AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la croisée des chemins [gore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   Lun 23 Sep - 16:33

Bien sûr qu'elle n'avait pas ri à sa pitoyable boutade. Greg espérait néanmoins avoir réussi à lui arracher un sourire, fut-il minuscule. Histoire d'avoir fait une seule chose de bien dans cette journée, à part le sauvetage de Jim.

En tout cas, elle ne répondit pas de suite. Le brun arrivait désormais à entendre sa respiration - facile, dans ce kekkai où il ne devait y avoir personne d'autre, d'identifier un souffle - qui  lui semblait haletante et hachée. Il espérait ne pas lui avoir donné trop de fil à retordre avant son retour. Même si dans tous les cas, elle ne l'avait pas loupé vu la masse de douleur lancinante qu'il devait appeler "corps". C'était assez étrange, en y pensant. oui, Vika était censée être la plus forte de l'école mais... il aurait pensé qu'elle savait doser ses coups. Ou est-ce que... est-ce qu'il avait vraiment été si dangereux que ça ?

Sa voix faible et son affirmation qu'elle n'était pas loin de la mort l'inquiétèrent encore plus. Merde. Vika ? Il s'était passé quoi encore ? Il avait fait quoi, merde ? Ou est-ce que l'autre monstre, celui qui avait fait si peur à Linda, s'était intercalé ? Son coeur commença à s'accélérer à cette idée - à moins que ce ne soit la panique de ce qu'il avait pu causer - et la sueur à monter. Il fallait qu'il se relève, qu'il aille la voir, la soigner. Et vite ! Il essaya de se redresser, se mordant les lèvres sous la douleur. Ca faisait mal, comme s'il était passé sous un six-tonnes.

Et elle continua à parler. Lui disant qu'on allait venir les chercher. Dans son "repère"
Oh putain. Elle devait vraiment être à l'agonie.

Un point d'appui prêt de sa tête. S'en servant comme soutien, il arriva à se remettre à genoux. Difficilement, mais il tenait.

Pour tomber sur un carnage.

La prairie autrefois verdoyante n'était plus qu'un cimetière retourné. On avait écrasé l'herbe morte et brunâtre et carrément retourné certains pans du terrain. Un peu partout, le brun devenait bordeaux lorsque le sol n'avait pas réussi à absorber le sang répandu au sol. Et ce qui l'avait aidé à se relever... Sanguine. L'épée avait été plantée avec force dans le sol. Sa lame était encore couverte de sang. Son sang.

Il avait failli mourir, se dit-il avec un certain détachement. Quelques centimètres à coté, et il aurait été embroché au sol. Le plus gros kebab au monde. Un Chiche Greg.

Rire de choc. De tension.

Il avait failli mourir.

Une bulle de souvenir qui remonte. Quelqu'un d'autre d'"embroché". Du métal dans la chair. Qui s'enfonce sous sa poussée. Quelqu'un qui hurle.

- Vika ? Entre l'interrogation et l'affirmation.

Quelques mètres plus loin, Vika. Totalement nue, mais toute agitation hormonale était impossible vu son état. Elle était presque entièrement rouge, son corps même n'était qu'une plaie géante et sanguinolente.

Et son visage. Il y'avait un bandeau.
ses yeux qui la fixaient, la toisaient. Demander grâce ? Elle ?
des fleurs de sang qui éclosaient
Aiguilles qui s'enfoncent et ressortent, lent va et vient, supplice divin
Son souffle s'accéléra alors que les souvenirs remontaient, de plus en plus horribles. C'était lui qui...
taches de lumières qui éclairent son visage
Soubresaut, spasme. L'humeur vitrée dégouline et jaillit
Chaleur dans son ventre qui remonte. Rire joyeux, libérateur
- Non !
Paupières transpercées, larmes de sang
plus profond plus loin
Petite colombe désormais impuissante
le globe éclate comme un raisin trop mûr.
Malade. Il était malade. Dans tous les sens du terme.
Vomir.
Revenir en haut Aller en bas
Vika Nightwing
avatar
Nombre de messages : 164
Age : 24
Date d'inscription : 25/03/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Métamorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   Mar 24 Sep - 1:45


    Les secours arrivaient. Vika était soulagée. Elle n'osait même plus bouger. Oh, corporellement parlant, elle avait connu bien pire. Ses deux affrontements avec Ruby avait été plus dévastateur, ou alors, elle avait appris à supporter de tel dégâts, ce qui était une bonne chose, et la preuve qu'elle était encore en train de s'améliorer.

