AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Dim 24 Mar - 9:52

Calme plat. Ennui total. Que faire ce jour-là, alors que rien d'intéressant ne se présentait ? Elle soupira longuement, enfermée dans sa chambre. Collocation bizarre... A vrai dire, elle espérait ne pas revoir ses deux colocataires de la journée. Non pas qu'elle ne les aimait pas, c'était juste qu'elle en avait assez de balbutier stupidement parce qu'elle ne les connaissait pas. *Fichue timidité, je te hais du plus profond de mon âme.*

Assise sur son lit, elle lisait un livre. Mercy Thompson tome 1 : L'Appel de la lune, de Patricia Briggs. Elle avait tout de suite accroché avec ce tome, le personnage principal, une mécanicienne, la faisant rire idiotement. Heureusement qu'elle ne lisait pas en public, elle aurait eu l'air de quoi ?

Au bout d'un petit moment de lecture, elle se leva, ayant soudainement envie de sortir. Fermant silencieusement la porte derrière elle, comme si elle craignait de réveiller quelqu'un, alors qu'il n'y avait personne dans la pièce, elle s'engagea dans les couloirs, tenant son sac en bandoulière, comme toujours lorsqu'elle quittait sa chambre. A l'intérieur, il y avait des barres chocolatées, un livre, et son carnet de notes. Les notes, ne jamais les oublier. Un peu comme un journal intime brouillon, elles permettaient à Kira de conserver des éléments de son passé, au cas où elle perdait de nouveau la mémoire. Si ça arrivait, elle ne voulait pas dépendre encore d'une personne jusque là inconnue.

Alors qu'elle marchait dans les couloirs, perdue dans ses pensées inutiles, une voix retentit, comme venue de nulle part. Sursautant, Kira rabattit les oreilles sur son crâne, suspicieuse, craignant qu'il y ai quelqu'un proche d'elle. Mais le son lui fit comprendre qu'en réalité, ça venait d'un haut-parleur. Se sentant stupide, elle écouta attentivement les paroles.

Alouka Neberon a écrit:
"Bonjour à tous!!! Je sais qu'on est pas très nombreux en cette période de vacances, mais comme j'ai l'impression que tout le monde s'ennuie, je vous apporte de l'animation. L'Antithèse va vous faire votre fête : on va tout casser, et y compris les ptit gars du Comité de sécurité. Donc je déclare officiellement l'ouverture des jeux de Yokai... ...aussi appelé massacres de Yokai. Ceci est un signal pour vous Antithèse, c'est le moment ♥."

L'Antithèse ? Manquait plus que ça, tiens. Destruction. Ce mot résonnait délicieusement dans la tête de la louve. Si seulement elle pouvait le faire, elle aussi. Tout casser, laisser sa nature prendre le dessus et attaquer tout le monde... Ah... Que c'tait enviable. Sauf que cette fois, elle faisait partie du "tout le monde". Massacre de Yokai...

Massacre ? Ca voulait dire qu'elle pouvait se battre ? Mais contre qui ? Elle avait bien envie de se défouler sur quelqu'un, d'un coup. Peut-être se ferait-elle détruire. Mais au moins, elle se serait battu. Elle ne demandait que ça, depuis le début. Son humeur morose se changea en sauvage, ses yeux brillèrent d'un éclat rouge vif, comme si elle saignait.

Désormais, elle n'aspirait qu'à envoyer son petit poing dans la figure de quelqu'un. Allait-elle trouver quelqu'un, ou quelqu'un la trouverait-il ? Telle était la question. Une question que Kira ne se posait pas. Elle voulait simplement se battre, faire partir la tension de ses épaules. Tout ce qu'elle espérait, c'était que son adversaire ne serait pas du genre à ne pas frapper les femmes. Le sexe, pendant les combats, on s'en foutait royalement. Ce qui comptait, c'était le combat en lui-même.

*Je veux me battre... Où aller pour se battre ?*

Elle n'en savait rien, donc elle continua son chemin dans les couloirs, jusqu'à se paumer dedans, déambulant vainement. Et merde. Comment s'amuser si on se perdait ? Rah. Journée pourrie, bonjour. Hors de question de ne pas pouvoir participer aux "festivités".
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Dim 24 Mar - 14:00

    Mizore avait senti la journée pourrie venir. Après une mauvaise nuit dans son cocon de glace, sur le toit du lycée, elle avait fait l'effort de se rendre en cours, ce qui n’avait pas amélioré son humeur, ni changé son sentiment. Stalkant plus par habitude que par envie une des idoles du lycée, histoire de ne pas perdre la main malgré sa relation avec Agnieska, elle s’était arrêtée un peu avant l’annonce d’Alouka, pour se reposer sur un toit d’un des batiments.

    Elle assista donc aux débuts des festivités sur l’ensemble du lycée, et ce qu’elle vit la terrifia. Mizore connaissait l’Antithèse, de nom. Elle n’aurait jamais pensé qu’un groupuscule se terrant dans un coin du lycée puisse réunir autant de monstre à sa solde, car elle ne les comptait plus. Les plus chanceux purent s’enfuir dans la forêt, se mettant à couvert, voire mieux, sortir du Kekkai. Les autres étaient pris en sandwich entre les membres de l’Antithèse et du Comité qui avait su réagir à la menace. La plupart de ses guerriers tentaient, parfois vainement, de tenir en échec les troupes dissidentes pendant que les élèves fuyaient, ou rejoignaient le combat. Cela ne l’étonnait guère. Aux vues des circonstances, garder son identité monstrueuse secrète n’avait d’intérêt que pour les fous. Il y avait déjà des morts, dans tous les camps. Le sang tachait le sol en divers endroit.

    Et, comme toujours, il y avait des gens qui préféraient se battre pour leur vie plutôt que de fuir lâchement l’affrontement. Mizore, elle, hésitait encore. Bien qu’elle ait ramené tout le monde sur un bateau de glace du désastre de l’été, elle n’avait réussi à redorer son blason ici. Certes, aider le Comité l’y aiderait peut-être, mais elle ne savait si cela valait la peine de risquer sa vie pour des gens qui préférait ne pas la voir dans ce kekkai. Elle eut une pensée pour les rares amies qu’elle possédait. Imogen, Kira ou Moka. Et si cette dernière ne devrait avoir aucun mal à s’en sortir, ce n’était pas le cas des deux premières. Et Agnieska… Mizore n’avait réussi à savoir si elle était forte ou pas. Après tout, c’était une vampire… Mais elle ne semblait pas aimer le combat, ce qui était étrange pour un représentant de cette race. Perdue dans ses pensées, elle ne l’entendit pas arriver. Elle était tiraillée par la fuite ou le combat.

    On ne lui en laissa pas le choix. L’impact de l’atterrissage ébranla le bâtiment. Si elle avait voulu, surement que la créature aurait pu passer au travers du plafond. De sa courte vie, Mizore n’avait vu monstre aussi cauchemardesque. Elle faisait au moins deux mètres de haut, et plus du triple d’envergure, les ailes déployées. C’était une créature massive, qui semblait aussi dure que le diamant. En même temps, le monstre était de couleur gris pierre, comme si il en était fait. Quatre puissant bras qui n’avait rien à envier à ceux des monstres les plus robustes, une paire de jambe faite pour la course, le saut et l’atterrissage, et surtout, un visage fou. A la fois inexpressif et pourtant terriblement alarmant, aussi vide que plein d’une soif de sang infinie. La créature de pierre bavait, un genre de liquide noirâtre semblable à de la suie liquide, alors que ses dents d’obsidiennes lui offrait la promesse d’une mort rapide. Mais le pire, s’était ses yeux. Des yeux de rubis, vide, totalement. Vide d’âme. Pour les rares personnes encore en vie ayant connue Ruby de son vivant, ses deux pupilles brillaient d’un feu de haine magique intense, et c’était assez intimidant. Mais quand il ne brillait plus… c’était pire. Une Ruby réanimée, sans âme, vouée à la seule destruction du lycée et de ses occupants.

    Mizore se transforma dans l’instant. Elle en avait connue des vertes et des pas mûres, la Yuki Onna, et elle n’allait pas se faire avoir par un monstre pareil. Elle s’enveloppa de glace, et ses griffes sortirent, et elle se mit en position de combat. Elle compensait son manque de force par son agilité et ses pouvoirs à distance, mais elle ignorait si cela suffirait pour vaincre un monstre de la trempe de Ruby. Elle tenta de parer le premier coup, pour voir. Le double direct du droit de Ruby écrasa ses bras croisé en blocage, et brisa son armure en une seule fois. Elle vola dans la cour du lycée, ne devant son salut qu’à son skateboard de glace, qui surfait sur une piste gelée qu’elle matérialisait à mesure qu’elle s’avançait. Ruby ne s’arrêta pas et décolla pour la rejoindre.

    Les attaques de Mizore semblaient sans effet. Semblait seulement, car la magie était assez efficace sur le corps de Ruby. Sauf que cela ne se voyait pas. Déjà douée pour cacher sa souffrance en combat, une Ruby sans âme ne ressentait même pas la douleur. Si bien qu’elle attaquerait sans relâche, jusqu’à tomber en morceau. La Yuki Onna commençait à perdre espoir, quand elle reçut encore une fois un coup de poing à en détruire une porte blindée. Cette fois, elle traversa le bâtiment en face du sien, passant à travers deux cloisons. Ruby, satisfaite, se mit en quête d’une autre cible, mais cela, Mizore l’ignorait.

    Se réceptionnant comme elle put sur une arche de glace, elle continua de surfer dans les couloirs maintenant déserts. Il y avait peut-être des gens se terrant dans les salles de classe, mais elle n’avait pas envie de vérifier. Elle filait à tout allure quand elle rencontra enfin quelqu’un. Ne pouvant s’arrêter d’une seule traite, elle préféré l’attraper et la prendre avec elle, plutôt que de risquer de se faire attraper par Ruby.

    Quelle ne fut pas sa surprise quand elle reconnut Kira. Elle lui sourit, le visage ensanglanté par le précédant combat.

    « Eh bien, si je m’attendais à te croiser ici ! Tu ne t’es pas mise à l’abri ? C’est presque la guerre dehors, je ne sais pas si c’est très prudent de sortir. Tu comptais faire quoi ? Quoique tu fasses maintenant, je reste à tes côtés.»

    Elles surfèrent un moment encore, jusqu’à ce que Mizore se pose dans une salle de classe aux fenêtres trop hautes pour qu’on puisse les repérer, au rez-de-chaussée. Elle soigna ses blessures avec de la glace, reprenant son souffle.

    « Alors, on fait quoi ? »

    Mais encore une fois, on ne lui laissa pas le temps de répondre, car quelqu’un, ou quelque chose défonça la porte. Fort heureusement, ce n’était pas Ruby, mais c’était indéniablement un ennemi.

Revenir en haut Aller en bas
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Lun 25 Mar - 11:21

Alors qu'elle déambulait avec énervement dans les couloirs, longeant les murs à la recherche d'une quelconque indication sur le chemin à prendre pour atteindre cette fichue cour principale, Kira se fit attraper brusquement, et, avant de comprendre ce qu'il se passait, fut emmenée sur une espèce de... Planche ? Mais qu'est-ce que.. Une voix familière retentit dans ses oreilles.

