AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une mauvaise journée [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Une mauvaise journée [libre]   Ven 22 Mar - 16:42

Comment décrire cette journée?

Désagréable? Non, un trop faible mot.
Mauvaise? Non, trop vague... bah puis pourquoi pas.

C'était une mauvaise journée suivant une mauvaise nuit suivant une crise d'accomplissement suivant un commentaire désagréable venant d'un professeur.

Il y avait la neige partout à l'extérieur et il faisait froid. Trop froid pour se trouver un perchoir et observer les élèves, qui étaient de toute façon majoritairement en vacance et pas dans le lycée.

Areku n'avait jamais envisagé ô combien il serait désagréable et ennuyant de rester au lycée durant ce temps de répit scolaire. Comment avait-il fait déjà l'an passé? Ah oui, il était arrivé après ces vacances. Sortir du lycée? Pour aller où? Il n'avait pas assez d'information pour arriver à un véritable verdict. Il n'était toujours pas capable de déterminer si Yokaï était une menace ou une bénédiction à l'humanité.

Des menaces, il en avait trouvé, ça, c'était sûr. Des innocents, il y en avait aussi et le tout mélangé était un beau chaos, typique d'un lycée. On est jamais sûr de qui vont bien tourner et avoir une belle vie et qui vont causer du tord.

C'est donc de mauvaise humeur que le demi-dragon sortit de son campement dans la forêt bordant le lycée. Il faisait froid. Ce n'était pas que d'habitude ça le gênait réellement, mais en ce tôt matin encore sombre, le climat semblait particulièrement désagréable.

Areku se traina plus qu'il ne marcha jusqu'au lycée pour se doucher. L'on aurait cru qu'une créature reptilienne n'aurait pas besoin de ce genre de traitement d'hygiène. Ça aurait été vrai si Areku navait eu le sang froid comme un reptile, mais les Dragons ne sont pas des reptiles et ont bel et bien le sang chaud. Comme un humain, le corps du demi-dragon se refroidit par la sueur, malgré les écailles.

Un avantage essentiel de se lever si tôt: à cet heure non loin de l'aube, l'eau chaude n'a pas encore été vidé.

Une fois propre, l'élève flâna dans le lycée pratiquement désert en attendant que la cafétéria s'active où il peut alors prendre un déjeuner. En tant normal, il y a une multitude d'élèves se bousculant pour avoir une place à table, mais comme c'était les vacances, le grand espace capable d'accueillir des centaines d'élèves paraissait vide.

D'habitude, il y avait toujours quelque chose qui se passait, une conversation à épier... Aujourd'hui, c'était ennuyant et il n'avait rien pour chasser l'humeur maussade d'Areku. Ce n'était simplement pas sa journée.

Se perdant dans ses pensés, un ou deux plans foireux en tête et des jambes qui ne cesse de mettre un pied devant l'autre, Areku passa un bon moment à simplement marcher dans des directions au hasard dans le lycée. Il y avait un peu de mouvement, mais l'élève n'y prêtait pas attention.

Puis, il y eu facteur d'attention:

Alouka Neberon a écrit:
"Bonjour à tous!!! Je sais qu'on est pas très nombreux en cette période de vacances, mais comme j'ai l'impression que tout le monde s'ennuie, je vous apporte de l'animation. L'Antithèse va vous faire votre fête : on va tout casser, et y compris les ptit gars du Comité de sécurité. Donc je déclare officiellement l'ouverture des jeux de Yokai... ...aussi appelé massacres de Yokai. Ceci est un signal pour vous Antithèse, c'est le moment ♥."

D’emblée, Areku se dit qu'une petite maligne avait trouver moyen de prendre le contrôle de l'intercom et diffusait un message quelconque, dont une menace contre le comité de sécurité. Le demi-dragon se dit alors que le Comité de Sécurité devait être à membres réduit pour le temps des vacances et d'autres en profitaient.

En tant normal, Areku aurait porté attention aux paroles et considérer une possible menance, mais aujourd'hui n'était pas son jour et il n'entendit qu'une vilaine blague, un gros message: «ah ah! j'enfreins les règles sous le nez du comité de sécurité!»

Le mot «antithèse» résonna un peu dans sa tête. Il avait déjà entendu ce terme de la bouche de Restiel et n'en sachant pas plus, il réalisa alors qu'il n'avait jamais pris le temps de chercher plus d'information à ce sujet. Cette pensée prise peu à peu le dessus sur les autres.

Peut-être que cette fille savait exactement de quoi il s'agissait. Peut-être qu'il pourrait lui demander directement? Ou alors, il pourrait toujours assister au règlement de compte qu'allait imposer le comité de sécurité. Ça risquait d'être au mieux un brin divertissant.

Il suffisait de se rendre à la salle de commande des intercoms... C'est alors qu'Areku stoppa net. Où était-il tombé?
« Génial, ça doit s'amuser et moi, j'ai trouvé le moyen de me perdre! Est-ce que cette journée peut devenir encore plus mauvaise? »
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Sam 23 Mar - 4:49

Vacances d'hiver, joie et neige dans les chaumières, rhume et angine pour l'infirmière...

Coincé à l'école pour les vacances - les billets d'avion Allemagne-Japon n'étaient pas donnés - Greg avait le plaisir de redécouvrir ce que voulait dire respirer par une narine et avoir les sinus bouchés. Il fallait avouer que passer deux ans dans un environnement surveillé et limite stérile l'avait bien protégé des maladies... jusqu'à maintenant. Saleté de froid !

Il avait donc mené une expédition jusqu'à l'infirmerie, joué le ninja pour vérifier que l'infirmier Shygana n'était pas dans le coin - il soignait par contact, id est : à fuir comme la peste - et demandé à l'infirmière de quoi soigner son vilain rhume.
Non non, pas besoin d'auscultation, vraiment, il était sujet à ça. Si si, même qu'il avait un mot pour le prouver, juste là, en allemand ! Comment, elle ne lisait pas l'allemand ? Ah mince... Et elle ne pouvait pas l'appeler avec son téléphone ? Non ? Raaaah, mais puisque...
L'infirmière avait fini par le fiche à la porte avec de quoi le soigner et du doliprane. Greg avait profité de l'occasion pour lui chiper de l'arnica, du désinfectant et des bandages. Il n'en avait plus en stock et ne voulait pas risquer d'attirer son attention sur ce fait.

Il était en train de revenir de l'infirmerie quand il entendit l'annonce retentir.

"Bonjour à tous!!! Je sais qu'on est pas très nombreux en cette période de vacances, mais comme j'ai l'impression que tout le monde s'ennuie, je vous apporte de l'animation. L'Antithèse va vous faire votre fête : on va tout casser, et y compris les ptit gars du Comité de sécurité. Donc je déclare officiellement l'ouverture des jeux de Yokai... ...aussi appelé massacres de Yokai. Ceci est un signal pour vous Antithèse, c'est le moment ♥."

Merde.
Si c'était un canular, ce n'était pas drôle du tout. Il gardé un très mauvais souvenir de l'attaque de la bibliothèque...
Canular ? Non, attendez... On avait mentionné le renforcement de la sécurité et des sanctions à l'encontre de ceux qui ne respecteraient pas les règles. Les rondes du comité avaient été multipliées - il le savait de première main, ayant manqué se faire repérer plus d'une fois lors de ses sorties nocturnes.
Donc une vraie attaque ? Comment savoir ?

Il se dirigea vers une fenêtre, tentant d'analyser la situation.
Pas un chat dehors. Aucun élève. En soit, c'était déjà mauvais signe mais on pouvait toujours accuser la neige.
Sauf que... Du bruit ? Il entrouvrit la fenêtre : oui, du bruit. Des cris qui venaient de l'extérieur, et pas du genre joyeux.
Et puis, un véritable hurlement vers la droite. Il en chercha l'origine : club d'arts martiaux. Cour de devant. La fille du comité - Vika - en train de combattre une petite blonde.
Non, pas une petite blonde. LA petite blonde. Celle de la bibliothèque. S'il ne pouvait voir son visage, il distinguait très bien ses ailes.

Putain de merde !
Fenêtre refermée, il s'adossa au mur et essaya de faire le point.
Attaque massive de l'Antithèse. Ayant déjà été visé à la bibliothèque, il était probablement déjà repéré. Si en plus ils avaient eu accès à son dossier, ils savaient que ses parents étaient humains ce qui ferait de lui une cible de choix. Il espérait juste qu'ils ignorent son pouvoir, sinon il était vraisemblablement dans la mouise la plus totale... Mort ou recruté de force, probablement.
Comité probablement prévenu mais surchargé. Si la chef elle-même était en train de combattre c'est que l'attaque avait été bien prévue. On pouvait penser que l'AT essayait de couvrir tout le lycée pour faire le maximum de dégats.
Cris et hurlements : attaque déjà lancée, et sans quartiers.
Bilan : putain de merde.

Bon. Déjà, se protéger. Greg referma le manteau qu'il avait laissé entrouvert, remit ses gants en place et noua son écharpe sur le bas de son menton. Il avait oublié son bonnet ce matin, quel crétin !
Ensuite, où aller ? A l'infirmerie et s'y replier ? A l'extérieur et espérer se cacher ? Près des locaux du comité en espérant obtenir une protection ?

Avant même qu'il ait pu se décider, du bruit dans le couloir. Pas d'abri en vue, et les portes accessibles - il tenta de les ouvrir - fermées. Il se colla dans le renfoncement de la fenêtre en espérant passer inaperçu.

Juste à temps. Bruit de pas qui se rapprochaient. Un adolescent entra dans son champ de vision. Petit et fluet, cheveux blancs. Démarche assurée et stable, probablement un combattant. Long manteau de cuir qui... Greg se mordit les lèvres ; il y avait un truc qui clochait dans le mouvement du manteau, mais quoi ?
En tout cas, il lui était totalement inconnu. Le seul albinos entraperçu jusqu'alors était Noid, une brute épaisse bien plus grande et plus violente dans ses mouvements.

