AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Mer 4 Déc - 15:49

"Va faire un tour aux sources thermales, ça va te détendre ! T'es toute crispée !"
Crispée... crispée... C'était un peu normal que la jeune Tenshi soit crispée, elle avait fait une crise en plein milieu de son dortoir mais visiblement plus de peur que de mal...
La jeune aveugle prit son courage à deux et prit le strict nécessaire avant de prendre la direction des fameuses sources thermales... désertes au vue de l'heure.
Bénissons les emplois du temps de certains élèves !

Le calme des lieux était idéal pour permettre à Tenshi de se détendre sans avoir à stresser sans arrêt en se faisant violence pour ne pas succomber à sa seconde nature.
Direction, les vestiaires !

Calme presque pesant... Aucune présence humaine ou d'origine monstrueuse... C'est parfait !
Tenshi se dévêtit en prenant soin de plier correctement ses affaires qu'elle glissa dans un casier avant d'enfiler un peignoir qu'elle ferma avec un peu de difficultés.
Petite corbeille d'osier contenant un gant de toilette, un savon au lait d'ânesse et une serviette bien chaude... La jeune aveugle prit la direction des sources en se servant de son ouïe pour suivre le son de l'eau.
Une fois devant les bassins, la lycéenne à la tignasse grisonnante se débarrassa de son peignoir en prenant soin de le plier correctement en le posant sur le bord avant de se glisser dans l'eau à la température idéale... Oh ! Joie !

Tenshi lâcha un long soupir de détente au contact de l'eau, la température était vraiment parfaite... Profitant de la désertion des lieux, elle laissa sa queue blanche de dragon oriental pousser pour la sortir de l'eau en la remuant lentement avant de s'en servir pour attraper la petite corbeille d'osier qu'elle mit à sa hauteur.


"- Autant en profiter le plus possible..." souffla la lycéenne

Lentement mais sûrement, Tenshi prit de profondes et de longues respirations alors que son corps commença à muter peu à peu jusqu'à lui donner sa forme chimérique...
Une fois transformée, la lycéenne reposa la corbeille sur le bord du bassin avant de plonger entièrement dans l'eau à la température agréable afin de nager un peu même si les bassins n'étaient pas de la taille d'une piscine olympique.
La chimère sortit lentement sa tête de loup-garou aux cornes de bélier hors de l'eau afin d'ouvrir grand la gueule pour laisser échapper un puissant bâillement.
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Jeu 5 Déc - 4:37

Une nouvelle journée de travail. Une de plus. Sven ne les comptaient plus. Il commençait à s'habituer à l'environnement du lycée. Une sorte de subtile mélange entre personnes qui veulent tout détruire et personnes qui n'ont rien demandés. Une corde raide. Et lui, surveillant, au milieu de tout cela. Rien de plus qu'un pion au sein de ce jeu d'échec. Néanmoins, cette position avait aussi du bon. A certains horaires, il régnait dans le lycée un sentiment de bien être. Du calme. Beaucoup de calme. Ces périodes sont la nuit et un moment dans l'après-midi ou presque tous les élèves sont en cours. Du coup, pendant ces moments de tranquillités, Sven en profitait pour faire tout ce qu'il ne pouvait faire en temps normal : écrire dans le cahier des Sigvald, fumer, lire un livre, fumer, se détendre ou encore ... fumer.

Un après-midi, alors qu'il n'avait rien à faire, le jeune surveillant décida de quitter son dortoir afin d'aller faire un tour dans le lycée. Après quelques minutes, il se rendit compte qu'il n'était plus dans l'enceinte du lycée. A trop être dans ses pensées, on oublie tout. Même là où nous guident nos pas. Sven mit de côté ses souvenirs afin de regarder les environs. Et quel fut sa surprise quand il vit qu'il se trouvait devant des sources thermales. Le surveillant regarda l'endroit avec beaucoup d'intérêt. Il se disait qu'à cet heure là, personne ne devrait être à l'intérieur. De plus, il n'était pas sur de pouvoir y aller à un autre moment de toute manière. Sven ne mit pas longtemps décider de ce qu'il allait faire, à savoir faire demi-tour, aller chercher son nécessaire de toilette. Afin de profiter de ce lieu que les suédois considèrent comme leurs seconde maison.

Une fois sa course effectuée, le jeune suédois revint aux thermes. Avec lui, une serviette, un bandage résistant à l'eau, un savon et, bien entendu, des cigarettes et deux briquets. Pour être sur. Le  surveillant se dirigea vers les vestiaires et se changea. Puis vint le moment compliqué. Sven prit Kulis et la déposa dans un casier grâce à une rune diminuant sa taille. A partir de maintenant, il était sans défense. Pour autant, cela ne l'inquiétait que peu. De un, car les thermes sont le seul endroit où Sven se sent en sécurité sans Kulis. Il se rappela les fois où il y allait avec Endrik. Des filles s'occupaient d'eux, ils avaient de l'alcool et des cigarettes à disposition, et surtout la mafia les laissaient libres. Car comme disait la règle numéro quinze du bon petit mafieux : « Les thermes sont bien chaudes, profitez-en. Et cette règle ne s'applique pas qu'à l'eau. » Tout est dit.

La seconde raison qui faisait que Sven ne s'inquiétait pas, c'était l’horaire. A cet heure-ci, tout le monde devait être en cours. Du coup, à moins d'un cataclysme, il ne risquait rien. Le surveillant mit sa serviette et tout son nécessaire dans une sorte de panier puis changea le bandage de son bras droit. Une fois fait, Sven se dirigea vers les bassins tout en s'allumant une cigarette. Cigarette qui tomba presque instantanément. En effet, le surveillant vit une tête de loup garou sortir de l'eau. Cette même tête était ornée de corne de bélier. Et, pour couronner le tout, une sorte de queue de dragon sortit à son tour.

Instinctivement, Sven mit sa main sur son flanc gauche, la où, normalement, se trouve Kulis. Sauf que la Kulis était restée au vestiaire. Le monstre, car dans l'esprit de Sven cela ne peut pas être autre chose, ouvrit grand la gueule et lâcha un puissant bâillement. Le genre de bâillement qui met rarement à l'aise les gens. Le surveillant était pantois. En venant aux thermes à cet heure-ci il ne pensait absolument pas tomber sur ça. Et surtout, la peur l’empêchait de bouger. Le suédois détourna son regard de la chose et vit une serviette et un panier en osier. Cela voulait dire deux choses dans l'esprit de l'ancien mafieux. Soit cette créature était extrêmement coquette, soit ce monstre était un membre du lycée. Et au vu des probabilités, la seconde solution paraissait être la bonne.

Sven : Euh … Bonjour.

Devant cette créature, Sven, qui ne pouvait pas reculer à cause de la peur, décida de prendre les devants. De toute manière, être manger en fuyant ou en allant dans l'eau ne changeait pas grand chose. Tremblant de tout son corps, Sven s'avança vers le bassin, posa son sac et mit les pieds dans l'eau. Tout doucement. Histoire de ne pas brusquer la créature. Puis y mit son corps. Sans enlever sa serviette. Pour essayer de rester positif, Sven se disait que le monstre du Loch Ness avait du se perdre. Mais ce qui en temps normal l'aurait fait rire lui donna tout au mieux un petit rictus de peur.

