AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Going off the rails on a crazy train

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Going off the rails on a crazy train   Ven 1 Nov - 21:54

Bon courage tout d'abord ! N'oubliez pas, un post toutes les 45 minutes ! Je suis sur la cb et skype en cas de soucis. Pause de 19h à 21h. Dans votre premier post, fais un descriptif exact des objets/armes/artefacts que vous avez sur vous s'il vous plait !

On restreint ses instincts de gros bill, sinon je sévis.

Ceux sensibles à la magie ressentent un gros bouleversement qui englobe l'espace, dans toute la ville. Deux centres sembles canaliser cette magie, signature reconnaissable de sorcier, l'un en périphérie de la ville, et un dans celle-ci.

La panique étreint l'intégralité du wagon (Sven, je te laisse estimer l'influence d'Anod sur toi. Mais ça ne te laisse pas indifférent), et quand les portes s'ouvrent, c'est la débandade. Les portes vomissent des gens en proie au désordre le plus total. Et là, horreur, le train repart, les portes encore ouverte. Certains sautent alors que le train redémarre, mais une bonne partie reste coincée dans le wagon, essayant en vain de tirer sur les quelques arrêts d'urgence, sans succès. On va friser l'émeute. Réagissez, ou des morts il y aura...

Le prochain arrêt sera en extérieur. Si arrêt il y a.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 7:20

Bousculade et ruée vers l'extérieur. Grandiose. Les humains se blessaient eux-même. Hurlements. Pleurs. Cris. Mélopée de la douleur. La panique gagnait même ses compagnons yokai, elle le sentait. Le bleu dégageait des effluves de peur grandissante qu'elle savourait. Son gardien s'était raidi, totalement paniqué avant de rebondir. Quant au psycho-

Poussée en avant. Elle faillit retomber sur le siège devant elle, désormais vide. Le train avait redémarré... mais les portes étaient toujours ouvertes.

Les gens volaient à travers le wagon au gré des tournants du train fou. Ils hurlaient, petit pois dans un mixer fou. Valdinguage à droite. Puis à gauche. Envolée à travers la porte ; une main s'accrocha au rebord. Elle vit les ongles tenter de s'enfoncer dans l'acier. Glisser. Se planter dans le caoutchouc de la bordure de la porte. Et y rester, alors même que la main à laquelle ils adhéraient auparavant se décrocher et qu'un court instant plus tard la fenêtre en aval de la porte se teintait de rouge.

It's raining men.
Allelujah.

Tourne et chamboule tout, écrase les gens, détruis les. Fais les souffrir.

Luna restait sur son siège, à regarder cette cohue humaine hurler de terreur et de douleur. A profiter. C'était magnifique. Elle se sentait plus vivante que jamais. Pas besoin de bouger. Son anneau de protection, son sac plein d'affaires manipulable, son rosaire... rien. Sans bouger le petit dougt, elle savourait ce délice de douleur.

Encore à gauche. Chute des gens. Un enfant qui glisse vers la porte, va tomber. Une femme qui hurle, tend la main vers lui.

It's raining Childr-
Non.

Avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, Bruna agit. Tendit la main vers le mur. Mécanisme manuel de la porte. Fermeture.

Trop tard.
Ou trop tot.

L'enfant se mit à hurler, plus fort que tous le monde, plus fort qu'une sirène d'urgence. Il était resté à l'intérieur, oui. Mais pas sa jambe droite. Elle était encore dehors... et y resterait. Le sang s'écoulait du moignon qu'était auparavant son genou. Le wagon en folie devenait un abattoir.

Merci Bruna, lâcha sardoniquement Luna.

Si même les anges faisaient son bonheur... Autant profiter du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 7:39

Lazarus frissonna. Quelque chose se passait. Quelque chose de gros, de puissant. La magie grandissant, puissante et monstrueuse. Quelque chose se passait à la surface. Quelque chose de...magique.

Les portes s'ouvrirent. Enfin. Alors les gens poussaient, hurlaient, devenaient des monstres enragé. Le sorcier se dégager de l'espace de la porte pour éviter d’être happer par cette foule en délire. Agripper la première chose qui lui semblait stable. Le psychologue. Et se trouver sur le côté de la porte.

Et le train repartit, comme un monstre possédé. Un train fantôme, sans conducteur. Un train investi par une âme farceuse. La tension était palpable. Les gens puaient l'effroi. Et l'effroi appelait la violence. Dans quelques secondes, ça exploserait. Et l'émeute commencerait.

Et toi Lazarus, que serais-tu parmi eux ? Entends-tu les cris de terreurs et de douleurs ? Entends-tu cet enfant qui hurle à la mort ? Il est juste à côté de toi. Sens-tu son sang se déverser à tes pieds ?  Seras-tu assez fort pour ne pas l'achever ? Regarde-le, pauvre mioche. Pas de chance. Les portes se sont fermées sur sa jambes.   D'autres son comme lui. D'autres hurlent. Voix aiguës. Grave. Fluctuante. Aimes-tu cette mélodie qui peut appeler la Mort ?

Accélération du rythme cardiaque. Adrénaline. Envies qui montent.

Non.

Juste lui. L'achever. Utiliser les ombres.  De toute façon, il n'avait rien d'autres que les ombres. Peut-être juste un talisman qui, ici serait sans doute inutile vu qu'il était lié à Chelsea. À part ça, il n'avait rien d'autre que ses ombres. Des serviteurs fidèles qu'ils contrôlait. Doucement. Les faire bouger dans cette foule. Caresser son visage d'ange. Et tourner. Briser des cervicales sans que personnes ne le remarque. Grâce aux cris des autres. Sans que le sorcier n'ai besoin de bouger.  

Tais-toi le mioche, tu fais trop de bruit. Dors maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 7:41

- «  Psychologue, c'est à vous. »

Anod serra les dents. Cela ne se déroulait pas tel qu'il l'avait espéré... Maintenant on mettait sur son dos la responsabilité de stopper net un humain en furie. Mais le problème ne se limitait pas à ça... car à la seconde ou Lazarus le plaçait devant lui, il ressentait un énorme malaise. Infâme, tout bonnement infâme. Une sorte de modification même de l'espace de la ville... Bordel, il se passait quelque chose, mais il n'arrivait même pas à comprendre ce dont il s'agissait. De la sorcellerie. Cela ressemblait à de la sorcellerie, mais a un niveau qu'il n'avait encore jamais croisé.

