AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par delà les eaux surgira le renouveau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 19
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Par delà les eaux surgira le renouveau.   Ven 9 Aoû - 3:38

Note pour les oportunistes des interventions sur rp sans balise PV:
 
La mélancolie d'une martyre amoureuse ~ (ost)
S'avançant d'entre les dunes d'un rivage fracassé par la houle d'une mer mollement déchainée, un pèlerin psalmodiait de saintes écritures. Armée de foi, s'il en est, la petiote voilée d'une capuche de pourpre, parcourait la lande, sans peurs. La brise portée par les flots n'avait la moindre saveur, de même concernant la morsure de l'aube. Elle aima la poésie soulevée par ce ciel flamboyant, cet astre naissant ainsi que l'onde dansante au grès des vents capricieux. Le visage fin d'angélique demeurait voilé sous le délicieux haillon de conte, un Petit Chaperon Rouge était ici en vadrouille insouciante. Qu'un misérable ose l'importuner et gâcher sa quête d'inspiration, car la belle était poète à ses heures perdues; il serait ouci avec barbarisme sans vergogne. On ne pouvait changer ce petit monarque sanguinaire, elle se tiendrait à carreaux tant que la folie ne la possèderait encore, ou qu'un détracteur ne la pousse à livrer bataille. Moult êtres belliqueux étaient déjà tombés en la pensant chétives et inoffensive de par la vision de son apparence enfantine. Mais il n'en est rien, un messager de mort était elle, ses ailes étranges d'acier, ses prunelles écarlates fendues de fauve et ses crocs protubérants ainsi que ces ongles griffus étaient signes avant-gardistes de sa nature meurtrière. Un Vampire, un souverain parmi les yokai, un marcheur immortel pour qui ôter a vie est un jeu d'enfant et une banalité affligeante. Ainsi donc, Flandre lisait ce livre écrit par la main de l'homme, venant à penser quelques envolées folichonnes. Dans la vallée de la mort, je ne crains rien car je sais qu'elle m'accompagne et protège. Son saint halo écarte de ma voie tout mal insidieux. Et ceux ne le voulant, ils se briseront sur mes flancs imprenables. Je suis la forteresse impérissable gardant ton trésor, ton âme. Ô ma sœur, gardes-moi dans tes rêves et bonnes grâces, fais que mon vœu se réalise et nous rassemble demain.

Boucle d'Or trouva plaisant ce recueil ecclésiastique, cette bible de fanatiques jésuites. ceux-là même qui firent scélérate et martyre dame Kobato. Elle ne viendrait à compatir pour cette horreur l'ayant affreusement empourprée et révulsée au cours de la bataille encore fraiche du Manoir. Revenant à son désir de trouver les mots justes pour bâtir un nouveau poème, la petiote fit une halte pour se camper face à la mer rougeoyante. Ses petits souliers allèrent embrasser l'onde matinale pour se rire de cedit dieu du livre. Un petit rire hautain, mêlant ton morne et voix fluette sur le coup. Elle aussi marcha sur l'eau, où plus précisément, elle en donna l'illusion. En se soulevant de terre par lévitation et se maintenant à l'altitude coïncidant avec l'eau plane du large, le petit Vampire pouvait marcher sur l'eau, courir dans les cieux et quelques autres choses plus fantastiques. Sur les rivages glacés du lac dernier, l'humanité s'éteint. Ma flamme vacille pourtant tu garde espoir. M'enserrant de tes plus pures et ardentes ronces, notre union sort ce monde du chaos et voilà que reparait devant toi, l'aurore. Comme honteuse de ta radiance absolue et salvatrice, cet astre rougit et cherche à s'élever plus haut que toi. Hélas ton trône dépasse les frontières des mondes, ta toute puissance rebâti l'univers et nous façonne un nouvel Eden. En ces pensées elle évoquait son ambition rédemptrice. Désireuse de retrouver son âme sœur ayant mile fois mérité sa place, Flandre rêvait de débarrasser le monde de sa souillure pour ensuite le laisser devenir un paradis pour sa tendre aimée. Elle était prête à tout pour y parvenir, sa cause était noble et défendable du reste.