Sven : Elle est … bonne hein ? Je parle … de l'eau … bien entendu …

L'humain n'avait encore jamais vu de créatures pareille, et cela se voyait. Il ne savait pas si ce qu'il venait de dire allait changer quelque chose à l'issue de ce bain. Tremblant, il se retourna et chercha nerveusement son paquet de cigarette … qu'il fit tomber dans l'eau sous le coup de la peur. Puis chercha de nouveau afin d'en sortir un second. Il retira tant bien que mal une cigarette du paquet puis chercha un briquet. Puis l'alluma difficilement. Sven se colla contre un bord du bassin et regarda en l'air. Alea jacta est.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Jeu 5 Déc - 9:47

La température de l'eau était si agréable que la créature composite baissa sa garde alors que sa queue de dragon ondulait dans son dos comme pour manifester sa tranquillité même temporaire.
tranquillité qui fut en effet écourtée par une voix qui fit dresser les oreilles de Tenshi dont les yeux violets presque laiteux s'ouvrir en grand comme si elle venait de recevoir une mauvaise nouvelle...


"- Euh … Bonjour. Elle est … bonne hein ? Je parle … de l'eau … bien entendu …"

Voix masculine... Individu humain âgé de plus de 20 ans... Odeur de tabac... et de peur...
La lycéenne resta figée, tous ses sens en alerte pour lui permettre d'anticiper le moindre signe d'agressivité venant de l'inconnu... mais même un humain peut se montrer particulièrement coriace surtout si il se sent acculé.
Tenshi resta concentrée sur les remous de l'eau qui lui permirent de savoir que son visiteur venait d'entrer à son tour dans les sources... Courageux ou stupide ?
Soudain la chimère dévoila légèrement les crocs en sentant que quelque chose venait de tomber au fond du bassin et guidée par son instinct le plus primaire, Tenshi plongea dans l'eau en suivant les remous pour trouver ce qui venait de tomber... un petit paquet...
La créature resta au fond de l'eau quelques minutes avant de saisir le paquet dans sa patte antérieure droite... Posant ses postérieurs sur le fond du bassin pour y prendre appui, elle se propulsa vers la surface en bondissant hors de l'eau.

Avec aisance, la chimère blanche atterrit sur le bord du bassin en lâchant le paquet de cigarette non loin de l'inconnu... et elle eut une idée...
Prenant fermement appui sur ses membres postérieurs, l'aveugle déploya ses immenses ailes plumeuses pour les agiter faiblement pour se débarrasser de l'eau qui était encore dessus...
Corps de loup-garou, queue de dragon oriental, ailes d'oiseau, corne de bélier... Et tout ceci dans un blanc parfait et immaculé alors que la chevelure grisonnante de Tenshi trônait encore fièrement au sommet de son crâne bestial.


"- Vous avez perdu ceci !" grogna la lycéenne mutée entre ses crocs

Malgré son aspect composite, la voix de Tenshi était toujours féminine mais légèrement plus grave au vue de sa carrure dont les forme trahissait légèrement son sexe.


Dernière édition par Tenshi Sasurai le Ven 6 Déc - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Ven 6 Déc - 1:25

Sven baissa sa tête afin de voir comment réagissait la créature. Si elle allait le manger de suite, jouer un peu avec ou encore venir gentillement discuter. Même si dans son esprit cette solution était à bannir. Puis tout les poils du corps du suédois se mirent à frémir. La créature venait de montrer ses crocs. Sven la regarda avec un air suppliant. Puis la créature plongea dans l'eau. Ah ok, elle voulait d'abord jouer avec lui, déchirer ses jambes, faire sortir ses entrailles … Bref, une mort longue et douloureuse. Après tout, c'est peu être ce qu'il méritait.

Alors que Sven profitait de sa cigarette en pensant dur comme fer que cela allait être sa dernière, il vit l'eau bouger vers le centre du bassin. Puis la créature jailli de l'eau et, dans un saut plein de grâce il faut bien l'admettre, atterri sur le bord du bassin, avec quelque chose dans la bouche. Sven eu un réflexe débile, à savoir toucher ses membres. Il était entier. Ce n'était donc pas une de ses jambes. Puis la créature lâcha ce qu'elle avait dans ses crocs, le faisant tomber sur le bord. Le surveillant regarda la scène avec deux sentiments : la peur, évidement, mais aussi un peu d'admiration. En effet, la créature était d'une blancheur magnifique, et même si elle était particulière, notamment à cause du mélange des genres qu'elle proposait entre le dragon, le loup garou, le bélier et l'oiseau, il fallait bien avouer qu'elle avait une certaine classe.

Une chimère. Les souvenirs de Sven venait de revenir. Il en avait déjà entendu parler, dans des livres pour enfants notamment. Il se rappela d'un conte, La Chimère et la Bête, que sa mère lui racontait lorsqu'il était enfant. Ce n'était pas son histoire favorite, mais celle d'Ida, sa sœur cadette. Néanmoins, même si en théorie il s'agissait bien d'une chimère, sa forme était bien différente de celle de ses souvenirs. Sven regarda la créature tandis que cette dernière, dans une grâce merveilleuse et une parfaite maîtrise de son corps, s'était mise sur ses deux pattes arrières et venait de déployer ses deux grandes ailles afin d'enlever l'eau se trouvant sur l'objet. Ce qui permit à Sven de voir ce dont il s'agissait. Un paquet de cigarette. Son paquet. Celui qui était tombé dans l'eau. Puis la chimère lui parla d'une voix rauque, dure, mais légèrement féminine. La créature, une chimère, semblait être une femme. Enfin, seulement si on s'en tient à la voix.

Face aux dires de la chimère, Sven devait agir. Faire quelque chose. Bouger. Le surveillant décida du coup de sortir du bassin, toujours la serviette autour de lui, afin d'aller récupérer son paquet. Bien que désormais inutilisable. Mais bon, c'était l'intention qui passait avant tout. De plus, Sven commença à penser que la chimère n'était peut être pas si dangereuse qu'elle en avait l'air. Que sa peur était lié à l'effet de surprise. Mais dans le doute il ne l'inviterai quand même pas à aller boire un verre.

Une fois sorti de l'eau, Sven se rapprocha de la chimère et tendit sa main encore tremblante de peur vers le paquet de cigarette. Puis prit la parole d'une voix tremblante.

Sven : Merci …

Désormais il lui fallait reprendre calmement ses esprits. Si il montre sa peur, alors la personne en face aura peur aussi. Cela n’empêche pas la boule au ventre qui est apparue depuis qu'il à vu la chimère de le maltraiter. Il regarda la chimère puis pensa à Endrik. Lui n'aurait pas eu peur. Et Sven, au moment de la mafia, n'aurait pas eu peur. Juste de la surprise. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, il est démunit. Et même avec Kulis il n'était pas sur d'en venir à bout si jamais la chimère décidait de s'attaquer à lui.

Sven respira lentement afin d'essayer de contenir sa peur. Il lui fallait un sujet de discussion, essayer de parler avec elle.

Sven : Tu es … un chimère, n'est-ce pas ?

Même s'il pensa connaître la réponse, le surveillant préférait demander, au cas où. Puis il tourna la tête et tomba de nouveau sur la serviette parfaitement pliée. Et se rappela de quelque chose. Quelque chose qui lui avait sauté aux yeux lorsqu'il avait vu la serviette pour la première fois.

Sven : Tu dois avoir une forme humaine, je me trompe ?

Le suédois ne faisait pas le fier. Mais il fallait le comprendre. C'était sa première fois. La première fois qu'il voyait une créature comme celle-ci. Et même si lors de son arrivée au lycée on l'avait prévenu que dans ce lycée tout était possible, il ne s'attendait pas du tout à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Ven 6 Déc - 2:55

Toujours fièrement debout sur ses membres postérieures atteignant deux bons mètres, Tenshi fixa droit devant elle alors que ses oreilles remuaient que très légèrement aux différents sons qui lui parvenaient.

"- Merci …"

Malgré ces mots, la chimère percevait la peur dans la voix et l'odeur de son interlocuteur qui, visiblement, n'avait jamais été face à une chimère...

"- Tu es … un chimère, n'est-ce pas ? Tu dois avoir une forme humaine, je me trompe ?"

