AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Going off the rails on a crazy train

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 11:08

Vous marchez tranquillement, mais vous n'êtes pas au bout de vos peines... Non seulement la créature commence à bouger, ce qui n'est pas très stable pour vous, mais elle n'a aucune raison d'interrompre son repas. Vous entendez le bruit caractéristique d'une ingurgitation. Ca va venir, très vite.

Les pulsations magiques régulières suivent les parois, et n'étant qu'à moitié un estomac, vous pouvez voir, un peu plus loin sur votre route, un renfoncement qui semble formé une galerie. Mais vous y entendez des bruits étranges, comme si quelque chose de vivant, qui ne soit aps la guivre, s'y trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 11:29

Tout était calme. Trop calme.

Le calme avant la tempête.

Le sol trembla. Enfin, l'intérieur de la bête trembla. Elle bougeait. Elle se déplacait. Mais encore, là, il était toujours possible d'avancer sans trop de difficulté. Trébucher certaines foi à cause du sol visqueux et glissant. Et se relever pour continuer à avancer.

Courant d'air. Owh.. merde. Il y avait quelque chose qui...

Blurp.

Ce qu'ils avaient oublié, c'est que la bête était encore affamée. Et n'ayant pas manger grand chose, ce qui est relatif, elle... avala autre chose. Quelque chose de grand. Quelque chose qui se dirigeait rapidement vers eux.

Roule, roule, roule vers eux.

Alors il fallait courir. Vite. Et même à ce rythme, ils seraient forcement rattrapés. Lazarus se tourna vers les parois. Lumières. Pas de lumière sans ombres. Pleins de petites lumières. Plein de petites ombres.

Il trébucha une nouvelle fois. Fouttu sol visqueux.

Visqueux. Glisser. Avancer rapidement...

« Les gens, il va falloir surfer. »

Réunir les ombres. Former un support. Jamais il n'avait utilisé les ombres comme ça. Jamais. Essayer. Juste essayer. Vite. Rassembler ces boules d'ombres. En un grand surf.

« MONTEZ. ET SERREZ-VOUS ! »

Prendre de la vitesse. Pression sur le sol. Une. Deux. Trois. Glisser. Utiliser les mouvements de la guivres pour avancer. Glisser. Vite. Vite. Avant de finir broyé.

Suivre les pulsations magiques. Glisser. Utiliser les parois glissantes et visqueuse. Surfer. Diriger. Avoir la vie des autres entre ses mains. Trouver une issue. Juste une. Chercher. Encore. Vite. Plus vite.

Trouvé.

Il y avait un renforcement, là-bas, plus loin. Une galerie. Avec des habitants à l'intérieur sans doute. Pas de soucis. Ils arrivaient. Près à en découdre.

Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 11:37

Le groupe marcha tranquillement à l’intérieur de la bête. Rien ne semblait entraver leur marche vers cette chose imperceptible pour Sven que sont les pulsations magiques du monstre. Bon, de temps en temps marcher est difficile, de une car le groupe se trouve tout de même dans un corps vivant, qui bouge, et de deux … car le monstre n'avait pas fini son repas. C'est qu'une bête de cette taille la, pour la rassasiée, il lui faut plus que deux pizzas, ou en l’occurrence, d'un toit d'immeuble et d'un métro avec 4 olives que sont Bruna, Anod, Lazarus et Sven.

Une ingurgitation. Un bruit sourd de ferraille. Rien de bon pour le groupe. Et, pour couronner le tout, la situation devant n'était guère réjouissante non plus. En effet, Sven et ses compagnons arrivaient à distinguer une galerie devant eux. De quoi les sauver de l'ingurgitation. Seulement des bruits sourd et roques en provenait. Il fallait agir vite. C'est ce que fit Lazarus. Ce dernier, sur un coup de tête, et par instinct de survie, créa une planche de surf suffisamment grande pour 3 personnes, Bruna se trouvant toujours sur les épaules du psychologue du lycée. Elle ne semblait qu'a moitié consciente. Sven aurait bien voulu aller la voir, seulement le temps pressait. Ni une ni deux, tous sautèrent sur la planche d'ombre afin de repartir à toute allure, et éviter la collision avec la nourriture de la bête. Et plus ils avançaient, plus ils se rapprochèrent du bruit sourd et de cette galerie. Tout pouvais s'y trouver. Sven avait encore mal au bras, mais la douleur était en train de s'estomper. Il était prêt à en découdre avec cette chose si besoin. Pour lui. Pour eux.

Fuck off


Dernière édition par Sven Alexanderson le Sam 2 Nov - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 11:41

Tremblement soudain. Le monstre avait visiblement décidé de s'agiter, sans se préoccuper de ses occupants, ce qui rendait leur progression franchement instable. Anod, toujours avec Bruna sur le dos, commençait à se sentir assez malade... Une sorte de gêne, assez légère pour le moment, mais qui s'avérait assez handicapante. Enfin, cela ne devait être que son imagination...
Splotch. Splotch.
C'était pénible, c'était humiliant, et surtout, c'était loin d'être terminé. Car alors qu'ils avançaient paisiblement, le bruit d'une ingurgitation se fit entendre. Une grosse ingurgitation... Et si cela annonçait ce qu'il pensait...

- « Si jamais il recommence à manger des immeubles... On est dans la merde. COUREZ ! »

Sauf que courir sur un truc visqueux ou on manque de se péter la gueule à chaque pas, ce n'est pas franchement reluisant. Ce fut Lazarus qui les sauva cette fois.

« Les gens, il va falloir surfer. »

… Encore une fois ? Anod réprima un haut-le-coeur suite à des souvenirs proches, mais choisit de ne pas se formaliser. Après tout, c'était pour ainsi dire leurs meilleurs chances de survie. Anod sauta sur la « planche de surf », Bruna toujours sur le dos. Un instant, il envisagea de la laisser là pour gagner du poids, et donc de la vitesse, mais ce n'était pas possible.
Il était possible qu'elle serve plus tard.

