taille. Observant bien le mouvement de son futur dîner, prenant en compte le phénomène de réfraction dans l'eau, et attendant patiemment le bon moment, il planta son morceau d'armoire en pleine chair du poisson. Celui-ci se débâtit quelques secondes au bout du "harpon" avant de s'immobiliser. L'infirmier le retira de son arme, et le garda dans l'autre main, avant de prendre à nouveau un autre poisson.

Il revint sur la plage avec son butin, le brandissant victorieux. Il y avait de quoi faire deux repas chacun, peut-être pas de quoi exploser les estomacs mais une légère satiété suffirait.

Si jamais j'arrête de travailler au lycée, j'pourrai toujours me recycler en pêcheur.


Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Ven 14 Sep - 6:36

Shygana, hein ? Ouais, à la réflexion il croyait bien déjà avoir entendu ce nom-la, probablement à l'infirmerie. Son collègue de galère se dirigea vers l'armoire, tout en lui demandant s'il pouvait utiliser ses pouvoirs.

- « T'as vu juste, je peux rien faire pour tenter de m'enfuir. »


Regardant l'infirmier fracasser son armoire avec un bref pincement au cœur en songeant que c'était probablement cet objet qui lui avait permis de survivre, il suivit les instructions de son partenaire et alla proprement réduire des branches en charpie, jusqu'à avoir un tas de bois assez conséquent, composé de débris d'armoire et de branches cassées.
Il en avait juste mis une de côté, assez longue et large, selon les instructions de l'autre, ainsi qu'un caillou qu'il avait fracassé contre la montagne, afin de conserver un côté pointu et par conséquent coupant. Et pendant que Shygana allait pêcher, il longea la plage, cherchant les quelques arbres fruitiers qui pouvaient potentiellement s'y trouver. Ah, un bananier, ça devrait faire l'affaire.

Maudissant le fait de ne pas pouvoir s'envoler, il y grimpa et, à forces de contorsions, réussit à décrocher un régime de bananes qu'il rapporta au camp. Les poissons étaient déjà en train de cuire, aussi une petite vingtaine de minutes plus tard, les deux hommes purent avoir l'estomac, à défaut d'être bien rempli, qui ne les faisait plus souffrir.

- « Hum... C'était bon, mais faut faire gaffe. La fumée était visible de loin, et mine de rien, l'odeur de poisson grillé ça se sent de loin, donc, on devrait éviter de s'attarder la trop longtemps, tant pis pour la sieste digestive... »

L'ange déchu se redressa, et fit quelques étirements, avant de s'approcher de la montagne et de tenter d'y grimper. Apparemment, l'escalade ne serait pas trop difficile, même pour deux novices comme eux... Il descendit d'un bond, et rejoignit son camarade.
Noïd coinça sa porte d'armoire dans son dos, utilisant ses vêtements comme il le pouvait puis dis à Shygana :

- « Il y a un chemin de montagne un peu plus haut. Donc si on grimpe jusque la, ensuite ça devrait être plus simple de monter... Bon, après, je sais pas si t'as le vertige, mais je pense qu'au moins, si on grimpe, de la haut on aura une meilleure vue et ça sera plus simple de savoir quoi faire. »

Le déchu regarda les alentours. Ouais, d'ici on ne voyait rien, donc mieux valait prendre de la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Sam 15 Sep - 17:39

Une fois le feu allumé et pendant que le poisson cuisait, Shygana partit à son tour chercher un arbre, mais un arbre particulier, un latanier rouge (non, cet arbre n'est pas rouge xD). Une fois trouvé, il arracha les feuilles pour les ramener. Ce qui est pratique sur ce type de feuilles, c'est que les nervures sont parallèles, ce qui fait qu'on peut très facilement les séparer en plusieurs morceaux de ficelles. Une fois ceci fait et la ficelle légèrement tressée pour donner un fil plus résistant, il prit le caillou et commença à l'attacher à la branche qu'il avait quémander auparavant, se fabriquant donc une lance de fortune. Une fois fini, l'infirmier et son compagnon mangèrent le poisson, en silence. Chacun voulait entendre le moindre son suspect qui témoignerait de l'approche d'un monstre. Une fois fini, Noïd se redressa, et s'étira légèrement.

« Hum... C'était bon, mais faut faire gaffe. La fumée était visible de loin, et mine de rien, l'odeur de poisson grillé ça se sent de loin, donc, on devrait éviter de s'attarder la trop longtemps, tant pis pour la sieste digestive... »

Ca tombait bien, Shygana ne dormait jamais. En fait lorsqu'on le voit "roupiller" que ce soit dans son bureau ou un peu n'importe où, il ferme simplement les yeux. C'est sa manière à lui de laisser reposer le cerveau.
Se levant à son tour, l'infirmier éteignit le feu avec le sable, et se munit de son arme qu'il accrocha à son dos avant de partir au pied de la montagne. Noïd semblait pressé de grimper, alors que Shygana observait avec attention la rempart à escalader, tout en s'étirant les bras.

« Il y a un chemin de montagne un peu plus haut. Donc si on grimpe jusque la, ensuite ça devrait être plus simple de monter... Bon, après, je sais pas si t'as le vertige, mais je pense qu'au moins, si on grimpe, de la haut on aura une meilleure vue et ça sera plus simple de savoir quoi faire. »

Shygana hocha la tête. Il n'aimait pas trop parler, et préférait dire les choses les plus utiles, ou du moins essentielles. C'est alors que l'ange et le démon commencèrent à grimper. Shygana avait quant à lui un peu plus d'aisance, en 3000 ans de vie il avait eu le temps de pratiquer toute sorte d'activité, sans compter que pour son ancien travail, la forme physique -et aussi mentale- était le be-à-ba. Il pensait à jeter tout de même un coup d'oeil sur Noïd, qui s'en sortait très bien, mais par simple précaution. Une chute pouvait être handicapante, voire mortelle à cette hauteur. S'agripant parfois à des branches qui sortait de la paroi rocheuse, ils finirent par arriver sur le chemin que Vendredi avait décrit, qui montait jusqu'au sommet de la montagne.