Pourquoi poser la question alors que la réponse semblait assez évidente ?
Cet individu était si terrorisé qu'il ne parvenait plus à réfléchir correctement ou alors il voulait juste lancer la discussion sans avoir d'arrières pensées...
Tenshi tourna la tête dans la direction de l'homme alors que ses yeux violets laiteux dépourvus d'iris fixaient toujours dans le néant avant de se remettre à quatre pattes pour être à sa hauteur et en avançant d'un pas lent mais sûr.

Désormais en face de l'inconnu, l'aveugle dilata ses naseaux en commençant à le renifler de la tête au pied pour savoir si elle l'avait déjà rencontré... Malheureusement, ce n'était pas le cas.
Au vu de son odeur, il s'agissait d'un humain et le chimère artificielle ne put cacher sa tristesse alors que ses oreilles venaient se plaquer légèrement vers l'arrière de son crâne... Elle avait été humaine jusqu'à ce que d'autres en décident autrement alors qu'elle n'était qu'une enfant...
Secouant légèrement la tête pour se ressaisir, Tenshi resta sur ses quatre pattes alors qu'elle redressa lentement la tête pour dominer un peu l'humain avant d'enfin ouvrir la gueule.


"- Nous sommes dans les sources thermales alors je ne vois pas l'intérêt que vous gardiez votre serviette qui est trempée de plus... Je suis aveugle alors."

La lycéenne mutée se retourna pour retourner dans le bassin où elle se glissa lentement pour nager vers le fond afin d'être un peu tranquille.
Lorsque ses pattes touchèrent le fond du bassin, la chimère y prit appui pour remonter à la surface en nageant vers le bord et se servant de sa queue comme d'un gouvernail.
Posant une de ses antérieures sur le bord, la chimère se issa hors de l'eau avant de s'ébrouer violement, elle se saisit de sa serviette qu'elle jeta sur son dos avant de commencer à grogner faiblement entre ses crocs.

Le corps de Tenshi commença à la faire souffrir, c'était toujours comme cela lorsqu'elle changeait d'aspect, ses cornes s'enfoncèrent peu à peu dans son crâne... ses ailes s'atrophièrent jusqu'à disparaitre dans ses omoplates... sa queue disparut... et peu à peu, son corps de loup-garou laissa place à celui d'une lycéenne à la longue chevelure grisonnante.
La serviette sur le dos, la lycéenne la noua correctement et rapidement pour cacher son dos marqué de nombreuses cicatrices dues à l'appareil qui y était branché afin de la transformer en un monstre de laboratoire.

Désormais haute d'une ridicule mètre soixante, l'aveugle se remit sur ses pieds afin d'enfiler son peignoir qu'elle ferma aussitôt avant de se rasseoir sur le bord du bassin.


"- Oui, je suis une chimère mais une chimère artificielle !" lâcha la lycéenne d'une petite voix cristalline
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Ven 6 Déc - 5:18

Sven espérait avoir réussi à entamer la conversation entre lui et la chimère. Afin de surmonter sa peur. Et de s'assurer qu'il n'y avait aucun danger. Sauf que pour toute réponse à ses questions, il eu le droit à la chimère qui s'avança lentement vers lui avant … de le renifler. Et ceux de la tête au pied. Ce qui a eu pour effet de le mettre extrêmement mal à l'aise.  C'était la première fois qu'il se faisait renifler ainsi. Et ce n'est pas la chose la plus agréable au monde, surtout quand la personne qui vous le fait est une chimère. Et encore plus quand c'est la première fois que vous en voyez une et qu'en cas de problème vous n'avez aucun moyen de vous protéger. Pour autant, Sven se disait que cela allait certainement permettre pour elle de savoir si il représentait un quelconque danger, ou alors si l'odeur lui plaisait bien. Que ce soit pour un en-cas ou un dîner.

Mais rien de tout cela, du moins en apparence. Une fois l'avoir reniflé, la chimère se redressa et se mit en position dominante. C'est sur qu'en terme de domination le combat entre un humain désarmé et une chimère est assez déséquilibré. Sven se disait même qu'elle n'avait pas besoin de se donner tant de peine.

La Chimère : Nous sommes dans les sources thermales alors je ne vois pas l'intérêt que vous gardiez votre serviette qui est trempée de plus... Je suis aveugle alors...

A l'écoute de ses dires, Sven comprenait mieux pourquoi elle était venue le renifler. Elle était aveugle. Et cela n'était pas sur que ce soit un réel désavantage en combat. Néanmoins elle semblait ne pas être violente, c'était déjà un bon point. La peur de Sven envers elle disparaissait petit à petit malgré le sentiment de méfiance qui restait présent. Puis il regarda sa serviette qui était trempée. Il voulait l'enlever seulement il n'avait rien prit d'autre. Et même si la chimère était aveugle, il ne voulait pas la retirer. Par respect.

La chimère retourna dans le bassin afin de nager un petit peu. Sven la regarda. Elle semblait fragile mais en même temps tellement puissante. Et elle faisait peur. Même si la peur du suédois était désormais presque partie, il fallait bien avouer que le premier contact est toujours particulier. La chimère retourna vers le bord du bassin puis se hissa hors de l'eau. Une fois hors du bassin, elle se secoua dans tout les sens afin de faire partir l'eau de son corps avant de se saisir de sa serviette, qu'elle installa sur son dos.

Sven continua à la regarder. Elle était impressionnante. Elle arrivait  faire ce qu'elle voulait avec ce corps plutôt particulier. Alors que le jeune homme alla chercher une nouvelle cigarette, l'ancienne étant finie, il vit la chimère commencer à souffrir. La raison ? Ses cornes rentraient dans son crâne, ses ailes dans ses omoplates, son corps se modifiait. Jusqu’à ce que la chimère laisse la place à une jeune fille. Cette dernière n'était pas très grande ni très épaisse. Elle avait une superbe chevelure grise. « Voici la forme originelle de la chimère ». C'était ce que se disait Sven. Et espérait que cela ne soit pas dans l'autre sens, à savoir la chimère étant l'origine. Après tout, il n'était plus à une surprise près.

La jeune fille noua rapidement sa serviette avant d'aller enfiler son peignoir. Une fois fait, elle alla s'installer sur le bord du bassin et expliqua à Sven, avec une voix fluette et cristalline, qu'elle était bien une chimère. Seulement elle n'était pas naturelle, mais artificielle. Le suédois la regarda avec intention et se mit à réfléchir. En peu de temps, il venait d'apprendre l’existence réelle des chimères et même qu'il en existait des artificielles. Crées par une chose. Ou des Hommes. Le surveillant, en y repensant à deux fois, se dit que seul des Hommes seraient suffisamment fous pour transformer une jeune fille en chimère. Surtout lorsque la chimère possède un mélange aussi peu banal. Du coup, quelqu'un avait du faire subir cela à la jeune fille. Et si c'était vraiment le cas, alors le monstre serait cette personne, et non la jeune fille.

Sven vint s'installer non loin de la jeune fille. Il s'assit au bord et laissa tremper ses pieds dans l'eau tout en continuant de fumer sa cigarette. Il ne savait pas quoi lui dire. Non seulement elle était aveugle, mais en plus sa transformation en chimère n'était pas du à quelque chose de naturel. Bref, à côté Hemlig c'était un camp de vacance. Mais Sven souhaitait savoir autre chose.

Sven : Tu as l'habitude de te transformer ainsi ? Ça doit te faire souffrir …
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Ven 6 Déc - 12:06

Tenshi laissa ses pieds tremper dans l'eau des sources thermales en les gitant que très légèrement pour en apprécier encore plus le contact contre sa peau.
Elle redressa légèrement la tête en sentant de nouveaux remous dans l'eau lui permettant de connaitre la position de l'inconnu non loin d'elle mais pas trop près sûrement pour éviter tous signe de provocation à son égard.