- « LAISSEZ-MOI PASSER OU JE VOUS TUERAI ! »

Me tuer. Comme un si un humain dans ton genre pouvait me tuer. Anod jeta un bref coup d’œil à ses camarades Yokais. Il ne pouvait pas compter sur eux pour lui... Et il ne pouvait espérer raisonner un homme lancé à pleine vitesse avant l'impact.
Un bref instant, Anod envisagea de créer une arme de ténèbres et de faucher cet inconscient... Mais il se retint. Cela révélerait à Bruna son identité, et il ne le voulait pas... Et il n'avait pas non plus d'autres armes. Les seuls objets dont il disposaient étaient de son sac à dos et de son contenu, à savoir les dossiers de quelques élèves qualifiés d'instable. (Bruna Brumelune, Lazarus Flanders, Greg Ogramann et Flandre Scarlet.)
Bref, rien qui pouvait lui servir à stopper un porc comme celui-ci. Alors il n'avait plus qu'à agir... Bref, à intégrer son aura puissance Coup De Poing a sa voix, et à s'écrier.

- « TU T'ARRETES, ET TU POSES TON ARME ! »

Un cri qui se figea dans l'esprit de l'homme. Qui s'arrêta net, avant d'être cueilli au menton par un direct du droit du psychologue qui projeta sa victime sur un siège. Complètement groggy. Anod lui confisqua son arme et la rangea dans sa poche... Un canif... Cela pourrait grandement lui servir plus tard.
Mais alors qu'il savourait sa presque victoire, le wagon... repartait, projetant Anod sur Lazarus. Grimaçant, le psychologue se remit debout. Bordel... Qu'est-ce qui se passait, maintenant ? Anod saisit la commande d'arrêt d'urgence et tira, mais cela n'eut aucun effet... Le train accélérait, même.

La panique qu'il avait installée se répandait. Plusieurs humains se jetaient par la porte encore ouverte, plusieurs s'ouvrirent le crâne en atterrissant, certains se brisèrent la nuque, tout simplement... Jusqu'à ce que la porte se ferme tout simplement, coupant la jambe d'un innocent enfant. Anod étouffa un sourire... Dommage pour cet innocent enfant qui finirait handicapé à vie.

Maintenant, cela empirait. Le sang. Le sang emplissait le wagon. L'enfant piétiné au sol. Celui qui se tenait son moignon de jambe en hurlant... Le sang, qui révélait les désirs primaires. Les hommes s'agitaient. S'ils ne faisaient rien, cela allait virer au massacre. Et ses chers victimes risqueraient de mourir, aussi. Il fallait qu'il fasse quelque chose... Bruna ne connaissait pas son pouvoir de manipulation, en théorie... Alors il devrait pouvoir agir sans se faire repérer. Anod se mit sur un siège... Concentra le maximum d'aura qu'il était possible de mettre dans sa voix et hurla.

- « SILENCE ! »

Impossible de savoir l'effet que cela aurait sur les humains et les monstres du wagons. En attendant, s'il voulait les calmer, il n'avait pas le choix, il devait continuer.

- « Ceux qui veulent mourir, je vous en prie... Sautez. Mais ceux qui veulent survivre, écoutez-bien. Il se passe MAINTENANT quelque chose d'anormal. Alors si vous espérez survivre à cet événement... Commencez par vous CALMER, sinon je ne donne pas cher de votre peau. EST-CE QUE C'EST CLAIR ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 7:44

La situation empirait de plus en plus au sein du wagon. Heureusement pour tout le monde, le psychologue du lycée, Anod Itochi, était présent. Seulement, et ce malgrès sa présence, une sorte de frisson parcourra le corps de Sven. Un sentiment qu'il avait connu a peine une semaine plus tôt. Un sentiment que seul Smitherson avait réussi à lui transmettre. De la peur ? Non. De la panique. Une panique généralisé. Sauf que la, il pouvait bouger, agir, faire ce qu'il voulait. Instinctivement, il mit sa main dans sa poche et sortit une cigarette. Un de celle qu'il affectionne tout particulièrement. Une de celle qui le calme quand cela ne va pas bien. Il l'alluma, au risque de déclencher un incendie. Mais c'était pour lui la solution. Seulement …

La cigarette ne lui suffisait pas. Il lui fallait autre chose. L'autre chose qui le calmait, c'était le sexe. Mais ici cela allait être dur. Il s’effondra sous la pression de la panique. A genoux. La tête entre les mains. Son regard se tournait vers les personnes se trouvant dans le wagon. Panique. Panique. Et encore panique. Se calmer. Ne pas céder à la panique. Surtout pas quand on en a la possibilité. Surtout pas quand on à tant tuer. Quand on ne veux plus tuer pour tuer. Sa vie. Sa vie était en danger. La panique le mettait en danger. La solution. Il fallait une solution. Kulis. La lame maudite. Dans son dos. La prendre. La sortir. Tuer. Se détendre. Être bien et en sécurité. La sortir de son fourreau. TUER.

Sans s'en rendre compte, Sven avait sa main droite sur la poignée de son arme. La dégainer serait la révéler. La dégainer … Il ne fallait pas. Surtout pas. Il ne devait pas. Il ne pouvait pas. Trop de pression. Trop de panique. Il essaya de se relever tout en regardant le spectacle. Il se tourna vers les autres membres du wagon, et tout particulièrement vers les autres membres du lycée. Tous étaient paniqués. Tous. Que faire ? Il ne pouvait rien faire. Si les monstres avec lui agissaient, il ne pourrait rien faire. Sauf s'il était lui même un monstre.

Le train repartit normalement, à une exception prêt. Les portes s'étaient ouvertes. Et surtout elle ne s'étaient pas refermées. Le wagon avança vers la déchéance. Et lui, Sven, se trouvait dedans. Lui d’habitude si pragmatique était paniqué. Mouvements désordonnées. Les enfants pleuraient. Les parents hurlaient. Agir. Il fallait agir. Mais comment ? Et pourquoi ? Pour sauver les gens ? Pour sauver sa vie ? Stopper la folie. La peur. La panique. Agir. Ne pas être passif. Dans tout les cas, ne pas montrer Kulis. Ne pas sortir la lame. Ne pas céder totalement à la panique. Il s'appuya contre une barre. Rester debout était la première chose à faire. Puis les portes se fermèrent, se bloquèrent. Un enfant se retrouva coincé, le corps d'un côté, sa jambe de l'autre. Des cris. Ses cris. Les parents qui courent partout. Des personnes sortiraient des armes pour se défendre. L'instinct de survie. Normal quoi. Les plus forts restent en vie. Les autres trépassent. Sven regarda la situation. Il devait agir. Sauver ce qui peut être sauver. En priorité … sa vie. Des personnes avaient sortit des pistolets et les braquaient. Il voulaient tirer. Tuer. Tuer. TUER.