Sa contemplation de l'onde sanglante s'acheva, elle se déporta, en flottaison, vers le rivage et s'y posa sans bruit. Sa silhouette de messager céleste fut baignée d'un puissant halo aveuglant, si bien qu'elle paru sainteté foulant un sol d'infamies. Hélas si le rêve de Boucle d'Or était pur, elle était depuis longtemps souillée par des maux impossibles à chassés. Voilà qu'elle gagnait un être égaré. Une beauté tout d'abord méconnaissable, palote et bien haute. La crinière de lion, soyeuse et argenté pour des prunelles océanes saisissante. Si l'appel du large avait guidé ici cette bonne femme, le regard de l'enfant sembla un brin captivée par ce visage chimérique. Flandre reconnue là un être qui fut mais ne devrait être. Elle se guida deux mimines à sa capuche, pour l'ôter en douceur et proférer son doux murmure d'une voix d'enfant morne. Son visage ne traduisant la moindre émotion, ni réaction à cette apparition onirique. Du reste la poupée russe avait ce même regard plat, inquiétant de par son imprévisible pensée.« Cela faisait longtemps Mary. Je présume que ta venue en ces terres signifie que Shuzen ne renonce pas à trancher ma tête. Ou alors c'est que la Folie aura causé plus de ravages à mon être que je ne l'aurai cru. Je t'en prie, ne te fais pas prier, délie cette langue envoûtante. » Flandre savait que l'aura familière dégagée par la belle, tirerait Flore de son repos maudit. Boucle d'Or voulait seulement s'assurer que sa venue n'était de mauvaise augure car il serait regrettable d'avoir à démembrer cet chère matrone du temps passée. La Rose Azure ne le supporterait nullement du reste. Ainsi la petiote se contenta d'attendre juste répondant tandis qu'elle refermait son livre saint qu'elle tiendrait alors sous la patte assassine.


Dernière édition par Flandre Akabara le Lun 16 Sep - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marya Issakov
avatar
Nombre de messages : 15
Age : 22
Localisation : Lycée Yokai
Humeur : ...
Date d'inscription : 11/11/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Zombie, ancienne Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Par delà les eaux surgira le renouveau.   Mar 13 Aoû - 14:15

Spoiler:
 

Tu es mon paradoxe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le bus s'arrêta, elle était enfin arrivée à destination. Lycée Yokai. Le chauffeur de bus scruta cette dame de fer qui ne lui semblait pas étrangère, mais il ne dit rien, se contentant d'ouvrir les portes automatiques du bus. Alma sortit du bus d'un pas lourd, être gracieuse n'était pas de son ressort. Et le trajet de Moscou jusque ici lui avait parut bien long -heureusement qu'elle ne connaissait pas la fatigue- alors qu'à cela ne tienne si elle ressemblait plus à un bourreau faucheur d'âmes plutôt qu'à une douce maid aux allures maternelles. Deux yokais sortaient en même temps que la jeune femme aux cheveux de jais, toutes deux discutaient à voix basses et piaillant d'une manière si agaçante, qu'Alma commençait déjà à grincer des crocs.

Tu l'as vu celle de devant ?

Elle tord des fesses quand elle marche !


Perso, elle me fout les jetons ! Je la vois bien jouer une folle alliée avec hache !

Hihihihi, Oui t'as pas to-..


Les deux pisseuses ne disaient plus rien. Un silence absolu face à Alma qui s'était subitement retournée. Ses crocs meurtriers étaient apparent, signe qu'elle ne ferait qu'une bouchée d'elles si elles ne disparaissaient pas sur le champ. C'est ce qu'elles firent, et Alma reprit son chemin en direction du lac sanglant. Il n'y avait qu'en cet endroit qu'elle se sentait détendue après une mission.. Se retrouver face à ce lac rougeâtre, qui lui rappelait avec plaisir ce doux liquide qui portait le nom de Sang, avait sur elle un effet apaisant. Elle avait envie d'y plonger et y rester des heures.. Elle aurait sans doute eut des allures de nymphe démoniaque.