« Eh bien, si je m’attendais à te croiser ici ! Tu ne t’es pas mise à l’abri ? C’est presque la guerre dehors, je ne sais pas si c’est très prudent de sortir. Tu comptais faire quoi ? Quoique tu fasses maintenant, je reste à tes côtés.»

A qui appartenait cette voix.. Réfléchis Kira, réfléchis. La glace, le "surf" bizarre... Mizore ? Mais oui, bien sûr, c'était elle ! La jeune louve s’aperçut qu'elle saignait, mais ne s'inquiéta pas vraiment, pensant que c'était à cause des combats qui devaient faire rage dehors. Dire qu'elle était coincée à l'intérieur... Au bout d'un moment, elles arrivèrent dans.. Une salle de classe ? Mais comment Mizore voulait-elle qu'elles se battent si elles restaient seules ? Lâchant un très léger soupir, Kira allait répondre, quand elle l'en empêcha, posant une autre question.

« Alors, on fait quoi ? »

Bonne question. Si elle voulait que toutes les deux restent ensemble, il fallait qu'elles sortent, et se batte comme elles l'avaient fait contre l'hideuse chose. Mais, sans lui laisser le temps de répondre, une personne, enfin, un truc, entra dans la pièce. Génial, il avait pas l'air commode, le gus. Jetant un rapide regard à son amie, la louve se tourna vers le nouvel ennemi, et sourit de tous ses crocs, répondant d'une voix froide et sans émotions.

-On se bat, Mizore.

Rien avant, rien après. C'était suffisant. Bien que Mizore avait l'air de s'être "taper dessus" avec quelqu'un d'autre, elle ne semblait pas en si mauvais état, et pourrait aider Kira à fracasser la tête du gus.

Gus qui était vraiment.. Moche. On aurait dit qu'il sortait d'une tombe, ce qui pouvait bien être le cas. Un dilemme torturait Kira. Soit elle se transformait et tentait de bouffer ce truc hideux, soit elle se battait au corps à corps et essayait de décapiter l'adversaire. Malheureusement, le port d'arme étant interdit, elle n'était pas en possession de son nouveau sabre, qu'elle prenait plaisir à manier pour trancher tout nuisible à portée de lame. Tant pis, il faudrait faire sans.

Restant à côté de Mizore, la jeune louve regarda le.. Truc, et tenta de discerner un point faible chez lui. Il n'avait pas l'air spécialement puissant, mais il était possible que, étant déjà mort, elle ne puisse le remettre dans le cercueil d'où il semblait sortir. M'enfin, qui ne tente rien n'a rien. Elle porta par réflexe la main à son tee-shirt, et se mordit la lèvre en voyant qu'il n'y avait rien dedans. Finalement, son choix se fit vite, car monsieur cadavre arrivait vers elle et son amie. Soit. Kira s'avança vers lui, et remua nerveusement la queue, avant de serrer les poings, prête à le lui envoyer dans la tronche à la première occasion. Occasion qui se présenta bientôt. En effet, l'ennemi plongea sur elle, certainement pour lui refaire le portrait, voire plus. Esquivant à la dernière minute, l'Ookami lui envoya son pied dans les côtes, et un craquement sinistre retentit. Elle envoya un regard à Mizore, signifiant qu'elle ne voulait pas d'aide à moins de se faire à moitié bouffer. Puis elle tenta de se concentrer de nouveau sur son adversaire, bien que, niveau concentration, elle avait beaucoup de mal.

Adversaire qui lui envoyait un poing dégoûtant dans la figure, et qu'elle se prit de plein fouet, n'ayant pas eu le temps de sauter en arrière. Aïe. Se massant la mâchoire, elle sourit au truc, avant de cracher un filet de sang sur le sol. Il frappait fort, l'énergumène. S'essuyant rapidement la bouche, elle se mit à quatre pattes, et tenta de Changer. Echec. Génial, elle n'arrivait pas à se transformer. Elle était sûrement trop excitée par la perspective de se battre, et ne pouvait se calmer assez pour devenir louve. Elle soupira, mais n'eut pas le temps de vider son esprit que l'autre se jetait sur elle. Kira roula sur le côté, et se releva aussitôt, envoyant son propre poing dans sa figure. Gagné. Elle ne put s'empêcher de sourire de satisfaction, puis revint à la charge, sautant sur son ennemi dans l'espoir de lui arracher la tête pour s'en faire un trophée.

Son attaque allait-elle réussir ? Elle l'espérait. Mais, alors qu'elle se battait furieusement, un autre ennemi entra. Finalement, la présence de Mizore était réjouissante. Si Kira avait été seule, elle se serait probablement fait tuée par les deux choses. Mais il ne fallait pas se détourner du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Lun 25 Mar - 12:48

Milander souleva son épée à deux mains. D'un revers, il fendit le gigantesque dragon. La créature massive d'étala sur le sol. Les écailles émeraudes de la créatures coulèrent jusqu'au sol comme une glace tiede. Le jeune magicien se pencha, goûtant la mixture. Il lecha son doigt et découvrit avec surprise un gout de pistache. Il se retourna et traversa la foret. De gigantesques chênes à l'écorce bleue semblaient s'écarter sur son passage. Dans son avancée, les arbres prenaient des teintes d'automne. Il finit par arriver à un autel de pierre blanche ou reposait un calice d...

... les ptit gars du Comité de sécurité. Donc je déclare officiellement l'ouverture des jeux de Yokai... ...aussi appelé massacres de Yokai. Ceci est un signal pour vous Antithèse, c'est le moment ♥."

Milander ouvrit les yeux dans un lit confortable. Le matin, déja. Il porta la main à son portable, regardant l'heure. Il adorait les vacances. Il rabattit sa couette, se coconant dans la tièdeur de son lit. Il n'avait pas tout compris du message qui avait été diffusé dans les hauts parleurs. Une fete devait être prévue. Mais il ne se sentait pas d'humeur aux festivités.

Quelqu'un frappa. C'était plus une sorte de tambourinement. Paresseusement, l'anglais sortit de son lit. Il enfila un peignoir et se dirigea vers l'entrée. Les coups s'étaient fait plus réguliers. Qui pouvait etre aussi impatient...


Pas la peine de briser la porte, j'arrive...


Il déverrouilla la porte et l'ouvrit. Le jeune homme s'attendait à beaucoup de choses. Un membre du comité de sécurité venu lui réclamer des comptes pour ses escapades, son oncle profitant des vacances pour venir le visiter ou même l'esprit du fantome des toilettes qui revenait le hanter. Ce fut donc avec surprise qu'il fit face à un homme visiblement décomposé. Celui ci ne lui laissa pas le temps de réagir et fonça sur lui, griffes et dents dehors. Milander tomba en arrière, renversé par le zombie impromptu. La créature devait avoir aussi mauvaise haleine que l'anglais au réveil.

Sans vraiment réfléchir, Milander abattit son coude dans le visage du monstre. Sous l'impact, la machoire du zombie vola dans la pièce, tachant le mur d'une marque rouge. Deux mains gelées se refermèrent sur son cou. Décidément, c'était une matinée étrange. Etait ce encore un test de Lunar? Il ferma le poing, recouvrant sa main d'une lumière octarine. Puis, d'un revers, il fendit la créature excessivement décomposée. Il se releva en catastrophe et referma la porte de sa chambre. Il souffla bruyamment et alla se rafraîchir au lavabo. Son visage et ses vêtements étaient couverts de sang. Et il n'était pas encore midi. Une main se referma sur son mollet. Visiblement, le zombie était plus résistant que cela. D'un coup de pied, il envoya valser la tété de la créature jusqu'au mur opposé. En s'habillant, il s’interrogea sur ce qui venait de se passer.

Il tourna sa chevalière autour de son doigt. Ces évènements n'étaient pas le fait du vieux mage. Il fallait donc s'attendre à d'autres ennuis. Il regarda son lit et hésita un instant à aller se recoucher. Il chassa cette pensée et fouilla dans son placard. Il en ressortit une épine d'hérisson géant, cadeau de Furu. Il vérifia la batterie de son portable, bourra son sac en bandoulière d'objets divers et ouvrit la porte.

Il jeta un coup d'oeil à droite et à gauche, vérifiant la sûreté des couloirs. A la fenêtre, il vit passer une forme volante. D'autres humains ! Il n'était plus seul dans un mauvais cauchemar ! Il se fit remarquer avec amertume que ces personnes là n'étaient surement pas humaines. C'était interdit par le règlement.

Il déambula dans les couloirs en direction de l'endroit ou semblaient s’être réfugiés ses camarades. Une salle de classe au rez de chaussée du batiment d'en face. C'est cocasse, Milander n'était pas souvent allé en cours jusque là. Au détour d'un couloir, Milander arriva devant une porte barricadée. Il regarda à travers la fenètre. Il aurait aimé pouvoir savoir ce qui se passait dans la salle de classe. Il sortit son portable, pianotant à la recherche d'une application qui aurait pu l'aid... Des mains s’abattirent sur le jeune anglais. Il leva les yeux de son téléphone, réalisant qu'il était désormais encerclé par des créatures. Elle le tirait lui et son sac. Ne voulant pas etre démembré ni dévoré, Milander fit ce qu'il savait faire de mieux. Il fit quelque chose de stupide, Bondissant à travers la fenêtre et laissant sa besace aux antropophages. Il tombait donc dans le vide, entouré de bris de verre et d'un bras. Le sol se rapprochait dangereusement quand le magicien activa son sort. La ou il était sencé se stabiliser avec élégance, il rebondit sur le sol comme une balle rebondissante. Sa trajectoire l'emmena à travers une autre vitre.

Dans un fracas terrible, Milander apparut dans la salle de classe. Il alla s'écraser contre le tableau, rependant sur son passage des morceaux de fenêtres, de vêtement et de peau. Il grogna de douleur, son genou ayant prit une orientation peu orthodoxe. Dépité, il murmura


Au moins, je suis encore conscient.
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Lun 25 Mar - 16:47

    Il ne fallait pas lui dire deux fois, à Mizo. A vrai dire, elle n'attendait qu'un signal pour sortir dehors et défendre son lycée. Elle se remétamorphosa, alors que ses griffes lui poussaient. Elle se sentait plus forte, depuis les évènements de l'île d'Akuma, et bien qu'elle n'ait pas sa lance de foudre pour rajouter de la puissance de feu, elle restait un des monstres au plus fort potentiel dans ce lycée.

    « Ca me va, il est temps de montrer de quel bois une Yuki-Onna se chauffe !»

    La louve engagea le combat l'oeil amusé de Mizore. C'était la première fois qu'elle voyait Kira sans arme, et n'eut pas le temps de lui proposer d'en faire une en glace qu'elle commençait l'affrontement au corps à corps. Et elle se débrouillait plutôt bien. Ignorant la race de son amie, elle fut surprise de la voir se mettre à quatre pattes, et qu'il ne se passe rien. Mais elle ne dit rien, car un autre zombie fit son entrée. Et elle n'avait pas envie de s'amuser. Un pieu de deux mètre de longueur et aussi large qu'une lance transperça le zombie de haut en bas, jaillissant du sol. Les zombies n'étaient pas vraiment une menace, Mizore le savait. Le pire restait ce qu'elle avait déjà croisé. Et il devait surement y'avoir des monstres plus puissant que de simples mort vivant.