"- Tu as l'habitude de te transformer ainsi ? Ça doit te faire souffrir..."

La lycéenne lâcha un petit rire amusé car c'était bien la première fois qu'on lui posait cette question et jusqu'à présent l'unique personne se souciant de son bien-être était sa mère adoptive.

"- Oui mais je me suis un peu habituée à cette douleur... A chaque fois que je me transforme en aberration ou que je reprends mon apparence d'origine, l'ensemble de mon organisme mute et change d'aspect alors oui, c'est douloureux surtout au niveau de la pousse des ailes et de la queue." expliqua la lycéenne dans un petit rire

Tenshi pencha légèrement la tête à sa gauche alors que ses yeux violets aveugles fixaient droit devant eux.

"- Je m'appelle Tenshi... Sausrai Tenshi et vous ?"

La jeune aveugle continua de remuer ses pieds dans l'eau chaude des sources alors que ses oreilles se concentraient sur le son de l'eau mais très vite, l'étudiante se raidit et saisit violement son avant-bras gauche qui tremblait de façon inquiétante.
Elle savait très ben ce qui se passait mais que cela se produise ici et devant un inconnu, voilà qui était vraiment pas de chance.

Aussi vive d'un fauve, la lycéenne se releva en serrant fermement son avant-bras dont la chair commençait à légèrement se nécroser et elle alla à sa petite corbeille de toilette en farfouillant à tâtons.
Elle laissa échapper un long soupir de soulagement lorsque ses doigts se refermèrent sur une seringue contenant son seul moyen de survie. Avec une précision chirurgicale, elle s'enfonça l'aiguille dans la jugulaire et d'une seule traite avant de s'injecter le liquide écarlate.
Retirant lentement l'aguille, Tenshi sentit ses chairs nécrosées disparaitre peu à peu... au moins son état de chimère était salutaire grâce à sa capacité de régénération...
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Dim 8 Déc - 7:48

A l'écoute de la question, le jeune fille se mit à rire. Néanmoins ce n'était pas un rire moqueur, mais plutôt un rire de surprise. Comme si elle n'était pas habituée à l'entendre. Pourtant, c'était la première question qui venait à l'esprit de Sven lorsqu'il avait vu la transformation. Une question qu'il n'aurait pas posée il y à encore deux semaines. Car cela ne l'aurait pas intéresser de le savoir. Car sa priorité était lui, et seulement lui. Pas les autres. Le suédois, en pensant à cela, se mit lui aussi à rire. Il commençait à ressentir quelque chose qui lui était inconnu. Ce n'était pas de la compassion, mais autre chose. Quelque chose d'autre. Inexplicable pour le moment.

La chimère artificielle lui expliqua sa douleur, d’où elle venait, et le fait qu'elle s'y était un peu habituée. Heureusement pensa Sven. Cela lui rappela son bras droit, la douleur qu'il ressent lorsque Kulis change de forme, et la douleur de tout les instants qu'il subit. Heureusement qu'il s'y était habitué, sinon il serait déjà devenu fou. La jeune fille aussi. Puis la jeune aveugle dévoila son nom. Tenshi. Le suédois la regarda avec un regard bienveillant. Puis tourna la tête afin de fumer sa cigarette. Et penser. Penser à ce qui se passait en lui. Un sentiment bizarre. Sven regarda le plafond. Tenshi le faisait changer. Ce n'était pas brutal, mais il avait l'impression qu'avec elle, il se sentait différent. Plus humain. Et pourtant il venait à peine de la rencontrer. Comme si d'avoir vu sa transformation de chimère en fille, avoir vu la douleur qu'elle subissait, se dire que cela était artificiel, et donc que quelqu'un avait du lui faire subir d'atroces souffrances et savoir qu'elle était aveugle lui faisait dire qu'à côté, sa douleur avec Kulis et tout ce qu'il avait pu faire n'étaient rien. Qu'à côté de quelqu'un d'aussi méritant qu'elle, il n'avait pas le droit de se plaindre. Quatorze années de sa vie défila devant ses yeux. Allait-elle, en une après midi, venir fissurer ce mur ? Ce mur qui lui fait dire que c'était lui et seulement lui le centre du monde. Ce mur sur lequel Sven oscillait entre monstruosité et humanité.

Tenshi remuait les pieds dans l'eau, afin de profiter de la chaleur des thermes, quand son bras gauche se mit à trembler. Voyant cela, Sven se mit à regarder son bras droit. Par pur réflexe. Puis entendit la jeune fille se lever et se ruer vers son panier. Le surveillant se leva à son tour, de manière intuitive. Puis courra rejoindre Tenshi, qui venait de s'injecter quelque chose dans le cou. Sven regarda le bras gauche de la jeune fille. Il était nécrosé. Puis la nécrose parti peu à peu. Certainement sous l'effet de l'injection. Le suédois, qui ne comprenait pas comment il avait fait pour réagir aussi vite, regarda la jeune fille.

Sven : Tout va bien ?

Cette sensation. L'inquiétude. Sven était inquiet pour Tenshi. Le suédois n'avait jamais été inquiet, ou tout du moins il ne s'en rappelait pas. Tout ce qu'il savait, c'était que dans la mafia, l'inquiétude n'avait pas sa place. Et cela pour une raison : l'individu passait avant le groupe. Sven ne pouvait être inquiet, car il pensait à lui, pas aux autres. Il se moquait toujours d'Endrik quand celui ci lui demandait l'état de son bras après une mission, lui disant à chaque fois que penser aux autres et s'inquiéter c'était synonyme de mort. Règle numéro vingt-deux du bon petit mafieux.

Mais la il n'était plus dans la mafia. Et pour la première fois il s'inquiétait. Le surveillant regarda la jeune fille et eu une idée.

Sven : Écoute moi. Dans mes affaires, il y a de quoi faire passer les douleurs. J'en prend de temps en temps. Cela te sera certainement plus utile qu'à moi. Je vais te prendre dans mes bras et t’emmener dans les vestiaires, afin de te donner cela. Je sais que c'est un peu tôt pour te le dire mais … Tu peux me faire confiance.

Le surveillant prit la jeune fille dans ses bras Et commença à marcher vers les vestiaires. Doucement mais sûrement. Sur la route, il lui dit son nom, Sven Alexanderson. Afin qu'elle puisse mettre un nom sur la voix qu'elle étendait depuis la rencontre. Un fois dans les vestiaires, Sven déposa Tenshi délicatement sur un banc se trouvant derrière son casier. Puis commença à fouiller dedans. Il déposa non loin d'elle des bandages, ceux qui lui servent pour son bras droit, ses affaires de surveillant ou encore des paquets de cigarettes. Avant de tomber nez à nez avec Kulis. Il regarda la lame maudite puis se tourna vers Tenshi.

Sven : Cela te le fait souvent ? Je veux parler de ton bras qui se nécrose.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Dim 8 Déc - 18:06

"- Tout va bien ?"

La lycéenne ne dit rien préférant s'assurer que son bras n'avait pas perdu de mobilité en le bougeant et serrant et desserrant le poing lentement pour ne pas risquer de se casser quelque chose.

"- Écoute moi. Dans mes affaires, il y a de quoi faire passer les douleurs. J'en prend de temps en temps. Cela te sera certainement plus utile qu'à moi. Je vais te prendre dans mes bras et t’emmener dans les vestiaires, afin de te donner cela. Je sais que c'est un peu tôt pour te le dire mais … Tu peux me faire confiance."


Avant même de pouvoir protester ou expliquer qu'elle allait plutôt bien, Tenshi ne sentit plus le sol sous ses pieds et se retrouva soulevé par l'inconnu.
Instinctivement, la jeune aveugle grogna son mécontentement avant de se calmer légèrement en connaissant enfin le nom de l'individu : Sven Alexanderson.
Même lorsqu'elle se retrouva assise sur un des bancs des vestiaires, la chimère resta sur ses gardes prête à bondir au moindre signe d'agression...