Agir. Sans montrer Kulis. Une cigarette dans sa bouche. Allumée. Il la prit et l'envoya au visage d'un des agresseurs potentiels. D'une des personnes personnes qui voulaient agir. Tuer. La cigarette lui arriva dessus. Moment d’inattention. Sven lui fit une clé de bras et le fit tomber au sol. Il fallait agir. Montrer qu'il ne fallait pas avoir peur. Essayer de calmer le monde. Par la force s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 7:48

Les diverses morts ne font que renforcer la panique totale. La masse fluctue, maintenant coincée à l'interieur. Mais l'imposition d'Anod, ainsi que la démosntration de force de Sven, les fige sur place, le visage hagard. Au moins, vous êtes tranquille de ce côté la pour l'instant.

Le wagon se retrouve à l'air libre, et s'élève au dessus de la ville, façon suspendu. Ce que vous voyez par les fenêtre vous calme un peu. De la fumée s'élève d'un peu partout, et des trucs d'apparence chlorophylienne, plus ou moins grande, se balade dans les rues. Plus inquiétante, celle-ci. Bien entendu, votre ligne s'en rapproche dangereusement.

Fin des quelques secondes de calme, l'émeute reprends. On se rue vers les autres wagons, esperant pouvoir sortir si le train s'arrêtait. Naïf. Mais du coup, ça vous fonce pas mal dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 8:09

Anod s'autorisa à inspirer plus lentement. La panique avait été évitée... Il faudrait qu'il remercie Sven pour ça. En attendant, il n'avait pas le loisir de se calmer... Car devant, une espèce de chose énorme apparaissait. Un tel truc qu'il savait parfaitement ne pas pouvoir le vaincre seul.
Les humains recommençaient à paniquer. C'était la même situation que quelques dizaines de secondes plus tôt. Il allait encore devoir s'y coller ?

- « J'ai dit CALMEZ-VOUS ! Le plus urgent est d'évacuer. Alors allez vers l'arrière du train, et changez de wagon si nécessaire... Lazarus Flanders, Brune Brumelune, et Sven Alexandersan, j'ai besoin de vous, alors vous restez-la... Les autres...MAGNEZ-VOUS ! »

Lorsqu'un leader qui a des couilles s'exprime, le bétail suit. Globalement son action fut relativement bien accueillie par les humains, ravis de ne pas avoir à porter le poids de la responsabilité de la vie d'un métro entier. Naïfs... Il n'en avait rien à cirer de votre vie. Seule la sienne importait. Et elle passait par les pouvoirs de toutes ces personnes présente.

- « On va faire simple, on sait tous ici présent que l'on est des Yokai, et on va devoir collaborer pour démolir cette créature. Alors pas le temps de tergiverser, résumez-moi vos pouvoirs, maintenant et tout de suite. Mes capacités se résument à la création d'objets mineurs et à l'influence mentale, alors pour l'instant, je ne peux pas faire grand chose... Bref, dépêchez-vous, on a très peu de temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 8:17

Luna jouissait des cris d'agonie de l'enfant alors que Bruna se flagellait. Horreur d'avoir causé tant de mal en voulant le sauver... Comme si sauver des humains, aussi innocents soient ils, servait à quelque chose soulignait Luna.

Mais silence. Relatif dans la cacophonie ambiante. L'enfant était désormais au sol, inerte. Mort. Sans souffrance. La mère se ruait sur lui, le couvrant de ses bras, l'appelant à se relever, à respirer.

Qu'est-ce que... ?

Une ombre qui revenait vers l'homme en bleu. Elle plissa les yeux. Phénomène d'optique ? Ou cet homme si dangereux était il un tueur ? Un coupable ? Pourrait elle... jouer avec lui ? Il puait toujours la peur, mais avec quelque chose d'autre en plus, quelque chose de dangereux... Un frisson d'impatience lui parcourut l'échine.

La foule semblait néanmoins se calmer. Le dénommé Sven Alexanderson avait plaqué quelqu'un au sol et lui avait probablement démis une épaule vu la douleur qu'elle percevait. Tant mieux pour elle, tant pis pour lui. Quant à l'autre homme, il avait mis à terre un autre homme et réussi à apaiser un peu la panique ambiante. Luna soupira de dépit en enfilant son sac à dos. Il semblerait que la fête soit presque finie...

Lumière. Ils venaient d'émerger à l'air libre. Mais air libre n'était pas synonyme de liberté... Elle se releva, regardant par la vitre. Des monstres dévastaient la ville. Les humains couraient autour d'elle, la panique réenflant mais elle n'y prêtait pas attention ; elle cherchait dans ses connaissances ce que pouvaient être ces choses. Mais rien. Nada. Elle n'avait rien mémorisé là dessus du temps ou elle était une Ombre.

Derrière, le psy reprit la parole, appelant au calme. Faisant sortir les humains. Tsss. Comme si c'était important. Ca l'est ! Mais elle se retourna quand il l'appela. Son nom en entier... comment le connaissait il ? D'où la connaissait il ?

Elle se rapprocha, un peu méfiante. Il leur demandait de faire force commune, de s'allier. S'allier. Vraiment ? En temps normal, elle n'aurait fait qu'une bouchée de chacun d'entre eux -Le wagon eut un soubresaut alors qu'une des plantes se rapprochait - mais ce n'était pas un temps normal. Elle devait rester avec eux. Pour l'instant.

Donc sa force à lui était la manipulation mentale. Intéressant. Voilà qui expliquait sa facilité à manipuler ces faibles êtres qu'étaient les humains. Il lui faudrait faire attention en sa présence qu'il ne tente pas de profiter d'elle. Et créer de petits objets ? Si elle se servait de sa manipulation, il pourrait faire un duo de choc.

"Je peux manipuler ce qui m'entoure. La matière inerte, en tout cas. La tordre, l'allonger, la faire bouger... Je ne sais pas créer, mais je peux manipuler " lui répondit-elle d'un ton un peu effrayé.

Non, elle ne mentionnerait pas son boost. C'était son joker pour se sortir d'une mauvaise situation... au cas où l'un d'entre eux se croirait plus grand prédateur qu'elle.

Aux autres. Elle se concentra pour mémoriser leurs paroles. Surtout de ce possible coupable aux cheveux bleus...
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 8:27

Anod parla. En quelques mots, il réussit à calmer la masse. Et Sven de l'autre côté qui maîtrisait un humain. Drôle de gars. Drôle de technique.

Le wagon avait quitté l'espace souterrain. La lumière enveloppa de douceur les usagers de la lignes. Apaisante. Douce. Évaporant les envies meurtrières un court instant. Le wagon continua... et s'éleva parmi les nuages... et parmi des choses peu communes. Dont une assez inquiétante. Une plante imposante se distinguaient être les brumes et son air n'était pas forcement accueillant.