    Et Millander faillit connaître le même sort quand il surgit en passant par la fenêtre. Il ne fallut pas longtemps pour se retrouver avec une griffe de glace sur la gorge, le regard menaçant d'une Mizore qui ne rigolait pas des genoux posé sur lui. Elle lui parla d'une voix sèche, ne sachant si c'était un ennemi ou non, et voulant poser tout de suite des bases saines pour sa propre survie.


    « T'es qui? T'es quoi ? En combat tu vaux quoi? Et surtout, t'es de quel côté? Te goure pas, parce que j’hésiterais pas. »


    En attendant d'avoir identifié la menace, elle scella la salle dans une gangue de glace complète, qui recouvrit les murs, et combla les trous. Voila, au moins ils étaient tous tranquille pour s'occuper du dernier zombie et de l'arrivée de Milander. La guerre était déclaré, et il était temps d'y prendre part.
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Lun 25 Mar - 18:37

Encore conscient? Apparament, c'était un problème pour certaines personnes. Une inspiration après sa phrase, le jeune anglais encore groggy ressenti de nouveau un contact gelé autour de sa gorge. Il aurait du écouter sa mère et mettre une écharpe.

« T'es qui? T'es quoi ? En combat tu vaux quoi? Et surtout, t'es de quel côté? Te goure pas, parce que j’hésiterais pas. »

Milander leva enfin les yeux vers son interlocutrice. Il fit face à un regard dur et menaçant. Il avait déja fait des cauchemards dans des salles de classe. Son seul réconfort venait du fait d'avoir encore des vêtements sur lui. Il détailla la demoiselle rapidement. Elle avait parlé d'un ton sec et péremptoire qui ne laissait pas vraiment de doute sur sa capacité à agir. Or le jeune anglais tenait à sa vie et trouvait qu'il était bête de mourir pour un stupide quiproquo. Il inspira goulûment et répondit d'un japonais parfait.

Je m'appelle Milander. Je viens d'Angleterre. Je suis actuellement en première année au Lycée Yokai.

Pour les autres questions, le jeune sorcier était perplexe. On l'avait interrogé sur ses compétences, certes. Mais le passage sur "le coté" qu'il avait choisit le laissait curieux. Cela devait surement faire parti du grand jeu organisé pour la journée. Après une seconde d'hésitation, il finit par répondre

Je ne suis pas du coté des zombies, en tout cas. Je ne comprends pas trop ce qui se passe. Je me suis réveillé il y a un quart d'heure.

Le sorcier baissa les yeux sur la griffe de glace qui l'immobilisait. Puis il regarda autour de lui, réalisant enfin que la salle de classe était recouverte d'une épaisse barrière gelée. L'anglais n'avait plus trop de doute sur les compétences de la pale demoiselle. Ses yeux tombèrent sur son portable à ses pieds. Il sentit la panique monter en lui. Il n'avait aucun sort pratique à portée de main, un genou en vrac et un golem de glace prêt à lui déchirer la trachée. Sa chevalière se mit soudainement à pulser. L'étincelle magique parcouru son corps jusqu'à son cou, se répandant dans un barrière protectrice. Il pouvait désormais respirer un peu mieux. Ce danger immédiat écarté, le grand blond prit le temps de se calmer. Cette soudaine montée d'adrénaline aurait pu se matérialiser par un gigantesque brasier incontrôlable. Il planta ses yeux sombres dans ceux de la créature blanche. Le regard du sorcier était désormais empli de détermination flamboyante.

Enlevez votre ma..griffe de là.

Il marqua un temps, se demandant si sa phrase était dans un japonais correct. Peut être avait il juste manqué de politesse? Devait il repousser brutalement son interlocutrice? Meme sans son portable, il avait les moyens de se défendre. Il ne voulez juste pas en venir à de telles extrémités. L'anglais était persuadé qu'il y avait encore pas mal de zombies dans les alentours. D'un ton péremptoire, il rectifia :

Excusez moi? Enlevez votre griffe.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Mar 26 Mar - 10:57

Beurk. Kira avait dû utiliser ses crocs pour arracher un bras à la chose, et le goût lui donnait envie de vomir. Mais, au bout d'un moment -le temps de réduire en charpie le reste du corps pourri-, elle put se relever et épousseta son vêtement, comme si elle s'était juste battue avec une quelconque soeur ou autre. C'est là qu'elle vit qu'elle et Mizore n'étaient plus seules, et que, apparemment, cette dernière était.. Agressive. Ce qui était compréhensible vu la situation présente. A moitié ailleurs, la louve les écouta distraitement, occupée à chercher un moyen d'enlever ce goût immonde de sa bouche.

« T'es qui? T'es quoi ? En combat tu vaux quoi? Et surtout, t'es de quel côté? Te goure pas, parce que j’hésiterais pas. »

Je m'appelle Milander. Je viens d'Angleterre. Je suis actuellement en première année au Lycée Yokai.

Milander, anglais. C'était noté dans un coin de la tête de la jeune louve qui, malgré son apparence "je m'en fous de ce que vous dites", avait tout écouté. Elle regarda l'inconnu, apparemment nommé Milander, et essuya une trace de sang sur ses lèvres en un coup de langue. Bon. La réponse qui allait leur servir fut prononcée tout à normal, comme si ils n'étaient pas dans une salle de classe sanglante.

Je ne suis pas du coté des zombies, en tout cas. Je ne comprends pas trop ce qui se passe. Je me suis réveillé il y a un quart d'heure.

Hum. Des explications s'imposaient, on dirait. Soit, autant qu'il comprenne tout, plutôt qu'il se batte sans savoir pourquoi. Levant les yeux au ciel, Kira soupira longuement. Elle n'avait pas du tout envie de taper la causette. Maintenant que l'excitation était passée, elle n'aspirait qu'à recommencer. M'enfin.

Hum.. En gros, l'Antitruc a décidé de nous les casser en balançant des hordes de morts-vivants sur nous, dans l'intention de "tout casser" comme l'a si bien dit une miss dans les haut-parleurs.

Simple, clair, net et précis. Pas besoin de plus pour savoir que si on bougeait pas ses petites fesses, on finirait dans l'appareil digestif d'une immondice. Ce qui n'était pas dans les plans de Kira. Maintenant qu'elle était calmée, elle ressentait le besoin impérieux de Changer, sentant que, si elle ne le faisait pas, elle se sentirait mal, dans le sens où elle ne serait pas à l'aise.

Sans plus rien dire, elle regarda autour d'elle. Flûte, pas d'endroits où se dévêtir dans un minimum d'intimité. Comment faire... Elle était bien trop pudique pour enlever ses fringues devant eux, bien qu'ils aient l'air pas mal occupés. Tant pis, ça serait chiant, mais elle se transformerait habillée. Allez. Inspirant profondément, elle ferma les yeux, pour se sentir mieux. La jeune louve se mit à quatre pattes, une seconde fois, et Changea en moins de cinq secondes. Mais elle était empêtrée dans ses vêtements, ce qui n'était pas pratique. Grognant de mécontentement, l'animal tira sur la ceinture en tissu pour la défaire, sachant qu'en faisant ça, le reste tomberait tout seul. Après s'être démenée en grondant, elle finit par atteindre son but.

Satisfaite, elle se tourna de nouveau vers les deux autres, remuant lentement la queue. Elle n'était pas heureuse, juste excitée à l'idée de se battre encore avec des zombies. Kira s'assit sur le sol, et attendit patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Mar 26 Mar - 12:35

    Mizore sembla satisfaite de ces réponses la. Il semblait décidé à se défendre si elle continuer de le menacer, mais pas à attaquer. Et puis, il avait vraiment la tête de quelqu'un qui vient de se lever et qui ne comprends rien à sa vie. Elle décida donc de le croire, puisqu'elle retira sa griffe et se fit plus avenante, bien que toujours un peu sur ses gardes en absence de preuve plus concrète quant à l'alignement de Milander. Elle remarqua son genou, bien que n'y pouvant pas grand chose. Kira lui expliqua la situation rapidement, et elle rajouta ce qu'elle avait vu avant, le ton plus grave.

    « Il y a plus que des zombies. Et souvent des trucs bien plus puissant. Une gargouille me poursuivait avant que je te croise, Kira. Et c'est pas le genre de monstre que l'on veut croiser à tous les coins de rue. »

    Son amie avait très envie d'en découdre, mais elle prenait ça trop à la légère au gout de Mizore. Elle qui s'était déjà retrouvée dans pire situation savait que l'on déchantait rapidement. Kira se transforma alors, et se dévoila sous sa forme de monstre, une magnifique louve au poil luisant, que Mizore faillit caresser, ébahie. Mais l'heure n'était pas aux câlins. Surtout que la louve se débattait dans ses vêtements. La Yuki Onna ne lui proposa pas son aide, ne sachant si celle-ci était bienvenue, et recentra son attention sur Mil. Elle créa une béquille en glace, pour l'aider à marcher.


    « Si tu veux, je peux aussi t'immobiliser ton genou dans une gangue de glace. Ça lui évitera de bouger. Ce n'est pas très agréable, vu que c'est assez froid, mais si ça te fait mal, j'imagine que c'est mieux que rien. On a l'intention de sortir, et de se battre contre ces salauds de l'antithèse. Suis nous si tu le souhaites. Mais si tu ne veux pas combattre, le mieux serait de fuir hors du lycée, et ça risque d'être problématique avec ton genou. »


    Elle fit disparaître la glace qui comblait la fenêtre, et créa un escalier pour sortir par ce côté la. C'était surement le plus rapide pour rejoindre l'extérieur. Elle tendit ensuite la main à Mil pour l'aider à se relever.


    « Oh, j'oubliais, elle, c'est Kira, et moi c'est Mizore. Désolé de t'avoir menacé immédiatement, mais on peut difficilement deviner qui sont nos alliés et nos ennemis dans tout ce merdier. Quoique pour les zombies c'est pas très compliqué. »


    Se fit entendre alors Anod. Son discours valait la peine qu'on l'écoute, et sa verve mêlée à son aura faisait des miracles. Si Mizore doutait encore de son implication pour le combat, cela ne pouvait plus être le cas.



    « Si vous voulez vous battre, il faut se rendre au gymnase. Notre nouvel ami y sera en sécurité si le combat n'est pas son dada, mais surtout, si des élèves vont s'y réfugier, il sera la cible de l'antithèse en moins de deux, donc on aura de quoi s'occuper. T'en dis quoi Kira, ça te va comme destination? »
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Mar 26 Mar - 14:02

L'étau autour de son cou se relâcha. La nymphe blanche semblait accepter ses explications. Pour le moment, en tout cas. Tout ce qui venait d'arriver l'avait réveillé comme si il avait bu une demi douzaine de cafés.