- « Je vais essayer de nous faire gagner de la vitesse... Lazarus, je compte sur toi pour la direction. »

En l'occurence, ça consistait à s'accroupir à l'arrière de la planche, et à... créer des objets d'ombres. Pour les projeter vers l'arrière. Ainsi, la force de recul les ferait un peu accélérer... C'était minime, mais ça pouvait les sauver. Et au passage, il se préparait pour la suite. Lazarus n'avait pas été la (le, pardon) seule à se préparer à la suite. Anod avait également perçu la forme de vie qui était un peu en avance... Et se préparait aussi.
En sortant le Canif qu'il avait volé à l'homme tout à l'heure, et en en prolongeant la lame, à l'aide d'une prothèse de ténèbres... C'était relativement discret, ainsi, il devrait pouvoir lutter sans se faire repérer, si jamais Bruna redevenait un peu plus consciente.

Mais bon, ça restait la merde.

Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 11:48

Chaleur.
Un corps qui vit.
Un coeur qui bat.
Du sang qui coule.
Mais reste dans les veines.

Luna resta à sa place. Plus d'énergie, mais elle se repaissait de la chaleur dégagée par son porteur. Un corps vivant, palpitant. Bruna autant qu'elle avait toujours apprécié les sensations corporelles, et celles ci l'aidaient à se maintenir à flot. A ne pas sombrer. Son estomac se retournait - le psychologue était couvert de son propre vomi, l'odeur ne devait pas aider - mais une de ses mains se crispait régulièrement sur son corps. Juste pour sentir le tissu du manteau et la vie en dessous.

Yeux fermés, et juste se reposer. Glissements, avancée, marche. Coeur qui bat.

Coeur qui accélère, éclat de voix, mais loin encore, trop loin pour elle. Son corps se balance alors que son porteur court, détale, glisse... Puis l'air.

Le wagon, encore. Ils y sont encore ? Elle remue, ouvre les yeux. Sur  du noir. Des ombres.

"Ténèbres... vous êtes là ?" murmure t elle. Viennent elles la ramener là où elle est née ? Au sein de l'obscurité du monde ? Sans corps, sans envie de vomir, sans tiédeur, sans sang à répandre.

Nan, elle ne veut pas. Yeux qui se referment, réflexe de petite fille, alors qu'elle se recentre sur son coeur.

Elle veut pas. Elle a une vie, un corps, et elle ne disparaitra. Et si le monde n'est pas d'accord... Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 13:59

Vous parvenez à ne pas vous écraser trop violemment dans le renfoncement, et évitez le gros de l'avalanche. L'air est un petit peu plus respirable ici, mais les pulsations sont de plus en plus puissante, bourdonnante, omniprésente. Au point de vous mettre mal à l'aise. Vous entendez encore des cliquetis étranges, mais ne croisez rien qui vous fasse penser à un être vivant pour le moment.

Vous êtes en sécurité pour le moment. La source est proche. Libre à vous de vous y rendre immédiatement, ou prendre le temps de vous reposer un peu. Un hurlement, humain, se fait entendre alors qu'une pulsation un peu plus forte se ressent dans les parois.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 14:25

Un grand coup dans la paroi. Le groupe avait évité, grâce une nouvelle fois à sa capacité de +10 en surf, à éviter le pire. La dernière fois, c'était la mort par ingestion. Ici, c'était la mort par immeuble dans la face. Le groupe se releva du choc contre l’intérieur de la bête. Tout le monde, sauf Bruna, était en état de se relever. Sven aida Anod à remettre Bruna sur ses épaule et le groupe reparti vers l'antre du monstre.

L'endroit ou ils avaient atterris était différents du reste du corps. Déjà, chose notable, l'air était beaucoup plus agréable. Par contre, quelque chose retint l'attention de Sven ainsi que le reste du groupe. Ce sont les pulsations. Fortes. Omniprésentes. Puissantes. Le surveillant se sentait mal à l'aise. Il ne savait pas ce que cela pouvait être, le cœur de la bête serait la réponse la plus logique, mais aussi celle qu'il souhaitait. Il n'osait imaginer ce que cela pouvait être d'autre. Mais il y avait une bonne nouvelle à tout cela, c'est que pour le moment, ils semblaient en sécurité. Le groupe décida de faire une pause, afin de reprendre des forces et se préparer à la suite des évènements.

Puis, fendant l'air, un cri se fit entendre. Un son humain. Un cri mélangeant douleur et peur. Un cri qui sonna dans les oreilles du jeune suédois comme un appel à l'aide. Sven  voulait se reposer seulement … Il n'avait pas pu sauver le métro. Il voulais se prouver qu'il était bien humain. Il voulais se racheter de ses 13 années dans la mafia, de tout ses meurtres, de toutes les familles qu'il avait déchirées. Sa liberté passait par la. Il souhaitait se prouver qu'il était humain en utilisant son pouvoir pour aider, et non pour semer la mort et la zizanie partout ou il passe. Il ne voulait pas être comme tout ses ancêtres qui ont possédés Kulis avant lui. Il voulait trouver sa voie.

Sven : Dites … Cela vous dirais d'aller voir ce qui se passe ?

Il espérait que les personnes ici parlait anglais, sinon sa question tomberais dans le vent. Il souhaitait sauver cette personnes, mais peut être plus encore sauver son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 14:28

Moins de vent, moins de vitesse. Plus de sursauts alors que son porteur arrêtait de glisser pour se remettre à marcher. Ce qui réactivait sa nausée. Estomac au bord des lèvres, et cerveau qui s'agitait dans sa petit boite crânienne, plic ploc, roulait d'un bord à l'autre comme une bille folle. Et cette odeur immonde, immonde... 