L'autre s'arrêta subitement :

« Génial, ça doit s'amuser et moi, j'ai trouvé le moyen de me perdre! Est-ce que cette journée peut devenir encore plus mauvaise? »


Plus mauvaise ? Ce ne devait pas être un sympathisant de l'AT ou il aurait été plus optimiste que ça. Quant à ce qui était de s'amuser... Drôle de sens de l'humour. Il y avait quand même la vie d'élèves en jeu.

Bon. Si l'autre restait là, il allait finir par le trouver. De son coté, Greg n'avait aucune idée de la marche à suivre.
Autant tenter de rentrer en contact et prier pour ne pas se tromper dans ce cas.

Il sortit de son renfoncement, s'arrangeant pour que son mouvement soit perçu du coin de l'oeil par le garçon.

S'amuser ? Je n'aurais pas dit ça comme ça... A moins que répandre le sang d'élèves inconscients du danger soit un loisir pour toi ?

Ne pas montrer son malaise. Pas tant qu'il ne saurait pas si l'autre était un allié ou un ennei.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Sam 23 Mar - 10:03

Il y avait quelqu'un derrière lui. Rien d'anormal.
Cette personne, visiblement un élève, sortait d'une petite cachette. Rien d'anormal.
Cet élève lui adresse la parole... Ça, c'était anormal.

D'habitude, peu cherchait à l'interpeler. Était-ce parce qu'il n'y avait personne d'autre à qui parler?

Une minute! Les mots employés... C'était une accusation! Voilà qui était plus logique. En lien avec le message à l'intercom?

Sur ces mots, une seule expression vint à l'esprit d'Areku:
« Hein?!? »

Puis, la raison força son chemin jusqu'aux facultés vocales alors que l'élève dernier se retourna pour faire face à son interlocuteur:
« C'est une question ou une affirmation? Forcément que ça doit s'amuser, la fille qui vient de parler avait l'air de s'amuser! Remarque, elle va se ramasser le comité sur le dos après un coup du genre... »

Ah oui, c'était vrai, il y avait une accusation à son égard et Areku repris:
« Donc, tu crois que j'aime répandre le sang... Sang d'élève? Je pense que... euh, non, Suzuki n'est pas un élève... Loisir... j'aimerais bien en avoir en ce moment... »

Se rendant compte qu'il était totalement incohérent, le demi-dragon se frappa à trois reprise sur le front. Il fallait qu'il se ressaisisse. Ça ne lui ressemblait pas de perdre la tête de ce genre. Ah, oui, c'était une mauvaise journée.
« Bon, désolé de ça, j'étais encore perdu dans ma tête... et puis, c'est pas parce qu'une fille fait une blague à l'intercom qu'il faut prendre ça trop au sérieux! Je pari que dans pas trop long, on va voir les gros bras du comité trainer cette fille par les cheveux pour lui régler son compte. Je sais pas pourquoi, je l'imagine avec un grand sourire? »

Areku ne semblait donner aucune indication d'agressivité, voir éprouver un grand sérieux pour les circonstances. Après tout, tout ce qu'il avait entendu, c'était une voix et il n'avait porté aucune attention aux déplacements et agissements des élèves encore à Yokaï depuis au moins trois jours. De ce fait, il n'avait aucune idée des évènements ayant lieu en ce moment (et il le démontrait beaucoup plus que ce qu'il aurait souhaité).
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Sam 23 Mar - 10:57

L'autre avait l'air totalement perdu... Et visiblement pas du tout au courant des derniers événements. Donc, c'était soit un élève qui avait "honteusement" fuit le lycée ces derniers jours, soit un étranger au lycée, probablement venu aider l'AT.

Mouais... Pas assez d'éléments pour le déterminer pour l'instant. Il avait l'air sincérement perdu, et sa réaction décousue l'était juste assez pour sonner vraie. Mais qui sait ?

Greg garda ses distances avec l'autre. Lui faire un topo, l'observer, déduire. Puis voir quoi faire avec lui.

Visiblement, tu n'es pas au courant des dernières nouvelles. Résumé : bibliothèque incendiée il y a quelques jours, élèves blessés, attentat revendiqué par l'Antithèse, un groupe refusant toute idée de cohabitation humain-yokai. Comité en éveil constant, élèves en panique. Et maintenant, une annonce pareille alors que les mesures de sécurité ont été renforcées... Et si tu daignes t'approcher d'une fenêtre, je pense que tu pourras vérifier que l'école est bien en état de crise.

Tout en faisant son petit discours, il se mit bien en face de son interlocuteur. Personne d'ennemi ne devrait normalement débarquer de l'infirmerie, et il tenait à avoir en vue le couloir par lequel était débarqué l'albinos. De plus... Il voulait voir la tête de l'autre et observer ses réactions.

Je pense donc pouvoir te re-demander ce que tu appelles un "amusement" dans ce cas-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 0:09

À la lumière des récents évènements, Areku resta de marbre.
« Ai-je dit que la journée était mauvaise... »

À ce moment, l'expression faciale de l'élève changea, mais pas tout à fait ce que l'on pouvait attendre d'un élève en situation de crise. Pas de panique, pas de doute, ou encore de frayeur. L'émotion distinguable pouvait s'apparenter au découragement, comme si un gros: «pas encore», pouvait avoir été écrit dans le front d'Areku. Se dernier se croisa alors les bras et réfléchi alors ouvertement:

« Un acte de terrorisme à la bibliothèque et on ne renvoie pas les élèves le temps de résoudre l'affaire? C'est qu'ils sont orgueilleux ces membres du comité! »

Un rapide coup d’œil à l'extérieur confirma la présence de créatures d'outre-monde: des morts-vivants.

Puis, Areku regarda son interlocuteur droit dans les yeux et dit:
« Areku Sando, élève de 2e année.

Cet Antithèse, si elle a un brin de jugeote, elle va semer autant que possible le chaos pour pouvoir manoeuver à sa guise. Une attaque ouverte de ce genre ne fait aucune sens si ce n'est pas pour cacher un objectif plus néfaste.

Je te pari que le comité de sécurité est en train de tomber dans un piège grossier. Si tu veux suivre la procédure d'urgence, je te recommande de sortir du lycée et de te réfugier dans un endroit sûr. J'imagine que le comité à une base d'opération.

De mon côté, j'ai bien l'intention de découvrir ce qui se trame par ici. Tu veux savoir comment je m'amuse? Reste avec moi si tu veux le découvrir!


Voyant la porte de l'infirmerie non loin, Areku se repéra finalement. Il dit alors par dessus son épaule:
« Bon, faut que je trouve l'un des membres d'Antithèse pour le faire parler. »
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 12:40

Un blasé. Sur tous les élèves de cette école, Greg avait dû tomber sur le blasé de service, forcément.

Attaque contre les élèves. Mouarf.
Hurlements au dehors ? Et alors ?
Annonce d'un massacre ? Ah non, pas aujourd'hui, je peux pas, j'ai piscine.

Greg avait beau chercher dans ces iris rouges une trace quelconque de peur ou d'inquiétude, nada. Il n'y voyait que du découragement et de la fatigue, le genre d'étincelle qui devaient péniblement scintiller dans les prunelles du flic de service quand, après une nuit de service pèpère au poste, on l'appelait pour un triple meurtre cinq minutes avant qu'il récupère ses vêtements civils.

Génial. Il ne fallait pas compter sur lui pour une réaction rationnelle, visiblement.

Il jeta un oeil par la fenêtre : des morts-vivants venaient d'apparaitre dans l'enceinte de la cour. Morts-vivants... Il jeta un oeil distrait sur ses mains. Est-ce qu'il pourrait copier un mort-vivant ? Il espérait vraiment que non. Il préférait sa viande cuite et de préférence, non hurlante.

L'autre se retourna et se présenta. Eléve du lycée donc, totalement ignare des derniers événements et... qui avait l'intention de se joindre à la mêlée. Bah voyons. Il ignorait si l'AntiThèse avait "un brin de jugeote" mais ce gars là devait être en bout de file le jour où on avait distribué du bon sens.

Parce qu'en résumé : attaque générale avec possiblement une diversion en salle de com. D'accord. Donc que faisait ce type qui voulait "faire parler" un membre de l'AT ? Il fonçait dans le piège. Alors même qu'il venait de dire que le but de l'AT était de semer le chaos dans tout le lycée. Attraper un gars seul ? Noooon, mieux valait aller rouler des pectoraux et éviter d'utiliser son cerveau.
Oh, et puis c'était quoi cette idée d'évacuer et de mettre en sécurité les élèves dehors ? Il croyait que les morts-vivants allaient leur faire des calins et leur filer un peu d'eau de vie ?

Bon. Se calmer. Ne pas lui dire qu'il est un crétin. Surtout pas lui dire.

Greg se mit en route le long du couloir en lui faisant mine de le suivre. Si sa mémoire était bonne, il y avait de ce coté-ci un accès qui permettait de rejoindre le hall... et juste avant, une issue de secours oubliée, à moitié cachée par les haies. Il aviserait le moment venu.

"Greg Ogramann, Première année. Suis moi, quelques mètres en arrière.
Et laisse moi te dire que ton plan est une -


Il chercha une façon politiquement correcte de s'exprimer.

- ...aberration sans nom. Tu dis toi-même que l'antithèse va chercher à semer le chaos et blesser ou tuer le maximum de monde... Si j'étais eux, je ferai diversion en salle de communication pour attirer les plus forts - la salle en question est aisément défendable, retranchée comme elle - et j'enverrai les autres éléments attaquer les élèves sans défense à l'extérieur. Neige, froid, panique... Mettre les faibles dehors et les blesser, c'est la meilleure façon de mettre en défaut le Comité et même le lycée.

Il tourna à droite, essayant de repérer au bruit si quelqu'un était dans le coin. On entendait des chocs pas loin, mais il n'arrivait pas à les localiser exactement. Il continua de parler, plus pour continuer sa réflexion à haute voix que pour convaincre l'autre derrière lui.

-Et qu'est-ce qui te fait croire que les attaquants savent ce qu'ils font ici ? Chacun a du avoir un ordre de mission et s'occuper de sa petite parcelle. Le grand général doit être loin d'ici... ou plus exactement, loin du champ de bataille. C'était comme ça pour la bibliothèque ; chacun son boulot, pas besoin de connaitre le plan général. Alors, les "faire par...