Hum.. En gros, l'Antitruc a décidé de nous les casser en balançant des hordes de morts-vivants sur nous, dans l'intention de "tout casser" comme l'a si bien dit une miss dans les haut-parleurs.


Milander porta son attention vers l'autre demoiselle qui se trouvait dans la pièce. Un petit bout de femme aux cheveux blancs comme la neige. Une fois de plus, il se demanda si il n'avait pas fait preuve d'impolitesse. Il envisagea de s'incliner respectueusement. Si il s'agissait juste d'une invasion de zombie et d'une mise à sac du batiment, Milander pouvait aller se recoucher. Il clouerait deux ou trois charmes d'exorcisme sur sa porte et pourrait profiter tranquillement de ses vacances.

« Il y a plus que des zombies. Et souvent des trucs bien plus puissant. Une gargouille me poursuivait avant que je te croise, Kira. Et c'est pas le genre de monstre que l'on veut croiser à tous les coins de rue. »

Milander resta silencieux. Malgré ses connaissances et les sorts à sa portée, il savait qu'il n'était pas de taille à affronter une gargouille. La plupart du temps, ces créatures là avaient une résistance naturelle à la magie et une furieuse envie d'écraser les mages. Derrière l'avatar de glace, la demoiselle se mit à quatre pattes. L'anglais observa la mutation de la fille, médusé. Il ne savait pas si il devait être émerveillé ou dégouté d'assister à un tel spectacle. Il était désormais dans une salle de classe avec une femme gelée et un loup en pantalon. Rien à rajouter, de chouettes vacances commençaient.

« Si tu veux, je peux aussi t'immobiliser ton genou dans une gangue de glace. Ça lui évitera de bouger. Ce n'est pas très agréable, vu que c'est assez froid, mais si ça te fait mal, j'imagine que c'est mieux que rien. On a l'intention de sortir, et de se battre contre ces salauds de l'antithèse. Suis nous si tu le souhaites. Mais si tu ne veux pas combattre, le mieux serait de fuir hors du lycée, et ça risque d'être problématique avec ton genou. »

L'anglais avait oublié l'existence de son genou, à vrai dire. Il se pencha en avant et ramassa son portable. Il pianota rapidement sur son clavier tactile, sélectionnant l'application "Gueri-tout" ( Cette application avait un nom mensonger. Elle guérissait très mal les hémorragies internes, les ongles incarnées et les gueules de bois. ) Mais pour son genou, ce serait facile. Il n'avait plus qu'à diffuser l'énergie qui protégeait son cou le long de son corps et... Ca devrait aller, pour le moment. La créature de glace lui tendit une main-griffe pour l'aider à se relever. Un geste touchant mais quelque peu dangereux.

« Oh, j'oubliais, elle, c'est Kira, et moi c'est Mizore. Désolé de t'avoir menacé immédiatement, mais on peut difficilement deviner qui sont nos alliés et nos ennemis dans tout ce merdier. Quoique pour les zombies c'est pas très compliqué. »

L'anglais nota dans son esprit ces prénoms. Les hauts parleurs se remirent à grésiller. Une voix étrangement séduisante se fit entendre. Il y avait dans ces mots quelque chose de puissant, quelque chose qui inspirait à celui qui l'écoutait d’être... plus. Milander leva cependant un sourcil sceptique. Etre aussi exalté simplement avec des mots, il devait à coup sur y avoir une sorcellerie à l'oeuvre.

- « A tout ceux qui se trouvent au lycée Yokai... Ecoutez-moi ! Je suis Anod Itochi, psychologue. Nous sommes en ce moment en train de subir une attaque de l'Antithèse, tous les lieux sont devenus extrêmement dangereux. Je recommande à tous ceux désirant se mettre en sécurité d'aller se réfugier dans le gymnase ! Professeur comme élève, protégez-vous mutuellement ! »

- « Néanmoins... Rassurez-vous, nous ne sommes PAS vaincus. En ce moment-même, le comité de sécurité déploie les moyens nécessaire pour repousser l'attaque, et ils sont extrêmement efficace ! Nous sommes tous membre de la famille du lycée, aidez-vous tous, et nous bouterons hors d'ici la force ennemie ! L'antithèse n'est qu'une bande de fanatiques, et vous tous avez la force de lui résister. Alors si vous vous en sentez capable, levez-vous, et combattez. Nous avons tous besoin de vous, et vous êtes capable du meilleur. Et à tous ceux du comité du sécurité, nous vous encourageons dans cette tâche, nous allons gagner, tous ensemble. Nous croyons en vous ! »


Au moins, ce Anod avait la bonté d'éclairer la lanterne de Milander. Il n'y avait plus de doute. Ce n'était pas un jeu. Mais c'était un peu trop simple. Les méchants, c'est les gens de l'antithèse? Comment reconnaître ces personnes là? Avaient ils un symbole? Un signe de ralliement? La créature de glace - Mizore - continua.

« Si vous voulez vous battre, il faut se rendre au gymnase. Notre nouvel ami y sera en sécurité si le combat n'est pas son dada, mais surtout, si des élèves vont s'y réfugier, il sera la cible de l'antithèse en moins de deux, donc on aura de quoi s'occuper. T'en dis quoi Kira, ça te va comme destination? »

Milander se releva avec fluidité. Il plia son genou, constatant qu'il était désormais en état de marcher. Il savait que ces sorts de guérison immédiate laissaient son genou légèrement fragilisé. Mais il ne pouvait pas rester en arrière et attendre que les autres fassent le sale boulot à sa place. Il eut un sourire radieux et empoigna la béquille de glace par la mauvaise extrémité. Cela ferait une masse tout à fait correcte. Il accorda un sourire radieux à Mizore et à Kira.

Je vous suis ! Je suis persuadé que je trouverais bien quelque chose d'utile à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Mer 27 Mar - 6:39

« Il y a plus que des zombies. Et souvent des trucs bien plus puissant. Une gargouille me poursuivait avant que je te croise, Kira. Et c'est pas le genre de monstre que l'on veut croiser à tous les coins de rue. »

Evidemment. Les zombies n'étaient pas suffisants pour terrasser tout le lycée, il fallait des trucs bien plus puissants, comme ce que Mizore avait "rencontré". Rien qu'à imaginer une gargouille, Kira en avait des frissons, mais ne pouvait définir si c'était d'excitation ou d'appréhension. Toutes ses émotions se mélangeaient pour ne former qu'une seule boule dans le ventre de la jeune louve. Son amie s'était tournée vers l'autre là... Euh.. Mil quelque chose.

« Si tu veux, je peux aussi t'immobiliser ton genou dans une gangue de glace. Ça lui évitera de bouger. Ce n'est pas très agréable, vu que c'est assez froid, mais si ça te fait mal, j'imagine que c'est mieux que rien. On a l'intention de sortir, et de se battre contre ces salauds de l'antithèse. Suis nous si tu le souhaites. Mais si tu ne veux pas combattre, le mieux serait de fuir hors du lycée, et ça risque d'être problématique avec ton genou. »

Elle avait totalement raison, et, de toute façon, même si Kira avait voulu ajouter un truc, elle n'était pas en mesure de s'exprimer, sous sa forme animale. Elle pensait vaguement à se présenter, et fut presque heureuse d'entendre Mizore le faire pour elles.

« Oh, j'oubliais, elle, c'est Kira, et moi c'est Mizore. Désolé de t'avoir menacé immédiatement, mais on peut difficilement deviner qui sont nos alliés et nos ennemis dans tout ce merdier. Quoique pour les zombies c'est pas très compliqué. »

Pas faux, une fois de plus. Sans bouger d'un centimètre, Kira réfléchissait à un moyen d'action qui pourrait s'avérer efficace. Jusqu'à ce que ses pensées furent interrompues par une voix.. Etrange, rassurante, et attirante. Qui est-ce qui parlait ainsi ? Cette question n'avait strictement aucune importance.

- « A tout ceux qui se trouvent au lycée Yokai... Ecoutez-moi ! Je suis Anod Itochi, psychologue. Nous sommes en ce moment en train de subir une attaque de l'Antithèse, tous les lieux sont devenus extrêmement dangereux. Je recommande à tous ceux désirant se mettre en sécurité d'aller se réfugier dans le gymnase ! Professeur comme élève, protégez-vous mutuellement ! »

- « Néanmoins... Rassurez-vous, nous ne sommes PAS vaincus. En ce moment-même, le comité de sécurité déploie les moyens nécessaire pour repousser l'attaque, et ils sont extrêmement efficace ! Nous sommes tous membre de la famille du lycée, aidez-vous tous, et nous bouterons hors d'ici la force ennemie ! L'antithèse n'est qu'une bande de fanatiques, et vous tous avez la force de lui résister. Alors si vous vous en sentez capable, levez-vous, et combattez. Nous avons tous besoin de vous, et vous êtes capable du meilleur. Et à tous ceux du comité du sécurité, nous vous encourageons dans cette tâche, nous allons gagner, tous ensemble. Nous croyons en vous ! »


*Avec grand plaisir, monsieur Itochi. Très convaincant, ça donne encore plus envie de se battre.*

Bien. C'était pas qu'elle s'emmerdait, mais Kira avait envie de se dégourdir les pattes, en gros. Elle allait se redresser, quand Mizore intervint une fois de plus.

« Si vous voulez vous battre, il faut se rendre au gymnase. Notre nouvel ami y sera en sécurité si le combat n'est pas son dada, mais surtout, si des élèves vont s'y réfugier, il sera la cible de l'antithèse en moins de deux, donc on aura de quoi s'occuper. T'en dis quoi Kira, ça te va comme destination? »

Oui, ça lui allait parfaitement. Décidément, elle était intelligente, Mizore. Au départ, Kira voulut remuer la queue pour exprimer son accord, mais songea que hoche la tête était plus significatif, donc elle le fit. Mais monsieur l'anglais avait l'air d'aller plutôt bien.. Peut-être pourrait-il être utile.

Je vous suis ! Je suis persuadé que je trouverais bien quelque chose d'utile à faire.

Le tout avec un magnifique sourire. S'engagea prudemment dans l'escalier de glace créé par Mizore, la jeune louve avait bien envie de se jeter à corps perdu et de glisser jusqu'au sol pour déchirer avec ses crocs et ses griffes tout ce qui était à sa portée. Mais elle n'en fit rien, et se décala pour les laisser passer devant elle, histoire de résister à cette envie suicidaire. Restant derrière eux, elle renifla, puis regarda autour d'elle, sans réellement s'intéresser aux différents combats.