Mais cette douleur prouvait qu'elle avait un corps. Qu'elle n'avait pas disparu. Alors Luna l'aimait cette douleur, l'aimait autant qu'elle la détestait.

Arrêt soudain. On la posait sur quelque chose de spongieux, sa migraine disparait aussitot. Elle s'agita un peu. Douleur. Rendez moi ma douleur. Empêchez les ténèbres de m'absorber. Elle rouvrit les yeux.

Rouge. Brun. Pas de ténèbres.

Soupir de soulagement alors qu'elle se permettait enfin de se laisser aller. Rien à craindre. La nausée disparaissait aussi et c'était désormais tant mieux. Se détendre. Le sol palpitait doucement. Comme un coeur. Elle crispa ses doigts, enfonçant ses doigts dans une couche molle qu'elle reconnu au toucher. Du sang. Coagulé.

Sourire. Souvenir.

Se laisser aller, regagner de la force. Pour torturer de nouveau ensuite. Se repaitre de souffrance. Accomplir ses buts. Vengeance, souffrance, douleur. L'odeur cuivrée et presque sucrée du sang l'apaisait, la comblait. Hallucination ou souhait exaucé, ses oreilles percevaient des hurlements humains. Berceuse. Repos.

Jusqu'à ce qu'elle puisse rouvrir les yeux, enfin. Pas en pleine forme, mais suffisamment pour être apte à se défendre. A attaquer. A torturer.

Apte à être elle-même de nouveau, derrière le masque.

"Merci de m'avoir portée" dit-elle avec un sourire gêné au psychologue. Sourire qui s'effaça alors qu'elle scrutait les alentours. "Oh. Que faisons nous maintenant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 14:32

Le tapis d'ombre se disloqua une fois le groupe en sécurité. Lazarus fit quelques pas chancelant, cherchant un appui sur la paroi. Fini. C'était fini. Trop d'effort. C'était la première fois qu'il faisait un tel effort sur une telle durée. Et puis cette impression que les secondes s'écoulaient lentement, lentement. Ce renforcement avait paru si loin. Si inaccessible.

Maintenant la tête lui tournait. Le monde tanguait et disparaissait dans des taches noirâtres. Il fallait qu'il se pose. Rapidement. Sinon il sombrerait. Il mettrait pas trop de temps à s'en remettre mais il devait absolument faire une pause.

« Une pause... Quelques minutes. »

Noir. Couleurs. Lumière. Tout se mélangeait. Respirer. Tranquillement. Se reposer. Et repartir plus fort. Alors il fallait fermer les yeux, juste un court instant et écouter. Écouter les cliquetis un peu plus loin et ses pulsations. Caler sa respiration sur les bruits et se reposer. Imaginer un lieu calme et paisible. Un lit. Une côte maritime. Et le vent Irlandais.

Hurlement. Humain. Douleur ou terreur ? Rien ne pouvait le distinguer. Il y avait juste cette mélodie que s'était élevée à l'autre bout de la cavité. Après. On verrait après.

Les minutes passèrent. La respiration se faisait plus calme. Le sorcier rouvrit les yeux, observant les environs. Les tâches noirs redevinrent couleur appartenant au monde. Le risque de malaise s'éloignait au fur et à mesure qu'elles disparaissaient.

C'est là qu'il le remarqua. Du sang. Un peu partout. Sol et parois. Et cette odeur si délicieuse qui se embaumait. Du sang. Rouge. Qui coulait.

Il y avait quelque chose... qui saignait. Pas la plante gorgée à la magie. Autre chose. Cette même chose qui était au fond de la cavité. Cette même chose qui  hurlait. Cette même chose... qui pulsait.

Sven parla. Anglais encore. Alors il fallait traduire pour les autres.

« Il demande si... on devrait aller voir ce qu'il y a là-bas. Et puis de toute façon... On a pas trop le choix. »

Le sorcier se tourna vers le surveillant et acquiesça. Oui, aller par là-bas. Et voir quelle était la chose qui vivait de l'autre côté du mur. Il était près maintenant. Près à se tenir sur ses jambes. Près à utiliser les ombres. Près à tuer s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 14:32

Anod se détendit imperceptiblement. Ils avaient esquivés l'avalanche, et le lieu dans lequel ils se trouvaient était pour ainsi dire comme une oasis dans un désert... Bon, à l'exception que le désert était l'intérieur d'un gros monstre plante assez dégueulasse, et que l'oasis était un des (rares) lieu secs, ou ils ne risquaient pas leur vie à chaque secondes.
Lazarus semblait épuisé, c'est à dire à peu près dans le même état que Bruna. Ah, d'ailleurs, celle-la, il fallait la poser... Anod sauta au bas du surf d'ombre, et entreprit de poser Bruna dans un coin. Il valait mieux la laisser se reposer tant qu'ils le pouvaient encore.

Lazarus transpirait comme c'était pas permis. Certaines filles auraient probablement trouvé ça sexy de voir leur Laza-kuuuuuun ♥ fatigué, car la sueur qui coulait le long de son visage et de ses cheveux devait être effroyablement sexy, mais en l’occurrence, c'était surtout pitoyable... Un beau gosse en train d'ahaner comme s'il avait une douleur aux testicules effroyablement virulente et soudaine... Quand à Bruna, elle semblait vaguement kawai dans son demi-sommeil. Oui, l'absence de pulsions meurtrières lui allait plutôt bien, en soi.