Détonation. Le plafond s'écroula, l'empêchant de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Beskriostnov
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 14/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Gargouille
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 14:09

    Le monstre sentit comme un picotement étrange. Elle s’éleva de terre comme si celle-ci n’était que de l’eau, et elle se sentit revivre. Mais pas tout à fait. Elle n’y comprenait rien. Elle s’appelait Ruby, ou, tout du moins, on la connaissait sous son nom, car celle qui venait de la ramener d’entre les morts la nommait ainsi. C’était pratique, ce genre de résurrection. Mais l’âme de Ruby ayant été absorbée par une psionique, l’ensemble des souvenirs de la gargouille n’était pas là, dans son cœur de pierre précieuse. Ruby n’était même plus sure d’avoir un cœur, comme autrefois, car elle ne ressentait rien. Elle ne ressentait plus rien. Elle voyait, elle entendait, elle sentait les auras comme autrefois, mais elle plus aucun sentiment ne l’étreignait. Alouka, celle qui l’avait ramené sur terre, la frappa, pour voir. Ruby ne broncha pas.

    « T’as eu mal ? »

    Elle hocha négativement la tête. Elle n’était même plus capable de parler, ni de ressentir la douleur. Comme un nouveau-né, mais dépourvu d’âme, elle reçut son instruction, celle qui ferait s’ébranler son corps de pierre jusqu’à ce qu’il retombe en poussière par la volonté de son nécromant. Détruire et tuer.

    C’était quelque chose de familier, elle le pensait. Car sans même le vouloir ses dents d’obsidienne se dévoilèrent en un sourire carnassier. Celui d’une bête qui a soif de sang. Elle resta sur place, attendant le signal.

    Quand celui-ci vint, elle défonça le mur de la pièce dans laquelle elle se trouvait, et commença son carnage. Elle se fit la main sur des proies faciles, celles qui fuyaient, dans un premier temps. Le moins possible devait en réchapper. Elle ne prit même pas la peine de les dévorer, car seule l’approbation de sa maitresse à chaque mort lui donnait l’impression de ressentir de la joie, de la joie de vivre. Manger ne rimait plus à rien pour la gargouille mort vivante.

    Elle continua en prenant de l’altitude, jetant d’une hauteur folle deux faiblards qui se débattait en hurlant. Elle attendit patiemment de les voir s’exploser la cervelle contre le sol pour repérer sa cible suivante. L’inconsciente se terrait sur un toit, et ne regardait pas le ciel. Elle fonça sur elle, pour lui exploser la face d’un double coup de poing d’une puissance folle. Pour une fois, ce n’était pas une faiblarde, car elle encaissa et semblait décidée à se battre.

    Ruby qui poursuivait sa cible, qui pouvait « voler » tout comme elle en surfant sur un genre de rail de glace, reçut donc une myriade d’attaque à distance, pour l’empêcher de se rapprocher, et il fallait avouer que son corps appréciait peu. Mais elle s’en fichait. Si son ennemie était habile, rien ne pouvait arrêter une Ruby comme celle-ci, et elle reçut à nouveau un crochet titanesque. Elle se crasha dans le bâtiment de l’infirmerie, et Ruby suivit le trou dans le mur pour la retrouver.

    Mais elle s’était échappée. Une pointe d’agacement se fit sentir par son lien mental. Elle devait la retrouver. Même si elle devait démolir ce bâtiment pierre par pierre. Elle passa donc au travers des murs, et étages, cherchant la Yuki Onna qui s’était montrée habile dans sa fuite. Ruby traversa le dernier plafond, et se retrouva nez à nez avec deux nouveaux élèves. Si elle les tuait eux, peut-être que la maitresse serait satisfaite ?

    Son sourire d’obsidienne s’élargit alors que de sa langue pendant s’échappait son filet de bave noirâtre habituel, tandis qu’elle les toisait d’un œil incroyablement vide de vie. Elle déplia ses ailes de pierre qui défoncèrent les murs du couloir autour d’elle, ouvrant des plaies béantes dans ce pauvre bâtiment. Elle préférait les combats en extérieurs, mais elle saurait s’adapter. Ou faire venir l’extérieur à elle, ou à eux. Quatre mains attrapèrent quatre morceaux de mur, avant de lancer deux par deux ces quatre projectiles non négligeable de béton armé. Deux pour chaque. Ensuite, elle aviserait.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 15:33

Bénie soit cette écharpe. Sans elle, il serait certainement occupé à cracher ses poumons avec toute cette poussière.

Greg plissa les yeux pour essayer de distinguer ce qui était passé à travers le plafond mais les volutes de pierre pulvérisée l'empêchaient de bien voir. Les seules choses dont il était sûr, c'est que c'était gros et vivant. Et vu les chocs sourds qu'il entendait, très énervé. Il recula, jetant un rapide coup d'oeil en arrière pour ne pas heurter Areku derrière lui.

Fausse bonne idée.

Il releva la tête pour voir deux blocs de béton émerger du nuage de fumée, vite, bien trop vite. Par réflexe il fit un pas sur le coté, évitant le premier... mais pas le second. Celui ci l'atteignit en plein dans l'épaule.

Impact, Epaule rejetée en arrière, articulation qui se démet.
Souffle du déplacement, bruit d'os se brisant.
Onde de chaleur émanant de l'épaule, pulsant, se répandant dans tout son corps.

Hurlement.

Greg s'affaissa contre le mur.
Trop de douleur d'un coup.
Trop mal pour penser.
Trop mal pour bouger.
Trop mal pour être.

Greg plongea en arrière sans pouvoir se retenir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 15:45

L'effondrement d'une portion du couloir déplaça des projectiles de toutes tailles dans toutes les directions. Stoïc, Areku ne broncha pas, laissant les projectiles se fracasser contre son corps, déchirant ses vêtements partiellement, mais n'infligeant aucun dégât réel. Il ferma toutefois les yeux et inspira par le nez le temps que le pire passe.

La fête avait bel et bien commencée et c'était par une gargouille que ça allait commencer.

Pourquoi fallait-il que ce soit une gargouille!?! On peut pas les torturer, ils sont difficiles à détruire et ils n'ont pas besoin de grand chose pour se lancer dans une série de carnage...

À l'arriver des deux projectiles qui était destiné à Areku, il était évident que ladite gargouille n'était pas là pour faire connaissance. Visiblement, elle voulait jouer ou démolir l'endroit. C'était décevant, dire qu'Areku s'imaginait pouvoir surprendre quelqu'un... ce serait pour une autre fois.

Pour le demi-dragon, une gargouille était un adversaire TRÈS embêtant. C'était le cas de le dire, les forces d'Areku étaient très similaires à celle d'une gargouille. Quant à ce Greg... pas le temps de se préoccuper de lui. Un problème à la fois et le premier était la gargouille.

Areku esquiva aisément le premier bloc, qui ne se gêna pas pour traverser le corridor derrière le demi-dragon. Dans son esquive, le demi-dragon c'était positionner de sorte qu'il soit impossible d'éviter l'autre projectile. Évidemment, c'était prévu, car au second bloc, d'une main, l'élève attrapa l'une des tiges d'acier tordu. Sans stopper ni même freiner cet énorme bloc de béton, Areku pivota sur lui-même, ajoutant au passage sa propre force, qui n'avait pas grand chose à envier à celle de la gargouille, pour projeter le projectile droit vers la tête de la gargouille dans un fracassant retour à l'envoyeur. Dans un environnement aussi fermé, la gargouille allait avoir du mal à esquiver.

Usant de ses griffes aux orteils pour ne pas perdre pied et rester stable, Areku perfora ses chaussures et déchira le plancher, laissant de profondes marques de griffure. Dès que le bloc de béton quitta sa main, le demi-dragon déploya brutalement ses ailes, déchirant les sangles qui les maintenaient en place dans son dos. Ce mouvement eut également pour effet de déchirer chemise et manteau, ce qui libéra du même coup sa longue queue, précédemment entravé par des sangles.

Cette perte vestimentaire, aussi désagréable soit-elle en cette saison, allait surtout nécessiter un remplacement. C'était le deuxième ensemble détruit en moins d'un an. Le QG n'allait pas être content...

Aux yeux de tous, Areku n'avait toujours pas pris la forme d'un monstre et ses attraits particuliers était pratiquement invisibles. Son amulette d'illusion toujours à son cou, son apparence était toujours humaine. Sa «forme humaine», n'étant qu'une illusion, même dans ces circonstances, il était toujours au meilleur de sa forme monstrueuse. Ce que Greg et la gargouille purent voir toutefois, c'était les marques de griffures au sol et la perte soudaine des vêtements supérieurs que portaient précédemment Areku, maintenant jonchant le sol, déchirés.

Avec de la chance, le projectile de béton armé allait faire quelques dégâts ou sonner la gargouille.

Sans se préoccuper de l'état de Greg, parce qu'Areku ne lâchait pas son adversaire des yeux, le demi-dragon cria alors:
« Libre à toi de ne pas aimer mon plan, mais je réitère: si tu veux de la sécurité, suit la procédure d'urgence! »

Toujours incertains des effets du bloc de béton, Areku se positionna en position de combat. Encore une fois, il n'avait pas d'arme. Il sera peut-être pertinent d'en porter à l'avenir...

L'élève dit alors à l'intention de Greg, ne sachant pas si ce dernier était encore même conscient:
« J'avoue que celle-là ne parlera pas... »


***Note: j'ai écrit le gros de mon poste en même temps que Greg, alors je n'ai pas tenu compte des détails de ce dernier.***
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Beskriostnov
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 14/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Gargouille
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 16:32

Hs : Areku, tu as aussi ton amulette de feu, au cas où tu te poserais la question.