Ils arrivèrent à destination, et Kira regarda fixement Mizore, attendant qu'elle lui dise ce qu'elle allaient faire, et de savoir si Mil quelque chose allait participer. S'asseyant de nouveau sur le sol, elle décida d'obéir docilement plutôt que de "faire sa rebelle" et de partir en solitaire. A trois, ils seraient bien plus efficace qu'une pauvre petite louve sans aucun plan d'attaque, se contentant d'arracher des lambeaux de chair à chaque chose qu'elle trouvait. A eux de définir un plan, ce n'était pas du tout son truc à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Jeu 28 Mar - 13:13

    Dès que Mizore comprit que Milander, qui ne lui avait cependant pas donné son nom, empoigné sa bequille comme arme, elle la fit changer en l'arme la plus efficace pour defoncer des crânes de zombie, le bec de corbin. Dans l'idée, ça ressemblait un piolet d'escalade, mais en beaucoup plus lourd, et dont la vocation n'était pas de faire des trous dans des cailloux, mais dans des os. Il était anormalement gros, car la glace pèse bien évidemment moins lourd que le métal, et elle devait rajouter de la matière pour qu'il conserve sa puissance de pénétration.

    « Bien, allons-y. Si on se débrouille bien, on devrait pouvoir éviter d'attirer l'attention des plus puissants en nous rendant la bas. Je m'occupe des zombies qui nous barre le passage.»


    Elle se glissa dehors sans aucun soucis, habituée à sa propre glace, et supprima les quelques zombies qui traînaient par la et qui se trouvaient sans adversaires à boulotter de quelques lances de glace sous la gorge. Que c'était efficace contre les monstres sans cervelles ! La Yuki Onna put ainsi les guider sans encombre jusqu'au gymnase, longeant les murs pour éviter d'attirer trop l'attention.

    Arrivé à destination, elle vit ce qu'elle s'attendait à voir. Le gymnase était bel et bien un des centre du conflit. Le comité qui s'était fait la même réflexion qu'elle était déjà sur place, en train de contrer les assauts de l'antithèse. Et il n'y avait pas que des zombies. Nombre de monstres transformés se battaient ici. Pour le moment, Mizore et ses compagnons étaient à l'abri des regards, et avaient le temps de réfléchir à leur plan d'action.

    « Très bien, comment on s'y prends? On essaye de rejoindre l'intérieur? Ou on se bat à trois depuis l'extérieur?»


    Ce qui revenait un peu à se suicider, d'ailleurs. En effet, ils seraient vite encerclés, battus, et tués. S'ils devaient foncer dans le tas, c'est uniquement pour tenter une percée et rejoindre le rang des défenseurs. Et elle avait plusieurs cartes dans sa manche pour réussir un coup pareil. Mais elle voulait l'avis des autres avant de leur soumettre sa terrible idée.


Désolé, je vous force à faire un petit post :s
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Jeu 28 Mar - 14:11

Rien de mieux que de faire sa sieste après les durs journées passer à faire les premiers jours en tant que membre du comité. J'étais assez fatigué et comme à mon habitude je dormais sur mon arbre à sieste non loin du lycée lui même. Cependant, je fus réveillé par une voie au loin. Si j'avais bien compris et tardivement aussi parce que j'avais une dizaine de minutes en retard depuis l'annonce car j'avais du mal à me réveiller.

Ainsi je descendis de mon arbre en baillant tranquillement jusqu'au lycée. Sans m'en rendre compte j'étais suivis par une horde de mort vivant. Le problème, c'est que ils essayent de s'amuser avec la mauvaise personne. A peine ils approchaient qu'ils s'écrasait violemment au sol sous les coups de mon Kazamaru.

J'étais occupé à m'échauffer avec les zombies mais j'évitais d'être pris en sandwich dans un coin ou me retrouver encerclé. Puis je vis quelques élèves courir pour aller se réfugier je ne savais où. Je ne savais pas ce qui se passait mais eux surement. Je remarquais aussi que les zombies en question j'avais beau les mettre K.O, ils se relevaient. Je réfléchissais et puis je me suis dit qu'il fallait peut être leur couper la tête ou leur défoncer le crane. Mon épée trouvé sur l'île fut détruite et mon pistolet à énergie je le gardais pour les ennemis les plus puissant et des coups dur véritable. Il me fallait une nouvelle arme... un pistolet des humains avec des balles... je pouvais toujours rêvé de trouver ceci ici à moins que miracle... mais une lance ou un pieux je pouvais. Ainsi je cassais la branche d'un arbre de manière à avoir une jolie pointe bien résistante au bout. Je m'amusais à planté la cervelle des zombies un à un mais à part réduire leur nombre je ne savais pas ce que j'allais vraiment devoir faire. J'étais encore un bleu au sein du comité et à part faire le gardien je ne savais pas comment je devais me conduire.

Ainsi je commençais à battre en retraite parce que malgré tout, je n'étais pas invincible et j'avais besoins de me reposer un peu du danger. J'utilisais ainsi ma vitesse de vampire pour courir. C'était un vrai massacre il est vrai mais je ne savais toujours pas ce qu'il se passait. Puis une fois que j'avais semé ces zombies, je me reposais un peu et regardais d'un coin du mur si il y avait quelque chose et je vis un groupe de trois monstre mais étaient t ils des amis ou des ennemies? J'avançais vers eux en sortant mon pistolet à énergie les pointant dans mon viseur avec sérieux sans être effrayé. J'avais vue pire lors de mon entré au lycée lors des vacances d'été.

Hey vous, ici le comité! Les mains en évidence, retournez vous et identifiez vous immédiatement! Pas de geste brusque sinon je tire!

Je n'avais pas encore reconnu Mizore de dos et quand à Kira et Milander je ne les connaissais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Sam 30 Mar - 10:01

« Bien, allons-y. Si on se débrouille bien, on devrait pouvoir éviter d'attirer l'attention des plus puissants en nous rendant la bas. Je m'occupe des zombies qui nous barre le passage.»

Ce qu'elle fit. Ils pouvaient avancer plutôt.. Tranquillement, pendant que Mizore tailladait du zombie. C'était presque amusant, et ça permettait à Kira de reprendre son souffle. Elle avait toujours le goût immonde de la chair de son précédent adversaire dans la bouche, et décida de se mordre la patte pour se nettoyer la langue avec le sang. Douloureux, mais efficace. Si on oubliait le fait que, même si ce sang sortait de son propre corps, il l'excitait beaucoup. Ses yeux déjà brillants devinrent étincelants, deux rubis perdus dans la neige.

Ils étaient "protégés", enfin.. Cachés, lorsque Mizore ouvrit de nouveau la bouche.

« Très bien, comment on s'y prends? On essaye de rejoindre l'intérieur? Ou on se bat à trois depuis l'extérieur?»

Kira n'était pas vraiment en mesure de répondre, incapable de parler sous sa forme animale. Avec de la chance, son amie comprendrait son geste : elle frappa le sol une fois de sa patte avant gauche, voulant dire qu'elle "votait" pour la première solution. C'était celle qui lui paraissait la plus logique, jugeant que se battre contre tous ces monstres était bien trop dangereux. Mais, alors qu'elle réfléchissait à moitié, une voix inconnue intervint.

Hey vous, ici le comité! Les mains en évidence, retournez vous et identifiez vous immédiatement! Pas de geste brusque sinon je tire!

La louve se retourna aussitôt, et regarda l'homme. Qu'est-ce qu'il voulait celui-là ? Elle se serait bien jeté sur lui pour lui arracher la tête à coups de griffes, mais, malheureusement, il était armé. Elle dut donc se contenter de grogner agressivement, sa queue fouettant l'air, manifestant son agacement. S'il voulait les emmer.. embêter, alors qu'il le fasse comme un homme : avec ses poings et non son flingue.
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Dim 31 Mar - 12:49

La béquille de glace se transforma en une sorte de pioche. Pour une raison qui lui échappait, cette situation était familière. Etre obligé de survivre contre des zombies muni d'une simple pioche semblait etre dans les cordes du jeune anglais.

« Bien, allons-y. Si on se débrouille bien, on devrait pouvoir éviter d'attirer l'attention des plus puissants en nous rendant la bas. Je m'occupe des zombies qui nous barre le passage.»

Milander suivit la louve et le golem gelé le long des escaliers verglacés. Son genou lui posa peu de problème et le trajet se fit sans dérapage impromptu. Les quelques zombies qui surgissaient sur le chemin étaient balayés par des lances de glace. Arrivés à destination, Mizore se retourna vers eux, leur soumettant une idée. Dans un sens Milander était ravi d'avoir encore le choix d'agir, Mizore n'ayant qu'affirmé à moitié sa position de leader. La louve n'avait pas dit un mot depuis sa transformation. L'anglais se demandait si elle pouvait parler sous cette forme. Il s’interrogeait aussi sur la part de bestialité qui pouvait surgir chez Kira.

« Très bien, comment on s'y prends? On essaye de rejoindre l'intérieur? Ou on se bat à trois depuis l'extérieur?»

Milander n'avait aucune idée de la marche à suivre. Ses quelques plans impliquaient d'atteindre une plateforme élevée pour avoir une meilleure vue sur la zone. Mais il craignait d'attirer l'attention des " plus puissants". D'un autre coté, se rassembler dans un endroit unique connu de l’antithèse était une idée mauvaise. Le Gymnase était une structure qui nécessitait d’être renforcée et protégée. Soucieux, il pianota sur son portable. Celui ci lui indiqua une forme vivante qui se dirigeait vers eux. Comme en écho à cela, une voix résonna derrière eux.

Hey vous, ici le comité! Les mains en évidence, retournez vous et identifiez vous immédiatement! Pas de geste brusque sinon je tire!

Milander en avait assez d’être menacé à tout va. La présence d'un autre élève avec une arme à feu était un évènement totalement absurde à ses yeux. Il jeta un coup d'oeil furtif à Mizore. Il avait encore son portable à la main. Il pouvait envoyer un sort au moindre signe de sa part. Le jeune anglais était prêt à lancer une pluie d'éclair vers l'inconnu. Il reporta son attention vers l'homme, jaugeant l'étranger. Il y avait quelque chose en lui que le magicien n'aimait pas. Les énergies que dégageaient Mizore et Kira étaient bestiales, tout au plus. Son portable indiquait qu'il y avait une aura - presque - maléfique chez le grand brun. C'était d'ailleurs la première fois que Milander trouvait un autochtone aussi grand que lui. Il choisit de rester silencieux, attendant que Mizore décide d'agir ou de négocier.


Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Mar 2 Avr - 18:14

    Elle reconnut le nouvel arrivant avant même de se retourner. Après de telles aventures, elle n'aurait pu oublier la voix de Korosu. Un sourire pointa sur ses lèvres alors qu'elle se tournait vers lui, montrant une main apaisante, malgré les griffes.

    « C'est moi, Mizore. Et voici Kira et un ami. On est venu au gymnase après l'annonce d'Anod, et on se demandait la marche à suivre.»

    Pour le moment à l'abri, l'arrivée de Korosu aura pu attirer l'attention sur eux, surtout quand on connait sa façon de faire. Et la persévérance des zombies. Mizo' rejeta un coup d'oeil, et décida d'agir malgré tout. Kira lui avait fait un signe, et elle n'était pas vraiment sur de pouvoir l’interpréter correctement. Prendre de la hauteur serait un bon début.


    « Bon, on va devoir prendre un peu de risque. On va grimper sur le toit, au moins, on aura plus à s'occuper des zombies. Et on avisera pour le gymnase. Si quelque chose d'un peu plus puissance nous tombe dessus, laissez moi l'engager en premier. Je ne connais pas trop vos capacités, mais je suis suffisamment polyvalente pour temporiser le temps que vous montiez un plan de combat. Allez, suivez moi, si vous le souhaitez, et on avisera en haut.»