- « Lazarus, tu devrais faire une pause, sinon tu vas t'écrouler... On va en profiter pour se poser aussi, car un vague pressentiment me dit que la suite ne va pas nous plaire. »

Il ne restait que Sven et lui de disponible, donc... Mieux valait se poser quelques instants. Lui-même, suite à ses techniques de manipulation de masse et à son passage dans les cieux, n'était plus tout frais, alors mieux valait se reposer...
Le soucis étant que dans cette zone... Il y avait du sang. Du sang partout, son odeur, bien que supportable, inondait le lieu... L'odeur... L'odeur du sang... Cette odeur le ramenait à ses débuts, lorsqu'il tuait et massacrait sans vergogne, cherchant la manière de faire le plus souffrir... Jusqu'au jour ou il avait compris que le summum de la douleur n'était pas physique, mais mental...

La voix de Sven le ramena à la réalité, et le fit sursauter.

- « Y aller... Oui, c'est une bonne idée, nous n'avons pas le choix de toute façon. Alors en effet, je suggère que l'on attende que nos deux camarades soient en forme, et ensuite seulement nous iront là-bas. »

Oui, sans les deux gonze... Pardons, sans les deux élèves du groupes, ils n'iraient pas loin. Sven ne constituait pas à lui seul une force de frappe suffisante... Bien qu'il dispose de Kulis. Kulis... Une épée mystique. Il avait certes des informations sur elle, mais étant donné qu'elle changeait ses formes selon son possesseur, il n'avait aucune manière de mesurer l'habilité de Sven ni sa puissance. Quelque chose de non mesurable dans son équation...
Alors mieux valait se baser sur des données qu'il avait déjà pu observer, en l’occurrence, Bruna et Lazarus. Sinon, il se sentirait perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 14:50

Vous vous sentez tous un peu mieux. Bruna a repris ses esprits, et vous êtes un peu plus d'attaque. D'autant qu'un nouveau hurlement de souffrance indicible retentit.

Vous continuez vers la source. Après une grande arche, vous débouchez sur une gigantesque salle, qui pourrait s'apparenter à un coeur. Au centre de la pièce, un étrange bassin bouillonnant d'énergie pure. C'est la qu'est la magie qui alimente le monstre. Au dessus de celui-ci, des humains, plus ou moins conscient, pendouille dans des sortes de cocon, qui s'étirent avec le temps. Quand un lâche, l'humain tombe dans le bassin de magie, et se désintègre pour alimenter le coeur. Et il fallait croire que c'était relativement violent comme façon de mourir.

Vous vous rappelez des cliquetis? Il semble que sa source provient du truc avec la petite dizaine d'yeux, plus grosse qu'un éléphant, avec huit jolies pattes qui claquent contre les parois. Oh, et il y a aussi ses enfants, qui, malgré leur taille avoisinant celle d'un gros chien, compensait leurs "faiblesses" par leur nombre raisonnable. A savoir, une bonne petite vingtaine.

Il ne manquerait plus que la porte se referme derrière vous. Oh wait... C'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 15:11

Les humains tombaient tour à tour dans ce puits. Les hurlements étaient réels, délicieux. Semblables à ceux poussés quand on vous verse de l'acide concentré sur le corps, avec une nuance d'étouffement à mains nues. Brulure, suffocation, dislocation. Cris d'agonie, douce mélodie.

Si ça n'avait tenu qu'à elle, Luna serait restée là à contempler ce supplice et à profiter de la souffrance de ces humains. Voire, aurait même filé un coup de main pour dégager un peu plus d'énergie...

Mais il y'avait Bruna dans sa tête qui hurlait. Les autres qui la voyaient. Et bien sûr, cette myriade d'araignées qui avait l'intention de les ajouter au court bouillon. Aucune possibilités de fuir, elle devait penser, réfléchir, vite.

Rassemblement des informations : Un coeur magique, dont l'énergie est fourni par l'agonie des humains. Energie servant à alimenter la plante vraisemblablement. Des gardiens araignées offensifs. Salle ronde, sans matériaux artificiels mais... des toiles.
Buts : empêcher l'énergie d'être fournie. Tuer/immobiliser les gardiens. Survivre.

"On se répartit les taches, ordonna-t-elle, aussi sûre d'elle qu'un général commandant ses troupes. Lazarus, bouclier d'ombre sur la surface du bassin. Les humains ne doivent plus alimenter cette chose en énergie. Itochi, persuadez les de se battre ou du moins de s'éloigner du centre de la pièce. Sven et moi on vous couvre. Moi les flancs et au dessus, toi devant au corps à corps"

Manipulation dans les toiles. S'y couler. Et les envoyer sur les araignées qui avançaient subreticement sur les cotés. Les proies se défendent, pauvres bêtes ; vous êtes tombées sur plus grand prédateurs que vous. Immobiliser les pinces. Puis les pattes. Les faire tomber au sol, ou Sven pourra les achever. Ne rien laisser s'approcher, rien. Réutiliser la toile autour des cadavres pour en immobiliser d'autres. Le sang noiratre coule, et ces animaux lachent des cris inaudibles de souffrance. Elle les sent quand même. S'en délecte. Elle en veut encore, toujours plus.

Reste maman araignée, grosse arachnide qui s'approche. Qu'elle aveugle tout d'abord de sa propre toile, avant de la précipiter au sol, la toile s'enroulant autour de ses pattes. La pauvre vient de voir sa progéniture se faire abattre sans rien pouvoir faire. Quelle tristesse. Mais elle n'aura pas le temps de regretter ses bébés, Luna s'en assurera. Quelle bonté d'âme, vraiment.