    Le bloc de béton revient droit sur sa figure, et Ruby est immobile le temps que la poussière retombe complètement, se fiant à sa vision des auras pour vérifier leurs mouvements. Et ils ne bougeaient pas. Bien. Elle n’esquiva pas. Elle encaissa le choc en reculant légèrement. Elle avait ce qu’elle voulait savoir. Une estimation rapide de la force de ses ennemis. Et vu qu’il n’y en avait plus qu’un seul à peu près debout, ça devait être celui qui venait d’éclater ses vêtements, et tracé des marques dans le sol. Cependant, il était resté humain. Transformation déjà terminée, juste le temps de lancer le bloc ? Ou une transformation humanoïde, style vampire ? Elle n’en savait rien, mais elle n’était pas en mesure d’imaginer que c’était une illusion, ses capacités de réflexions se limitant à la science du combat.

    Quand elle fut sure qu’ils l’avaient tous deux vue, elle put commencer la bataille. Son aspect suffisait parfois à clore le combat, alors que l’ennemi se laissa aller à la peur et à l’inaction. Ce qui ne serait, fort heureusement pour lui, pas le cas du demi-dragon. Cela arrivait, de connaître un ennemi qui n’avait pas peur d’elle. Des fous, ou des mecs trop confiants. Tous étaient morts maintenant. Sauf une. Même sans âme, elle savait que Vika était encore en vie, et seul le contrôle d’Alouka l’empêchait de se mettre à la recherche de cette cible en particulier.

    Elle replia ses ailes pour avancer sans gêne, bien qu’elle puisse exploser les murs en avançant, et se jeta dans la mélée, ses quatre mains griffues fondant sur Areku une fois à portée, alors qu’elle s’assurait ses propres appuis dans le sol. S’il avait pu lui renvoyer aussi facilement son bloc de béton, c’est qu’il était compétent, et elle ne lui laisserait aucun répit, ne craignant plus la douleur, et était quasi certaine de sa résistance physique. La bave continuait de couler en un flot intarissable, embaumant l’endroit d’une odeur de putréfaction avancée, comme si sa bouche était un charnier qui déversait ses immondices liquides par sa bouche béante. Un tank de pierre. Un tank de pierre berserk.

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 17:31

La gargouille se ramassa le bloc de béton en pleine gueule sans trop d'effet. Évidemment, ce qui ne pouvait pas faire de tord réel au demi-dragon ne pouvait forcément qu'avoir un effet minime sur une gargouille.

C'est sans surprise que la dame de pierre se précipita sur Areku, toutes griffes dehors et avec deux paires de mains, ça en faisait des griffes. Maintenant qu'elle avait replier ses ailes, elle ne prenait plus trop de place dans le corridor, bien que la gargouille occupait pratiquement tout l'espace disponible.

Stratégie? Elle voulait potentiellement chercher à l'attaquer sans répits de tous ses bras. Typique.

Toutefois, il y avait quelque chose d'anormale dans son comportement. Aussi solide soit une gargouille, la douleur ne leur était pas inconnu. Celle-ci n'avait même pas bronché à la réception du bloc. L'odeur de la mort s'échappant de la salive de la bête... Les morts-vivants dehors... Quel était le pire de scénario? Une gargouille morte-vivante. C'était une très mauvaise journée, alors forcément, tout ce qui pouvait mal tourner, allait tourner encore pire.

Ça veut dire changement de plan. Mots d'ordres: incapacitation et destruction. Pas de quartier reçu, alors pas de quartier donné.

Voyant sa partenaire de danse se précipiter sur lui comme une possédée, un être normal aurait été un minimum intimidé. Il y aurait eu un mouvement de recul, mais évidemment, il est impossible de reculer plus vite que l'on avance et cette action aurait signifier une douloureuse défaite. Pour ça toutefois, il fallait être normal, or Areku était plutôt hors norme, potentiellement cinglé.

Ce qui surprendra peut-être un brin la gargouille, est qu'au lieu de reculer ou de rester cloué sur place, Areku avança d'un pas, déplaçant sa jambe droite en avant, les deux genoux bien fléchi. C'est un petit mouvement, mais qui change totalement la signification de la posture. Pour un droitier, la jambe droit en retrait signifiait une prise d'équilibre et de stabilité, typiquement employé dans le but de résister à un impact. La jambe dominante en avant signifiait la perte de cette stabilité, mais un gain phénoménale en vitesse d'attaque.

Areku allait attaquer, il n'allait pas se défendre. Évidemment, massive comme elle était, la gargouille était de loin plus volumineuse que le petit élève lui faisant face. Qu'Areku l'attaque devait être le cadet de ses soucis. Il sera impossible d'éviter quatre bras en même temps lors d'une attaque. Serait-ce de la stupidité?

Ça le serait si c'était bel et bien l'intention du demi-dragon, or ça ne l'était pas. Attendant que la gargouille se rapproche de lui, Areku attendit que seulement trois mètres séparent les deux adversaires avant de s'élancer vers l'avant d'un grand pas, plongeant littéralement vers le sol comme s'il avait fait un faux-mouvement. Un seul mètre séparaient maintenant les combattants. C'était la distance idéale pour que la gargouille martel l'élève de ses poings.

C'est alors que d'un puissant mouvement d'ailes invisibles, Areku se précipita encore plus rapidement vers l'avant, le corps en suspension à quelques centimètres du sol, comme s'il volait à une vitesse fulminante, tout en repliant immédiatement les ailes dans son dos en plein vol. Il ne restait plus qu'un nuage de débris et de poussière, soulever par le soudain déplacement d'air, à l'endroit où se trouvait Areku il y a un instant. À cette vitesse et en si peu de temps, impossible pour la massive gargouille de stopper son lourd corps à temps pour contrer la nouvelle manoeuvre de son adversaire, qui lui fila littéralement entre les jambes.

Terminant son mouvement d'une roulade au sol, Areku déplia à nouveau ses ailes et bondi contre le dos de la gargouille s'aidant d'une nouvelle poussé d'ailes, directement entre les deux ailes de pierre, pour s'accrocher au cou de la bête.


***Hors Sujet: l'amulette magique est devenu le nouveau jouet favori d'Areku dans un environnement où il n'a pas le droit de porter une arme blanche.***
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Dim 24 Mar - 18:37

Survivre.
Corps endommagé, bras gauche inutilisable.
Douleur...
Pas le temps.
Se défendre?
Impossible dans cet état.
Fuir ?
Couloir bouché.
Attaquer ?
Comment ?
Douleur...
Ne pas y penser.


Greg, écroulé, gisait comme une poupée de cire brisée. Ses yeux mi-clos fixaient l'attaquant pendant qu'une tempête d'esprits, tous unis dans le but de survivre, se débattaient dans sa tête.
Survivre... Ils étaient tous d'accord, ce corps étant le seul dont ils disposaient. Mais comment ?
Et surtout : qui ?

Analyse de la situation...
Monstre de pierre. Volumineux, résistant, peu rapide.
Encombré par le couloir, ralenti par les murs.
Intact après la chute.
Regénération ou extrême résistance ?
Pas d'hésitation ou de modifications de comportement.
Insensibilité à la douleur ? Ou morte vivante ?
Cogner ?
Non. Pas avec ce corps. Pas avec ces blessures. Pas avec ce monstre.
Ni ce pouvoir.
Attaquer a distance, donc.
Comment ?


Deux esprits se mirent à dominer la querelle. Les deux seuls Yokai. Les connaissances ne les sauveraient pas ici, pas plus que les réflexes. Seuls les pouvoirs compteraient.

Sorcier et Succube.
Magie et Illusion.
Puissance et Séduction.
Millie et Amina.

C'était l'occasion de sauver leur dernière demeure, d'utiliser ses pouvoirs, de sentir de nouveau la douleur et le plaisir, d'exister. Coups de griffe et injures volèrent, chacun s'estimant le plus apte à prendre la place, tandis que le corps inanimé restait bras ballants, attendant que quelqu'un daigne l'occuper.

Et puis le gagnant fut décidé.

Millie secoua la tête pour remettre ses idées en ordre. Son épaule le lançait terriblement, mais il ne s'en plaignait pas. C'était divin d'avoir un corps à soi qu'on pouvait diriger et ressentir.

Il regarda l'espèce de gargouille de pierre s'avancer dans le couloir et l'autre élève, Areku, fondre sur lui. Il était fou. Courageux mais fou.
L'Anglais observa le garçon littéralement planer entre les jambes de son assaillant. Impressionnant. Il pourrait l'attaquer par derrière désormais.
Et lui avait le champ libre pour assaillir par l'avant.

Il tendit le bras droit et grimaça quand il tenta par réflexe de prendre son portable avec l'autre bras. La douleur, et aussi le souvenir. Il n'avait pas d'amplificateur de magie. Portable, Chevalière, tout était resté aux bons soins de son original.

Mais après tout, il n'était plus Milander, n'est-ce pas? Plus de portable, plus de chevalière. Peu importe. Il avait toujours ses pouvoirs. Son premier sort devrait créer son propre catalyseur, comme pour les jeunes sorciers.

Il tendit fermement son bras devant lui, visa les yeux et prononça avec un sourire de gosse :

" I call upon the scorcher of the earth, from the deepest inferno. Come forth, Hammer of Prometeus ! "

Un jet de flammes apparut, grandissant, rugissant, sous les yeux ébahis de Millie. Ca n'avait jamais été aussi fort avant ! Le feu se rassembla au dessus de sa main et fondit vers la tête de la créature, noyant littéralement son visage sous les flammes.
Si avec ça elle n'était pas au moins aveugle, il ne s'appelait plus Millie. Voilà qui devrait l'occuper un moment et probablement faciliter la tâche à Areku.

Note : Sorry Areku, Millie n'est pas le plus futé de la bande. Il t'a vu passer derrière, mais ignore que tu es accroché au cou de Ruby.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Beskriostnov
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 14/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Gargouille
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Lun 25 Mar - 8:51

    Ruby avait maintenant la confirmation que quelque chose clochait avec son adversaire. Elle fut esquivée avec aisance ce qui l'irrita légèrement. Surtout quand elle sentit une variation de l’énergie magique qui provenait de celui qu'elle avait mis hors course avec son gros caillou. Trop de facteur dangereux à la fois, car le demi dragon sauta sur son dos pour s'accrocher à son cou. Elle même lui agrippa le bras, plantant deux de ses mains dans les membres offerts de son ennemi, constatant non sans surprise la résistance de la chose.