    Au moins, cette fois, elle était éveillée, quand bien même elle mourrait d'envie de s'effondrer et sombrer dans l'inconscience. La douleur était diffuse et universelle, comme si l'intégralité de son corps n'était qu'une vaste douleur unie, ce qui était assez gérable dans son esprit. Elle était de toute façon trop fatiguée pour avoir vraiment mal. L'inventaire de ses blessure était assez alarmant, en fait. Si l'on occultait ses yeux, elle était couverte de plaies, obtenues alors qu'elle était sous le contrôle de l'ancienne Autre, qui ne se protégeait pas vraiment lorsqu'elle se battait. Des coupures lui recouvraient tout le corps, et elle avait une large blessure à la jambe là ou Sanguine l'avait transpercée. Pas mal de contusions et de bleus complétaient le tableau. Mais à part ça, tout allait bien.

    Greg avait du mal à bouger, lui aussi. C'était compréhensible après ce que son corps avait subis. Elle était déjà heureuse de l'avoir vu revenir et reprendre conscience aussi vite. La Chose n'avait pas signé son arrêt de mort. Elle l'entendit vomir. Surmenage ou réaction au décor? Peut-être un peu des deux.


    "Ne force pas si s'en est trop pour toi. Évite de trop regarder aussi, je dois faire peur à voir. Mais ça va mieux que cela en à l'air. T'en fais pas."

    Un peu facile à dire, en fait. Gregory avait du cran, mais il n'était pas habitué à voir un tel spectacle. Personne ne le pouvait. C'était Vika qui devrait s’inquiéter de ne pas être mal à l'aise de voir cela. Mais elle avait d'autre chose à penser pour le moment. Qu'elle soit complètement blasé des destructions et du sang partout était un petit peu le cadet de ces soucis. Le plus important pour le moment était l'état de Gregory.

    "Tu es beaucoup blessé? Je ne me souviens plus très exactement de ce que l'Autre à fait, quand ta Chose l'a faite sortir. Et comme je n'ai plus la force de voir à ma façon, et que je n'ai plus de quoi le faire normalement, je ne peux pas deviner. Ne force pas, s'il te plait."

    Trois minutes avant l'arrivée des secours. Elle donnerait ses instructions, qu'on ne touche pas à Gregory directement, qu'on se serve de gant. On les enverra surement à l’hôpital, plus qu'à l'infirmerie. Et elle ne voulait pas que Shygana les soigne ce coup ci, elle n'était pas sur qu'il en soit capable. Une fois la bas, ils pourront enfin se reposer pour de vrai. Sous bonne garde. Même si cela l’embêtait beaucoup, elle était vulnérable, et il y avait des chances qu'on la prenne pour cible. Dans l'idéal, le directeur les ferait faire transférer ici dès que possible, histoire d'être hors de portée, et au calme quand même. Oui, c'était la meilleur des solutions. Mais en attendant, ils allaient connaitre les joies des gardes du corps.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   Mar 24 Sep - 3:46

Quelqu'un a dit un jour que vomir est un moment extrêmement désagréable, mais qui a au moins un avantage : on ne peut pas rendre tripes et boyaux et penser en même temps.

Ce quelqu'un est a raison. Mais si les pensées fuient le malade, les souvenirs, eux, perdurent.