"- Cela te le fait souvent ? Je veux parler de ton bras qui se nécrose."

La lycéenne ne dit rien pendant plusieurs minutes visiblement concentrée sur ce que ses sens lui transmettaient mais aussi sur la façon la plus simple d'expliquer ce qui s'était produit sans entrer dans les termes techniques.
Une fois, le tri effectué dans son esprit, la jeune aveugle parla d'une voix calme et neutre.


"- Malheureusement, la nécrose arrive de façon imprévisible, il m'est donc impossible de savoir quand elle se produira... Je garde toujours de quoi l'enrayer à portée de main même si tôt ou tard, elle reviendra..."

L'aveugle regarda droit devant elle en se tenant immobile lui donnant presque l'aspect d'une poupée que rien ne semblait pouvoir troubler.

"- A votre avis, je vivrai combien d'année en sachant que tôt ou tard, je ne serai plus en mesure de ralentir ma nécrose ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Lun 9 Déc - 4:26

Tenshi : A votre avis, je vivrai combien d'année en sachant que tôt ou tard, je ne serai plus en mesure de ralentir ma nécrose ?

Le jeune fille ne bougeait pas. Elle regardait droit devant elle. Fixement. Elle venait de parler calmement. Alors que sa question était … Sven ne savait pas comment était cette question. Ce qu'il savait, c'était qu'il devait essayer de la rassurer. Seulement, rassurer quelqu'un qui se pose ce genre de question et qui, en plus, viens de vous expliquer que sa nécrose est imprévisible et que, dans tout les cas, malgré tout ce qu'elle a en sa possession pour l'enrayer, elle reviendra, est quand même relativement compliqué. Surtout quand la personne qui est censé le faire est sous le choc. Il devait le faire, mais son corps ne voulait pas agir. Il ne savait quoi lui dire.

Le surveillant regarda son bras droit. Lui non plus ne savait pas quand son trépas allait arriver. Certes, il lui est possible d'avoir une durée de vie exponentielle, mais son corps est humain. Donc regagner de la vie en tuant des gens c'est bien, mais ne pas savoir quand son corps ne supportera plus les agressions subies par Kulis est autre chose. Même si théoriquement il peut vivre encore plus de mille ans, si il tue les bons adversaires, son corps lui ne tiendra pas aussi longtemps. Son bras, son cœur … Tout peut lâcher d'un moment à un autre.

Pour autant, Sven avait réussi à passer outre ce problème. Mais au détriment d'une acceptation, celle de se dire que potentiellement chaque jour est le dernier. Pourtant il ne cherchait pas à en profiter. Tout du moins pas temps qu'il ne saura pas de quel côté il tombera. Être mentalement fragile était à son sens encore plus dangereux que de pouvoir mourir tout le temps.

Le suédois releva sa tête et regarda Tenshi. Elle n'avait toujours pas bougée, regardant toujours le vide. Sven déplaça ce qu'il avait mit à coté d'elle afin de s'installer. Il devait trouver quelque chose à dire.

Sven : Je ressent la même chose. Moi non plus je ne sais pas quand je vais mourir. Seulement je n'y pense pas. J'essaye d'avancer. Tu veux connaître mon secret? Je vis tout les jours comme étant mon dernier. Je ne me pose plus de questions à ce sujet. C'est difficile, je le conçois, seulement … Lorsque je me suis poser cette question concernant la fin de ma vie, il y avait quelqu'un près de moi. Il m'a aidé. Il m'a apporter son soutient. Il était particulier, et je détestait ce qu'il faisait pour moi, non pas par fierté, mais pour une autre raison. Seulement il m'a fait prendre conscience que cela ne faisait pas avancer les choses d'y penser. Comme il me disait tout le temps « Tu vivra le temps que tu aura décider de vivre. Si tu te dit que tu va mourir, alors tu mourra.  » Dans ton cas, essaye de ne pas penser à ta nécrose. Profite à fond. Et n'ai pas de regrets.

Le surveillant donna tout ce qu'il avait pour faire une phrase aussi proche de sa réalité. Ce n'était pas son habitude de parler ainsi. Il pensa à Endrik. C'était grâce à lui que, sur ce sujet la, il n'avait pas de regrets. Sur d'autres par contre, il en avait. Mais ce n'était pas le moment d'y penser. Puis Sven se rappela de quelque chose. Quelque chose d'évident.

Sven : Tu as déjà vu quelqu'un au sein du lycée à propos de ce problème ? J'imagine qu'il doit y avoir des personnes qui pourront t'aider, que ce soit l'infirmière, les professeurs ou même certains élèves. Tu sais, je suis nouveau dans le lycée, mais je suis surveillant. Je peux t'aider à avoir des rendez vous avec des professeurs notamment. Mais pour ton problème il doit y avoir des solutions.

« Enfin je l'espère ». C'était ce que Sven était en train de penser. Mais dans ce lycée, l'impossible était possible. Il y avait de l'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Mar 10 Déc - 17:39

"- Je ressent la même chose. Moi non plus je ne sais pas quand je vais mourir. Seulement je n'y pense pas. J'essaye d'avancer. Tu veux connaître mon secret? Je vis tout les jours comme étant mon dernier. Je ne me pose plus de questions à ce sujet. C'est difficile, je le conçois, seulement … Lorsque je me suis poser cette question concernant la fin de ma vie, il y avait quelqu'un près de moi. Il m'a aidé. Il m'a apporter son soutient. Il était particulier, et je détestait ce qu'il faisait pour moi, non pas par fierté, mais pour une autre raison. Seulement il m'a fait prendre conscience que cela ne faisait pas avancer les choses d'y penser. Comme il me disait tout le temps « Tu vivra le temps que tu aura décider de vivre. Si tu te dit que tu va mourir, alors tu mourra.  » Dans ton cas, essaye de ne pas penser à ta nécrose. Profite à fond. Et n'ai pas de regrets. Tu as déjà vu quelqu'un au sein du lycée à propos de ce problème ? J'imagine qu'il doit y avoir des personnes qui pourront t'aider, que ce soit l'infirmière, les professeurs ou même certains élèves. Tu sais, je suis nouveau dans le lycée, mais je suis surveillant. Je peux t'aider à avoir des rendez vous avec des professeurs notamment. Mais pour ton problème il doit y avoir des solutions."

La lycéenne haussa les épaules comme si la moitié des paroles du surveillant ne l'avait pas intéressée avant de lâcher un rire amusé en secouant négativement la tête.

"- Malheureusement, on ne peut pas m'aider ! C'est mon ADN qui est corrompu, c'est une mutation profonde... Tenter de me rendre mon humanité, c'est me condamner à mort alors autant que je me fasse à l'idée... Sauf si le proviseur accepte de me laisser tuer des élèves pour me permettre de mieux enrayer ma nécrose... en me rassasiant de leur sang !"

A peine sa phrase terminée, la jeune aveugle éclata de rire sans faire attention au surveillant qui devait sûrement se demander ce qui se passait dans l'esprit de la jeune fille qui riait de la situation.
Reprenant son calme, Tenshi sourit à pleines dents alors que des crocs vinrent remplacer sa dentition lui offrant un sourire carnassier peu rassurant.
Un bruit répugnant de chair et d'os, le bras droit de Tenshi abandonna son aspect humain pour prendre peu à peu l'aspect d'un bras de loup-garou à la fourrure blanche alors qu'elle entama un poème d'Albert Samain en chantonnant très légèrement.


"- La chimère a passé dans la ville où tout dort,
Et l’homme en tressaillant a bondi de sa couche
Pour suivre le beau monstre à la démarche louche
Qui porte un ciel menteur dans ses larges yeux d’or.