L'infirmier soupira. Malgré son endurance, il se rendit compte qu'il dépendait beaucoup de son pouvoir, lui permettant de se ressourcer en énergie vitale à tout moment. Mais ne voulant pas inquiéter Noïd qui venait de le rejoindre, il fit comme si de rien était, passant sa main sur son front afin d'enlever les quelques gouttes de sueur qui perlaient. Pour mieux cacher la vérité, il lança une réplique sarcastique à l'élève, sans méchanceté bien sûr

"Déjà fatigué? Dépêchons de rejoindre ce sommet"

Et il se remit en route, redressant la lance à son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 17 Sep - 15:22

Bon, même praticable, l'escalade était assez rude. En même temps, même s'il avait la carrure pour faire à peu près tous les sports, Noïd n'en était pas moins un débutant en escalade... Alors escalader une falaise, sans équipement, avec une planche d'armoire dans le dos n'était pas l'activité la plus reposante qu'il connaissait.
Si au moins il avait eu ses pouvoirs... il aurait pu charger ses poings d'énergie pour les planter proprement dans la roche, ou tout simplement pour s'envoler jusqu'au chemin... Mais il ne les avait pas, alors il en était réduit à galérer comme c'était pas permis pour se hisser jusqu'au sommet, ou il resta quelques secondes, paumes contre le sol, ahanant.
Il avait être doté d'une force physique supérieure à la norme... Il galérait quand même.

Noïd jeta un coup d'oeil à Shygana, qui lui semblait... frais comme un gardon, si l'on excluait le fait qu'il transpirait tout ce qu'il pouvait. Punaise, c'était quoi ce type encore... ? Même un monstre, sans ses pouvoirs, est censé être un minimum crevé punaise !

"Déjà fatigué? Dépêchons de rejoindre ce sommet"

De... de quoi ? Mais c'est qu'il le cherchait l'autre ? Noïd réprima la brève et furieuse envie de lui adresser un doigt d'honneur qui le démangeait, et se contenta de lui adresser un regard provoquant, de se redresser vivement et de redresser son arme de fortune sur son dos, avant de râler, d'une voix tout sauf adulte :

- « Fatigué ? Moi ? Mais je pourrais faire ça TOUTE la journée oui ! »


Mature, Noïd ? Oui, totalement.
Ce point clarifié, il se remit en route vers le sommet, se servant de sa porte d'armoire qui avait décidément beaucoup d'utilité comme parasol de fortune le temps de l'escalade. Car c'était vrai que le soleil tapait dur sur ce chemin de montagne... Heureusement qu'il souffrait pas trop naturellement de ce genre de truc, parce que sinon il se serait déjà effondré, avec la fatigue et la température. Il regarda une fois de plus Shygana, avant de se dire qu'un type qui escaladait comme ça une montagne devait pas avoir plus de problèmes que ça pour ce genre de trucs...

Les deux hommes marchèrent pendant quelques dizaines de minutes, esquivant les dangers naturels, du genre les crevasses, les déjections de dragons de la taille d'un homme, les éboulements, les rochers qui encombrent la voie et encore d'autres éboulements.
Ce qui fit qu'ils furent tous les deux en état presque impeccables en arrivant au sommet de la montagne.
Presque.

- « On y est... »

Enfin, l'île s'étendait devant eux tel un décor d'une carte postale... Bon, bah maintenant qu'ils avaient une belle vue... Ils devraient pouvoir estimer la prochaine destination.
Si une merde quelconque, genre celle qui avait la crotte de tout à l'heure, ne leur tombait pas dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Nombre de messages : 767
Age : 26
Humeur : Toujours Bonne =D
Date d'inscription : 01/04/2008

†Fiche Personnage†
Level: S+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 17 Sep - 15:57

/!\ Intervention PNJ /!\

→ Lancer de dès, Role play
Number : 9

Vous trouvez une Corde & un Spray désodorisant


Revenir en haut Aller en bas
http://rosario-vampire-rpg.forumactif.biz
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 24 Sep - 13:11

Arrivant au sommet, émerveillé par cette vue, Shygana était bouche bée.

« On y est... »

Essayant toujours de paraître le moins fatigué possible, Shygana profita d'un léger moment de silence, accompagné d'une douce brise. Même ici, le silence est une mélodie... Mais une mélodie coupée par un bruit étrange non loin de là. L'infirmier se saisit de sa lance, et s'approcha avec vigilance. Puis il bondit tout à coup, il espérait percer directement la chose, tel qu'elle soit, et disparut derrière un buisson. Après quelques instants, il se releva, le visage traduisant son air blasé...

J'crois qu'on se fout de notre gueule...