Seigneur, c'était lui qui avait fait ça. Crevé - non, massacré les yeux de Vika. Sur ses gants, il voyait encore quelques unes des aiguilles qui avaient servi à accomplir ce sale boulot. Il les avait crevés. Vidé. Labouré. Son estomac se retourna encore une fois alors qu'il revoyait les paupières s'enfoncer sous ses griffes puis se percer. Et ce hurlement... Cette douleur... Encore, vider encore.

Et surtout, il avait aimé ça. Adoré ça. La sentir totalement impuissante sous lui, hurlant comme un cochon à l'abattoir. Plus encore qu'heureux, il s'était senti complet quand le sang avait commencé à couler et la douleur à se répandre. Son coeur était devenu comme un soleil le réchauffant de l'intérieur. Il avait aimé ça... Il avait voulu en avoir encore plus... Plus il se vidait, plus il avait l'impression d'en récupérer. De retrouver des impressions, des désirs. D'entendre ce hurlement devenir un gémissement sourd lorsque les cordes vocales se seraient rompues sous les plaintes désespérer. Qu'elle le supplie d'abréger ses souffrances. Même l'estomac vide, les haut-le-coeurs continuaient de l'agiter.

Se détourner, ne plus la regarder. La voir ne faisait que l'agiter encore plus. Le réagiter d'une joie malsaine passée et d'un désespoir présent. Il tenta de se détourner d'elle, mais fut agité d'un hoquet. Ses mains glissèrent et il s'effondra dans un bruit sourd. Tête dans l'herbe momifiée, et tant mieux. Il pouvait feindre de ne plus rien voir, plus rien entendre. De doute façon, il ne pouvait plus bouger. Ne voulait plus bouger.

- Tes yeux... Je... Je vais juste rester là... et attendre...

Attendre quoi ? Les secours d'abord. Que les bulles de souvenirs - tiédeur du sang sur son visage - arrêtent d'éclater ensuite. Enfin... Les remords. Les regrets. La honte. L'envie de mourir une fois pour toute.

non                      non                         non        non                 non            non                non         non             non                          non non             non                        non         non   non         non                   non              non     non         non                               non  non          non non   non            non   non

"Non" ? Qui parlait ?
Chuchotements, puis rien. Une impression d'attente vigilante, de surveillance uniquement. Etrange sensation, comme si une foule de personnes l'observer, attendant qu'il se décide à agir mais ne voulait en aucun cas l'influencer. Des garde-fous ou des gardiens peut-être.

Qu'est-ce que c'était que ça ? Il aurait dû avoir peur, lui qui détestait être le point de mire des autres mais d'une certaine façon il se sentait... Rassuré ? Comme un curieux sentiment de familiarité. Comme retourner dans sa maison d'enfance un  demi-siècle plus tard et retrouver sous le nouveau décor les traces de ce qu'elle était avant. Il n'arrivait pas à décrire cette impression bizarre de déjà-vu et de sécurité, mais c'était ce qu'il ressentait maintenant. Et c'était tout nouveau.

- Ma tête... quelque chose a changé dans ma tête...

Il ne pensait pas que ce soit dangereux mais... il voulait que Vika soit au courant. Au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Vika Nightwing
avatar
Nombre de messages : 164
Age : 24
Date d'inscription : 25/03/2012

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Métamorphe Corbeau
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   Mar 24 Sep - 11:39


    Sage décision. Bien qu'elle douta de l'efficacité du planté de Greg en terre, il n'allait pas l'approcher plus que ça, alors qu'il n'en avait pas les moyens. Elle s'inquiétait un peu, la maman corbeau. Il avait compris pour ses yeux, tout du moins, que quelqu'un d'autre, mais lui par extension, les lui avaient crevés. Et il y avait une chose sur laquelle elle mettra un point d'honneur, c'est de bien lui expliquer que c'était sa décision, et pas sa faute à lui. Mais elle attendrait qu'ils soient tout deux dans un meilleur état pour aborder cela.