    Derrière eux, des escaliers de glace, avec une jolie rambarde commença à courir le long du mur, alors que Mizore commençait à grimper. C'est quand même bien pratique, de pouvoir créer ce que l'on veut. L'escalier se détruisant à mesure de leur avancée, personne au sol ne pourrait les suivre. Une fois en haut, elle se rapprocherait du bord intéressant en se baissant, profitant alors d'une position élevée. Elle n'aimait pas trop la tournure que cela prenait. Si elle était partie pour combattre seule, elle avait maintenant trois personnes avec elle. Et si cela tournait mal, on pourrait lui mettre cela sur le dos. Mizore ne voulait pas d'une telle responsabilité, surtout quand on connaissait sa position au sein de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Jeu 4 Avr - 8:12

Je fus soulagé en entendant la voix de Mizore et je baissais mon arme avant de le ranger dans son étui et soupiré du a la tension. Je me rapprochais d'eux amicalement avec le sourire.

Content de te revoir Mizore. Pour les autres enchanté de vous connaître je suis Korosu Tsukushi seulement seconde semaine en tant que membre du comité et donc je suis un bleu mais pas d'inquiétude pour ce qui est de combattre je suis sur. Le gymnase?! ...

Utilisant ma vitesse de vampire je pouvais aisément grimpé les murs du lycée pour aller sur le toit mais bon même si cela était un peu plus sur il resté la porte menant au toit qui était le point faible de notre planque face aux zombies.

Personnellement je ne sais pas ce qui se passe, j'étais dans les alentours du lycée en train de me reposer et c'est un bruit d'enfer qui m'a réveillé. En arrivant je fut attaqué par une horde et j'ai remarqué que couper la tête ou leur planté un truc dans le cerveau ça marche bien pour qu'ils ne se relèvent plus. Par contre si tout le monde est partie au Gymnase c'est dangereux d'y aller parce que pour les zombies c'est une réserve de viande fraîche et je doute que même avec la force du comité on peut tous les repousser surtout si il y a encore quelqu'un d'autre d'impliqué. Le Gymnase est un bâtiment facile pour battre en retraite mais facilement attaquable et facile à encercler. Le mieux est de privilégier les attaques à distance sur les zombies et corps à corps en dernier recours car ils ont du mal à nous lâcher quand ils nous chopent. Je pense que le mieux serait de resté dans les bâtiments où l'on peut progresser petit à petit. Il y a juste une chose que je ne sais pas... est ce que une morsure est comme dans les films fatal et on devient l'un d'eux ou si c'est juste un mythe? Et est ce que quelqu'un aurai un pistolet du monde des humains avec munitions ou un pistolet à clou? Parce que le pistolet que j'ai me limite grandement sur la capacité de tirer avec même si les dégâts produit sont de 100% voir plus. Sinon je ne pourrais pas aider en polyvalence souvent.

Je suivais Mizore parce que c'était mieux que d'être seul et en un petit groupe de quatre on pouvais avoir une vision 360° facilement soit une meilleur défense.
Revenir en haut Aller en bas
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Ven 5 Avr - 23:56

« C'est moi, Mizore. Et voici Kira et un ami. On est venu au gymnase après l'annonce d'Anod, et on se demandait la marche à suivre.

« Bon, on va devoir prendre un peu de risque. On va grimper sur le toit, au moins, on aura plus à s'occuper des zombies. Et on avisera pour le gymnase. Si quelque chose d'un peu plus puissance nous tombe dessus, laissez moi l'engager en premier. Je ne connais pas trop vos capacités, mais je suis suffisamment polyvalente pour temporiser le temps que vous montiez un plan de combat. Allez, suivez moi, si vous le souhaitez, et on avisera en haut.»


Bonne idée. Alors que la louve s'apprêtait à obéir, l'inconnu reprit la parole, augmentant soudainement son envie de meurtre. Elle ne voulait pas s'épuiser à parler pendant que les autres s'amusaient... Et son petit esprit ne pensait pas que ce qu'ils faisaient était nécessaire. Mais, malgré son agacement habilement caché, elle écouta.

Content de te revoir Mizore. Pour les autres enchanté de vous connaître je suis Korosu Tsukushi seulement seconde semaine en tant que membre du comité et donc je suis un bleu mais pas d'inquiétude pour ce qui est de combattre je suis sur. Le gymnase?! ...

Oui oui, enchantée, ravie, c'est super. Bon, maintenant ils pouvaient y aller ? Ah bah non, il fallait qu'il ouvre encore la bouche. Evidemment, hein ?

Personnellement je ne sais pas ce qui se passe, j'étais dans les alentours du lycée en train de me reposer et c'est un bruit d'enfer qui m'a réveillé. En arrivant je fut attaqué par une horde et j'ai remarqué que couper la tête ou leur planté un truc dans le cerveau ça marche bien pour qu'ils ne se relèvent plus. Par contre si tout le monde est partie au Gymnase c'est dangereux d'y aller parce que pour les zombies c'est une réserve de viande fraîche et je doute que même avec la force du comité on peut tous les repousser surtout si il y a encore quelqu'un d'autre d'impliqué. Le Gymnase est un bâtiment facile pour battre en retraite mais facilement attaquable et facile à encercler. Le mieux est de privilégier les attaques à distance sur les zombies et corps à corps en dernier recours car ils ont du mal à nous lâcher quand ils nous chopent. Je pense que le mieux serait de resté dans les bâtiments où l'on peut progresser petit à petit. Il y a juste une chose que je ne sais pas... est ce que une morsure est comme dans les films fatal et on devient l'un d'eux ou si c'est juste un mythe? Et est ce que quelqu'un aurai un pistolet du monde des humains avec munitions ou un pistolet à clou? Parce que le pistolet que j'ai me limite grandement sur la capacité de tirer avec même si les dégâts produit sont de 100% voir plus. Sinon je ne pourrais pas aider en polyvalence souvent.

Bon, pour ces paroles classées "intelligentes", Kira décida de ne pas se jeter sur lui pour lui arracher les cordes vocales à coups de griffes. Et puis, avec son flingue, il n'était pas très rassurant. Autant attendre tranquillement qu'ils aient terminés. Au moment même où elle posait ses fesses sur le sol, ils partirent. Non mais, ils le faisaient exprès ?! Grognant de frustration, l'animal les suivit, espérant qu'ils arrêteraient de taper la causette. Mais, apparemment, ils en avaient fini.

Un détail dans le discours du prénommé Korosu l'embêtait : elle ne pouvait se battre qu'au corps à corps, elle... Est-ce que ça voulait dire qu'elle devrait rester en retrait ? Inquiète, elle ragea contre son incapacité à s'exprimer dans leur langue, seul le langage corporel lui permettant de réagir. Et flûte.
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Sam 6 Avr - 16:22

« C'est moi, Mizore. Et voici Kira et un ami. On est venu au gymnase après l'annonce d'Anod, et on se demandait la marche à suivre.

Mizore connaissait donc l'inconnu armé. L'anglais était plutôt sur que le port d'arme était interdit au japon. Les pistolets mettaient mal à l'aise le jeune homme. L'inconnu se rapprocha du groupe, rangeant son engin. Malgré cela, Milander ne l'aimait toujours pas. Il y avait quelque chose de maléfique en lui. C'était peut être un a priori négatif. On lui avait appris que ceux qui se servaient de ce genre d'arme étaient des lâches. Mais Mizore semblait lui faire confiance. Et la silhouette gelée l'avait même considéré comme "ami". Il resta silencieux, se relaxa légèrement mais était toujours prêt à faire tomber la fureur du ciel sur l'inconnu au moindre geste louche de sa part.

« Bon, on va devoir prendre un peu de risque. On va grimper sur le toit, au moins, on aura plus à s'occuper des zombies. Et on avisera pour le gymnase. Si quelque chose d'un peu plus puissance nous tombe dessus, laissez moi l'engager en premier. Je ne connais pas trop vos capacités, mais je suis suffisamment polyvalente pour temporiser le temps que vous montiez un plan de combat. Allez, suivez moi, si vous le souhaitez, et on avisera en haut.»

Le grand blond ne pouvait trouver un meilleur plan. Il était persuadé qu'avec de la préparation et de l'imagination, il pouvait abattre n'importe qu'elle créature. Il était ravi de ne pas être en première ligne.
Le grand inconnu prit la parole.


Content de te revoir Mizore. Pour les autres enchanté de vous connaître je suis Korosu Tsukushi seulement seconde semaine en tant que membre du comité et donc je suis un bleu mais pas d'inquiétude pour ce qui est de combattre je suis sur. Le gymnase?! ...

Milander nota dans son esprit ce nom là. Pour une raison qui lui échappait, plus l'homme s'exprimait, plus l'anglais ressentait de l'antipathie pour l’être. Si ca se trouve, il était une personne charmante qui payait ses impôts, aimait sa famille et allait à la messe le dimanche. Mais le sorcier en doutait. Politesse oblige, il s'inclina légèrement.

Personnellement je ne sais pas ce qui se passe, j'étais dans les alentours du lycée en train de me reposer et c'est un bruit d'enfer qui m'a réveillé. En arrivant je fut attaqué par une horde et j'ai remarqué que couper la tête ou leur planté un truc dans le cerveau ça marche bien pour qu'ils ne se relèvent plus. Par contre si tout le monde est partie au Gymnase c'est dangereux d'y aller parce que pour les zombies c'est une réserve de viande fraîche et je doute que même avec la force du comité on peut tous les repousser surtout si il y a encore quelqu'un d'autre d'impliqué. Le Gymnase est un bâtiment facile pour battre en retraite mais facilement attaquable et facile à encercler. Le mieux est de privilégier les attaques à distance sur les zombies et corps à corps en dernier recours car ils ont du mal à nous lâcher quand ils nous chopent. Je pense que le mieux serait de resté dans les bâtiments où l'on peut progresser petit à petit. Il y a juste une chose que je ne sais pas... est ce que une morsure est comme dans les films fatal et on devient l'un d'eux ou si c'est juste un mythe? Et est ce que quelqu'un aurai un pistolet du monde des humains avec munitions ou un pistolet à clou? Parce que le pistolet que j'ai me limite grandement sur la capacité de tirer avec même si les dégâts produit sont de 100% voir plus. Sinon je ne pourrais pas aider en polyvalence souvent.

Milander le détestait de plus en plus. S'amusait il à voir l'anglais déchiffrer sa longue phrase remplie de mots compliqués débités à un rythme fou? Il en comprit cependant que son arme à feu n'en était pas une mais un quelconque gadget magique. Il aurait aimé y jeter un coup d'oeil dessus à l'occasion.
Il escalada les escaliers, perplexe. Il avait déja eu des discussions avec ses frères sur la marche à suivre en cas d'une invasion zombie. Il n'avait pas envie de relancer les débats. Il pensait que ces morts vivants bougeaient aujourd'hui, porté par une magie qu'il ne comprenait pas. Il n'envisageait pas de se faire mordre. Toutes les réflexions sensées qu'avait partagé Korosu, Milander les avait interprété comme un pépiage désagréable. Cachant peu son mépris grandissant, le sorcier murmura en anglais :


"Quelle foutue piplette."

