AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kyô Fushou |Journal|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Kyô Fushou |Journal|    Lun 1 Oct - 15:22

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Kyô Fushou |Journal|    Lun 1 Oct - 15:23

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Kyô Fushou |Journal|    Lun 1 Oct - 15:25

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Kyô Fushou |Journal|    Mar 2 Oct - 13:42

Après "runes..."
Un bâton d'encens brûlait sur la commode en face de son futon. Il était à genoux, assis sur ses talons, une tablette de bois blanc et nu sur les genoux. En pyjama, chaud pour ne pas attraper froid dans cette chambre vide, Kyô peignait ses cheveux avec un sérieux notable, avant de les enrubanner pour les avoir parfaitement lisses le lendemain. Une règle stricte qu'il avait appliquée tout au long de son existence de corps. Devant lui se trouvait le livre de runes qu'il avait déniché sur un marché de Kyoto, et son propre journal, avec le pinceau qui l'accompagnait.

La phobie avait de vieilles habitudes tenaces, dont celle, notable, de rédiger ses mémoires en ancien japonais. Une langue qu'il ne voulait pas perdre. Il la trouvait superbe. Les lettres s'emmêlaient les unes dans les autres, les signes se suivaient dans une danse élégante. C'était de toutes les langues qu'il savait écrire sa préférée. Et ce soir-là, il avait bien des choses à écrire à propos de sa journée.

    "De l'art des runes je ne connais malheureusement que trop peu.

    Nombre de mes voyages m'ont menés vers des grands maîtres des sciences occultes, mais celle des symboles anciens et magique m'est toujours obscure. Pourtant, j'ai bien des livres d'enseignement, desquels je n'ai pas raison de me méfier. Le fait est que ces runes, aussi magiques et puissantes soient-elles sont en contradiction avec ma nature.

    Ce sont des symboles protecteurs, des signes pour éloigner les esprits qui nous entourent, et empêcher le magicien de se faire envahir par un corps extérieur. Or, je suis déjà une âme vagabonde dans un corps que je me suis approprié. Je pense que les seuls cercles que je serai en mesure de maîtriser et tracer sans en souffrir sont ceux, comme celui que je possède déjà, de sacrifice et de douleur.

    Mais alors la question que je me pose est : comment me protéger lors d'expériences plus dangereuses pour le corps ?

    Je voulais pouvoir invoquer mes semblables, être capable de converser avec eux, voire même les accueillir dans un corps hôte. Je ne manque pas de cobayes dans cette école, simplement de moyens. Je suis incapable de me protéger contre la magie intrusive. C'est pour cette raison que je crains tant les exorcismes. Mais aussi et surtout pour cette raison qu'il me faut un assistant.

    Cet assistant ou plutôt cette assistante je pense enfin l'avoir trouvée. Kikyo Matsumoto. Une nouvelle élève jeune, assez jeune pour ne pas se méfier du loup qui dort en montrant les crocs. J'ai été impressionné je dois l'avouer par la capacité de reproduction dont elle fait preuve. Je lui enseignerai des bases solides de sciences occultes, le temps et la confiance feront le reste.

    Pour l'instant je ne peux qu'attendre, d'abord que les hématomes que j'ai gagné grâce à son impulsivité se résorbent - ils sont jaunes encore, d'un laid que je ne saurais décrire - ensuite que son esprit se fasse au mien.

    Cette petite éveille en moi une faim que je pensais éteinte depuis longtemps. La même que je ressentais pour Eugénie lorsque j'ai eu accès à son esprit torturé la première fois. Je garderai mes distances avec sa petite tête vide, je ne veux pas la briser trop tôt. Je dois être un papier de verre d'ébéniste.

    Aussi doux et fin qu'un finisseur, aussi précis qu'un artisan. Je façonnerai Kikyo. Ma runiste.
    "


Les dernières braises de l'encens tombèrent en silence dans leur socle. La phobie ferma son journal, éteignit sa lampe, et s'allongea dans son futon. Il allait devoir dormir sur le dos pendant trois jours au moins.

Et par tous les dieux, ce qu'il avait horreur de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kyô Fushou |Journal|    

Revenir en haut Aller en bas
 

Kyô Fushou |Journal|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Fiche lien/Notebook-