    Un choc à la fois. Enfin, la grosse mitraille de choc était passée, autant ne pas en rajouter. Surtout que ça avait l'air d'être tout nouveau pour lui.


    "Différent comment? Différent mieux? Comme quoi, on aura tous les deux appris et changé des choses dans cet affrontement. Tu vas m'expliquer tout cela bientôt."

    Naessala débarqua ensuite à tire d'elle, suivi d'une quinzaine de personnel infirmier qui contemplèrent, interdit, le tableau. Une vision qu'on ne devait pas avoir tous les jours. Vika, malgré le mal de tête, ouvrit légèrement ses yeux pour savoir ce qu'il en était exactement. Greg n'était pas très loin, et il fallait surtout faire attention à ce que personne ne touche sa peau. Ils avaient eu la présence d'esprit d'apporter des civières, une demi douzaine, même si deux auraient suffit. C'était l'inconvénient des messages par couleur, la gravité des événements ne pouvaient être parfaitement expliquée, et par précaution, les infirmiers préféraient venir en masse. Elle força un peu sa voix, malgré la douleur.

    "Merci d'être venu aussi vite. On va devoir aller vers l’hôpital je pense. Il ne faut surtout pas toucher directement la peau de ce jeune homme, portez toujours des gants. Sinon, quelque chose de grave va encore se produire, et je ne suis plus vraiment en état."

    Suivirent les blablas habituels des infirmiers pendant le transfert, et Vika eut du mal à pouvoir répondre à tout, surtout dans son état de fatigue. Elle s'endormit pendant le voyage. Un repos bien mérité, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   Mar 24 Sep - 13:42

Différent comment ? Différent... différent. Il n'arrivait même pas à vraiment mettre le doigts sur la différence, alors la qualifier.  Néanmoins, il se sentait stable. Personne ne tentait de prendre sa place ou ne lui hurlait à l'esprit quoi faire. Pas seul, non ; les autres étaient là à l'observer. Mais stable. Bien plus que depuis... depuis... longtemps ?

Au moins, il n'allait pas couler encore une fois. Ca, c'était presque sûr.

- ]Je ne sais pas vraiment... Différent pas dangereux ? Je crois ? " Il rajouta à mi-voix : "Enfin, j'en suis presque sûr."

Que rajouter à ça ? Rien. Tant qu'il n'avait pas plus d'informations, il ne voulait pas donner de faux espoirs - ou de vraies craines - à Vika. Surtout que le flux des souvenirs continuait à remonter et à lui tordre l'estomac. Mieux valait laisser ce phénomène à priori inoffensif de coté et serrer les dents pour ne pas faire une crise de panique.

Panique qui fut à deux doigts de l'envahir lorsqu'une troupe d'infirmiers en costume blanc surgirent d'un coup près de lui. Trop de monde. Trop près. Danger.

Puis la honte l'envahit lorsque la panique reflua sous l'effet des paroles de Vika. Plus de danger certes, mais il lisait désormais dans les yeux des hommes en blanc la peur. Elle avait sous-entendu que c'était ce jeune homme qui l'avait mis dans cet état ? Oh mon dieu. On le traitait comme une grenade dégoupillée. Il détestait ça. Vraiment.

Il se débrouilla pour se trainer jusqu'à la civière, jetant un coup d'oeil méchant à la jeune femme qui, les mains tremblantes, était censée l'aider. Ca promettait. Et puis le transfert eut lieu, Greg roulé en boule sur sa civière. Une envie de s'écrouler de sommeil le tenaiilait, mais la peur l'empêchait de sombrer. Peur qu'une autre connerie arrive. Peur de ne pas se réveiller en tant que lui-même. Et c'est donc choqué mais conscient qu'il suivit le cortège d'infirmiers jusqu'à l'hopital.

La suite par ici !
Revenir en haut Aller en bas
Rose Korwest
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 20
Date d'inscription : 02/08/2013

†Fiche Personnage†
Level: S+
Race de Monstre: Plante-Garou
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   Jeu 24 Oct - 14:02

Intéressant.