    Le sort qui se préparait chatouillait les sens de Ruby, et sa maîtresse le sentit, car bien que ne lui rendant pas ses sens, elle la dota d'une certaine notion d'esquive, tant qu'elle serait à deux contre un. Enfin, esquive, esquive... c'est un bien grand mot. Une notion d'attaque non pas pour éviter les dommages, mais pour en infliger un maximum, et durer le plus de temps possible pour le faire. Les impacts directs de magie n'étant pas toujours très conseillé, il fallait innocer.

    D'un simple pivot d'appui, elle présenta son dos à Greg, et d'une double poussée de ses ailes et des ses puissantes jambes, se propulsa tout bonnement sur lui. Quoiqu'il arriva, elle traversa le sort et la cloison cloison, ses ailes repliées autour d'elle, pour, qu'une fois au sol, elle entame le combat pour se dégager de l'étreinte d'Areku et l'amocher si possible, à moins que celui-ci, flairant la manoeuvre, ne ce soit dégagé après impact. En ce cas, elle se relèverait, se plaçant derrière le mur pour prévenir un sort, et préparant son propre coup, si on lui en donnait l'occasion. Sur son dos, la zébrure noire luisante de la brûlure magique aurait du lui faire souffrir le martyr, mais elle ne ressentait pas cela. Elle n'y prit même pas garde, n'ayant aucune estimation de l'état de son corps.

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Lun 25 Mar - 10:43

Le feu rata de peu Areku (bien que les flammes léchèrent tout de même un peu ses bras), qui manqua de perdre son emprise pour l'éviter. Aucun dommage interne. Épiderme noirci, mais elle sera régénérer en quelques instants et évidemment, dû à l'illusion, rien ne paru.

Fort heureusement, la gargouille ou le néromancien qui la contrôlait usa de la pire tactique imaginable pour déloger Areku de son perchoir: elle se retourna et se jeta vers l'arrière sur le dos. Gentille gargouille!

Évidemment, Greg pouvait se ramasser la gargouille au passage, mais c'était improbable, puisque la monstre avait volontairement quitter tous ses adversaires des yeux. De plus, se jeter simplement vers l'arrière avec espoir de percuter un opposant n'était pas la meilleur des stratégies. C'était parfait, il sera plus facile d'en finir.

Empoignant fermement le cou de la gargouille, le demi-dragon ressera d'avantage son étau alors que cette dernière prenait son «envol». Si elle était vivant, elle ne pourrait respirer. Si elle n'en avait plus besoin, la suite serait encore plus pénible. Ils percutèrent un mur intérieur. Ce genre de mur ne supportant pas le poids du bâtiment, il ne servait que de séparation. C'est à peine si Areku senti un choc lorsque cette cloison fut défoncée, alors qu'ils entraient dans uen salle de classe.

Ne se tenant que par les bras, Areku laissa le reste de son corps se suspendre dans le vide, les pieds près à rencontrer le sol, ce qui ne manqua pas d'arriver. Genoux bien fléchi, dès que sa prise fut assez solide sur le plancher de ce couloir, il enfonça ses griffes dans le dur plancher et ouvrit grand ses ailes, se servant de l'air comme d'un troisième appui pour ralentir encore plus vite.

Cette décélération soudaine avait des répercussions. Areku, qui enlassait de plus en plus fermement le cou de sa victime transférait toute l'énergie de ce freinage directement dans les vertèbres du cou de la gargouille. Considérant le poids immense de la gargouille, au point d'arrêt, c'est toute la masse de l'imposante gargouille qui était diriger vers l'arrière du cou, là où les muscles sont peu nombreux et les vertèbres, exposées.

Suffisant? Pas pour Areku qui ne voulait prendre aucune chance. Dès qu'il réussi à stoper net la gargouille en mouvement, ayant tout de même griffer un plancher capable de soutenir un mouvement insessant d'élèves à longueur de journée, le demi-dragon usa de toute sa force pour avancer et contrer directement l'élan du saut, se servant d'un revers d'ailes pour se donner une pousser supplémentaire. À se moment, en plus du poids de la gargouille qui faisait pression sur la nuque, c'était maintenant la puissance avec laquelle elle s'était projeter en arrière qui s'additionnait contre cette nuque surmener dans un sens qu'elle n'a pas été conçu pour être surmené.

L'intention d'Areku était clair: il voulait briser la nuque de la gargouille et ne serait pas mécontent s'il la décapitait. La gargouille, qui avait durci son corps pour empêcher Areku de causer trop de ravage, allait maintenant regreter cette décision. Plus son corps était dur, moins il était souple et moins il pouvait résister au cassure. À ce point, si la gargouille ramolissait son cou pour éviter la fracture, l'étau d'Areku pourrait serrer encore plus et ce dernier ne se gênerait pas pour tout simplement arracher la tête au reste du corps. Si elle restait dur, il était très improbable que le cou ne décide pas de s'éjecter du reste du corps.

Suffisant? Toujours pas. On ne plaisante pas avec les gargouilles (encore plus si elles sont potentiellement mortes-vivantes). Le demi-dragon cria alors:
« Greg! Les Gargouilles sont vulnérables à l'eau! Innonde cette classe! »
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Lun 25 Mar - 14:25

Pendant un instant, Millie contempla bêtement le dos du monstre se rapprocher de lui. C'est seulement lorsqu'il ne fut plus qu'à quelques mètres de l'écrasement qu'il réalisa le danger.

Il roula sur le coté, lâchant un cri de douleur lorsque son épaule blessée heurta le sol. Le mur derrière lui s'écroula lorsqu'une gargouille dégringola à travers, mais il n'en perçut que des fragments à travers le voile de douleur qui lui embrumait le cerveau. Ca faisait mal, mais mal. Il comprenait que Greg ait laché prise, il était à deux doigts de faire de même.
Debout Millie ! Relève toi ou laisse la place, mais décide toi !
Il se força à se relever, s'aidant tant bien que mal du coté valide. Sa jambe gauche en avait pris aussi un gros coup, il se sentait tanguer. Mais pas question de s'avouer vaincu. 'Pouvait pas laisser Areku tout seul.

Millie se traina jusqu'à la salle éventrée pour assister à un espèce de combat de catch entre Areku et le monstre. L'adolescent, désormais à moitié dévêtu, avait pris la monstruosité par le cou et l'étreignait comme s'il cherchait à lui faire sauter la tête. Ou à lui tirer dans le dos, il ne savait pas trop.

« Greg! Les Gargouilles sont vulnérables à l'eau! Inonde cette classe! »

Sort d'eau. Il devait avoir ça en stock... Quelque part.
Catalyseur. Il avait besoin d'un catalyseur pour un effet maximum. Ou était il apparu ?
Il fouilla fébrilement ses poches, notant à peine qu'une voix retentissait à travers la pièce.

dans cette tâche... allons gagner... Nous croyons en vous ! »

Rien dans les poches. Rien dans le sac. Mais dans sa main gauche... Quelque chose.
Il dut ouvrir sa main gauche avec sa main droite, ses doigts ne répondant plus. Salement amoché, et très douloureux. A l'intérieur, un caillou arrondi, trop couvert de sang pour en distinguer les couleurs.
Il en sentait le pouvoir émaner, comme une espéce d'aura vert-violette. A vrai dire, il avait même moins mal : la magie qui lui remontait le long du bras le dopait semblait-il.

Millie pointa la pierre en direction du monstre.

Form a torrential vortex and engulf the evil spirits. Tidal Wave!"

Une véritable trombe d'eau s'abattit sur les deux combattants. Niagara en miniature.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Beskriostnov
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 14/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Gargouille
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Lun 25 Mar - 17:19

    La gargouille n'était pas faite de muscle et d'os. On fait souvent cette méprise. Non, elle est née d'un bloc de pierre, et bloc de pierre elle restera. La magie seule permet à son corps de s'ébranler, et elle n'a besoin d'oxygène pour vivre. Le seul point commun avec un être vivant est son besoin de manger, bien qu'inexistant maintenant qu'elle était morte vivante et sans âme, afin d'alimenter son coeur magique. Ainsi, le choc ne faisait que consommer de son énergie pour annuler les dommages. Un peu comme un personnage de jeu vidéo qui a une barre de vie qui se vide quand il reçoit des dégâts, et se recharge en mangeant. Et ceux, même si les "dégâts" en question aurait du lui arracher un bras.

    Elle subit donc sans broncher l'assaut, n'ayant aucune notion de ce que cela avait du lui coûter. Elle s'en fichait complètement. Ruby n'était même pas consciente du sort d'eau qui se préparait, son adversaire le plus dangereux étant pour le moment Areku. Grave erreur pour la survie de la gargouille, mais sa maîtresse s'en fichait un peu, elle devait calmer le demi-dragon. L'impact terminé, elle tourna simplement la tête vers son ennemi, qui pour l'enlacer aussi fermement et la maintenir dans cette position, avait du placer la sienne juste à côté. Elle mordit donc à pleine dent dans le cou offert par son adversaire, alors que sa maîtresse jubilait de ce coup mortel, ignorant les capacités régénératives du demi dragon.

    Ruby ponctua sa morsure d'un bourrage en règle par quatre coudes vers celui qui le maintenait, et se dégagea alors. Juste à temps pour réagir alors que l'eau lui tombait sur la gueule. Elle bondit en arrière, alors qu'Alouka le lui ordonnait. Le mage était beaucoup plus dangereux que ce qu'elle pensait, et vu l'état actuel de Ruby, si elle laissait la gargouille se faire toucher par un seul sort de façon correcte, s'en était fini. Et elle ne voulait pas que son jouet se casse aussi vite, si bien qu'elle modéra sa soif de sang pour en garder un meilleur contrôle.