Les iris écarlates d'Alma observait l'horizon, d'ici peu elle allait laisser la place à Marya. Qu'était elle ? Pourquoi existait-elle ? Elle n'était qu'un Némésis ne jurant que par la violence et le sang, vestige d'un passé effacé, résidu vampirique souillé par un sortilège mortuaire. Cette chose n'était pas un vampire, elle se rapprochait d'une de ces branches voisines, sur qui ont crachait à cause de leur sang impur. Une goule aliénée, doublé de la puissance d'un zombie. Voilà ce qu'elle était.. Et ces confrères suceurs de sang qui osaient l'insulter sur sa déchéance se retrouvaient face à un bourreau des plus impitoyables.. Et bien que cette guerrière sanguinaire avait le cœur tapisser de ténèbres, elle n'éprouvait que de l'amour pour Marya, affectueusement appelé Masha -c'est un diminutif. Il n'y a pas de Ying sans de Yang. Peu à peu, Alma disparaissait, laissant place à sa "jumelle".. Le corps entre deux eaux, deux esprits, tout semblait calme et apaisé.. Pour une fois..


Я люблю тебя Маша.
*Je t'aime Masha.

Я тоже.

*Moi aussi.
[/spoiler]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La belle dame était de retour, ses cheveux immaculés flottaient librement dans le vent. Quel désastre. Elle se hâta de faire les deux tresses qu'elle portait habituellement, avant de se perdre à son tour dans l'étendue écarlate. Les pensées fusèrent et éclatèrent en tout coin.. Marya cherchait veinement des souvenirs. Qu'est ce que c'est au coin de cette œil bleuté ? Une larme ? La russe la balaya d'un revers de manche. Les servants ne pleurent pas. Les zombies non plus d'ailleurs. Pleurer c'est pour les faibles. Pleurer n’amène rien de bon. Et en plus, pleurer pour rien. Soupire. Solitude.. Elle aurait tant aimé retrouver son maitre.. Ou même sa maitresse, mais elle n'était pas, elle n'était plus. Nouveau soupire, brisant le silence.. Au moins Alma lui tenait compagnie, même si ce n'était pas forcément la meilleure.

Cela faisait longtemps Mary. Je présume que ta venue en ces terres signifie que Shuzen ne renonce pas à trancher ma tête. Ou alors c'est que la Folie aura causé plus de ravage à mon être que je ne l'aurai cru. Je t'en prie, ne te fais pas prier, délie cette langue envoûtante.

Visage de marbre, petite poupée de porcelaine, aucune expression, vide de vie.. La zombie se retourna lentement, baisant sa tête pour apercevoir un petit chaperon rouge des plus mignons. Une blondinette qui ne devait pas avoir plus de huit ans au vu sa petitesse, deux petits rubis en guise de prunelle.. Cela lui fit penser à Alma. Une vampire ? Surement. Mais elle n'en était pas sur. Ce qui pour le moment, la perturbait le plus, c'est que cette jeune demoiselle connaissait son nom.. Shuzen.. Elle avait entendu ce nom dans la délicieuse bouche de son maitre. Marya ne bougea pas d'un poil, mais répondit tout de même à cette étrange petite.