La végémorphe redevint humaine et sortit du bosquet fleuri où elle s'était dissimulée. Les fleurs roses de l'arbre avaient dissimulé sans aucune difficulté ses pétales.

Elle qui s'était tapie ici pour avoir un aperçu de la fameuse Vika, cette animorphe oiseau qui dirigeait le comité. On la disait forte. Très forte. Les informations qu'elle avait à son sujet étaient unanimes. Le massacre de Ruby. L'échec de l'attaque psychique d'une Lamia. Tant de choses. Elle voulait en avoir un aperçu par elle-même, sentir sa magie, pour pouvoir la reconnaitre plus tard si besoin. Et possiblement commencer à tirer des plans à son sujet.

Mais cet élève avait surgi en trombe et elle s'était repliée. Ses racines s'étaient enracinées pendant qu'elle redevenait simple plante, perdait la vue pour gagner en vision magique. Les courants de magie étaient distinctement visibles, comme des flux odorants et soyeux. Un nouveau sens, surpuissant, que les autres yokai ne sentiraient jamais. Impossible à expliquer, on ne pouvait que le ressentir.

L'élève moiré avançait, fluctuant. Image de bourrasques de vent faisant flotter le pollen, myriades de  couleurs et de sensations tactiles. Moiré. Reflets. Changeant. Velours sombre puis clair, alternance.

Et coupure net quand une lame de pouvoir fonça sur lui. Ardence et stridence qui fonce, taille, découpe, va hacher... et s'interrompt. Quand une note de blanc s'interpose et l'émousse. S'enfuit.
Mais reste sur place.

Un arrive. Et devient deux. Qu'est-ce donc ?! Ou est l'arc en ciel irisé ?

Incompréhension. Elle n'aime pas ça. Elle doit savoir.

Rose recommence à se transformer. Son sens de la magie s'affadit alors que la vue revient... et voit le corps inanimé du premier élève. Du garçon brun. Mais les ondes ne sont plus les mêmes.

Qu'est ce pouvoir ? Elle doit savoir.

Blancheur en ondes, blancheurs qui pulse. Lisse, simple, blanc. Quelqu'un d'autre. Ne pas s'approcher.

La rose reste dans l'ombre, mi-transformée.

Et le blanc arrive. L'animorphe aux ailes noires. C'était elle, Vika. Sa cible. Entièrement vêtue d'un scaphandre de toile, elle s'approche de l'élève et... soupire. Elle le connait. Avait prévu son arrivée. Lien entre les deux. Faiblesse ou force ? A établir. Le visage de l'élève s'inscrit dans sa mémoire, la végémorphe ira faire des recherches des que possible sur son compte.

Envol des deux, la guerrière tenant le corps de l'élève du bout des bras. Prête à le lâcher, serait-il un danger ? Elle pourrait le serrer contre lui... ou a t elle peur de sa puissance ? De son pouvoir ?

Et disparition. En un clin d'oeil. Les pouvoirs disparaissent aussi. Ils étaient là la seconde d'avant, plus là la seconde d'après. Un moyen de sortir du kekkai ? Ou de se protéger.

Elle attend. Comme une plante. Longtemps. Elle veut savoir. Elle doit savoir. Elle attend.
Jusqu'à l'arrivée des secours.
Jusqu'à l'évacuation du garçon, de nouveau moiré.
Jusqu'à l'évacuation de Vika, Blanche mais plus lisse. ET surtout, blessée...

Intéressant.

Elle saura.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la croisée des chemins [gore]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la croisée des chemins [gore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» A la croisée des chemins
» Une croisée des chemins salvatrice [PV Mei Lee Huang / Sirina Dubarson]
» La croisée des chemins [PV Rosiel]
» Préval à la croisée des chemins; droite ou gauche?
» A la croisée des chemins || Louise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Ailleurs :: Inconscient-