Milander sentait naître en lui un terrible pré-sentiment. Il y avait quelque chose sur le toit, il le sentait. Il sortit son portable, pianotant fébrilement dessus. Son téléphone ne lui donnerait aucune réponse. Il accorda un regard à la louve. De tout ce groupe hétéroclite, il s'identifiait étrangement à la louve. Par le passé, il avait déja fait des rêves de loup. Une part de lui connaissait le plaisir de la chasse, la tiédeur du sang de la biche blessée et la fraîcheur du cresson bleu.

Il s’arrêta un instant, regardant le ciel. Était ce vraiment ses pensées ?

Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Dim 7 Avr - 12:50

    Eh bien, il n’avait pas changé d’un poil, celui-là. Toujours le moulin à parole que Mizore connaissait. Au moins, elle était sure que c’était lui, comme ça. Elle fourra une nouvelle sucette dans sa bouche en l’écoutant palabrer. En un sens, il n’avait pas tort, défendre le gymnase n’était pas la meilleure idée qui soit. Mais c’était Anod qui l’avait dit, et la plupart l’écouteront. Et la plupart, c’était ceux qui n’avaient pas les capacités pour se défendre, comme on pouvait s’y attendre après un tel discours. Avant qu’elle ne s’élance, elle rajouta :

    "T’es du comité, non ? Aussi imprudent soit-il, il va falloir défendre ce gymnase. Tes collègues y sont déjà, tu ne vas pas rester sur le toit en attendant que ça finisse, si ? Pour la morsure, je crois que je ne préfère pas essayer pour le savoir. Et je n’ai pas de pistolet, mais j’ai ça. "

    Elle lui tendit une arme similaire à celle qu’elle avait créée pour Milander. C’était toujours ça de pris. Il grimpa sur le toit, et eux aussi. Et Korosu aurait mieux fait de les attendre plutôt que de monter à toute vitesse. Le gymnase pourrait attendre. L’élémentaire de feu qui expulsa Korosu du bâtiment d’une boule de feu bien sentie était plus important. Surtout s’il prévoyait, de toute façon, d’incendier le gymnase. Encore en pleine ascension, Mizore récupéra d’une rampe de glace la chute de Korosu pour qu’il ne s’écrase pas au sol. La Yuki Onna pesta en comprenant la nature de la magie qui avait calmé le dhampire. Les manipulateurs du feu étaient à la fois ses adversaires préférés, et détestés. Leurs pouvoirs opposés se compensaient, en général. Sa glace résistait bien au feu, une fois que celle-ci s’était créée, les lois de la thermodynamique étant ce qu’elles étaient, mais la présence de forte chaleur l’incommodait elle, et réduisait la quantité de matière qu’elle pouvait transformer, l’air étant plus sec. Elle stoppa sa course dans l’escalier.

    " Bon bon bon, manipulateur de feu. C’est d’un autre niveau que les zombies. On s’en tient au plan, mais jvais vous rajouter un ptit bonus, tant que je le peux encore. Je fonce, et vous suivez."

    Ses trois alliés, même Kira, et elle-même se virent recouvert d’un truc s’assimilant à une armure écaillée de glace, peu épaisse. Le genre de truc qui laissera passer un coup d’épée bien senti, ou une balle de fusil. Mais l’idée était surtout d’amortir la chaleur qui se déchainerait là-haut. Comme un bouclier de froid, en fait. Bonne idée ça. Elle rajouta un bouclier à Korosu et Milander, et se fit une lance de glace. Elle ajusta la protection de Kira pour être sûre que celle-ci ne gênerait pas ses mouvements.

    "C’est parti. "

    Elle sauta dans le vide, retrouvant son surf préféré, laissant les escaliers pour ses trois alliés, se donnant ainsi le temps de prendre l’aggro. Elle ne pourrait pas voler très longtemps, surtout si l’élémentaire était bon, alors, elle devait profiter de ce temps pour se donner un maximum de matière à exploiter. Elle avait à peine fait quelques mètres au-dessus du bord du toit que la première attaque lui rasa les cheveux. Tssss, elle allait consommait de la sucette. Elle resta du côté escalier, pour surveiller l’ascension, et commença ses propres attaques à distance, envoyant un maximum d’énormes éclats de glace sur le toit. En fondant, ils donneront les flaques qu’elle pourrait utiliser plus tard.

    C’était ça, la clé du combat, préparer son terrain. Et si ses trois alliés l’aidaient, elle était à peu près sur de pouvoir s’en sortir. Quand ceux-ci ne furent plus qu’à quelques marches du toit, elle abandonna son surf, pour aller engager le combat au corps à corps, renforçant sa lance, qui serait plus lourde que la normale. Enfin, temporairement. L’épée de flamme de l’élémentaire aurait tôt fait d’en réduire la taille. Les « lames » s’entrechoquaient depuis quelques secondes quand les autres arrivèrent.

Ps- pour chacune de vos actions « bénéfiques » (attaques, aides, ou que sais-je… ) je veux une action de la part de notre adversaire. L’idée n’est pas de le plier en un tour parce qu’on est en surnombre. C’est un adversaire coriace, alors, donnez-vous du challenge !
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Ven 12 Avr - 12:17

Non je n'irais pas les aider pour la simple raison que votre présence affirme que des élèves n'ont pas pu rejoindre le gymnase encore. Et puis ils sont déjà pas mal nombreux là bas.

Je me pris une boule de feu à peine étais je arrivé sur le toit ce qui aller me faire retourner a mon point de départ. Heureusement pour moi Mizore m'avait rattrapé dans ma chute grâce à sa glace. Mizore avait pris la prévention de nous mettre alors un bouclier de glace cela me donnait de la fraîcheur sur la partie de mon corps un peu brûler et calmait la douleur pendant ma cicatrisation rapide. J'étais un peu étourdit par l'attaque mais je me relevais assez vite et recommençais à courir sur les mures du bâtiment sauf que je contournais le danger ou plutôt je cherchais à encerclé et lorsque je fis ma réapparition sur le toit c'est un pistolet à énergie dégainé visant l'ennemi en question. Je tirai un balle level B qui comme à l'habitude produisait un kamehameha qui le touchais sur le bras gauche qui devait surement être foutu maintenant. Puis rapidement je rangeais mon arme étant prêt à une action de sa part.

On est quitte sac à merde.

L'ennemi ne l'entendais pas vraiment de cet avis. En effet, il s'énervait et commençai à me balancé une rafale de flamme que j'esquivais le plus que je pouvais jusqu'à un que j'en vis une de très près et c'est une explosion avec de la poussière qu'on vit. Mais étais je touché ou non?

Revenir en haut Aller en bas
Kira Okami
avatar
Nombre de messages : 101
Age : 18
Localisation : bleh
Humeur : putain j'étais vraiment une gosse en 2012. quelle kikoo.
Date d'inscription : 03/07/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Inugami.
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Sam 13 Avr - 2:00

Kira sentait un regard sur elle, et leva les yeux en direction de ses alliés. C'était euh... Mince. Mil... Mil quelque chose. Elle avait l'impression qu'il était aussi agacé qu'elle fasse aux longues paroles de l'ami de Mizore, et se sentit un peu moins seule.

"T’es du comité, non ? Aussi imprudent soit-il, il va falloir défendre ce gymnase. Tes collègues y sont déjà, tu ne vas pas rester sur le toit en attendant que ça finisse, si ? Pour la morsure, je crois que je ne préfère pas essayer pour le savoir. Et je n’ai pas de pistolet, mais j’ai ça. "

Et elle lui donna une arme. Lâchant un léger soupir, Kira tapota le sol de sa queue, puis les suivi. Mais le nouvel arrivant se fit éjecter brutalement par... Du feu ? Bordel, manquait plus que ça ! La louve regarda d'un air mi-effrayé mi-excité le jeune homme tomber, puis Mizore s'arrêta et ouvrit la bouche.

" Bon bon bon, manipulateur de feu. C’est d’un autre niveau que les zombies. On s’en tient au plan, mais jvais vous rajouter un ptit bonus, tant que je le peux encore. Je fonce, et vous suivez."

Sur ces mots, une espèce d'armure de glace les recouvrit tous. Au départ, Kira pensa que ce truc aller la déranger dans ses mouvements, mais elle découvrit rapidement que c'était parfaitement adapté. Souriant de tous ses crocs étincelants, elle se sentait prête à poutrer l'élémentaire, même si elle avait peu de chances de réussir.

"C’est parti. "

Et elle sauta sur son surf bizarre, les devançant. La louve hésita quelques instants à s'élancer à sa suite, puis, finalement, continua sa montée dans les escaliers gelés. Lorsqu'elle atteint le haut, elle vit feu et glace se battre, et en resta fascinée pendant quelques secondes, avant de voir Korosu tirer sur l'élémentaire.

On est quitte sac à merde.

Et poli avec ça ! M'enfin, il avait de quoi être un peu énervé, il avait quand même valser dans l'escalier. Mais ce qui intrigua la louve était le fait que ses blessures cicatrisaient rapidement. Néanmoins, elle n'avait pas le temps de s'interroger plus qu'une explosion assourdissante la fit glapir de surprise. La poussière lui boucha la vue, mais elle vit une lumière rougeâtre. Autant y aller, dans ce cas. Elle galopa jusqu'à l'élémentaire et, dans sa connerie légendaire, se jeta sur lui dans l'espoir de le mordre sauvagement. Sauf que le feu, ça brûle. Donc elle ne réussit même pas à passer sa "barrière" et n'obtenu qu'une sale brûlure sur le dos. Aïe. Deuxième tentative, plus... Intelligente. La louve tourna quelques instants autour de leur adversaire, et, par miracle, aperçut une minuscule brèche dans sa barrière. Elle s'appuya sur ses pattes arrière et bondit sur lui. Elle parvint à lui arracher un lambeau de chair, mais il l'attrapa et la plaqua violemment au sol. Une fois, deux fois, trois fois. Jusqu'à ce qu'un trou lui fasse lâcher prise. Kira tomba, et, la dernière chose qu'elle entendit avant de s'évanouir fut le craquement sinistre de sa patte avant gauche.


(note : Hm.. J'ai fais ça pour expliquer le fait que je sois à l'intérieur du gymnase avec Bruna ~ Donc euh.. Je quitte ce topic ou non ?)Oui tu peux :)
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Sam 13 Avr - 6:00

"T’es du comité, non ? Aussi imprudent soit-il, il va falloir défendre ce gymnase. Tes collègues y sont déjà, tu ne vas pas rester sur le toit en attendant que ça finisse, si ? Pour la morsure, je crois que je ne préfère pas essayer pour le savoir. Et je n’ai pas de pistolet, mais j’ai ça. "

Une fois de plus, Mizore résumait parfaitement la situation. Milander prit note du statut de l'énergumene. A vrai dire, depuis son arrivé, il n'avait croisé personne du comité de sécurité. Il avait presque fini par croire qu'il s'agissait d'une légende urbaine qu'on racontait aux lycéens pour qu'ils ne sortent pas de leur chambre la nuit. L'anglais n'était qu'à moitié surpris de voir la "légende" en chair et en os. L'avatar de glace donna une arme identique à Korosu. Étions nous son armée?