    Considérant à tort, Areku comme hors d'état de nuire, Ruby se dégagea de la pièce qui s'inondait beaucoup trop vite à son gout, alors que des éclaboussures l'atteignaient, et que ses pieds baignaient légèrement dans le liquide. Fort heureusement, elle ne ressentit pas l'intense brûlure, et encore une fois, l'énergie qui s’échappait de son corps. Elle traversa un plafond et un mur, se posant à l'étage pour "réfléchir" à son prochain mouvement, ses ennemis encore visible par sa vision magique des auras. Sa maîtresse hésitait presque à lui dire de fuir, mais elle la laissa non loin d'eux, afin d'observer leurs réactions, s'ils pensaient qu'elle était partie. Et puisque l'un se vidait de son sang, le mage devrait être vulnérable si elle s'y prenait bien.

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Lun 25 Mar - 18:33

« Eh zut, le cou n'a pas cassé... » Est ce que pensa Areku tout juste avant que la tête de la gargouille retourne sa mâchoire, pivotant la tête d'un angle surnaturel.

Morsure au cou. Dommage externe important. Dommage interne significatif.

L'armure d'écailles du demi-dragon pouvait résister à d'incroyables forces, mais aussi dur soit-elles, les écailles restaient organiques et en terme de dureté, la pierre d'obsidienne des dents de la gargouille jouaient dans une tout autre catégorie de dureté.

Surprise modéré. La blessure en soit était désagréable, mais c'était de n'avoir rien briser lors du dernier assaut qui avait porter un coup à l'égo du demi-dragon. Pas de problème là dessus, l'égo s'en remettra, certes moins rapidement que la petite morsure au cou, mais elle s'en remettra... avec du temps.

Areku reçu un nombre, au delà de deux, coups de coude, ce qui lui fit perdre sa prise et il tomba dans l'eau qu'avait générer Greg. La gargouille ayant été seulement moyennement aspergé, elle était toujours debout et «opérationnelle», car en vie ne signifiait plus rien, elle était déjà morte.

Sur le dos dans l'eau, Areku se permet une seconde de pause. Peu de sang fut perdu et la blessure n'était déjà presque plus qu'un souvenir. Si prêt de son cœur, la régénération est encore plus efficace.

Il c'était fait avoir. La prochaine fois qu'il affrontera une gargouille, la leçon aura été appris: le cou ne se brise pas. Bon, assez barboter, c'était le temps du deuxième tour. Déchirant deux lanières du bas de ses pantalons trempés, Areku entoura ses poings des bouts de tissu. Ça devrait faire plus mal à la gargouille de la sorte.

Il fallait maintenant faire vite. D'un bond, Areku se remis sur ses pieds et d'un battement d'ailes, se projeta en hauteur, pour passer par le même trou que la gargouille. Le demi-dragon n'était pas dupe, ou alors simplement paranoïaque, car il savait que la gargouille resterait non loin, prête à venir porter le coup de grâce.

Le demi-dragon ne fut pas déçu en apercevant la gargouille qui l'attendait sagement. Toujours humain, ce dernier n'arborait même pas de blessure au cou. Si la blessure réelle se régénérait toujours sous l'illusion, cette dernière n'en laissait aucunement paraître et il n'y avait pas de trace de sang.

Cette fois, c'était le temps du grand jeu! Areku couru donc vers son adversaire avec la ferme intention d'en finir cette fois. C'était d'ailleurs ironique que quelques instants plus tôt, les positions étaient inversées et que c'était la gargouille qui chargeait Areku et non l'inverse.

Il était évident dans les yeux du demi-dragon qu'il n'avait aucunement l'intention de s'attaquer à la gargouille de dos comme la dernière fois, c'était un affront frontal et direct. Avant d'atteindre une distance de frappe, Areku sauta à nouveau, se propulsant de ses ailes. Ainsi en l'air, le demi-dragon avait calculer son saut pour atteindre la poitrine de la gargouille de son coup de poing.

Si Areku allait avoir la hauteur nécessaire pour frapper directement le cœur de son imposante adversaire, il était surtout très vulnérable. Ainsi en vol, il n'avait aucun moyen d'esquiver ou de parer. Comme la monstrueuse gargouille avec quatre bras, elle pourrait simplement le frapper au vol et l'envoyer dans le décor, ou encore attraper son adversaire pour en finir.

Cette attaque semblait plutôt stupide d'ailleurs, considérant que sans effet de surprise, il était impossible à Areku d'atteindre la gargouille. Il avait moins de bras, moins de porté et était trop léger pour imposer sa présence. Toutefois, son regard, son attitude et sa démarche ne laissait paraître aucun doute possible: Areku n'avait qu'une idée en tête et c'était de détruire la gargouille de son poing envelopper de tissu mouillé.

L'on aurait pu penser qu'Areku, ayant vu les dégâts infligés par le magicien, penserait que la gargouille était prête à tomber en morceau et qu'elle n'avait plus la force de se défendre.

Aussi stupide que son action pouvait paraître, Areku avec un dernier As dans sa manche. Alors que rugissant, il s'apprêtait à donner son ultime coup de poing (bien qu'en réalité, il soit plus apparent que la gargouille allait avoir le dernier mot), Areku activa une charge complète de son collier magique (évidemment invisible derrière le voile de l'illusion), ce qui projeta une gigantesque boule de feu prête à exploser au contact de sa cible.

Évidemment, il était impossible à Areku de ne pas être pris dans l'explosion, mais c'était un risque calculé pour que la gargouille n'ait absolument pas le temps d'esquiver cette attaque-là (et Areku allait tout de même frapper de son poing malgré le feu).

Restait maintenant à voir l'effet de cet soit-disant «artefact magique de grande puissance».
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Mar 26 Mar - 16:33

La cascade ne s'abattit pas assez vite pour dissimuler la scène d'horreur qui se déroulait : La gargouille avait fait pivoter sa tête de 180° et planté ses dents dans la gorge d'Areku. Le sang giclait, lui rappelant ces mauvais effets spéciaux de film de série B.

Puis les deux disparurent à sa vue sous la douche monumentale invoquée.

Suivit un craquement monumental lorsqu'une chose massive et hideuse percuta et perfora le plafond. La gargouille avait visiblement décidé d'aller voir si le calcaire état plus blanc ailleurs.

Il arrêta son sort et s'adossa au mur pour souffler. Mine de rien, il était bien fatigué. La magie avait prélevé son dû et l'adrénaline commençait à redescendre, laissant sa blessure libre de le faire souffrir de nouveau. Il ne pourrait probablement pas rester très longtemps présent...
Mais avant de partir, il devait essayer de sauver ce pauvre Areku. Sans lui, la gargouille l'aurait probablement dévoré ou étripé depuis longtemps.

Il commença à claudiquer vers l'endroit où avait été projeté Areku... lorsque celui-ci se releva, visiblemnt en parfaite santé. Sans semblait remarqué l'air stupéfait de Millie, Il s'avança d'un pas décidé vers le trou béant du plafond et... s'y envola.
L'Anglais sr passa une main sur le visage. S'envoler. Soigner aussi vite. Il n'avait pourtant pas abusé du pudding la veille ?

Qu'il se débrouille, tant pis. Il n'avait aucune intention de courir après ce monste, et ne disposait de toute façon d'aucun sort de lévitation. Mieux valait réparer les dégats pendant qu'il était encore en état de disposer de ce corps.

Il tendit son catalyseur vers son bras et entonna une formule de soin :

"Roots of all creation, grant us the breath of life. Revitalize!"

Il se laissa tomber alors que la magie agissait, épuisé. Il sentait son épaule se reconstruire.. Littéralement. C'était comme si quelqu'un jouait aux mécanos avec ses os.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Beskriostnov
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 14/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Gargouille
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Mar 26 Mar - 17:45

    Sagement? Aucunement. Ayant ses ennemis en visuel grâce à ses perceptions magiques. Areku n'aurait jamais du se relever, car, bien que "surprise" qu'il ne soit pas mort, elle l'attendait de pied ferme quand elle vit qu'il s'approchait. Comme si elle allait attendre qu'il l'assaille ! Accroupie tel un sprinter prêt à s'élancer, elle bondit de toute sa puissance sur lui dès qu'il passa dans le trou dans le mur, qu'elle avait fait pour se sortir de la pièce directement au dessus de celui des combats. L'idée était de ne lui laisser le temps de rien faire.

    Elle se jeta donc sur lui, profitant de la force de l'impact pour planter ses griffes où elle pouvait, soit, le buste, et replier ensuite ses ailes autour de lui pour restreindre ses mouvements, et le forcer à rester à portée de morsure, griffure. De toute façon, il ne lui restait plus beaucoup d'option, et elle devait profiter de l'éloignement du mage pour se faire l'étrange adversaire. C'était d'ailleurs surement ses derniers instants de vie, alors, autant les rentabiliser du mieux qu'elle pouvait. Car elle sentait qu'Alouka peinait, au point de devoir se transformer entièrement. Si elle parvenait à planter ses griffes dans sa chair, elle les enfoncerait le plus profondément possible en resserrant sa poigne, sinon, elle le bourrerait de coup de sa double paire de poing, tandis qu'elle chercherait un endroit où planter ses dents. Il allait regretter de l'avoir suivie.

    Mais un truc qu'elle n'avait pas prévu, puisqu'elle ne prévoyait rien, de toute façon, ce fut la boule de feu qui leur explosa à la figure alors que l'impact allait se faire. Propulsée à une vitesse folle, cela ne l’arrêta pas, mais lui fit perdre énormément de potentiel de pénétration, souffla ses ailes, si bien qu'elle ne pourrait enserrer Areku correctement et l'amocha encore. Des fissures commençaient à se percevoir à la surface de sa peau, sans qu'elle n'y prenne garde. Elle s'en fichait. Ne lui restait plus que son attaque, qu'elle continua malgré tout, inconsciente du sort qui l'attendait, des zébrures et cassures qui parcourait sa peau de roche. Encore une fois, le titan de pierre allait s'effondrer. Encore une fois elle échouait dans sa mission. Mais elle ne partirait pas sans un dernier baroud d'honneur, un dernier assaut dont Areku garderait les marques.