Dos à ses "compagnons", Luna sourit, à sa place dans cet univers de carnage. Rien ne les approchera. Rien. Tout périra avant. Grâce à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 15:25

Tout le monde s'était reposé, Lazarus se sentait mieux mais surtout Bruna s'était réveillée. Une bonne nouvelle. Le groupe reprit donc sa marche en avant vers les cris humains. Sven était remonté. Il voulait en découdre. Pour lui. Pour se montrer qu'il est capable de sauver des personnes. La source était la, dans une grande salle. Un grand bassin se trouvait au centre de la pièce. D'après les dires des trois autres membres du groupe, ceci était de l'énergie pure, certainement celle qui permettait le fonctionnement de la bête. Un cliquetis. Sven se retourna. Rien. Il leva la tête. Il ne put se retenir d'avoir un haut le cœur. Des humains se trouvaient la, dans des cocons. Tous plus morts que conscients. Un cocon lâche prise. La chute est rapide, la mort aussi. Désintégration. Complète. Totale. Au contact du bassin, le corps avait tout simplement été exterminé. Voila comment fonctionnait la bête. De quoi faire vomir un humain. De quoi donner des frissons à Sven. Jamais il n'avait vu cela. Quelque chose de si brutal comme mort. Il aurait voulu les sauver, mais il ne le pouvait.

Des cliquetis. Sven se retourna et vit des sortes d'araignées sortir de nul part. Une bonne vingtaine à vue de nez. Un énorme cliquetis. Le jeune suédois se retourna et vit une immense araignée. De celle que l'on aimerait pas croiser dans son armoire. Il fallait agir. Faire quelque chose contre la mort qui semblait quelque peut assuré. Puis Bruna prit la parole. Comme souvent, avec Anod, ce sont eux qui trouvent les idées pour nous tirer d'affaire. Ici, la jeune femme expliqua la situation et attribua les rôles. Lazarus devait, grâce à un bouclier d'ombre boucher le bassin tandis que le psychologue se devait faire passer un message aux humain : le combat ou la fuite. Quand à Bruna et à Sven, ils devaient les protéger. Bruna se chargeait des flans et du plafond, et Sven de tout ce qui arrivait au sol.

Sven sortit Kulis de son fourreau. Le corps à corps est sa spécialité. Surtout quand il avait de l'espace pour bouger. Ça allait lui faire mal, mais il devait utiliser sa rapidité de mouvement. Quitte à en tuer, autant en tuer le plus possible en un laps de temps réduit. Surtout que Bruna se chargeait de les lui faire descendre sur un plateau. Il n'avait plus qu'a les achevés, et ceux ou qu'ils soient dans la pièce. Une bonne équipe. Efficace. Sven se sentait bien avec eux. Cela lui rappelait le passé. Le bon côté de son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 15:25

e groupe avança, suivant les parois sanguine pour finalement arrivé dans une grande salle. La source de magie était là, devant les yeux. Ce grand bassin bouillonnant.Et ces humains suspendu au dessus... pour alimenter la bête. La mort était douloureuse. Les cris devaient être exquis. Mais apparemment ce n'était pas l'heure de se délecter de leurs souffrance. Il fallait arrête la bête. Arrêter la source de magie qui vivait en elle. Empêcher que les humains ne tombent dedans.

L'araigné Gypsie monte à la gouttière...

Cliquetis. Cliquetis. De plus en plus fort. De plus en plus près. Combien de paires d'yeux étaient tourné vers eux ? Beaucoup trop pour pouvoir les compter. Il y avait la mère ; et les petits. Tout aussi affamés les uns que les autres. Tous avaient trouvé leur proie. Le groupe de quatre Yokai là, qui les regardaient arriver.

Yummy yummy !

Bruna proposa un plan. Risqué mais faisable. Faire descendre les humains. Couvrir le bassin. Et combattre ces araignées qui avançaient.

L'androgyne se rua aux abord du bassin. Faire un amas d'ombres. Les reliées entre elles ; et les étirer. Pour qu'elle recouvre la surface de toute l'étendue d'énergie. Ombres malléables, ombres attrapant les bords du bassin. Pour former une cloque. Plus rien ne tomberait dedans. Plus rien. Dommage. Ça aurait été tellement plus joyeux d'entendre les hurlements de douleurs.

Couinement. Cliquetis désorganisé. Les autres agissaient et tuaient. Il aurait tellement voulu lui aussi les accompagner. Utiliser les ombres en armes et trancher dans le vif.

Bientôt, bientôt. Quand le dernier humain sera libéré.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 15:32

Anod ouvrit la bouche. La referma. La rouvrit, puis la referma. Qu'est ce que c'était que cette salle... ? La source d'énergie qui permettrait donc de faire bouger cette entité était donc... la vie humaine ? Magnifique. Sublime. Grandiose. Les humains n'étaient guère plus que des déchets de toute façon, alors autant s'en servir pour des grandes tâches... Cela, le créateur de cette créature l'avait bien compris, au même titre que lui.
Le sorcier s'en servait comme source d'énergie... Et lui leur donnait une réelle identité au moment de leur souffrance. Tout deux donnaient un sens à l'existence de ces pitoyables créatures humaines. Anod faillit laisser échapper un soupir d'admiration.
Non, se retenir. Afficher une mine dégoûtée, comme tous.

- « Ils se servent... de vies comme d'une source d'énergie. Quel crime... horrible. »

Voila. Anod Itochi, le gentil psychologue. Qui réalisait en même temps que tout le monde la présence du « gardien ».
Une araignée... Et ses enfants. Soit une vingtaine de bestioles prêtes à en découdre... Alors qu'ils étaient maintenant enfermés. Bon sang, tout cela ne sentait pas vraiment bon. Ce fut Bruna, cette fois, qui prit les devants. Les rôles étaient clairement établis, et maintenant, c'était à chacun de faire de son mieux. Travail d'équipe... Quelle pitoyable connerie.
Mais en attendant, il fallait s'y appliquer. Lazarus avait crée la paroi... Maintenant c'était son tour. Anod traîna en dehors du bassin le premier homme tombé, saisit son canif, et le libéra des traces de cocons restantes. Il le réveilla d'une claque, et sans s'émouvoir, usa de son pouvoir afin de le persuader à l'aider pour tous les autres humains qui tombaient. Il ne fallait pas que trop de poids reste sur le bouclier s'ombre de Lazarus, sinon un incident risquait de se produire. Lorsqu'un bon nombres furent libérés, Anod se tourna vers eux.