Il fit signe à Noïd de s'approcher, tandis qu'il lâcha sa lance plantée au sol, fouillant dans ses poches, reflexe du fumeur qu'il est. A côté de sa lance étaient placée une corde et un spray désodorisant aux framboises pour les toilettes. Shygana gardait ses cigarettes dans une boîte spéciale qui les avaient protégé de l'eau. Il en sortit une et la prit entre les lèvres, avant de fouiller son autre poche, qui était vide. Il avait perdu son briquet. Il garda néanmoins sa cigarette à la bouche, et souffla un coup, s'appuyant contre un rocher

un désodorisant, des cigarettes, et pas de briquet, c'est vraiment ballot

De là où ils étaient, l'ange et le démon voyaient les différentes zone que contenait l'île. Ils avaient différents choix: un marécage à l'Est, un village abandonné à l'Ouest, et au Sud un endroit empli d'une sorte de brouillard. Ils trouveraient sûrement des naufragés à l'une de ces zones, mais laquelle choisir? Sachant que chaque endroit devaient avoir ses pièges les plus mortels...

Il va nous arriver quoi maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Nombre de messages : 767
Age : 26
Humeur : Toujours Bonne =D
Date d'inscription : 01/04/2008

†Fiche Personnage†
Level: S+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Mer 26 Sep - 7:01

/!\ Intervention PNJ /!\

→ Lancer de dès, Role play monsters
Number : 24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Apparition d'un dragon
Spécialité élémentaire : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Faiblesse : Eau
Atouts : Sens développés/ Ouïe très fine / Vision d'aigle / Capacité de force brute / Cracheur de flammes hors pair / Créature volante donc ne craint pas les attaques au sol.




Revenir en haut Aller en bas
http://rosario-vampire-rpg.forumactif.biz
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Dim 30 Sep - 6:28

Shygana semblait être bouche bée, probablement à cause de la vue qui s'étendait sous leur yeux. Bon, Noïd s'en foutait clairement, admettons-le. Il avait l'habitude de voler, donc cela ne l'étonnait pas plus que ça.
Même si, se dire qu'ils avaient galérés comme c'était pas permis pour atteindre ce lieu le rendait d'autant plus précieux. Soudainement, un bruit rétentit, le genre de trucs que t'as déjà entendu mais auquel tu n'arrives pas à mettre un nom. Ni une, ni deux, Shy sauta dans le buisson le plus proche, pour revenir quelques instants plus tard...
Avec une mimique qui semblait vraiment... blasée. Et il fit signe à Noïd de venir.

J'crois qu'on se fout de notre gueule...

Noïd, un sourcil levé, le suivit et considéra les objets que son compagnon d'infortune lui montrait. Un rouleau de corde et... un désodorisant. Ah oui quand même.

- « Au moins, on sentira plus l'odeur des crottes géantes qui parsèment le chemin... », dit Noïd, au moins aussi blasé que son camarade, mais essayant néanmoins de se montrer positif. « Dommage qu'on ait pas de briquet, ça aurait au moins pu nous servir à le transformer en lance-flammes... »

Les deux regardèrent le paysage... Ou devaient-ils aller ?
Un battement d'ailes fit lever la tête de Noïd, et lui ôta la possibilité de répondre à cette épineuse question. « Heu...Shygana ? ».
Il attrapa le bras de son partenaire, et lui indiqua avec empressement le ciel.
Un dragon. Un putain d'énorme dragon, selon les termes de Noïd, qui les regardait avec la mine caractéristique de celui qui pense avoir trouvé un excellent repas.

- « Dis... », demanda Noïd. « Je pense que l'on peut considérer qu'un dragon, ça va plus vite que nous, non ? »

Shygana n'eut pas le temps de répondre. Le dragon attaqua, forçant les deux à s'écarter brusquement pour ne pas se faire attraper entre les crocs qui semblaient, on se demande pourquoi, fort menaçant.
Pris d'un accès de colère soudaine, Noïd empoigna sa porte d'armoire, et administra un féroce coup au dragon pendant qu'il était en rase-motte.
Celui-ci eut la même réaction que si un moustique l'avait piqué. Un léger coup de patte, qui projeta Noïd en arrière aussi sûrement qu'un boulet de canon.
L'ange déchu atterit dans le buisson, et se remit debout, furieux. Il l'allait l'exploser, ce foutu lézard, il allait voir qui était le patron dans cette affaire, oui !
Un objet métallique tinta contre son pied.
...Ah, oui, peut-être pas si inutile que ça, l'objet...

Le dragon chargea à nouveau.
Noïd aussi.
La bête légendaire marqua un temps d'arrêt en voyant sa proie courir vers lui. Et hurler encore plus fort que lui, mais ne se stoppa pas pour autant. Il ouvrit la bouche, prêt à dévorer l'impudent. Qui avait pris appui sur ses jambes et bondit comme un dératé. Pour atterrir sur le nez du dragon, s'écorchant au passage contre les pointes du visage du dragon.
Il brandit sa main droite et... vida l'équivalent de la moitié de la bombe de désodorisant qu'il tenait dans l’œil droit de la bestiole. Et un peu dans le gauche pour la forme.
Le dragon secoua la tête, poussant un rugissement de douleur, et Noïd fut projeté en arrière. Il percuta Shygana de plein fouet.

- « ...Uh. Au moins il doit plus voir grand chose... »

Néanmoins la bestiole devait être capable de les traquer à l'odorat, donc... Ils n'étaient pas en sûreté. Et en plus, elle avait pris de l'altitude, et, folle de colère et de douleur, envoyait des rafales de flammes dans tous les sens.
Noïd attrapa Shy et le poussa sur le côté, une déflagration semblant bien trop proche à son goût.

- « Heu... T'as pas une idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Dim 30 Sep - 16:03

« Heu...Shygana ? »
Lorsque Noïd lui montra le ciel, Shygana se dit à haute voix:

J'aurai pas du demander ça...

Effectivement, être contre un dragon, il n'y peu de situations pire que celle-ci.