Vieille mère, enfants, femme, il marche sur leurs corps...
Il va toujours, l’œil fixe, insensible et farouche...
Le soir tombe... il arrive ; et dès le seuil qu’il touche,
Ses pieds ont trébuché sur des têtes de morts.

Alors soudain la bête a bondi sur sa proie
Et debout, et terrible, et rugissant de joie,
De ses grilles de fer elle fouille, elle mord.

Mais l’homme dont le sang coule à flots sur la terre,
Fixant toujours les yeux divins de la chimère
Meurt, la poitrine ouverte et souriant encore."


Récitant encore plusieurs fois le poème, la lycéenne brandit ses griffes au-dessus de la tête de Sven avec la ferme intention de l'étriper sur-le-champ mais visiblement, elle avait agi de la sorte avant tout pour lui faire peur... La chimère redonna à son bras et à ses dents leur aspect originel avant de reprendre la direction des sources afin de terminer sa toilette comme si son acte n'avait jamais eu lieu...
La jeune fille abandonna son sourire sachant très bien que c'était avant tout ses pulsions qui avaient parlé...
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Ven 13 Déc - 7:10

Tandis que Sven essaya de lui remonter le moral, il sentait que la jeune fille ne l'écoutait pas. Ou tout du moins comme si elle n'en avait rien à faire. La preuve en était le rire qu'elle lâcha une fois le discours du surveillant terminé. Le suédois avait l'impression que la jeune fille perdue et apeuré par son destin venait de se transformer en personne peu recommandable.

Tenshi : Malheureusement, on ne peut pas m'aider ! C'est mon ADN qui est corrompu, c'est une mutation profonde... Tenter de me rendre mon humanité, c'est me condamner à mort alors autant que je me fasse à l'idée... Sauf si le proviseur accepte de me laisser tuer des élèves pour me permettre de mieux enrayer ma nécrose... en me rassasiant de leur sang !

Plus elle parlant, plus un sentiment de malaise s'installa. Elle éclata de rire. Un rire malsain. Le genre de rire qui ne met pas à l'aise. Celui qui veut dire : « Et si j’essayai ce que je viens de te dire … sur toi ? » Se sentant en danger, Sven porta sa main sur son flanc gauche nu. Kulis n'était pas la, mais toujours dans le casier. Et au vu de la situation déjà peu appréciable, bouger était un risque qu'il ne fallait pas prendre. Trop dangereux face à ce type de créature. Face à cette facette de la chimère. Et le combat au corps à corps sans armes n’allait pas suffire face à cela. Bref, la situation était devenue délicate pour le surveillant.

Le rire de Tenshi s’arrêta. Un sourire carnassier se dessina sur son visage. Et Sven ne croyait pas si bien voir, vu que les dents de la jeune fille s'étaient métamorphosés en crocs. L'atmosphère devenait pesant. Et Kulis était, dans cette situation, bien trop éloignée. Elle qui pourtant n'était qu'a une dizaine de mètres. Sven se déplaça lentement vers le bord du banc, histoire de s'éloigner de la jeune fille, ou plutôt de la créature. On aurait dit que Tenshi avait perdu ses esprits. Pire encore, qu'elle répondait à ses pulsions. Et ce n'était pas les même qu'au début, lorsqu'elle avait été chercher le paquet de cigarette dans le bassin. Les pulsions étaient meurtrières. Le mouvement de trop pouvait être fatal. Et ne pas bouger aussi. Le surveillant se sentait en danger. Le même danger qu'il avait ressenti lorsque Smitherson l'avait cloué au sol avec ses pouvoirs. Le danger de mort. Et la peur qui s'installe lentement. Qui revient tranquillement.

Des craquements. Des os qui se brisent. Le bras de Tenshi était en train de se transformer. La peur. La mort. Sven se sentait faible. Sans Kulis pour venir le protéger. Sans cigarette pour essayer de le détendre. La jeune fille venait littéralement de perdre la raison. Et finalement elle comptait bien faire de Sven son quatre heure. Et la peur qui s'était désormais réinstallé dans tout son être. Immobile. Sans Kulis il ne pouvait rien faire. Aller la chercher signifierait certainement la mort. Immobile. Ne plus pouvoir bouger. Savoir que sa vie ne lui appartient plus. Qu'elle dépend uniquement de la personne en face. Smitherson. Elle dégageait le même aura que lui à cet instant précis, cet instant où son bras de loup arriva juste au dessus de sa tête tout en chantant un poème qui fit changer les thermes en morgue. Sven aurait bien aimé que cela soit un film, que le réalisateur fasse le clap de fin. Mais à cet instant, le clap se dessinait sur la vie du suédois.

Le bras et les dents de la jeune fille revinrent à la normale. Et parti en direction des thermes, comme si tout ce qu'il venait de se passer n'avait jamais eu lieu. Pour elle peut-être, mais pour Sven la situation était différente. Il tremblait de peur. Il venait de tomber du banc tout en tremblant de tout son corps. Il aurait été cardiaque et c'était la mort assurée.

Le suédois reprit ses esprits tout en essayant de se calmer. C'était fini, tout du moins pour le moment. Elle pouvait revenir à tout moment afin de finir le travail. Sven parvint à se rasseoir sur le banc et prit une cigarette du paquet se trouvant à côté de lui. Puis une seconde. Et une troisième. Besoin de calme. De réflexion. De réfléchir. Elle aurait pu le tuer, il était à sa merci. Seulement elle ne l'avait pas fait. Elle l'avait laissé en vie. Pourquoi ? Pour mieux le tuer plus tard ? Car elle a eu des remords ? Mais avant tout, qui est-ce ? Tenshi ou la chimère ? Qui domine dans ce corps ? Pour penser à tout cela, Sven s'était allongé sur le banc tout en enchaînant les cigarettes.  Aux yeux du surveillant, une chose était sure. Il devait s'équiper. Il se releva et s'habilla afin d'installer Kulis à son endroit habituelle. Les runes étaient toujours dessus, donc Tenshi ne la verra pas. Du moins, tant qu'elle reste dans son fourreau. Mais en cas de besoin, Sven voulait l'avoir à sa disposition. Pour se défendre. Ou attaquer.

Sven laissa ses chaussures dans le casier. Il voulait retourner aux thermes. Afin d'avoir des réponses. En s'habillant, il avait comprit que s'il était encore en vie actuellement, c'était car Tenshi avait du réussir à calmer ses pulsions. Ou car il sentait affreusement mauvais. Dès lors, La jeune fille pouvait être véritablement considérée comme un danger. Des pulsions comme celles ci peuvent tuer  sans remords. Comment faire pour l'aider ? C'était la question de Sven. Il avait peur d'elle, mais sentait que ce qu'il venait de ce passer n'était pas de son ressort, mais plutôt de celui de la chimère, du monstre qui l'habite. Et encore, ce monstre agissait plus par pulsion que par réelle méchanceté. Sven espérait que son raisonnement était juste. Et pour cela, il n'y avait pas milles moyen pour le savoir. Retourner la voir. C'était le seul moyen. Lui parler. Et si besoin est, se battre contre elle. Le surveillant pensait qu'elle était supérieure à lui, mais il avait ses atouts. Et son plus grand était la surprise. Elle ne connaissait pas son pouvoir.

Le surveillant revint au niveau du bassin afin de se tenir debout devant. Il regardait la jeune fille nager tout en gardant sa main droite non loin de Kulis. Histoire de.

Sven : Dis moi Tenshi, tu succombes souvent ainsi à tes pulsions ?