Je ne suis que l'humble servante de la famille Hatfield. Et pardonnez la question qui va suivre mais.. Nous nous connaissons ?
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 19
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Par delà les eaux surgira le renouveau.   Lun 16 Sep - 8:45

Le répondant de la belle lui intima amnésie. Flandre la savait trépassée au Manoir il y a de cela quelques temps. Ainsi donc la famille du Nécromancien l'avait ramené, intéressant se dit-elle.« De toujours servante tu demeure. Hélas ce qui fus semble s'être envolé de ta pensée. N'y a t'il point d'origine perdue ? D'une petite princesse tu dois te souvenir, au moins d'elle. Scarlet Akabara Flore, noble descendante de Shuzen et ma sœur jumelle. » La petiote se donnant des airs impériaux, s'avança d'un pas. Son regard sans animosité, lassitude d’immortel sans cœur, toisa mollement celui de la belle dame. Elle s'accroupie pour déposer les textes sacrés compilés, ne sachant que trop bien que leur toucher meurtrirait Flore et Marya. Après quoi, se relevant avec grâce et majesté, elle se souleva de terre comme par enchantement. « Je suis le Vampire maudit de ses pairs, Scarlet Akabara Flandre au lignage éteint. Jadis tu étais notre ma chère. Viens-tu venger Hatfield Corvus Luka, tombé parmi tant d'autres au Manoir Ecarlate ? » L'idée même de livrer bataille contre ce fantôme du passé, l'ennuyait. Combien de ceux-là avait-elle dû renvoyer dans l'outre-monde ? Elle n'avait faillit devant Kobato l'éternel fléau, alors elle ne tomberait jamais. Elle n'en avait le droit, sa noble cause la transcendant, Boucle d'Or devait survivre jusqu’à sa réalisation. Son aura mortifère se déploya allègrement.

Soudain, de ses entrailles et plus profondément encore, des abysses de son esprit déglingué, un commandement la stoppa. A cela elle s'apaisa, le murmure chuchoté à ses oreilles devint plus clair. Elle scella ses iris, venant à choir des cieux avec lenteur. Ses petits souliers carmins embrassèrent avec douceur la dune battue par les flots. En un instant l'atmosphère devint des plus calmes, un halo de lumière albâtre baigna le corps de l'enfant. Ainsi s'évanouissait le Soleil pour que s'éveille la Lune, la douceur après l'autorité, telle était Flore. Semblant astre éclatant, la Rose Azure reparu parmi les vivants. Le voile de lumière s'évanouit et elle joint ses mains sur son bas ventre. Les prunelles cerises larmoyant déjà. Elle n'avait de différence qu'au travers de sa tignasse azure, bouclée elle aussi en terminaisons, et sa paire d'ailes. Elle fut dôté de véridiques au contraire de sa jumelle qui devait s'en donner l'air. Semblant ailes de diable ou de gargouille ou encore chauve-souris, elles donnaient l'effroi là où la belle n'était que douceur, pureté et innocence. La petiote fondit au corps de la jeune femme l'éprouvant par sa simple vision. Désireuse de l'enserrer, elle se le permit. « Juste ciel, Mary tu es en vie ... Le sieur Hatfield en a-t'il réchappé alors ? »

La jeune fille se détacha à demi de cette splendeur dont-elle ne parvenait encore à réaliser la réalité. Pour la contempler, de bonnes larmes s'évadant des joues. Ses doigts pourvus de simili griffes, ne lacérèrent les haillons vénérables. Pas plus qu'elle broya d'os à l'étreinte enchantée. En cet éveil, la rose n'avait pas tant de forces, les épuisant en son sommeil pour maintenir endormie la folie de Flandre. Elle se reposait donc sur la carrure forte de sa servante de jadis, tant aimée, tant regrettée mais vengée. Ses souvenirs impérissables défilaient dans son esprit, la berçant en mélancolie. « Mary ... Mary ... Mary ... C'est si bon de te revoir ... » Insistance pour témoigner ce qui lui pesait, l'absence d'une nourrice, d'une amie et d'une mère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Par delà les eaux surgira le renouveau.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Par delà les eaux surgira le renouveau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au delà des mots...
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» Eaux croupies, rattus norvegicus
» Dégâts des eaux [Jena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Alentours du kekkai :: Lac Sanglant-