    Voir que l'adversaire qu'elle "considérait" comme le moins dangereux avait lui aussi des capacités magiques confirma à Alouka que s'en était bientôt fini. Elle romprait bientôt le sort, avec ou sans résultats.



Dernière édition par Ruby Beskriostnov le Mar 26 Mar - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Mar 26 Mar - 20:28

L'explosion de feu survint et ne manqua pas de griller le demi-dragon. La douleur était intense car des marques de brûlures s'étendait sur tout son corps. C'est avec encore plus d'inconfort qu'Areku senti se planter les griffes de pierre dans son torse.

À son avantage toutefois, la gargouille ne tiendrait plus longtemps. Tous pleins de fissures apparaissaient sur sa peau de pierre.

Le souffle de l'explosion évita à Areku de trop s'empaler contre les griffes de son adversaire. Résultat visible ce cet affrontement: Areku paraissait toujours en parfaite santé, si ce n'était de ses cheveux blanc salis par l'eau, le sang et les débris de l'explosion. Même les griffes plantées dans son torse ne semblaient pas laissé couler de sang. Si aucune blessure n'était visible, le sang n'en était pas moins présent sur les griffes de Ruby et en petite quantité par terre.

Il était maintenant temps d'en finir avec une dernière danse. Le demi-dragon, donna une bonne poussée de ses ailes pour s'extirper des griffes de la gargouille avant qu'elle ne puisse refermer ses ailes de pierre contre lui.

Plusieurs gouttes de sang se déversèrent au sol, mais en quantité insuffisante par rapport au ravage qu'aurait dû infliger les griffes de pierre. Le torse nu d'Areku était d'ailleurs exempt d'entailles, comme si rien ne c'était passé. Il ne se voyait que cette frêle apparence d'humain aux cheveux blanc et aux yeux rouges.

Si en apparence, Areku semblait en bonne état, en réalité, il peinait pour ne pas afficher sa douleur. Les brûlures sont plus longue à régénérer que les entailles et elles ont causé une perte de souplesse de ses écailles.

Heureusement pour Areku, la gargouille était devenu frénétique et ne cherchait qu'à infliger autant de dommage possible avant de tomber en morceaux. S'il y avait bien une chose qu'Areku tenait, c'était d'éviter de donner satisfaction au monstre de pierre définitivement mort-vivant.

Histoire de donner encore plus de frustration à son adversaire, Areku commença à parer de ses ailes invisible (encore en bon état), les attaques reçus. Les coups envoyés par la gargouille ne semblait même plus pouvoir atteindre le corps d'Areku. Elle était stoppée par une force invisible, telle un champ de protection. Évidemment, derrière son illusion, les ailes d'Areku subissaient des ravages, mais ces dernières avaient beaucoup moins de terminaisons nerveuses que le reste de son corps et la douleur engendrée était toujours tolérable.

À chaque opportunité, Areku attaquait en reculant et en tournant en rond autour de la gargouille. À l'occasion, il laissait la gargouille se rapprocher et alors qu'il déviait les coups reçu de ses ailes, frappait vers le cœur, se battant le plus possible sur la défensive et sur l'évasion. En soit, les coups du demi-dragon n'étaient pas si fort que ça. Ils étaient non moins surhumains, mais il avait précédemment employé plus de force et démontrait qu'il se battait de sorte qu'il laissait la gargouille s'user d'elle même, laissant les amples mouvements de celle-ci aggraver les fissures déjà présentes.

Plus le combat se poursuivait, plus les blessures d'Areku se régénérait et plus il devenait énergique et rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Mer 27 Mar - 5:16

Millie écarquilla les yeux quand il vit des flammèches se couler par la fissure du plafond du coté où Areku était parti et des étincelles voler dans les airs. C'était quoi ça encore ? Des bruits sourds se firent entendre au dessus de lui, donnant l'impression que le sol allait s'écrouler.
Areku n'avait encore jamais utilisé de feu, même lorsqu'il était au plus mal. La boule de feu devait donc être due à la gargouille, et Areku en mauvaise posture. Sans aucune protection, il avait dû être salement amoché.

Millie lâcha un juron. Sa magie était toujours à l'oeuvre pour le soigner ; ses os avaient été remis en place, les artères et veines reconnectées, mais les muscles étaient encore bien endommagés et la perte de sang sévère. S'il arrêtait maintenant, il allait en avoir pour des jours à se soigner "naturellement". Si seulement l'autre adolescent avait pu attendre qu'il se soigne totalement avant d'attaquer...
Vu son état de fatigue, il n'était pas sûr de pouvoir même lancer un sort de plus. Et s'il y arrivait, il ne pensait pas pouvoir rester dans ce corps. Qui prendrait place ensuite ? Hilfe ? Amina ? Un autre humain ? Ou Greg serait-il assez fort pour re-tenir la place ?
Est-ce qu'il n'était pas mieux qu'il s'économise, reste ainsi plus longtemps en place et se soigne ? Et puis lui au moins n'était pas suicidaire contrairement à d'autres esprits de ce corps...

Oui, mais il y avait un blessé là haut, et un ennemi prêt à l'achever.
Il serra sa main gauche, vérifiant que ses doigts étaient fonctionnels. Ca irait.

Le magicien se releva - assez aisément, sa jambe au moins était soignée - et s'approcha du trou à contrecoeur. Son esprit chevaleresque le poussait à venir à l'aide d'autrui, au détriment même de sa survie.

Il s'arrêta à proximité du trou. D'après les bruits sourdes, les attaquants devaient être face à lui, proche du trou. Catalyseur en main, il se concentra sur le lieu d'effet du sort, avant de prendre un grande respiration - a priori sa dernière - et de lancer d'une voix tonitruante :

Form a torrential vortex and engulf the evil spirits. Tidal Wave!"

Son baroud d'honneur.
Le bruit d'une pluie tonitruante là haut l'informa qu'il avait réussi. Mais il tombait déjà, retournant en arrière-fond. Il ne restait plus à espérer que Greg reprenne le dessus... ou au moins, que ce soit quelqu'un de confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Beskriostnov
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 25
Date d'inscription : 14/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Gargouille
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Jeu 28 Mar - 15:24

    Plus que quelques secondes. Car cet affrontement ne durait pas depuis longtemps, ce qui ne laisserait pas le temps à Areku de régénérait plus que ça, car Ruby tomberait avant de toute façon. Quelques secondes pour infliger un maximum de dégât à son adversaire. Sauf que celui-ci semblait protéger par une barrière invisible, qu'elle pouvait cependant sentir alors qu'elle la touchait. Elle ignorait ce que c'était, et n'avait pas la capacité de réflexion nécessaire pour en deviner l'origine. Alors elle continuait de taper, en espérant que cela suffirait à détruire la barrière pour atteindre l'homme qui se tenait derrière.

    Et puis, il bougeait bien ce con la. Il la frappait de ses poings humide ce qui ne manquait pas de la faire se fissurer davantage à chaque coup. Mais elle ne faiblissait pas pour autant, et frappait avec toujours autant de force, et toujours aussi instinctive, parvenait tout de même à blesser les bras d'Areku qui tentait de la toucher, car si elle ne s'en défendait pas pour autant, c'était toujours quelque chose qui sortait du "champs de force" et était atteignable par l'un de ses quatre bras. Si bien qu'à chaque contre attaque d'Areku, elle lui griffait méchamment le bras, à défaut de parvenir à lui agripper correctement. Elle sentit la perte d'un de ses membres. Un bras gauche qui venait de se décrocher et tomber en poussière.

    Elle se jeta alors sur lui, sans prévenir, prolongeant un mouvement de poing paré par les ailes. Elle traversa donc sans peine cette muraille de membranes déchiquetés dans une dernière attaque suicide dévastatrice. Elle mordit l'autre côté du cou, immobilisa Areku sur le sol en se servant de son poids et son impulsion, maintenant ses bras au sol des siens, et plantant le seul qui lui restait dans son flanc, enfonçant ses longues griffes à presque mi phalanges. Ruby s’apprêtait à la retirer pour refrapper encore, mais la trombe d'eau qui s’abattit sur eux l'en empêcha. Elle était à sa limite, et a peine quelque goutte suffirent à l'achever complètement. Sa morsure perdit de son étau, et l'ensemble de son corps commença à tomber en morceau, ensevelissant Areku sous les gravas, qui se faisait poussière.

    Ainsi Ruby termine sa courte vie de mort vivant.


Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Jeu 28 Mar - 16:07

Enfin finit. C'est non sans douleur que le demi-dragon s'extirpa de cet amas de restes de gargouille. Il retira alors un par un les doigts encore planté dans son flanc gauche. Il avait était un peu surpris par le plaquage de la gargouille. À vrai dire, Areku ne s'était pas imaginé que la gargouille avait gardé des capacités de réflexion, mais c'était après tout probablement un commandement venu du nécromancien.

Analyse des dégâts:
- plusieurs entailles au cou.
- plusieurs égratignures aux bras.
- plusieurs perforation au flanc gauche.
- ailes en lambeaux.
- brûlures assez sévère sur la façade du corps.
+ dommages internes faibles.

Verdict, il devra se tenir tranquille pour quelques minutes.

Ce qu'Areku n'aurait pas donné pour avoir son épée lors de ce combat... Frapper un être de pierre à renforts de coups de poings et de griffes... ce n'était pas l'idée du siècle, mais c'est ce qui avait de plus solide utilisable malheureusement. C'était décidé, à la fin de cette crise, Areku allait trouver un moyen de dissimuler une arme sur lui en tout temps.

Après tout, Areku était vraiment mauvais au combat à main nue. Il appliquait les notions d'épéistes là où applicables, mais au final, il ne savait pas comment donner de vrais coups. Contre un adversaire plus faible et moins robuste, cette lacune se contournait, mais il y avait malheureusement trop d'adversaires où Areku était trop désavantagé. Peut-être qu'il pourrait faire passer une épée pour un parapluie? Ça ne devait pas être interdit un parapluie?