Le suédois ne se sentait pas à l'aise. Il avait encore peur. Peur d'elle. Mais aussi peur de devoir lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Mer 25 Déc - 5:42

Lorsque la jeune lycéenne avait atteint de nouveau les sources thermales, elle retira son peignoir avant de se glisser dans l'eau afin d'y faire quelques longueurs avant d'envisager de retourner à ses occupations quotidiennes telles que les révisions ou jouer un peu de guitare come à son habitude.
La chaleur de l'eau lui faisait un bien fou surtout à son dos et certains endroits de son corps portant les cicatrices des perfusions qu'on lui avait infligé pour en faire la monstruosité qu'elle est aujourd'hui.

Tenshi sortit légèrement la tête de l'eau en entendant des pas venir dans sa direction avant de s'arrêter à quelques centimètres du bord... si elle n'avait pas reconnu l'odeur de Sven, il serait sûrement mort...


"- Dis-moi Tenshi, tu succombes souvent ainsi à tes pulsions ?"

La lycéenne garda le silence alors qu'elle faisait sortir ses ailes afin d'enveloppera son corps avec pour cacher au mieux ses cicatrices qui étaient très hideuses...

"- Ca dépend... La plupart du temps lorsque je cède, je suis seule et loin du lycée afin de blesser personne mais parfois..."

Tenshi préféra se taire en sentant quelque chose d'anormal chez Sven... une aura ou plutôt quelque chose dégageant une aura peu enviable...

"- Vous êtes armé maintenant ? Si vous avez si peur de moi, allez-y !"

La chimère resta sur ses gardes mais d'un autre côté, elle avait bien envie que le surveillant la mette à mort... C'était son vœu le plus cher depuis des années mais d'un autre côté, elle ne le voulait pas... Elle voulait rester encore un peu avec sa mère adoptive...
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Mar 7 Jan - 3:13

La lycéenne sortie la tête de l'eau lorsque Sven arriva. Puis resta silencieuse à la suite de la question du surveillant. Seul le bruit de ses ailes sortant de l'eau afin de la couvrir retentissa au sein des thermes. Enfin, couvrir était un bien grand mot. Sven avait surtout l'impression qu'elle cherchait à cacher quelque chose. Quoi, il ne savait pas, mais maintenant qu'il avait Kulis avec lui, il était prêt à toutes les éventualités.

Tenshi : Ca dépend... La plupart du temps lorsque je cède, je suis seule et loin du lycée afin de blesser personne mais parfois...

Elle venait de rompre le silence. Et ce de manière quelque peu inquiétante. Elle n'avait pas finie sa phrase. Sven la regarda et se mit à réfléchir. Elle ne le faisait pas exprès. C'était donc bien elle qui contrôlait majoritairement le corps, les pulsions n'étant que naturelle. Enfin, naturelle était lui aussi, dans cette situation, un bien grand mot.

Tenshi : Vous êtes armé maintenant ? Si vous avez si peur de moi, allez-y !

Sven sursauta. Elle savait qu'il était armé. Alors qu'elle était aveugle. Le surveillant regarda la chimère et compris. L'aura de l'arme. Elle devait la percevoir. Il ne croyait pas au système d'aura, cependant le directeur lui en avait parlé. Et voilà le résultat. Tout le monde pouvant percevoir les aura pourra voir Kulis. Grosso modo, il faudra qu'il aille faire de nouvelles runes afin de cacher cet aura qu'ils ne sauront voir.

Puis Sven repensa à la phrase de la jeune fille. « Allez-y ». Ceci résonna dans la tête du surveillant. Elle était résolue à mourir. A être tuée. Le surveillant la regarda. Elle était sur ses gardes. Et pourtant elle ne se défendrait pas s'il venait à l’exécuter. Le surveillant se baissa, prit de l'eau dans ses mains et se la jetta au visage. Afin de faire le vide dans son esprit. Puis il s'asseya sur le bord du bassin.

Sven :  Je n'ai pas peur de toi Tenshi. Je veux juste être capable de me défendre si jamais tes pulsions prennent le dessus comme tout à l'heure. En aucun cas je ne veux te faire du mal.

Le surveillant la regarda. Elle semblait perdue. Tout aussi perdu que lui. Sur son existence, sur son but, sur son avenir. Et surtout sur son passé. Sur qu'elle a du subir. Ses cicatrices. Elle devait certainement cacher les stigmates de ce qu'elle à vécu, tout comme lui même cache son bras droit. Même si l'échelle est différente, l'idée reste la même. Le surveillant imagina sa souffrance quotidienne, sa douleur liée à son passé. Et une question lui traversa l'esprit.

Sven : Tu as quelqu'un vers qui te tourner quand tes pulsions prennent le dessus ? Quelqu'un capable de les calmer ?

Si en plus de tout cela elle était seule, alors le surveillant comprendrait la situation de la jeune fille. Ce sentiment de faiblesse, de chute … Sven ne faisait pas de comparaison entre lui et elle, seulement il était vrai que de nombreux points était communs. Du coup il arrivait à comprendre la jeune fille. Ou alors il se trompait sur toute la ligne. Dans tout les cas, il était convaincu de sa souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Dim 9 Fév - 10:09

"- Je n'ai pas peur de toi Tenshi. Je veux juste être capable de me défendre si jamais tes pulsions prennent le dessus comme tout à l'heure. En aucun cas je ne veux te faire du mal."

Tenshi préféra garder le silence alors qu'elle gardait la tête hors de l'eau et que ses ailes cachaient son dos du mieux qu'elles le pouvaient.
Entendre quelqu'un qu'elle ne connait pas se faire du mouron pour elle, la jeune lycéenne continuait de se demander si Sven lui faisait une mauvais blague ou non...


"- Tu as quelqu'un vers qui te tourner quand tes pulsions prennent le dessus ? Quelqu'un capable de les calmer ?"

La lycéenne plongea un peu sa tête dans l'eau chaude pour faire des bulles comme si la question ne lui convenait pas mais elle se décida à répondre mais en donnant seulement une partie de la réponse.

"- J'ai ma mère adoptive mais elle est restée dans le monde des humains..."

Préférant ne pas développer, la jeune aveugle sortit de l'eau en se protégeant avec ses ailes duveteuses avant de s'emparer de son peignoir.

"- Elle m'a emmené ici pensant que c'est le meilleur endroit pour que j'apprenne à vivre sous mon état d'aberration de laboratoire..."

Tenshi n'était guère convaincue car l'établissement ressemblait parfois à un véritable champs de bataille où les élèves comme les professeurs et autres employés se donnaient à cœur-joie de mettre les lieux sans dessus-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Yu Heng Li
avatar
Nombre de messages : 67
Age : 24
Date d'inscription : 26/11/2013

†Fiche Personnage†
Level: B+
Race de Monstre: Geek
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Mar 11 Fév - 16:37


Sploch sploch sploch.

Un jeune garçon courait dans les couloirs des sources thermales. Mais il n’était pas comme les autres. Les autres avaient soit un maillot de bain soit une serviette. Lui, il était tout nu et courait les fesses à l’air.

OUI EXACTEMENT !

Il était à POIL ! Il serait logique de se demander pourquoi lui et lui seul se retrouvait dans cette belle tenue d’Adam. Mais bon. C’est Yu Heng Li. Rien n’est normal avec lui. Absolument rien. Même le fait de courir tout nu dans les couloirs d’une source thermale.

Tiens ? Intersection. Le jeune homme se pencha et regarda à droite et à gauche. Ooowh mais qui voilà là-bas tout au bout ? N’était-ce pas son cher Senpai ? La question ne se posait pas, Sven-Senpai était reconnaissable. Grand. Fin. Suedois. Son Senpai à lui quoi !

« SENPAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIII ! »

Sploch sploh sploch. Yu Heng accourait dans la direction de son maitre sans se soucier à un seul moment du fait qu’il était nu. Ouais aucune pudeur, aucune. Il sauta au coup de son Suédois bien aimé et l’embrassa…. Sur la joue cette fois. Ouais parce que Senpai la dernière fois lui avait dit que ce n’était pas bien d’embrasser les personnes sur la bouche.  Enfin bref.