« Dis... Je pense que l'on peut considérer qu'un dragon, ça va plus vite que nous, non ? »

L'infirmier comprit ce que Noïd voulait dire par là. Mais sans avoir le temps de répondre, le dragon chargea sur eux, Shygana se décala sur le côté tandis que Noïd chargea la bête avec sa porte. Ne se souciant pas de ce que Noïd faisait, ce qui paraissait étrange, le démon reprit la corde et commença à la dérouler pour voir la taille totale qu'elle faisait. Il semblait totalement absorbé par ce qu'il faisait. Il se baissa pour éviter son compère (sans trop savoir que c'était lui) qui tomba dans le buisson, et attacha sa lance à la corde. Noïd avait utilisé la bombe désodorisante (à la framboise!!! très important) dans les yeux du dragon, ce dernier le poussant rageusement sur l'infirmier qui l'attrapa au vol en le reposant par terre.

« ...Uh. Au moins il doit plus voir grand chose... »

Le démon gardait son silence, de toute façon il n'aurait rien pu dire puisque la bête avait craché ses flammes sur eux, l'ange le poussant sur le côté pour éviter les flammes. Il visait bien pour un dragon aveuglé, et par chance, la flamme avait allumé la clope. Génial... Il inspira une bouffée, souffla une longue traîné de fumée avant de sourire légèrement, le genre de sourire de Shygana lorsque il s'apprête à faire quelque chose d’insensé.

« Heu... T'as pas une idée ? »

Shygana lança sa lance dans les cieux, manquant le dragon, passant bien au-dessus de lui, la corde se déroulant peu à peu, l'autre bout dans sa main...

"Rêve ta vie en couleurs, c'est le secret du bonheur ! ♫"

Pour une fois qu'il parlait, il se mettait à chanter... la lance de Shygana commençait à retomber, passant de l'autre côté du dragon, la corde se posant sur son dos.

"Rêve que tu as des ailes, hirondelle ou tourterelle ♪"

Deviendrait-il fou? Pendant ce temps, la lance s'arrêta dans sa trajectoire, retenu par la corde, et fit le tour du dragon, attachant donc celui-ci. Shygana n'avait pas lancé sa lance dans le vide, il avait simplement chercher la bonne trajectoire pour effectuer ce petit tour.

"Et là-haut dans le cieeeeel ♪"

Il attrapa Noïd par la taille , un peu comme un sac, serrant bien la corde de l'autre côté, tandis que celle-ci continuait de s'enrouler autour du dragon qui commença à prendre de l'altitude. Voilà donc pourquoi son plan, tiré par les cheveux, peu de chance que ça marche, et surtout: faut être un malade pour faire ça!
C'est alors qu'il quittèrent le sol, emportés par le dragon.

" Tu t'envoles, tu t'envoles, tu t'envoles, tu t'envoles tu t'envooooooles"

Maintenant il ne restait plus qu'à monter sur son dos. Shygana laissa Noïd saisir la corde, le lâchant donc, et commença à grimper. C'était encore quelque chose d'assez périlleux, puisque leur "monture" avait décidé de faire un parcours de grand huit aérien. Evitant des coups de pattes en se balançant sur la corde, il réussit à chevaucher le dragon, aidant Vendredi à se hisser avec lui.

"Il faut à présent attacher ses ailes, qu'on puisse atterrir

Il essaya de se maintenir à l'aide de ses jambes sur le dragon, la cigarette toujours au coin de la bouche, reprenant la corde. Il la tendit ensuite à Noïd sans oublier de reprendre son arme. Mais il y avait un hic dans son soit-disant plan: ils étaient haut... le dragon allait sûrement survivre, mais eux?

" Théoriquement, le dragon va s'écraser sur le ventre, si on fait en sorte de rester sur son dos tout devrait aller, alors faisons-vite, et... accrochons-nous!"

Le théoriquement était pas très persuasif sur sa stratégie, mais maintenant qu'ils étaient là, autant tenter le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Dim 7 Oct - 11:17

Apparemment si, il avait effectivement une idée. Shygana, sans s'affoler, venait d'attacher la corde au bout de sa lance de fortune, qu'il avait ensuite balancé haut.
Très haut.
L'arme encordée était ainsi passée bien au dessus du dragon, tandis que l'infirmier tirait sur sa cigarette, qu'une flamme de dragon avait allumée, par un monumental coup de bol.

"Rêve ta vie en couleurs, c'est le secret du bonheur ! ♫"


L'ange déchu lui adressa un air passablement effaré. Est-ce que c'était le soleil, le stress, ou alors Shygana avait tout simplement pété un câble ? Franchement, alors qu'ils se faisaient agresser par un drag... Ah, d'accord.
La lance filait au dessus du dragon, l'extrémité de la corde étant restée dans la main de l'infirmier blond. Sauf qu'elle fut gênée par un obstacle, en l’occurrence le dragon, et s'enroula autour de lui, ne le gênant aucunement, mais... Permettant à Shygana d'attraper Noïd de la même manière qu'il aurait attrapé un sac de pommes de terres, et de décoller, hissé par le dragon.
Noïd serra les dents, habitué au décollage.
Heureusement, d'ailleurs, car l'accélération était telle qu'il se serait débattu dans le cas contraire.

- « Eh bah putain. Préviens-moi, la prochaine fois que tu... »

Shygana le lâcha.