Que vous avez de grandes dents.
Que vous avez de grandes lianes.

C'est pour mieux vous manger mes enfants.
Venez, petits petits.


Le calme disparut aussi rapidement qu'il était arrivé. L'émeute reprit. Bousculade, des chutes, des gens écrasés, des cris de douleurs. Lazarus était ballotté entre ces humains fragiles. Pauvres humains. Pauvres proies en quête de survie. La peur de mourir se lisait dans leurs yeux. Lazarus se délectait de cette peur et de leurs cris. Juste un peu plus, et peut-être qu'il en achèverait un autre. Tendre les ombres vers un autre... et le...

Les pensées furent interrompues par la voix du psychologue. Ce dernier avait prononcé son nom. Son nom en entier. Il fallait se rassembler. Rester entre Yokai. Et faire sortir les humains. Bonne idée en soi. Se calmer. Reprendre ses envies en mains. Et ça évitait que certains ne meurent par les ombres.

Alors le grand ténébreux reprit la parole. Révéler ses pouvoirs. Pour survivre. Mais...  cela signifiait aussi révéler ses faiblesse aux autres. Comment être sur qu'ils étaient fiables ? Comment ? Alors que fallait-il faire ? Ne rien dire et mourir ou s'évader seul ? Ou se révéler aux autres et les aider ? Anod poursuivit. Création et influences mentales. Dangereux. Très dangereux. Cela expliquait pourquoi les humains buvaient ses paroles. Un prédateur redoutable. Il connaissait même son nom. Il pouvait tout connaître de lui, sans que lui, Lazarus, ne sache grand chose de lui. Tout pouvait être manipulation. Alors que fallait-il faire ?

Lui faire confiance ?

Il semblerait que ça soit la meilleure chose à faire maintenant. Mais continuer à se méfier. Et si quelque chose ne tournait pas rond... alors...Tuer.

Le sorcier s'avança vers le reste de groupe et écouta silencieusement les pouvoirs des autres. Bruna. Manipulation de matière. Sven. Possesseur d'une lame spéciale. Des prédateurs. Tous aussi dangereux que les autres. Il ne manquait plus que lui-même, Lazarus Flanders.

« Manipulation d'ombres. »

Explicite. Concis. Clair. Ne pas se dévoiler en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 8:29

Le wagon se calma sous l'action de Sven. Ce dernier releva la tête et vit qu'Anod avait lui aussi stopper quelqu'un d'autre. Et cela, juste avec sa voix. Le surveillant pensa que ce psychologue était exceptionnel. Juste avec se voix, il avait calmer le wagon. Le calme reprit le dessus. Sven lâcha l'homme et se releva. Reprendre son calme. Pour cela, une solution. Il sortit une nouvelle cigarette de sa poche et la porta à sa bouche tout en l'allumant. Du calme. Cela lui fesait un bien fou. Plus de bruit. Plus de panique. Juste le ciel extérieur, remplit de fumée certes, cela avait pour effet de calmer le jeune suédois. Il se mit à une fenêtre en prenant une grande bouffée. Mais ce qu'il vit ne le rassura pas. A l'extérieur se trouvait un monstre immense. Ayant retrouver quelque peu ses esprits, il en profita pour penser que c'était la première fois qu'il voyait une plante aussi grosse. Sauf que cette plante avait due être mal arrosée, car elle était quelque peu en colère. Dès lors, le repos était fini. Il fallait agir. Protéger les humains.

Alors qu'il allait se retourner pour donner des instructions aux humains, il vit Anod leur parler tel un commandent. Pour leur sécurité. Pour leur survie. Cet homme venait de continuer de grimper dans l'estime de Sven. Il venait de le rencontrer, mais il était déjà heureux de savoir que c'était avec lui qu'il allait avoir rendez vous. Anod expliqua aux humains qu'ils devaient changer de wagon, ou tout du moins se mettre à l'arrière. Le plus loin possible de cette plante. Une fois son speech fini, il invita Lazarus, Sven et une dénommée Bruna à le rejoindre à l'avant du wagon. Le jeune homme se rendit compte que la jeune fille, Bruna, était celle qui s'était faite pelotée par Lazarus un peu plus tôt. Puis Anod demanda à tous d'expliquer en quoi consistait les pouvoirs de chacun. Sven regarda tout le monde. Il allait devoir la montrer.

Il mit sa main dans son dos, pris la poignée de Kulis et la fit sortir de son fourreau, la révélant ainsi à tous. Le katana était resplendissant. Sven regarda ses compagnons, et prit la parole.

Sven : Ma lame, Kulis, est une lame capable de se transformer. Sous sa forme initiale, elle me donne une grande vitesse de déplacement et d'action. Je peux la transformer, après un cours laps de temps, en marteau, augmentant ma force de frappe, ou en pistolet, avec balles infinies et vitesse de tir accrue. Par contre, ces transformations sont limitées dans le temps.

Il regarda son bras droit. Le bandage tenait encore. Il ne voulait pas leurs parler de la malédiction, de la perte de sang et de vie. Il voulait garder quelques secrets, comme tout le monde risquait de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 8:42

Les humains se pressent un peu moins, et se dirigent plus ou moins correctement dans les wagons à l'arrière. Mais le métro se rapproche dangereusement de la créature, qui vient de croquer sans vergogne le haut d'un immeuble. Comme ça, tranquille. D'autant que le ciel commence à s'obscurcir, devant des nuées de ce qui ressemble à desinsectes gros comme des caniches.

Une nouvelle forme de magie apparaît alors qu'un dôme bleuâtre de magie englobe la ville et ses alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 9:10

Impossible de fuir. Elle pouvait prendre la route des airs, mais les bestioles risquaient de l'atteindre avant qu'elle rejoigne le sol et elle ne pourrait pas se déplacer dans l'éther et se défendre en mêem temps. Quant à prier pour survivre, ce n'était pas son genre.

restait donc le plan du psy. Tenter une emprise mentale sur cette chose... Risqué, mais que pouvaient ils faire d'autre ? Si seulement ça avait été un simple golem... là, elle l'aurait maitrisé sans le moindre problème.

Vers l'avant. Vite. Elle guidait le groupe, slalomant entre les sièges, les paquets abandonnées et les quelques corps inanimés au sol. Du sang un peu partout, en flaques, en traces, en éclaboussures. Train fantome donc l'isolation laissait à désirer ; les portes laissaient passer les courants d'air, la giflant à chaque fois qu'elle passaient entre elles.