" Bon bon bon, manipulateur de feu. C’est d’un autre niveau que les zombies. On s’en tient au plan, mais jvais vous rajouter un ptit bonus, tant que je le peux encore. Je fonce, et vous suivez."

Effectivement, la température avait augmenté. Le sorcier, l'esprit ailleurs, n'avait même pas remarqué la présence de la chose. Mizore évoqua un paravent gelé, nous protégeant des attaques immédiates.
Et la, tout le monde disparut. Korosu s'élanca, refusant le concept de gravité. La louve disparut a toute allure dans les escaliers. Et Mizore était surement aller faire quelque chose de plus utile de son temps, tel que jeter des piques gelés sur l'élémental de feu.
Milander était en retard. Il gravit les marches deux par deux, cherchant un sort qui viendrait à bout d'une telle créature.

Presque arrivé sur le toit, le grand blond Milander se dit qu'il fallait vraiment qu'il investisse dans un moyen de transport plus rapide. C'était la première fois qu'il était dernier à la course. Une explosion de grande envergure se fit entendre sur le toit. Ce devait etre le chaos, la haut. Milander entendait des jurons et des détonations. Un nuage de poussière se dispersa, fait que l'anglais ne savait pas vraiment interpréter. Quelqu'un avait il été transformé en cendre? Etait il arrivé trop tard?

Il arriva à temps pour voir la louve livrer un duel terrible contre l'élémental de feu. Au corps à corps, vraiment? Dans un acharnement brutal, la créature l'écrasa contre le sol. Il était temps pour Milander d'agir. Il remarqua que des éclats de glace avaient été dispersés sur le terrain. Ils commençaient déjà à fondre. Ce serait parfait pour le sort qu'il avait en tête. Il fit crépiter la magie le long de son bras.
Les différentes flaques se mirent à tourbillonner doucement autour de la créature. Puis, les flaques devinrent vagues. Les vagues devinrent un tourbillon.

Form a torrential vortex and engulf into these burning minds. Tidal Wave!"

Il avait doucement adapté son sort. Il avait remarqué que l'acharnement de la louve avait infligé des dégats certains; un orifice au niveau du bras dans la protection de la créature. En choisissant correctement ses mots, le flux azuré tourbillonna et s'engouffra simplement dans l'élémentaire enflammé. Milander avait toujours visualisé ce sort comme une chasse d'eau qu'on tirait. Le résultat fut soudain.

La créature se mit a dégager une quantité phénoménale de vapeur d'eau. En une seconde, le toit du bâtiment était aussi brumeux que Londres en 1740. Et l'air aussi tiède et moite que le Sauna du Maharaja. Milander n'avait aucune certitude, mais il avait déjà fréquenté cet endroit là. Un nom lui revint à l'esprit. Il se mordit la lèvre inférieure, refoulant Lunar et ses souvenirs.

La créature fendit le brouillard aussi vaporeuse que furieuse. Ses yeux brûlaient comme des rubis enflammés. Prit par surprise, l'anglais dérapa. Toujours sur le promontoire glacé, il manqua de chuter dans le vide. Il échappa à cela uniquement grâce à l'intervention de l'élémental de feu mourant. Sa paume maintenait l'anglais à la gorge, laissant le pauvre Milander les jambes dans le vide. La poigne de la créature faiblissait de seconde en seconde.


Dernière édition par Milander Hearthorn le Mer 17 Avr - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mizore Shirayuki
avatar
Nombre de messages : 359
Age : 25
Localisation : Auvergne
Humeur : Perverse.
Date d'inscription : 08/04/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Yuki Onna
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Mar 16 Avr - 16:33

    Tout était allé un peu vite pour elle. Elle se battait "tranquillement" au corps à corps quand ce cher Korosu entama la masse de feu informe, aussi visqueuse que de la lave, qui recouvrait le corps de son ennemi, au niveau du bras. Puissant le flingue.

    Mais il fallait croire que notre cher ami brûlé n'aimait pas trop qu'on y touche, et après une série d'explosion bien sentie, Mizore, comme Korosu furent projeté en arrière. Mais l’épicentre étant plus près de sa position, c'est la yuki onna qui pris le plus cher. Elle resta sonnée, au sol, alors que Kira entamait l'affrontement à sa place. Korosu avait aussi été touchée, mais elle ignorait à quel point.

    Puis arriva Milander, qui révéla sa vraie nature. Un manipulateur de l'eau, ou un sorcier. toujours est-il que son travail n'avait pas servi à rien. Toutes les flaques sur le toit tournoyait autour de l'élémentaire de feu, avant de s'engouffrer tel un siphon magique dans le trou au bras que Kira avait agrandi avant de se faire enfoncer sous le toit avec violent. une quantité incroyable de vapeur d'eau se propagea, que Mizore entreprit immédiatement de refroidir, au risque de sombrer dans l'inconscience a cause de la chaleur. De sauna, on passa vite à la brume hivernal, ce qui lui permet, à défaut de pouvoir intervenir réellement, de connaitre la position de chacun.

    Elle retarda son retour en piste en matérialisant de quoi rattraper Milander quand son ennemi le lâcherait, et entoura aussi ce côté du toit d'une muraille de glace, pour l’empêcher de le lancer. Au moins, celui-ci n'était plus protégé par sa gagne de feu, et semblait avoir pris un peu cher. Tant mieux, parce que Mizo ne pourrait rien faire de plus que d’empêcher la chute de Mil, après un effort monstrueux pour refroidir le nuage. Mais au moins, elle était sure qu'il ne pourrait plus utiliser ses pouvoirs tant qu'il ne se serait pas dégagé de la zone.

    Mais, l'élémentaire de feu était un peu une brute. Car maintenant qu'il ne pouvait l'envoyer au sol, il commença à le bourrer de coup de poing. La séance de tabassage était ouverte.


Ps - les Pj comités sont peut-être rare, mais les pnjs sont présents. Théoriquement, tu dois au moins en voir une dizaine tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Jeu 18 Avr - 9:48

J'étais sur le point de tombé du toit du bâtiment et seul l'une de mes mains me permettaient de tenir pour ne pas tomber. Je me concentrais et je restais tranquille avant de forcer sur mon bras pour me remonté et immédiatement après j'utilisais ma seconde mains pour bien agripper et remonter. Il faisait froid à présent sur le toit et je savais que tout cela venait de Mizore.

La créature était en train de tabasser Milander bien que je ne connaissais pas le nom de cet élève. Je sortis alors mon pistolet à énergie et je le réglait sur une puissance S donc 5 balle de mon pistolet et j'en avais utilisé qu'une tout à l'heure il m'en resterait alors une avant de tomber dans les vapes. Je savais que le sol était glissant alors je pris mes précautions pour avancer pour aider le tabassé. Je pris de la vitesse en faisant un peu du patin à glace et avec des chaussures à talonnette du comité c'était très facile, mais adhérence pour m'arrêter zéro.

Arrivé à bonne distance je sautais sur la muraille de glace de Mizore pour y prendre une impulsion et me jetais sur la créature en lui mettant le canon de mon pistolet dans la bouche et si il n'en avait pas ce n'était pas grave c'était sa tête qui allait surement éclaté avec la puissance que j'avais mis à l'arme. Et je parlais alors en "français" l'espace d'une phrase.

Adieu, c'était un plaisir.

Je tirais alors ma balle puissance S dans la tête à bout portant de la créature et tendis ma mains pour aider Milander à se relever ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Milander Hearthorn
avatar
Nombre de messages : 149
Age : 97
Date d'inscription : 07/10/2012

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   Sam 20 Avr - 10:10

Milander restait zen. Son bras était crispé sur son pic à glace. Dans la seconde ou l'élémental le frapperait, l'anglais tombera. Il pourra ensuite se rattraper à loisirs aux étages inférieur. Le destin en voulut autrement. Un sol gelé apparut sous ses pieds. Le grand blond patina un instant avant de recevoir un coup de poing. L'impact du coup le cloua au sol. Son visage n'était pas aussi protégé que son cou. Le monstre avait laissé une cuisante brûlure sur la joue de Milander. Puis, la créature commença à le bourrer de coup de pied. L'anglais crispait les dents. La dernière fois qu'une telle chose était arrivé, il avait appelé ses frères ( Pas Spartacus. ) et avait rendu la faveur. Mais l’Angleterre était bien loin.

Il me releva, pic à glace en main. Si il laissait la monstruosité continuer, il ne pourrait jamais se relever. Il lui planta l'arme dans le bras et fit une roulade pour tenter d'esquiver un coup de poing. Le coup lui brisa un cotte. Puis, surgit Korosu. L'uniforme que portait l'homme semblait familier au jeune anglais. Il ne comprenait pas le sens du cryptogramme. Le grand blond avait longtemps pensé que cette tenue était celle des pions du Lycée. Il observa le geste gracieux de l'inconnu, reconnaissant son sens du spectacle. Pourtant, Milander fixa son sauveur avec aigreur. Heureux d’être envie, il aurait apprécié un peu plus de célérité de la part de ses camarades.

Il s'assit contre un mur de glace et entendit parler français. Son regard tomba durement sur Korosu. Il pensa tristement à la loi de Murphy. Il sortit son portable, activa son sort de guérison et se releva. Il prit une grande inspiration, s'assurant que sa cote brisé ne le dérangeait plus. Son visage brulé avait repris une couleur crèmes et les bleux et autres contusions disparaissaient doucement. Le sorcier savait qu'il devait arreter de malmener ainsi son corps. A ce rythme là, il se retrouverait sans batteries et cul de jatte avant de pouvoir dire " Ouf." ( Ou " Ohmondieuonvatousmourir ", pensa tristement le grand blond. )

Il épousseta ses vêtements qui avaient subi des brûlures. Il regarda aux alentours et demanda


"Ou est la louve?"

Ce n'était pas la seule chose à vérifier, à vrai dire. Milander avait du mal à croire qu'un élemental de feu s'était égaré innocemment sur le toit. Il jeta un regard curieux vers Mizore, tentant de lire son expression. Les zombies sont une choses. Les élémentaux de feu en sont une autre. Et si les enfers s'ouvraient sous le lycée Yokai? Milander sortit un bonbon au citron qu'il suçota doucement avant de croquer. La magie picota doucement les doigts de Milander. L'acidité de la sucrerie était parfaite et magique. Le sorcier pensa un instant à son double. Il ne lui avait pas parlé depuis longtemps. Il se demandait ou pouvait se trouver Greg dans cette situation.

Après une vérification rapide qu'ils étaient seuls sur le toits, Milander s'avança, jetant un coup d'oeil au gymnase.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai le droit de m'amuser moi aussi ! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le droit d'objection du Président de la République
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Partie 1 :: Diversion et chaos.-