- « Vous avez deux possibilités... Le combat ou la fuite. Nous sommes actuellement en train de combattre de notre mieux pour vous protéger alors... Que tous ceux qui en sont capables nous aident, sinon nous n'allons pas pouvoir tout repousser... D'autres doivent également terminer de libérer leurs camarades... Une fois que cela sera fait, vous pourrez fuir. . Gardez à l'esprit qu'il s'agit de vos meilleures chances de survies... Et ne posez pas de questions. »

Son rôle était maintenant terminé. Il fallait qu'il combatte, maintenant. Prolongeant discrètement la pointe de son canif d'une lame de ténèbres, il tua une araignée que Bruna avait fait tomber. Le combat continuait... Il fallait sauver le plus d'humains possibles. Ils pourraient servir de chair à canons pour le combat qui allait suivre... Il ne restait plus qu'à voir combien de temps Lazarus pourrait maintenir ce bouclier. Et comment le monstre réagirait, privé de son énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 15:42

Les humains tombent comme des mouches. Le bouclier tient bon et tous tombent sur les bords du bassin. Sauf le dernier, dommage. Mais bon, ça en ravira plus d'un, non?

Une bonne moitié des petites araignées se font avoir, mais les autres comprennent vite et bondissent de la paroi pour se retrouver au sol, sans entrave, et foncer sur Sven. Une, plus vicieuse, profite de la harangue d'Anod pour s'approcher de lui; lui sautant dans le dos, ses machoires claquant à quelques centimètres de sa nuque. Raté, pour ce coup ci.


La grosse, tombe, cependant, mais retrouve vite ses moyens le temps que ses enfants temporisent. Elle prends position en retrait, dans une zone sans toile.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 16:01

- « Damnation ! » , lâcha Anod, alors qu'il se penchait en avant, évitant de peu les pinces d'une foutue araignée, qui se retrouva très rapidement embrochée par l'Ombre, qui commençait à en avoir réellement marre. Marre de devoir dissimuler ses pouvoirs et de compter sur un vulgaire humain pour sa survie. Mais s'il ne le faisait pas, Bruna risquait de se retourner contre eux, alors...

Il n'avait pas le choix. Tout en restant non offensif, il allait falloir qu'il apporte sa pierre à l'édifice... Leur stratégie avait relativement bien fonctionné et pas mal de bébés araignées étaient à présent kaput... Mais la suite du combat s'annonçait plus difficile, étant donné que SpiderMama rentrait dans la danse, et que il restait encore des petites bestioles, qui cette fois ne se laissaient pas avoir par Bruna.
Il y avait bien une chose qu'il pouvait faire... Et c'était améliorer les compétences de ses partenaires. La plupart semblaient prendre plaisir à ce combat, et c'était ce trait de caractère sur lequel il pouvait précisément appuyer afin de les doper. L'esprit était le dopant le plus efficace pour les êtres dotés de la pensée, alors c'était justement son job. Il avait déjà utilisé cette méthode lors de l'attaque sur le lycée Yokai, mais cette fois... Ses cibles seraient moins nombreuses, donc il n'aurait pas besoin d'amplifier sa voix et cela devrait être plus efficace.

Anod prit une profonde inspiration... chargea son aura, et s'exclama :

- « Ecoutez bien... Si l'on bat cette créature, alors le combat sera terminé. Il n'y a RIEN que nous ne puissions battre... Ces bestioles ne font pas le poids face à nous, alors je vous le demande... Battez-vous de votre plein potentiel, vous ne pouvez... PAS PERDRE ! »

L'aura était à son paroxysme. Il n'utilisait plus son pouvoir d'ombre pendant son discours, comptant sur son abruti d'humain pour se charger du sale boulot à sa place. Maintenant... Tout le monde allait combattre en étant persuadé que la défaite était une possibilité tout proprement irréalisable.
La persuasion restait la manière la plus efficace de pousser des gens à combattre... Car ils allaient d'eux-mêmes maximiser leur potentiel. Cela suffisait à battre des insectes.
Et s'ils n'y parvenaient pas... Tant pis pour la discrétion, il les achèverait lui-même.

Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 16:11

Un ultime cri d'agonie qui fit courir des frissons tout le long du corps de l'Origine. Aaaah. Tellement bon. Les araignées n'étaient pas mauvaises, à appeler à l'aide leur mère et piailler sous les coups d'épée mais ça ne valait pas un bon petit humain, tout chaud, tout frais, tout sanguinolent.



Oh oh. Maman fuyait loin. Loin de ces petits choses chétives qui se défendaient si bien. Loin de ses bébés adorés qui venaient de tomber au combat. Mère indigne. La tableau aurait été si beau si ton cadavre était resté là, au sol, au milieu de tous tes enfants morts pour toi. Une protection par delà la mort, un ultime acte d'amour.


Mais tu as préféré fuir... N'entends tu pas le spectre de tes rejetons hurler à la trahison ? Non ? Eh bien... Je vais devoir te faire hurler pour remplir ce silence alors... Que tu comprennes ce qu'ils ont ressenti à mourir. Seuls. Sans toi.

Sourire aux lèvres, Luna s'avançait. Riait même. Le psy derrière lui leur hurlait de ne pas perdre courage. Comme si elle avait besoin de lui pour vaincre. Pour gagner. Pour écraser. Besoin de personne, besoin de rien.

Elle avançait, vite, laissant le menu fretin aux autres. Rien à faire d'eux. Elle voulait achever le gros bestiau, la mama de tous ces petits amuse-gueules. La voir frémir sous ses coups, recroqueviller ses pattes, feuler tel un chat à son approche. L'achever à la fin.

Plus vite, pas de coté. Les araignées ne pouvaient plus la suivre. Son boost la propulsait plus vite, plus loin en une fraction de seconde. Pas assez de temps pour endommager son corps. Bien assez pour être plus insaisissable qu'un courant d'air.