Les moustiques s'approchaient. Vite. Ils devaient accéder à la cabine du conducteur.

Encore un wagon, un seul. Une main s'accrocha à la cheville, une femme. Ensanglantée. Pas le temps, dommage. Un coup de pied vif, et elle se dégagea. Elle viendrait la liberer de sa douleur plus tard si elle le voulait, mais ce n'était pas le moment.

La porte vers la cabine. Cadenassée. Tu parles, charles. Un coup de main, et le loquet se déverouilla. Elle entra et avant même que le conducteur affolé puisse réagir, l'assomma.

Plus d'humain en vue.

"Je m'en occupe. Couvrez nous." lança t elle à Lazarus et Sven d'un ton froid, en totale contradiction avec l'image de jeune fille effarouchée qu'elle avait justque là.

Mains sur le tableau de commande. Se perdre dans les circuits. Le long des cables, se couler. Micro, là. Les ampli, ici. Connexion... Et direction. LEs hauts parleurs bougèrent dans un grincement sinistres, tous vers la chose.

"Parle."

Il avait intérêt à réussir. Sinon, il souffrirait avant de mourir avalé. Beaucoup.


Dernière édition par Bruna Brumelune le Sam 2 Nov - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 9:19

Manipulation, épée enchantée, et ombre. Trois pouvoirs différents, mais qui dans la situation actuelle... Pouvaient leur sauver la vie. Anod respira un instant. Un plan se mettait machinalement en place dans sa tête... Qu'est ce qu'il pouvait savoir sur ce monstre... ? Anod passa rapidement sa banque de données mentales en tête.

- « Cette créature a été générée magiquement... Imaginez une sorte de graine qu'on a inondé de pouvoir magique... Une sorte d'OGM amélioré si vous préférez. Elle est sous la domination du sorcier, un peu comme une fourmi au sein d'une fourmilière... Mais elle dispose quand même d'un esprit, bien qu'il ne soit pas vraiment le sien. En clair, elle reste influençable. »

Anod parlait très rapidement, sans perdre son calme. Il fallait une réelle cohésion, sinon ils pouvaient être considérés comme morts. L'Ombre passa rapidement à la phase deux, l'explication du plan.

- « On va faire simple. On va essayer d'atteindre la cabine du conducteur... Bruna, avec ton pouvoir de manipulation, tu vas nous ouvrir un passage, c'est dans tes cordes ? Ensuite, tu utiliseras tes capacités pour orienter tous les engins qui permettent la communication à bord de ce foutu métro vers le monstre... Moi, je vais tenter d'utiliser mon pouvoir et des hauts parleurs pour convaincre la bestiole de nous laisser en paix. Pendant ce temps la, Lazarus et Sven, vous faites de votre mieux pour nous protéger, d'accord ? C'est parti. »

Et l'opération se lança. Objectivement, ce fut un bordel sans nom. Passant de wagon en wagon, devant quelques humains terrifiés, la petite compagnie Yokai avançait sans s'arrêter. Bruna menait la bande, ouvrant les passages jusqu'à l'avant du train, alors qu'ils étaient assaillis par une bande d'insectes RELATIVEMENT étranges, que Lazarus et Sven se chargeaient de démolir...
Dans tous les cas, ils formaient une équipe relativement efficace. Cette créature énorme était un danger, mais il était envisageable que ce danger, ils le surpassent.
Bon gré mal gré, ils atteignirent la cabine du conducteur... Sans se préoccuper de sa personnalité autrefois « douce et timide », Bruna se chargea d'assommer celui qui conduisait.
Il était inutile de toute façon, le métro conduisait seul.

L'Origine se chargea des haut-parleurs, alors qu'Anod se préparait. C'était parti... Et il ne pouvait se permettre d'y aller mollo.

- « CREATURE DONT J'IGNORE LE NOM...TU OBEIS A TON CREATEUR... MAIS REFLECHIS UN MINIMUM... CE METRO EST ININTERESSANT. IL NE CONSTITUE PAS UNE PROIE DIGNE D'INTERÊT NI UNE SOURCE D'ENNUIS POSSIBLE POUR TON MAÎTRE... DANS SON INTERÊT ET DANS LE TIEN, IL VAUDRAIT MIEUX QUE TU T'ELOIGNES... L'AVANT DE CE METRO EST VIDE, QUI PLUS EST... CONSTITUE-IL REELEMENT UN DANGER ? NON ! ALORS ORIENTES-TOI AILLEURS, ET LAISSES-NOUS EN PAIX ! »
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 9:19

La situation se gâte. Alors il fallait courir. Vite. Aller vers l'avant. Couvrir les autres et éviter que ces choses n'arrivent. Ne pas mourir. Alors tuer.

Premier wagon. Ouverture des portes.  Bruna parla. Les protéger. Pendant qu'ils s'occupaient des hauts-parleurs. Et qu'est-ce que tu vas faire Lazarus ? Utiliser tes pouvoirs, maintenant ? Pas forcement. Il saisit un extincteur.  Poudre ou gaz il s'en fichait. Ça pouvait les ralentir un moment. Gagner du temps. Juste un peu. Et ensuite utiliser les ombres pour les achever. Ça pouvait toujours servir.  Les brouiller. Faire perdre les repères. Et tuer.

Alors il se tenait près, pas loin de l'ouverture. Qu'ils viennent ces gros insectes. Une surprise les attendait. Les ombres se tenaient prêtes au cas où.

Allez, vite, que ça marche...

Il ne connaissait pas ces bêtes. Rien de ce qu'il avait lu ne lui rappelait ces monstres. Étrange créatures. Crieraient-elles de douleur ? Ils le sauraient bientôt.


Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 9:20

Les pouvoirs venaient d'être annoncés. Cela se voyait que tout le monde n'avait pas été totalement franc. Mais le contraire aurait été étonnant. Avec tout ceci, Anod avait trouvé une idée. Il voulait essayer de contrôler ne serais-ce qu'un petit peu le monstre grâce à son pouvoir, tout en étant aidé par Bruna qui devait orienté les haut parleur tandis que Lazarus et Sven devaient les couvrir. En effet, le ciel c'était assombrit. Des monstres volants venaient de faire leurs apparitions, tandis qu'un dôme bleu enveloppait peu à peu la ville. Il fallait se dépêcher. Vite atteindre l'avant du train et la cabine du conducteur. Mais les portes étaient bloquées. Bruna en profita donc pour montrer un peu de ses pouvoirs, en écartant littéralement les portes afin de permettre au groupe de passer. La course contre la montre commençait.