- « HE PUT... »


Noïd rattrapa in extremis la corde, manquant de s'écraser plus bas. Shygana avait commencé à grimper, ignorant le déchu. Tu parles d'un partenaire... Noïd tira à son tour sur ses bras, et bon an mal an réussit à escalader la corde à la suite de l'infirmier.
En soi, c'était déjà pas de la tarte... Mais en plus, le dragon, sentant probablement la masse supplémentaire de poids, venait d'amorcer une série de loopings.
Noïd eut l'impression de de faire des montagnes russes sans protection pendant la poignée de secondes qu'il passa dans cette situation improbable, accroché à une corde suspendue à un dragon, jusqu'à ce qu'il réussisse à attraper la main de Shygana, déjà sur le dos du dragon, et qui l'aida à grimper.

"Il faut à présent attacher ses ailes, qu'on puisse atterrir."


Noïd lui jeta un regard vaguement amusé, accroché à une pointe dorsale du dragon (vu que ce dernier s'ébrouait, n'appréciant pas vraiment la présence des deux insectes sur son dos.)

- « J'ai connu plus doux, comme atterrissage... Mais on fera avec. Je te suggère de t'accrocher. »

Noïd saisit la corde, assez habitué aux acrobaties aériennes, et tira d'un coup sec pour la décoincer. Cela fait, il l'enroula autour de son épaule, et sauta pour s'approcher de l'aile du dragon. Attrapant les deux extrémités de la corde pour faire une longue boucle, il lança cette dernière, et tira pour qu'elle entoure l'aile du dragon. Quoique gêné, se dernier se contenta d'une rugissement pour manifester son mécontentement. Noïd repartit en arrière sans lâcher la corde. Et fit le tour de la seconde aile.
Après cela, il se mit sur la tête du dragon, qui le fixa d'un air mauvais, et secoua la tête pour le déloger.
L'ange déchu tint bon. Fit un nœud, et serra. Serra.
Serra.

Le dragon ne put, tout à coup, plus battre des ailes, bloqué par une simple corde. Il rugit, tomba. Noïd, toujours sur sa tête hurlait « ET MAINTENANT TU COMPRENDS QUI C'EST LES BOSS, LEZARD DE MERDE ? »

L'atterrissage fut... brutal. Le genre d'onde de choc qui ravage une maison, mais se trouvant sur le dessus, Noïd et Shygana avaient esquivés le plus gros des dégâts. D'ailleurs, l'ange aux cheveux blancs frappait le visage du dragon « ALORS MAINTENANT TU VAS NOUS ECOUTER, C'EST CLAIR ? »
Revenir en haut Aller en bas
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Dim 7 Oct - 16:18


...

A terminer xD
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Nombre de messages : 767
Age : 26
Humeur : Toujours Bonne =D
Date d'inscription : 01/04/2008

†Fiche Personnage†
Level: S+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 8 Oct - 15:55

/!\ Intervention PNJ /!\

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le dragon complètement immobilisé a du mal à comprendre ce qui se passe ! Il a beau se débattre, il ne parvient pas à se défaire des liens qui le noue et qui l'empêche de bouger un élément vital pour lui : les ailes. Sa vision étant aveuglée, le bébé dragon - car c'est un bébé comparé à sa mère porteuse - est complètement paniqué, et se met à gesticuler des pattes malgré son immobilité, et fait valser sa queue longue qui réussit à chasser de sa tête et de son dos, les deux indésirables squatteurs, les envoyant dans le décor contre les rochers. Il profite de ce temps pour essayer de s'envoler, mais n'y arrive pas. Le monstre est apeuré et sa vision toujours réduite à une faible opacité.


→ Lancer de dès, Role play monsters
Number : 19


Revenir en haut Aller en bas
http://rosario-vampire-rpg.forumactif.biz
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Sam 13 Oct - 15:37

[bon du coup j'poste directement ici...]
La chute fut rude, l'atterrissage atroce. Shygana avait l'impression de s'être fait broyer le dos. C'était courant qu'une douleur atroce lui parcourait la colonne. Un peu sonné par tout ça, il entendit, sans réussir à comprendre, que Noïd avait encore la force de gueuler quelque chose au dragon, ce qui ne sembla pas lui plaire.
Le dragon se débattit férocement, envoyant valser les deux compères, tout deux s'écrasant contre les rochers. Il chercha un moyen de s'enfuir, mais il ne pouvait guère. L'infirmier se releva, craquant son dos, et s'approcha doucement vers la bête, évitant par moment les coups de queue. Il avait perdu sa clope dans la descente, dommage, lui qui avait réussi à l'allumer. Le dragon se retourna alors vers le démon, qu'il arrivait encore à peine à distinguer.
Sentant que Noïd se relevait, probablement pour assainir à nouveau le dragon d'un coup de porte d'armoire, il fit un léger geste de la main pour lui dire de ne pas approcher. Shygana restait debout sans bouger, fixant le dragon, qui lui aussi ne bougeait pas. Maintenant que l'infirmier avait retenu son attention, celui-ci s'écarta vers un arbre, et sortit délicatement sa lance, geste qui inquiéta le dragon qui recommençait à grogner. Alors Shygana lança son arme dans l'arbre, qui retomba ensuite, un énorme oiseau transpercé au bout. Shygana reprit son arme, trimbalant le cadavre de l'oiseau, et le posa devant le dragon, qui balançait son regard entre l'homme et l'oiseau.
Profitant que son "adversaire" reniflait la dépouille, il continua de s'approcher de lui, et posa délicatement la main sur le museau du dragon, qui devenait à nouveau méfiant, mais sans se retirer, fixant l'oeil argenté du démon, qui lui ôta la corde de la gueule.
Alors le dragon plaqua Shygana au sol, grognant à nouveau, montrant ses crocs, tandis que celui-ci ne bougeait pas, même qu'il frotta son nez contre celui du dragon, un peu à la manière d'un animal. La bête se retira lentement, toujours un peu méfiant, fixant parfois Noïd, et dévora l'oiseau, laissant Shygana se relever.
L'infimier leva la voix pour expliquer à Noïd