Quelques mètres de maman. Ses yeux brillaient d'une lueur glauque. Elle ne prêtait même pas attention à Luna, aux prises avec une entité sombre qui l'étreignait de toutes ses forces. Elle l'ignorait ? Pas pour longtemps.

Bras tendue. La chaine de son pendentif qui se défait, fuse, et son rosaire fend l'air. Fend un oeil. Revient, noir de sang.

Les yeux ne scintillent plus, noyés dans le sang. La bête se redresse, deux de ses pattes venant palper l'orifice crevé. Des tentacules d'ombre l'enserrent un peu plus.

Encore. Encore. Encore. Saut, déplacement, attaque, agonie. Encore plus de douleur. Puis c'est l'abdomen qu'elle vise. La peau est épaisse, rugueuse, mais son arme est pointue et rapide. Et Luna est insaisissable. Imbattable.

Elle ne peut pas perdre.

Fuck off


Dernière édition par Bruna Brumelune le Sam 2 Nov - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 16:12

Le plan marchait comme sur des roulettes. Quasiment tout les humains ont été sauvés tandis qu'une bonne moitié des petites araignées ont été tués. Un bon ratio. Seulement, les petites araignées restantes ne voulais pas finir en charpies. Et elles ont trouvées leur cible, celui qui avait tué le plus de leurs congénères : Sven. Elles se placèrent au sol et commencèrent à attaquer le surveillant. Quand à la mère, elle venait de partir en retrait.

Lazarus : SVEN ! DOS A DOS ! MAINTENANT !

Le jeune suédois ne se fit pas prier. Il utilisa la compétence de Kulis en katana, la vitesse, afin de se frayer un chemin parmi les attaquantes. Il en profita pour en attaquer deux au passage. Une fois arrivé, Sven se plaça dans le dos de Lazarus, afin que chacun d'eux couvre les arrières de l'autre. Tout d'abord, Sven tourna autour du jeune étudiant pendant qu'il puisse mener à bien une sorte d'invocation. Pendant ce temps, Anod utilisa son pouvoir afin de donner un coup de boost aux capacités. Sven se sentit plus fort que jamais. Il trancha et tua avec vigueur toues les araignées qui arrivaient à sa portée. Lorsque Lazarus eu fini son invocation, un démon d'ombre apparu et alla attaquer la mère des araignées. Une fois terminée, le jeune suédois en profita pour revenir à une vitesse normale afin de ne pas trop tirer sur son bras. Il pouvait se le permettre, avec Lazarus dans son dos. Bien qu'il n'ai montré que des compétences défensives,  le surveillant se douta bien que dans ce cas il allait être offensif.  Dos à dos, ils tournèrent afin de tuer les assaillantes tandis que Bruna s'occupait du combat a distance. Quand à Anod, il avait si bien utilisé son pouvoir que l'humain restant se batti de toute ses forces.

Le combat était violent. Tout le groupe était utile et efficace. Sven était aux anges. Il donnait tout ce qu'il avait dans la bataille, et même plus avec le pouvoir du psychologue. Les petites araignées ne pouvaient résister face à un tel travail d'équipe. La mère ne pourra pas résister face à une telle coordination.

Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 16:15

Un mouton. Deux moutons. Trois. Moutons. Chacun leur tour ils tombaient sur la cloque. Avant avant dernier. Avant dernier. Dernier.

Malheureusement... La cloque se déchira. Juste pour le petit dernier. Tombe petite brebis égarées. Et meurent. Tant pis pour elle. Tout le monde s'en foutait. Et ses cris aigus de douleurs raisonnèrent un court instant.

Et maintenant, Lazarus, que vas-tu faire ? Ces araignées sont plus maline que la moyenne. Elles comprenaient. Alors elles évitaient les pièges tendus par Bruna et sautèrent au sol. Cliquetis cliquetis. Elles avançaient, avides et tueuse. Nombreuses encore, elles couraient à l'aide de leurs huit pattes. Vers Sven.

« SVEN ! DOS A DOS ! MAINTENANT ! »

Ne pas rester isoler. Se regrouper. Et tuer. Enfin. Un frisson lui parcourut l'échine. Enfin. Fini les rôles défensifs. Là, il allait taper. Trancher. Tuer. Entendre les couinements de ces arachnoïdes. Imaginer la douleur les envahir. Et rester en vie.

Instinct en marche. Anod qui parle. Booster l'instinct. Oui. Il sentait cette vague puissante grandir, se répandre dans chacune de ses veines. Perdre ? Impossible. Alors il faudra tuer. Encore et encore. Faire couler le sang noirâtre de ses araignées jusqu'à la dernière goutte.

… Gypsie tombe par terre...

Mais la mère était là, imposante, puissante. Elle tomba et s'éloigna. Comme préparant un mauvais coup. Position de retrait. Le sorcier eut un léger rictus. Passer inaperçue ? Elle comptait vraiment se faire oublier. Rater. Try again.

Invocation.

Lève toi démon infernal, Akuma. Va. Combat. Amoche cette araignée. Tue.

Le démon se leva parmi les ténèbres. Démon il était. Démon il restera. Hurlement de rage et infernal. Il avait un seul but. Foncer sur cette maman araignée.

Maintenant que ça était fait... des ombres se rassemblèrent de nouveau au creux de ses mains.

Tranche la vie. Tranche dans le flanc. Et mort s'en suit. Danse avec la faux. Danser avec la Mort. Détruit ceux qui veulent ôter ta vie. Qu'il ne te touche pas. Annihile les. Tranche. Encore et encore. Manier la faux. Et tuer.

Bouger. Abattre. Bouger. Trancher. Bouger. Décapiter.

Qu'ils crèvent.