Une fois arrivé dans le wagon de tête, Bruna assomma le conducteur et commença à orienter les hauts parleurs tandis qu'Anod s'échauffait la voix. Quand à Sven et Lazarus, ils se préparèrent à attaquer. Le surveillant parti chercher un extincteur afin de le donner à Lazarus. S'il pouvait économiser son pouvoir, ce dernier pouvant être utile plus tard, cela était le mieux. Quand à Sven … Il n'avait pas le choix. Il devait changer la forme de Kulis afin d'être le plus efficace possible. Le jeune homme se mit à penser. Il voulait que Kulis se matérialise en pistolet. Son bras droit. Du sang. Une douleur violente. Ne pas la montrer. Ne pas montrer ceci. Sven essaya de ne pas montrer sa douleur pendant les 3 secondes nécessaires à la transformation. 3 longues secondes. Puis un éclair blanc. Kulis s'était transformé en pistolet. A partir de maintenant, il avait 10 secondes. 10. Il se posta à une porte ouverte. 9. Il commença a tirer sur tout les monstres volants lui arrivant à porter. 9 secondes pour tirer sur tout ce qui bouge. En temps normal, cela suffit. C'était ce qu'espérait le surveillant.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 9:30



Tirant à travers les vitres en avançant, vous parvenez à endiguer l'essaim qui n'atteint pas Anod ou Bruna, dont le travail est effectué avec succès ou presque. Les hauts parleurs grésillent faiblement. Dans la cabine, sans trop comprendre, l'insecte qui bouffait tranquillement les câbles lâche un petit rot électrique. Try again. Si vous avez pu vous protéger les flancs, les insectes étaient d'ores et déjà en position à l'avant du train.

La tête de l'énorme bête, plein de gravats d'immeuble, se tourne vers vous.

Dans le ciel, une partie de l'espace se brouille, alors qu'un vaisseau de taille plutôt conséquente sort de son camouflage. Un genre de cuirassé volant. Avec de gros canons. Qui tirent. Oh la belle rouge ! Le bruit est assourdissant et couvre le bruit des cris et les vrombissement des insectes.

Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 9:59

Cable coupé.

CABLE COUPE.

Elle etendit son pouvoir pour refondre les fils et ressouder les deux fils ensemble mais peine perdue : à peine avait-elle réparé à un endroit que deux autres insectes venaient se faire les dents ailleurs. Il n'y avait tout simplement pas assez de matière pour ressouder l'ensemble des fils. Leur plan déjà pas bien brillant tombait à l'eau.

Elle ota les mains du tableau de bord, réfléchissant à la suite. Rester là équivalait à une mort certaine ; prochain arrêt, gueule de bois. Donc il fallait partir. En solidifiant l'air sous ses pieds, elle pourrait sans doute arriver à...

A rien. Les deux autres à l'arrière combattait déjà les moustiques de l'enfer. D'ici peu, ils seraient submergés sous le nombre. Seule et en se concentrant sur sa manipulation, elle ne pourrait pas se défendre.

Donc elle ne devait pas rester seule. Ils devaient descendre avec elle et la protéger pendant la descente. Et pour ça, avoir une surface de support assez large pour eux tous.

Elle passa dans le dos de Lazarus en cherchant quoi utiliser. Les sièges. Non. Les rampes. Non plus. Le sol. Pas possible. Une bête fonça vers elle. Concentration ; un pic de métal sortit du plafond et l'empala, avant de se résorber. Un de moins.

Le plafond.
Le toit.

"Vite, sur le toit !" Hurla-t-elle en se ruant vers une fenêtre fracassée. Pas le temps d'expliquer, il ne restait qu'à espérer qu'ils obéissent. Elle se hissa sur le toit en solidifiant l'air sous ses pieds, expédia quelques bris de verre dans la cohorte d'insectes qui s'approchaient. 7 d'un coup. Une goutte d'eau dans l'océan.

Ils arrivaient. Tous. Pas forcément en bon état, mais il était là.

"Je vais nous faire descendre, expliqua t elle succintement. Ca va pas être facile, empêchez les de me déconcentrer."

Elle se concentra comme elle ne l'avait encore jamais fait. Grincement du métal qui se défait, qui se plisse. Qui se détache. Qui tombe.

Ralentir. Ralentir. Ralentir. Elle pouvait rien faire d'autre, rien. Pourvu que les autres arrivent à la défendre, ou la chute redeviendrait mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:01

Des grésillements. La voix qui ne porte pas. Le plan marchait presque à la perfection. Sauf qu'un insecte était en train de manger des câbles, coupant l’alimentation des hauts parleurs. Conséquence directe : le monstre nous regardait avec envie. Le toit de l'immeuble était le hors d’œuvre, en entrée il lui fallait un métro. Et cela tombe bien, le métro du groupe allait directement en direction de sa bouche. Pire qu'un chat au niveau fainéantise. Juste à ouvrir la bouche. Dès lors, il fallait quitter le métro. Bruna trouva une idée, suicidaire certes, mais bon, c'était la seule idée constructive du moment : arracher une partie du toit du métro et partir en surf aérien, avec Lazarus devant et Sven derrière pour protéger Anod et surtout Bruna. Cette dernière étala son pouvoir en arrachant, comme prévu, une partie du toit suffisamment grande pour 4 personnes. Sven se mit à penser aux humains dans le train. Il ne pouvait les sauver. Tout le monde était monté sur le toit, en attendant plus que lui. Il regarda derrière lui, murmura « excusez moi » puis sauta sur le toit.

Comme prévu, il se plaça à l'arrière. Et comme il l'avait lui même prévu, il ne pouvait retransformer d'office Kulis en pistolet. Cela risquait d'avoir une répercussion trop importante sur son bras. Il allait donc devoir protéger les arrières de la planche de surf improvisée à coup de katana. Tout ce qui s'approchera trop près sera découper. Et avec sa vitesse de mouvement, il espérait protéger efficacement l'arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:05

Un... insecte. Un misérable insecte venait de compromettre leur plan. Anod serra le poing. Ils avaient tout pour réussir. Puissance, pouvoir et intellect. Et un insecte venait de faire capoter leur plan... Non, ne pas penser à autre chose, maintenant, leur survie devenait primordiale.
La seule option demeurait la fuite... Il avait la possibilité de se créer des ailes, mais dans un environnement comme celui-ci, avec son mal de l'air, il ne survivrait très probablement pas. Alors il fallait qu'il compte sur les autres pour le protéger.