"Les dragons sont loin d'être idiots, tant qu'on ne leur fait pas de mal, logiquement ils ne nous attaquent pas, sauf si on est sur leur territoire. Il fallait simplement montrer un peu de... gentillesse"

Une psychologie de gamin, mais qui avait quand même l'air de fonctionner. Il caressa la tête du dragon, et lui retira le reste de la corde qui lui retenait les ailes, ailes que le dragon put les reployer contre son dos, continuant de mâcher son casse-croûte. Mais ce dernier semblait tout de même garder une dent contre Noïd, le regardant d'un air méchant, mais il ne semblait plus vouloir l'attaquer, le ventre probablement rassasié.
Shygana monta sur le dos du dragon, et fit signe à l'ange de l'accompagner.

"Nous avons une monture... A présent où allons-nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 15 Oct - 9:56

"Les dragons sont loin d'être idiots, tant qu'on ne leur fait pas de mal, logiquement ils ne nous attaquent pas, sauf si on est sur leur territoire. Il fallait simplement montrer un peu de... gentillesse"

Noïd considéra d'un œil interdit le dragon qui dévorait l'oiseau. Ah ? Bah si Shygana le dit, c'est qu'il doit avoir une certaine autorité en la matière. Et le fait qu'il ne tente plus de les bouffer était en effet une preuve de progrès assez conséquente de leurs relation.
L'ange déchu aurait même pu se sentit à l'aise si le dragon n'avait pas gardé une méchante dent contre lui, et le regardait d'un œil assassin.

- « Oui bah désolé hein, j'essayais surtout de survivre. »

Noïd soupira, et s'apprêta à suivre son coéquipier de galère lorsqu'un bruit le fit se retourner. Qu'est ce qu'ils allaient encore trouver ici ? Il lâcha un soupir de soulagement.
Un simple animal de montagne, une chèvre, figée sur place par la simple présence du dragon. Noïd rattrapa sa porte d'armoire, et bondit vers elle, qui mit une seconde de trop à réagir.
La porte fut abattue sur sa tête, et elle s'effondra sur le champs, complètement HS.

- « ...Bah cette porte m'aura au moins servi à un truc ! »


Assez content de lui, il souleva sa proie, et la jeta devant le dragon, qui le regardait avec de grands yeux. « Tiens, en guise d'excuse, on est quitte. »
Sans plus se préoccuper de ça, le monstre ailé engloutit la chèvre sans paraître forcer. Après tout, ce n'était pas un simple oiseau qui allait lui remplir l'estomac, vu sa taille...
L'ange rejoignit, un peu plus tranquilisé, Shygana qui lui faisait signe de grimper. En un bond, il fut derrière l'infirmier.

- « Heu... »

Profitant de la vision que leur offrait la montagne, Noïd scruta les alentours. Il avait une bonne vue, forcément, à force de scruter les détails depuis le ciel. Et de toute manière, les anges n'avaient jamais de problèmes occulaires.

- « Tiens, regarde là-bas... Je sais pas vraiment ce que c'est, mais ça ressemble à des débris machines... Bon, ça a pas l'air très habitable, mais avec un peu de bol, on trouvera d'autres survivants, ou de quoi appeler du secours là-bas. Et on a un dragon avec nous aussi. »

Noïd désignait un lieu dont il ne connaissait pas le nom, le maelström d'Arès.

Montagne des Dragons → Maelström d'Arès

[sous réserve de l'accord de mon coéquipier! Je supprimerais ce message si c'est bon !]
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Nombre de messages : 767
Age : 26
Humeur : Toujours Bonne =D
Date d'inscription : 01/04/2008

†Fiche Personnage†
Level: S+
Race de Monstre:
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Mar 16 Oct - 16:05

/!\ Intervention PNJ /!\

→ Déplacement vers Maelström d'Arès


Akuma suivait avec grande intérêt l'aventure de ces deux humains très courageux. Ils avaient donc réussi à dompter le dragon, quelle force ! Décidément la partie allait devenir de plus en plus intéressante maintenant qu'il y avait de la résistance. L'homme est tellement fascinant ! Dans son désir de faire ses preuves ou de survivre, il n'hésite pas à dépasser ses limites. Mais voilà qu'à présent ils se dirigeaient vers le Maelström, un endroit dangereux ou dorment des créatures assez féroces, et ou l'odeur de souffre est insupportable, irrespirable. Qu'allait-il leur réserver par la suite ?


Revenir en haut Aller en bas
http://rosario-vampire-rpg.forumactif.biz
Shygana Fuutayga
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 24
Date d'inscription : 06/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Jeu 29 Nov - 18:07

Les environs étaient très inquiétants, pourtant nos deux amis décidèrent d'entrer dans ce qui semblait être un cimetière mécanique. Alors que Shygana et Noïd traversait ce terrain, sur le dos de leur nouveau destrier, un dragon, certains petits puits semblaient pousser par moment...

...Du souffre. Toi le dragon mets la flammèche en veilleuse si tu veux pas qu'on y passe tout les trois...

Continuant d'avancer dans cette contrée des plus inquiétante, Shygana commençait à repenser à ce qui s'est passé avant le naufrage. Cette rencontre avec Priecia, qui lui avait caché son retour pendant deux semaines! Ah les femmes. Elle était toujours aussi radieuse que dans ses souvenirs. Il aurait aimé la retrouver une nouvelle fois.

*Si seulement elle était par ici* Pensa-t-il.