Que cette pièce deviennent la scène d'un théâtre mortuaire.

Fuck off.
Revenir en haut Aller en bas
Rubi Tojo
avatar
Nombre de messages : 55
Age : 25
Date d'inscription : 25/09/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre:
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 16:35

Vilains arachnophobes.

Les humains foncent dans le tas. Mais genre pour de vrai. Ils délestent vite les quatre monstres des soucis des petites en leur faisant des gros câlins. Y'en avait même un à cheval sur une, qui lui plantait les doigts dans les yeux. Le plus téméraire tenta de se faire la mama, mais un coup de patte précis le balança la où il aurait du être depuis le début, dans le bassin.

Sauf qu'un démon de la mort, une malade mentale QUI EN VEUT DECIDEMENT TROP AUX YEUX DES GENS, ça aide pas trop à survire.

L'araignée, dans un dernier effort de volonté, force sur le démon, et forte de ses huits pattes (oui ça aide), le force à bouger. La faux est plantée dans son abdomen, mais elle s'en fiche. Elle leur offrirait un dernier outrage en mourrant.

Elle se jeta dans le bassin.

Le grondement inquiétant ne vous dis rien qui vaille. Certes, vous n'avez plus aucun ennemis. Mais le bouillonnement du bassin, ainsi que les pulsations TERRIBLES qui s'en dégage pourrez vous faire penser à un seuil qu'il n'aurait fallut ne pas dépasser.

Jvous le donne dans le mille? Tout va sauter.

Fuck you :3.
Revenir en haut Aller en bas
Bruna Brumelune
avatar
Nombre de messages : 50
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Origine
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 17:00

Plus d'araignée.
Plus d'ennemi.

Mais ils allaient tous crever. Le liquide bouillonnait. Qui aurait pu prévoir ça ?!

Merde.
Merde.
Merde.

Pas d'idée. Pas de sortie possible. Pas de protection. A part... l'anneau ? Non. Pas suffisant pour se protéger de toute cette masse, elle finirait écrasée au bout d'une minute. Mais... pour isoler le liquide ? peut-être ?

Tant pis. Tant qu'à mourir, autant essayer.

Luna attrapa son anneau, le lança dans le puits, le déclencha. Espérant contenir l'explosion. Advienne que pourra. Elle resterait là jusqu'à la fin. Mourir debout face au danger plutot que de crever comme une lâche en fuyant sans espoir. Son seul regret était de ne pas avoir pu assouvir sa vengeance avant de disparaitre.

Et maintenant, résister à l'envie de balancer quelqu'un dans le bouillon. Pour passer ses nerfs, et au pire mourir avec un doux chant d'agonie dans les oreilles. Et ça, ce que c'était difficile...


Dernière édition par Bruna Brumelune le Sam 2 Nov - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lazarus Flanders
avatar
Nombre de messages : 121
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2012

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 17:07

Bordel de merde. La situation empirait. Le bassin bouillonnait et allait exploser à tout moment.

Explosion dans trois...

Courir vers la porte. Ne pas voir les autres bouger. Putain de merde.
DEUX

Former une bulle d'ombre autour de soi.
UNE...

Attendre. Et mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Anod Itochi
avatar
Nombre de messages : 26
Age : 24
Date d'inscription : 28/08/2012

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ombre
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 17:11

Anod cilla. Tout. Allait. Péter.
Il regarda rapidement autour de lui. Les humains paniquaient. Le bouillonnement les préoccupait... NORMAL.

- « Bon eh bien a moins que quelqu'un ai une idée miracle... Nous allons mourir. »

Tout tenter. Même les idées les plus débiles pouvaient leur sauver la vie. Anod, qui semblait presque calme, matérialisa des faux de ténèbres et taillada les alentours du bassin. S'il parvenait à limiter les projections d'énergie du bassin dans le corps de la bête, peut-être que cela limiterait l'explosion... Que pouvait-il tenter d'autre ? L'énergie circulait dans le corps de la créature... Il aurait fallu quelqu'un pour sceller l'énergie... Un rosaire peut-être ? Non, idiot, cela ne fonctionnerait sans doute pas, l'énergie était trop grande.
Alors il faudrait que la bête décharge d'elle-même son énergie. Est-ce qu'il pouvait la forcer à faire ça ? Il n'avait rien à perdre, de toute manière.

- « CREATURE, SI TU M'ENTENDS... DECHARGES TON ENERGIE DANS UNE ATTAQUE ! »

Cette phrase. Répétée (enfin, plutôt criée) en boucle, et imbibée de toute l'aura qu'il pouvait lui donner. C'était con... Mais c'était la seule chose qu'il avait.[/color]


Dernière édition par Anod Itochi le Sam 2 Nov - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   Sam 2 Nov - 17:12

La situation devenait critique. Certes, les ennemis étaient tous morts, mais la dernière, la mère des araignées venait de se jeter dans le bassin, en provocant des secousses qui ne disaient rien de bon. L'explosion était proche. Il fallait agir. Mais comment. Personne ne trouvait de solution. Trop loin de la sortie, trop proche du bassin. Sven ne savait que faire. Pour autant, il ne paniquait pas. Il sortit une cigarette de sa poche. La dernière. S'il s'en sortait vivant, il faudrait qu'il aille en acheter des nouvelles. Les mouvements de tout le monde devenait de plus en plus désorganisés. L'instinct de tout le monde avait repris le dessus. Il regarda autour de lui et transforma, dans une douleur intense, Kulis en masse. Il voulait l'utiliser une dernière fois. 5 secondes. Il arriva vers le bassin et frappa de toute ses forces, espérant l'ensevelir. Puis il s'allongea. Comme attendant la fin. La fin de l'Histoire. La fin de son Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Going off the rails on a crazy train   

Revenir en haut Aller en bas
 

Going off the rails on a crazy train

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event du Manoir :: Instance Event-