- « … L'évacuation me semble être le meilleur plan. Une idée, quelqu'un ? »

Comme si il ne se souciait pas plus que ça de l'échec... Alors qu'intérieurement, il bouillait. Bruna proposa une solution. C'était certes franchement bancal mais ils n'avaient rien de mieux, alors ils ne pouvaient que se ranger à son avis. Le toit fut découpé, et bientôt, le petit groupe se retrouva juché sur une sorte d'énorme plaque d'acier. Anod, alors qu'ils se préparaient, commença à se sentir... Légèrement mal à l'aise.
Non pas à cause de l'ENORME croiseur qui mitraillait tout ce qui bouge, mais à cause d'une légère sensation de nausée qui commençait à envahir son organisme... Anod serra les lèvres.

- « Je dois vous avouer quelque chose... J'ai... Le mal de l'air. »

Trop tard, ils étaient partis. Dans les airs. Avec RIEN en dessous d'eux. Juste... Le vide. Anod tenta vainement de juguler la nausée qui montait jusqu'à son estomac, et laissa échapper un « Bleuargh », sans la moindre trace de distinction.
Le vide, juste le vide. Anod se cramponna aux parois du toit. Son cerveau disait que c'était le meilleur plan, mais il ne parvenait pas à s'y résoudre. Il ne risquait pas de tomber ? Combien de chance y avait-il pour qu'il rencontre brutalement le sol ? Lentement, la peur s'installait en lui. Le vide.
LE VIDE !

- « BOAP ! »

Oui, Anod venait de dégobiller... Et cela venait de stopper plusieurs insectes en plein vol, le psychologue ayant eu la présence d'esprit de viser. Aucune grâce. Mais à l'heure actuelle, il s'en foutait pour ainsi dire totalement. Il ne désirait qu'une chose. Qu'ils ATTERRISSENT !
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:07

Echec à demi-mot. Aucun insecte n'était arrivé jusqu'à Bruna et Anod. Sauf un, qui se faisait un repas de câble. Bordel de merde... Le plan n'avait pas marché. La voix d'Anod ne portait pas. La guivre était toujours là, droite et fière, des gravats dégoulinant de son crâne. Elle regardait... dans leur direction.

Owh merde.

Et d'autres insectes se trouvaient à l'avant du train, près à en découdre. Bruna avait une idée. Risquée mais faisable. Alors c'est qu'il se passerait. Il fallait sortir du wagon. Se poster au dessus. Et faire tomber leur cadavre comme des mouches.

Sauf qu'il y avait encore quelque chose de nouveau dans cette situation. Un cuirassé volant sortait de la brume. Un vaisseau. Des canons. Journée de merde...

Lazarus pesta et suivit les autres. Sortir. Prendre l'air en pleine face. Monter sur le wagon avec une carapace d'ombre sur le dos Carapace qui se modelai finement. Si impact il y avait avec un insecte, alors il serait transpercé par les ombres. Protection juste le temps de monter.

Il se hissa sur la surface plane. Regarder autour de soi. Et entendre quelqu'un vomir. Alors comme ça Anod était un sensible ? Les voyages aériens n'étaient pas son truc ? On ferait avec. Et sans lui.

Le sorcier se posta à l'avant du wagon. Sven était à l'arrière. Corps à corps. Lui, il devait attaquer à distance. Se concentrer sur les ombres. Les appeler. Les modeler. Ombres si douces. Et si meurtrières. Que les insectes se rapprochent. Que leurs ombres se dessinent sur la surface du wagon. Et il les tordrait. Pour réduire leurs existence à néant.

Levez-vous les ombres. Levez-vous, formez des pics. Et transpercez la matière. Tuez petites ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:18

Faire de la luge aérienne, c'est un concept. Le bombardement par liquide intestinaux, un autre. Surtout quand on aveugle une flopée d'insecte qui s'empale les uns sur les autres. Manque de bol, le vomi sur les ailes est diffusés façon brumisateur, et vous avez tous le droit à une douche biliaire, en plus des giclées de sang verdâtres des insectes éliminés..

La guivre chlorophylienne n'a cependant pas renoncé à bouffer le wagon, et se jette dessus. Et sur vous. Votre plan vous vaudra cependant la vie sauve, alors que le wagon s'écrasé sur les parois de la bouche de la guivre, alors que Bruna arrive à stabiliser suffisamment la chose pour vous permettre de ne pas mourir broyer. Mais entraîné par la formidable aspiration de la bête, vous êtes attirés dans son gosier, sans espoir, actuel, de sortie.

Mais au moins, vous volez plus ou moins difficilement, évitant ainsi les coulées de gravats, et compagnie. Ca pue grave. Littéralement et métaphoriquement. Vous avez un peu de lumière, car des champignons phosphorescent pousse sur les parois, et diffuse une légère lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:33

Ne pas se laisser déconcentrer.

Même par les insectes fonçant sur eux.
Même par le psy qui se prenait pour Germinator.
Même par les mouvements des deux autres.
Même par l'incroyable bruit de froissement de tôle du wagon.
Même par la gueule de bois qui les engloutissait.

Juste. Rester. Concentrée.

Controler la descente.
Eviter les bouts de chairs pendants.
Ne pas s'approcher des immondes murs de chair végétale.
Rester au centre.

Con. Centrée.

Et le sol. L'atterrissage ne se fit pas en douceur, mais ils étaient tous vivants et presque intacts. Le métal s'aenfonça en partie dans la chair molle, les bords affutés faisant couler un liquide verdatre et visqueux.

Plus concentrée.

Luna se laissa tomber au sol, totalement drainée. Plus jamais ça. Plus jamais. Elle n'aurait jamais pensé pouvoir manipuler une aussi grande surface de métal, aussi longtemps et certainement pas dans des circonstances pareilles.
Impossible de bouger pour l'instant. Trop d'énergie dépensée. Elle récupérerait vite, mais pas tout de suite, non.

"Tout le monde est... vivant ?" murmura t elle.

Question stupide. Mais ils ignoraient qu'elle pouvait sentir leur douleur et aurait perçu la mort de l'un d'entre eux. Mieux valait qu'ils en sachent le moins possible sur ses pouvoirs.

"Je ne peux plus bouger..." laissa t elle échapper entre ses lèvres...

Retour au role de la frêle Bruna.
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:43

Bon. Ewh bien... Bien joué.

Sang et Vomi ; Quel magnifique mélange. Surtout quand on se le prend dans la gueule. Lazarus grogna et essaya de s'en protéger avec les bras. Rien à faire. C'était trop tard. Le voilà maintenant recouvert d'un mélange nauséabond.

Merci monsieur le psychologue.

Sauf que l'infortune ne s'arrêta pas là. En plus de se retrouver englué avec le reste de repas de la veille de monsieur Anod, leur moyen de locomotion... se fit aspirer par le gosier de la bête. Ils étaient à l'intérieur. L'IN-TE-RIEUR. Dans sa gueule. Entre des gravats et des morceaux de corps humains. Un truc bien sale et puant. En plus de devoir subir l'odeur de repas garnie du brun, ils devaient se taper les relents d'estomac de la bête.