Mais de toute façon que pourrait-il lui dire de plus? Lui qui s'était mis en tête de l'oublier, ce qu'il avait fait depuis sa disparition d'ailleurs. Maintenant qu'il l'avait recroisé dans le paquebot, il ne savait plus quoi penser, il voulait retourner avec elle, mais qui sait, et si elle disparaissait une fois de plus? D'un ton monotone et distrait, il pensa quand même à parler avec l'élève qui l'accompagnait, même s'il n'écouterait qu'à moitié ce qu'il dirait

On a toujours croisé personne. Il faut continuer à chercher, quitte à sortir de cet endroit.

Et cette odeur de souffre, quelle puanteur! Shygana n'avait pas le métabolisme d'un humain normal, donc ne s'inquiétait pas des risques de suffocation et de manque de dioxygène, mais tout de même supporter ceci était limite.
Le dragon quant à lui n'avait pas émis le moindre son depuis qu'il avait rejoint l'aventure. Il se contentait de marcher, suivant l'orientation que lui indiquait Shygana à l'aide de la corde qui servait de rênes. L'infirmier ne voyait pas Noïd dans son dos, mais s'en fichait un minimum quand même, tant qu'il ne dormait pas pendant que lui restait éveillé. D'ailleurs Shygana était surpris d'avoir envie de dormir, car il n'avait pas besoin de repos en général, peut-être ceci avait un lien avec le fait qu'il ne pouvait utiliser ses pouvoirs. Ceci garderait une certaine logique après tout, l'énergie qu'il absorbait naturellement d'habitude lui permettrait de tenir des jours, voir des mois sans dormir... Mais cessons ces hypothèses, le démon n'aimait pas cet endroit et voulait partir le plus vite de cette île. Peut-être allait-il rejoindre la côte, et longer l'île jusqu'à tomber sur quelqu'un, ou simplement errer dans le centre de l'île, bien qu'aucune des deux solutions étaient sans danger apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 3 Déc - 8:03

Noïd était accroché à ce qu'il pouvait, sur le dos du dragon, qui marchait au milieu de ce qui semblait être un énorme cimetière de machine. L'ange déchu toussa un peu, l'air ici... semblait être saturé, ce qui rendait la respiration assez désagréable, surtout pour quelqu'un qui a passé la totalité de sa vie à respirer de l'air 100% pur, qui venait directement du paradis.
C'était... du souffre ?

...Du souffre. Toi le dragon mets la flammèche en veilleuse si tu veux pas qu'on y passe tout les trois...

« ...Bah, après tout, ça ferait une jolie flamme. On mourait sur un bon souvenir au moins... »

Néanmoins, le dragon ne semblait pas franchement perturbé par le danger, ni ne semblait être gêné par l'odeur. Il faut dire que lorsque l'on a un organisme qui est capable de cracher du feu, en soi, respirer du souffre ne doit pas être vraiment handicapant. En plus, contrairement à ses deux cavaliers, il se savait parfaitement capable de résister à une explosion, ce qui l'incitait à s'en foutre totalement.

On a toujours croisé personne. Il faut continuer à chercher, quitte à sortir de cet endroit.

L'ange déchu acquiesça. Cet endroit semblait être le meilleur point pour chercher du monde, mais apparemment... Ce n'était pas franchement le cas. Néanmoins, l'ange déchu pensait qu'il y avait des trucs à faire dans le coin... Tous ces débris de machines...

- « Dis, Shygana... A ton avis, ces machines... Elles pourraient avoir un rapport avec toutes les bizarreries qui se passent sur cette île ? Entre autre le fait que l'on ne puisse pas se servir de nos pouvoirs... Et que je me sens franchement observé depuis le début de cette PUTAIN de randonnée ! »


L'ange aux cheveux blancs fit signe à Bibi (le nom du Dragon), de s'approcher d'une des machines, qu'il examina plus en détails. En soi, il n'avait pas les connaissances pour apprendre quoi que ce soit... Mais peut-être que son coéquipier y verrait plus clair.

- « Bibi, ralentis le rythme... Et tiens-toi prêt à t'envoler en cas d'embrouille. Shy, t'y comprends quelque chose, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Lun 10 Déc - 8:44

/!\ Intervention PNJ /!\


Les machines semblent anciennes, très anciennes. Si pour certaine, leur utilité vous échappe, pour d'autre, vous voyez clairement qu'elle servait à se battre. Etrangement, celle-ci sont systématiquement tourné vers l'est de île, semblant converger en un point précis.

Un peu plus au nord, une structure étrange attire votre regard, alors que Bibi grogne. Vous ignorez quoi, mais il semble avoir senti quelque chose. Et il en faut, pour faire grogner un dragon. Il tourne régulièrement la tête en direction de l'ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Ven 11 Jan - 13:15

Vu que Shygana ne réagissait pas, Noïd examina pendant une poignée de minutes les espèces de machines. Bon, il n'était clairement pas archéologue, au contraire, l'étude des vieilleries avait plus tendance à le faire chier qu'autre chose, mais ils étaient dans une situation ou ce genre d'informations pouvait clairement te sauver la vie.
Genre en comprenant POURQUOI il y avait des machines de guerre sur une île abandonnée, ou il n'y a PERSONNE ? Noïd considéra, un peu pensif les engins, et remarqua que tout semblait tourner vers... l'est.
Bibi ne semblait pas tranquille, et semblait vouloir aller dans la direction opposée... Noïd leva un sourcil. Ils ne pourraient pas se barrer de l'île tant que ce qui empêchait leur pouvoir d'être actif les en empêcheraient. Par conséquent, il devait trouver ce qui les empêcher d'user de leurs pouvoir, et Noïd pourrait se barrer en volant, et probablement que Shygana aussi.