L'eau pleuvait toujours sur la tête d'Areku. Vraisemblablement, Greg ne devait pas savoir ce qui se passait, mieux valait ne pas trop le laisser dans l'ignorance. C'était d'ailleurs une chance qu'il s'était mêlé au combat de la sorte, autrement Areku aurait dû se servir des trois charges de son collier magique pour venir à bout de la gargouille et le combat aurait facilement été 10 fois plus long.

Sa main gauche sur son flanc gauche, Areku s'approcha du trou dans le plancher. Pour y descendre. Cherchant à ménager son corps encore assez salement amoché, le demi-dragon se laissa descendre du plus doucement qu'il le pouvait, s'accrochant au plancher ouvert pour se laissé descendre autant que possible pour ensuite se laissé tomber.

Le demi-dragon ne cacha pas la douleur qu'il éprouvait, même si l'illusion l'affichait toujours en parfaite santé et propre, ce qui paraissait étrange compte-tenu que ses cheveux se composaient maintenant de cheveux, de sang, d'eau, de poussière de pierre et de cailloux.

À Greg, il dit alors:
« Merci d'être intervenu. Avoir été seul, je n'aurais jamais réussi à détruire cette gargouille aussi rapidement et avec si peu de dégât structurel au bâtiment.

Tu as été pas mal amoché par la gargouille. Ça va aller?
»

Alors qu'il disait ses mots, Areku se tenait assez droit, sa main gauche contre son flanc comme pour contenir une blessure. Il semblait épuisé, mais pas à bout de souffle. Sa voix trahissait un brin la douleur qu'il éprouvait, mais le demi-dragon ne cherchait pas à camoufler sa douleur. Il ne prétendait pas qu'il n'avait pas mal, mais n'en était pas indisposé pour autant.

S'il paraissait en parfaite état (moins les cheveux qu'il ne sera pas aisé de faire redevenir blancs), les vêtements d'Areku, du moins ce qui restait, affichaient eux les traces du combat qui avait eu lieu. Il y avait des traces de brûlures, des déchirures et beaucoup de saleté, ce qui contrastait avec le torse et le visage immaculé de l'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Jeu 28 Mar - 17:25

Emerger. Sortir de la masse, de la foule. Prendre la tête. Dominer.
Reprendre son corps.
Mais c'était comme sortir d'une mer de mélasse vivante, qui chercherait à l'engloutir dans ses ténèbres. Fatigant, difficile, lourd... Certaines vagues cherchaient à le maintenir à flot, d'autres à l'enfoncer. Au final, il ne pouvait que surnarger en espérant arriver à sortir encore une fois.
Soudain un remous. Une vague supplémentaire se joignit à l'effort coordonné, le poussant, l'éjectant presque.
Millie ?

Gref rouvrit les yeux, hébété. Son corps. Froid et faim, air qui le baignait et l'oxygénait, lumière qui le faisait cligner des yeux, douleur dans son épaule... Tant de sensations qui lui avaient manqué.. Sauf peut-être la douleur.
Des souvenirs défilèrent en vrac dans sa tête, condensé de ce que Millie avait fait et senti pendant son absence. Un combat contre une gargouille. Des sorts. Un catalyseur. Un acolyte inconscient. Un sort final et un retour en arrière volontaire.

Millie lui avait laissé volontairement la place ?
Greg se sentait perdu, submergé par les informations et hypothèses. Quasiment personne ne l'avait laissé revenir comme ça, il avait toujours du batailler des heures voire des jours pour reprendre la place. Et Millie avait... décidé de repartir ? De lui laisser son corps ? Sans même tenter de le garder pour lui ?

Sa paranoia naturelle reprenait le dessus, lui hurlant que ce pouvait être qu'un piège, qu'il ne pouvait faire confiance à personne et surtout pas à une copie.

Une copie...

Il regarda sa main gauche, toujours aussi abimée mais désormais fonctionnelle. Son gant avait été déchiré, une pierre précieuse ronde reluisait au creux de sa paume, luisante de son sang. Le catalyseur de Millie.
Pas le catalyseur de Milander. Celui de Millie. Un catalyseur se créait lors du premier sort du sorcier...
Alors Millie n'était donc pas une copie mais véritablement quelqu'un ?
Est-ce que tous ceux qu'il avait copié par le passé étaient véritablement des personnes coincées à l'intérieur de sa tête ? L'idée était plus que terrifiante.

Mal au crâne. trop de choses à penser.

Il se concentra sur Areku qui redescendait de l'étage en s'accrochant aux gravats. Vu sa façon de se déplacer, il était blessé... Et au vu de son apparence, il n'avait besoin que d'une douche.
D'accord. Apparence modifiée, donc probablement une forme non humaine. ET ailée qui plus est, vu ses déplacements. Grande regénération, et poids/force supérieure à la norme humaine. C'était quoi ce type ?

C'était quoi ce type ?

« Merci d'être intervenu. Avoir été seul, je n'aurais jamais réussi à détruire cette gargouille aussi rapidement et avec si peu de dégât structurel au bâtiment."

Il jeta un oeil au plafond et à Areku. Il croyait vraiment ce qu'il disait ? Parce que d'après ses souvenirs, l'autre s'était quand même fait violemment arracher la gorge et sans la douche froide de Millie, la gargouille ne lui aurait pas laissé le temps de se soigner.

Tu as été pas mal amoché par la gargouille. Ça va aller? »

Il retint la remarque acerbe qu'il avait sur le bout de la langue.
Il était bien temps de s'en inquiéter, maintenant... ce n'est pas comme s'il s'était pris un bloc de béton dans l'épaule sous le nez de l'autre, puis avait failli être écrasé par gargouille géante. Ou comme si Areku s'était précipité comme un abruti sur le monstre en fuite sans même voir s'il était encore vivant. D'ailleurs, sans le sort de soin de Millie, il serait probablement inconscient.

Bon. Respire, Greg. Vous devez sortir d'ici, tu es blessé, lui aussi, ce n'est pas en vous tapant dessus que ça ira mieux.

Il se contenta donc de répondre d'un ton professionnel.

"Jambe fonctionnelle. Bras réparé en partie."

Il se retourna, cherchant du coin de l'oeil son sac à dos. Avec un peu de chance, il pourrait désinfecter et bander son épaule avec ce qu'il avait chipé à l'infirmerie. Et possiblement aussi laisser Areku se soigner si certaines de ces blessures n'étaient pas résorbées.
En plus, il avait une paire de gants de secours dans un des rangements... il risquait d'en avoir besoin pour sortir du bâtiment.

"Et toi ? Tes ailes ? Ton cou ? Les brulures ? J'ai de quoi soulager les plaies et coups dans mon sac.

Sac à dos, sac à dos...

Il mit sa pierre en sécurité dans sa poche de pantalon avant de se redresser et de faire quelques pas flageolants à la recherche de son barda. Sauf que sa jambe n'était finalement pas si bien guérie que ça ; il sentit quelque chose céder, un pic de douleur aigue partir de sa jambe et il perdit l'équilibre, se raccrochant instinctivement à ce qui était à portée de main.
C'est à dire Areku. Plus exactement le bras nu d'Areku.

Bref contact écailleux sous ses doigts et avant même d'avoir le temps de maudire sa foutue malchance, Greg redisparut.

Areku se redressa, tenant toujours dans sa main le bras de... le bras d'Areku.

D'accord. Il recula doucement, manquant perdre l'équilibre. Visiblement, son centre de gravité n'était plus le même ; il lui manquait du poids dans le dos. Il passa rapidement une main sur ses épaules : du sang, des vêtements, et rien. Pas d'ailes. Et plus bas, pas de queue.

Et pour parachever le tout, il avait sous ses yeux une version sous illusion de lui-même qui le regardait d'un air perplexe.

Analyse de la situation :
-Il n'était pas dans son corps.
-Ce corps-ci était humain, blessé, douloureux, visiblement pas en état de combattre.
Dégats constatés :
*épaule gauche fragile, muscles associés écrasés ou déchirés ;
*mauvaise réduction de fracture au tibia droit ;
*perte de sang aboutissant à une faiblesse généralisée ;
*migraine.
-En face de lui, son propre corps.
-Inconnue en face : ami ou ennemi ?

[Je crois qu'il y a un problème....

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   Ven 29 Mar - 15:11

Voyant que Greg ne tenait pas debout, Areku tendit son bras pour éviter à Greg de tomber et d'aggraver ses blessures. Le contact raviva la douleur de quelques plaies encore ouvertes.

Ses ailes étaient encore en mauvaise état et son flanc gauche allait avoir besoin d'encore un peu de temps pour se rétablir, mais le reste de son corps était presque rétablit et les blessures y étaient maintenant superficielles.

Après tant d'efforts, le cœur du demi-dragon battait toujours à un rythme assez élever. Il faudrait prendre du repos pour ne pas se surmener d'avantage.

C'est alors qu'Areku remarqua que Greg agissait un brin bizarrement depuis le contact. Peut-être la douleur qui lui donnait des vertiges. Si sa jambe était fracturée, y mettre du poids de la sorte à dû être douloureux. C'était un peu suspect qu'il ne l'avait pas déjà réaliser. Adrénaline de combat? Probablement.

« Je n'ai pas besoin qu'on s'occupe de moi, je guéris rapidement. »

Regardant autour, Areku ne fut pas capable de s'assurer qu'ils étaient bel et bien seuls.
« Mieux vaut se déplacer, notre position est trop à découvert. Attend, je vais vérifier une salle non loin. »

Sans attendre la réponse de Greg, Areku lui tourna le dos et alla ouvrir une porte non loin. Elle était verrouillée, mais il fut aisé pour le demi-dragon d'en forcer l'ouverture. Impossible maintenant de la verrouiller à nouveau, mais elle allait pouvoir être refermée. L'intérieur semblait vide, mais en bon état, indifférent du passage de la gargouille.
« La voie est libre, on peut se reposer ici pendant un moment. Besoin d'aide pour te déplacer? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une mauvaise journée [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mauvaise journée [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Une très mauvaise journée...
» - Mauvaise Journée - [PV Kenza]
» Mauvaise journée... (Pv Evan Grant)
» Une tres mauvaise journée ... ft Plumia et Elpheus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Partie 1 :: Diversion et chaos.-