Et s'écraser au fond de son gosier.

Lazarus se tourna vers Bruna. Exténuée. Ceci a du être éprouvant pour elle. Mais l'essentiel étaient qu'ils soient encore en vie. Et à terre pour Anod. L'intérieur de la bête n'était pas sombre. Quelques champignons avaient poussés sur les parois et illuminaient de leur phosphorescence. Heureusement que le régime alimentaire de cette chose n'était pas réglementaire, sinon ils n'y auraient jamais eu de champignons de la sorte.

Et maintenant, que faire ?

Le sorcier se figea. Pulsation. Dans la parois. Les parois bougeaient, pulsaient, à un rythme particulier.  Essence de magie qui alimentait la guivre. Peut-être que...

Peut-être tout simplement avancer. Suivre cette énergie. Jusqu'à sa source. Pour tuer la bête de l'intérieur.

« Je... proposerais qu'on avance. On finira peut-être par trouver l'origine magique qui alimente la bête. »

Alors suivre. Suivre les parois. Aller au plus profond de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:45

Bruna gérait bien la chute. L'avant et l'arrière de la planche tenait bon face aux attaques des monstres volants. Du sang giclait sur le groupe, ainsi … que du vomi. Oui, du vomi. Anod avait le mal de l'air et le faisait savoir à tous, alliés et ennemis. Puis un grand bruit. La wagon venait de s'écraser contre la bouche du monstre, qui s'empressa de l'avaler. A son intérieur, les humains. Sven lacha une larme mais ne pouvait délaisser son poste pour pleurer ses congénères. Il devait défendre Bruna et le groupe. Enfin, défendre quand cela est possible. En effet, l'aspiration de la bête fit valdinguer Sven et ses compagnons à l’intérieur de son gosier.

Plus dure fut la chute. Englué dans un liquide visqueux qui sentait relativement mauvais, pour ne pas dire que l'odeur donnait la nausée, Sven tenta tant bien que mal à se lever. Il n'était pas blésé, mais ressentait une vive douleur au bras droit. Il allait devoir se reposer un petit peu. De plus, son bandage commençait à dégouliner. Cela allait se voir qu'il était maudit. Mais bon, il n'vait pas tellement le choix. Il prit un bandage et remis une couche sur son bras. Il ne pouvait le changer de suite. De une car ce n'était ni l'endroit ni le moment, et de deux car tout le monde aurait remarqué cela.

Une fois fait, il retrouva non loin de la le reste du groupe. Bruna était exténuée, ce qui était tout à fait normal vu le travail qu'elle venait de faire. Elle ne pouvais plus bouger. Anod se proposa de la prendre sur ses épaules. Sven regarda cet être généreux et bon. Cela aurait été le moment, il aurait directement pris rendez vous avec lui. Mais bon, il y avait des choses plus importantes à faire tout de suite. La première étant de trouver comment sortir de la bestiole. Sven sortit une cigarette de sa poche et l'alluma. Pour réfléchir. Comment sortir d'ici ?

Lazarus et Anod semblaient préoccuper par quelque chose. D'après leurs explications, il y aurait de l'énergie magique qui irait vers l’intérieur du corps de la bête. Après un petit temps de repos, histoire de tout remettre au clair et tout simplement de se changer les idées, le groupe partit vers l'antre de la bête. Lazarus devant avec Anod, Bruna sur son dos et Sven suivant la marche tout en se mettant à réfléchir. Ces trois personnes, bien que non humain, n'était pas des monstres. Ils avaient un cœur, s'entraidaient. Sven se sentit en sécurité avec eux. Si eux, des non humains, n'étaient pas des monstres, alors lui ne l'était certainement pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 10:56

Après l'humiliation, la résignation. Ils n'avaient pas été assez rapide. Même l'esprit embrumé par son mal de l'air, Anod comprit ce qui se passait. Ils avaient évité de justesse d'être broyé, et le résultat était qu'ils étaient... aspirés. Dans la gueule de la créature. Joyeux, très joyeux. Bruna slalomait comme elle le pouvait entre les gravats, humains, et débris de métro qui volaient, mais le trajet resta quand même proprement chaotique. Les murs végétaux s'approchaient, s'éloignaient, alors que l'énergie de Bruna semblait décroître. Elle était épuisée, et c'était compréhensible.

- « ACCROCHEZ-VOUS, ON ATTERIT ! »

Ce fut glorieux. Par miracle, Anod ne décolla pas, et évita le déshonneur supplémentaire d’atterrir sur cette surface visqueuse tête la première. Au contraire, il récupérait ses facultés mentales, maintenant qu'ils étaient sur quelque chose que l'on pouvait qualifier de « sol », bien que ce truc soit franchement dégueulasse.
Ainsi, le psychologue ressuscité du lycée pouvait analyser le lieu. Ils étaient dans le corps du monstre généré magiquement... Et ici, c'était encore plus visible. La magie pulsait tellement que c'en était visible à l’œil nu, et pour lui qui percevait les auras, c'était presque une porte ouverte. La magie ne mentait pas.

"Tout le monde est... vivant ?"

Bruna. A moitié morte, elle recommençait à jouer son rôle pour parfaire sa couverture. Anod s'accroupit à côté d'elle.

- « Grâce à toi. Ne t'inquiètes pas, je vais te porter. On ne devrait pas rester ici. »

Et il s'y attela, la chargeant avec une délicatesse feinte sur ses épaules. Lui aussi savait jouer un rôle, et visiblement, cela avait de l'effet auprès de Sven, qui semblait admiratif. Cette histoire aura au moins eu une utilité.
Lazarus proposait d'avancer, et c'était très certainement la meilleure option.

- « Je suis d'accord. Si cette créature a bien été crée par magie, alors on devrait pouvoir trouver sans trop de problèmes sa source, et à partir de la, on pourra la détruire. Je suis juste... assez stupéfait. Une créature de cette taille ne doit pas être simple à créer et je me demande qui pourrait avoir assez de pouvoir et pourquoi il attaque la ville... »

Fort de ces constatations, ils commencèrent à avancer. Plotch. Plotch. Leur pas faisaient ce bruit sur le sol visqueux, et cela dégoûtait tellement Anod qu'il envisagea de balancer Bruna au milieu, juste pour le plaisir.
Dommage que Sven soit présent, c'était un témoin gênant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   

Revenir en haut Aller en bas
 

Going off the rails on a crazy train

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event du Manoir :: Instance Event-