- « Allez, mon vieux Bibi, fais pas cette tête... Montre-nous l'endroit ou tu voulais pas aller. Vers l'est, mon gros ! »


Oui oui, tu appelles un dragon Bibi, tu l'appelle mon gros... C'est Noïd. L'ange déchu scruta avec attention l'horizon, pendant que Bibi les emmenait là-bas. Qu'est ce qu'il pouvait bien se trouver dans ce coin qui pouvait même faire frémir un dragon ?
Surtout que... sans pouvoir et sans porte d'armoire, il ne ferait pas long feu. Bah, il trouverait bien une solution. Plutôt mourir que... crever sur cette île.
Ouais, mauvais exemple.

- « Allez, Bibi ! »
, l'encouragea Noïd. « Voles vite et bien, je crois en toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Ven 11 Jan - 13:28

Le dragon décolle vers l'est sans se faire prier. Il regardait l'ouest parce qu'il avait peur de ce qui se rapprochait de vous à ce moment la. Mais, bien à l'aise dans les cieux, ce n'est plus d'actualité.

L'est semble plus accueillant que les terres du maëlstrom. Mais les "autochtones" ne semblaient pas vouloir vous laisser partir. Une explosion énorme retentit, alors que ce qui ressemble à un canon s'effondre, ayant tiré son ultime attaque.

Bibi encaisse une attaque magistrale, alors que vous même sentez le souffle chaud d'une technologie inconnue. Bibi pique et s'écrase, respirant difficilement, alors que vous êtes éjectés dans cette contrée inhospitalière. Votre dragon à l'aile cassé, et le ventre à moitié déchiré, il n'en a plus pour longtemps.

On sent une profonde tristesse dans ses yeux, mais il tend la patte vers vous, son souffle chaud d'espoir vous donnant sa bénédiction. Resterez vous à ces côtés?

Car des grincements inquiétants tout autour de vous se font entendre. Ennemi robotique?
Revenir en haut Aller en bas
Noïd Ochita
avatar
Nombre de messages : 115
Age : 24
Localisation : La ou vous apercevez des débris.
Humeur : Sauvage
Date d'inscription : 14/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Ange (déchu)
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Ven 11 Jan - 14:36

Bibi volait paisiblement dans le ciel. Il semblait bien plus à l'aise dans les cieux que sur la terre ferme. Logique après tout, c'était un dragon. Noïd comprenait ce sentiment. En tant qu'ange, lui-même était un être qui manifestait son plein pouvoir et ne se sentait libre que dans les cieux. Depuis qu'il était sur cette île... Noïd était un ange privé de ses ailes, un être céleste qui ne pouvait pas voler. Quelque part, même si ce n'était plus de son plein fait... Noïd était heureux de voler, là, sur le dos de Bibi. Et il était reconnaissant au dragon de cela.
Un Boum retentit.

- « Grooooooooooooo ! »
, gronda le dragon, sérieusement touché.

- « C'est QUOI ce bordel ? », gueula Noïd, sonné par la secousse qui avait ébranlé le dragon. « Bibi... Ça va ? SHY Bordel, fait quelque chose ! T'es infirmier, non ? »

Mais Shygana semblait malheureusement dans les vapes. Noïd lâcha un profond juron, alors que Bibi s'écrasait. Noïd fut projeté, et ne dut son salut qu'à un buisson bien touffu. Il se releva aussitôt, ignorant superbement Shygana qui était assommé.
Il couru vers Bibi. « Ça va aller, mon gros père, ça va aller. T'es un bon dragon, tout va bien... Tu vas te remettre. » marmonna l'ange, en se forçant pour ne pas regarder l'aile cassé et le ventre sérieusement entamé du dragon. « Allez, courage, Bibi... »
Le dragon tendit sa patte gigantesque vers Noïd, qui la saisit à deux mains, au vu de son poids, et la serra bien fort. Le dragon était en train de crever, pas besoin d'être un génie pour s'en rendre compte. Noïd se força à sourire. « Merci de nous avoir emmené jusque là. Tu verras, à ton réveil... T'iras mieux, j'aurais mes pouvoirs, et je te montrerais ce que sait faire un ange, okay... ? Reposes-toi... »

En vérité, il avait envie de chialer. Il entendait les trucs qui arrivaient, mais ne comptait pas se barrer. Non, si c'était eux les responsables... Il allait les massacrer. Noïd ne trahirait pas son Bibi, il allait EXPLOSER CES ENFLURES !
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   Ven 11 Jan - 15:54

Se passa alors une chose des plus étrange. Bibi, mourant, se mit à lui, d'une lueur telle que tu dus fermer les yeux. Quand la lumière se dissipa, deux gantelets en forme de tête de dragon ornaient tes poings, brillant d'un feu puissant.

Bibi n'était pas mort, Bibi était maintenant ton allié, et s'il ne pouvait parler, tu ressentais ses émotions. S'il avait été triste de devoir quitter son enveloppe de chair, il était maintenant heureux de pouvoir se battre à tes côtés.

Une cohorte de robots de guerre était en marche sur ta position. Shygana sonné, tu peux fuir avec lui, ou combattre avec Bibi. Tu as l'initiative, mais tu sais qu'une salve d'arme energetique se prépare, au vu de la lueur sur les canons des robots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Robinson Crusoé et Vendredi...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Robinson Crusoé et Vendredi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Bon vendredi 11 fevrier
» Robinson curiosité
» Jeux de plateau vendredi 27 août ?
» VENDREDI 14 OCTOBRE 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Partie 3 : L'île d'Akuma-