« Senpaaaaiii ! Je ne pensais pas vous trouver ici aujourd’hui ! »

Sentant le regard étonné et accusateur posé sur lui, Yu s’éloigna un peu en se tortillant comme un enfant.

« J’ai pas fait de bêtises aujourd’hui, promis ! Enfin presque ! Euwh enfin je crois… Mais j’ai rien cassé ! »

Ouais. Il essayait vraiment de se donner bonne conscience. Il fallait toujours qu’il lui arrive des emmerdes. D’ailleurs elles semblaient arriver. A grandes allures.

Ouais... Les embrouilles étaient nombreuses.
Les embrouilles étaient… une dizaine ?

Yu Heng Li soupira. Ah c’était toujours pareil. Il fallait toujours qu’il court ! Et là, c’était juste parce qu’il avait fait un smash avec le ballon de foot du club ! Et qu’il l’avait foutu dans la tête de trois personnes. Il adressa un rapide signe de main à son Senpai et reprit sa route.

« Faut que j’y aaaaaaille ! »

Et « Swwiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » fait le savon.
Et « Swiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » fait le Yu Heng qui passe à côté de Tenshi en glissant avec un air affolé.
Et « Whaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ? » fait le garçon qui continue sa route en glissant sur un malheureux savon perdu.

Même pas le temps de dire bonjour à la madame. D’ailleurs il ne l’avait pas vraiment remarqué jusqu’à ce qu’il passe à côté ! Il faudrait qu’il repasse pour s’excuser de ne pas lui avoir dit bonjour !

… Ouais. Mais ça, ça sera après. Une fois qu’il aurait semé la dizaine de gars en serviette qui arrivaient par le même chemin que lui.

Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 27
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Lun 24 Fév - 3:16

Une mère adoptive. Une jeune fille aveugle mi-humaine mi-chimère envoyée au lycée afin d’apprendre à se maîtriser. Un expérience. Une enfance et, plus généralement, une vie rongée par cette état « d’aberration ». Rien ne semblait la faire tenir. Rien ne semblait la rattacher au monde. Mis à part certainement sa mère.

Sven se sentait toute chose en mettant tout en perspective. Il n'était rien face à elle. Elle était beaucoup plus forte qu'elle en avait l'air. Et contrôlait presque parfaitement son pouvoir. Depuis le début il ne voulait pas faire de comparaison,seulement quelque chose toucha Sven. Elle avançait sans peur. Se moquant des dires des autres. Elle essayait de vivre une vie normale dans ce monde de fou. Tandis que lui, petit suédois, il restait figé dans le passé. Avec ses désirs de vengeance. Et surtout, il était faible. Terriblement faible. C'était ainsi qu'il voyait Tenshi … et qu'il se voyait.

Le surveillant regarda la jeune fille, qui était sortie du bain et avait remit son peignoir. Ce que lui avait dit Sona, il en avait la preuve vivante devant lui. Avancer. Toujours avancer. Sans regarder derrière. Et se dire que même avec nos passé nous pouvons changer nôtre futur. Le suédois se sentait con. Il n'y avait rien d'autre à dire.

Sven voulait lui dire quelque chose quand un bruit vint retenir son attention. Ils n'étaient plus seuls. Les cours devaient s'être terminés. Bref, du monde allait débarquer. Et cela bien plus rapidement qu'il pouvait le penser. En effet, débarquant de nul part, enfin c'était une impression, une personne surgit au niveau des bains, un SENPAAAAAAAAAAIIIIIIIIIII venant déchirer la tranquillité des lieux. Le surveillant connaissait cette voix. Une seule personne l'appelait ainsi. Avec ce ton. Le suédois se retourna et vit Yu Heng, ce jeune garçon un peu tête en l'air à qui il avait fait découvrir le lycée. Un garçon gentil mais affreusement imprévisible. Tellement imprévisible que le voir ici était déjà une surprise en soit, mais le voir nu en était une autre.

Le chinois se rapprocha à toute vitesse de Sven afin de lui sauter au cou et lui faire un bisou sur la joue. Le suédois était désemparé. Sa première réaction, alors qu'il était nu, était de sauter à son cou. Mais bon, il fallait voir le bon côté des choses, il avait compris la leçon, comme quoi un bisou se faisait sur la joue. Maintenant il faudra lui apprendre à ne plus sauter ainsi au cou des gens.

Sven voulait parler seulement, comme d'habitude avec Yu Heng, il n'en n'a pas eu le temps. Après avoir dit sa surprise de le croiser ici, le chinois se mit à tortiller et se mis en direction de la seconde sortie des thermes.

Yu Heng : J’ai pas fait de bêtises aujourd’hui, promis ! Enfin presque ! Euwh enfin je crois… Mais j’ai rien cassé !

Et il se mit à courir, ou plutôt à glisser, sans faire vraiment attention à ce qu'il se passait devant lui. Et en manquant de percuter Tenshi de plein fouet. Cela voulait dire une chose : il avait fait une bêtise. Quoi, Sven ne le savait pas, mais quelque chose d'assez important pour qu'une dizaine de personnes face leur irruption au niveau des bains.

Sven : Reste derrière moi Tenshi. Je n'ai pas envit que quelque chose t'arrive.

Le suédois s'était instantanément placé devant la jeune fille, sa main droite non loin de Kulis. Il devait être près a tout.

Sven : Stop. On ne cours pas dans les thermes s'il vous plaît.

Le suédois fit un pas en avant afin de se placer devant les étudiants qui en avait après Yu Heng.

Sven : Je ne sais pas ce qu'il vous a fait, mais se battre n'est pas la solution. Et si vous voulez vraiment le faire, cela sera avec moi.

Les étudiants reculèrent d'un pas et commencèrent à tous parler en même temps. Sven ne comprenait pas grand chose, à par qu'il y a eu une histoire avec une rencontre entre des têtes et un ballon.

Sven : Du calme, du calme. On va aller au bureau des surveillants, et on va en discuter calmement. Partez devant, je vous rejoint. Et si j’apprends que vous vous êtes fait justices vous même …

Le suédois parlait calmement, mais le ton de sa voix voulait tout dire. Tout en continuant de parler et de se plaindre, les étudiants quittèrent les thermes. Quand à Sven, il allait devoir reprendre le travail. Et jouer à cache cache pour avoir la version des faits de Yu Heng.

Sven prit une cigarette de sa poche et l'alluma. Il allait devoir laisser Tenshi. Et il ne savait quoi lui dire. Il se retourna, regarda la jeune fille et lui lança un sourire. Il ne voulait rien dire, de peur d'utiliser de mauvais mots. De peur de se comparer à sa situation. Elle était beaucoup plus forte que lui. Il se cachait, elle regardait devant. Et, petit à petit, la peur pris la place de la compassion, qui  laissa place à de l'admiration. Même s'il faudra qu'elle gère ses pulsions. Mais en mettant tout à bout, ses pulsions sont compréhensibles. Elle arrivait à peu près à les contrôler. Sa mère devait certainement y arriver simplement …

Sven : J'y vais, faut que j'aille travailler. Désolé si j'ai pu te paraître rustre ou te faire peur avec mon arme.

C'était le monde à l'envers. C'était lui qui s'excuser d'avoir fait peur alors qu'il avait eu peur pendant toute l'après midi. Peur de la chimère, peur de la mort, peur de faire mal. Mais peur tout de même. Face à se paradoxe, Sven eu un petit rire nerveux. Toujours est-il qu'il ne savait pas quoi lui dire, à elle qui semblait méfiante.

Sven : Si tu as besoin de quelque chose, tu peux venir me voir. Je suis sur que tu réussira à me retrouver. Et puis …

Sven chercha ses mots. Pour cacher sa propre faiblesse. Il voulait la protéger alors qu'elle y arrivait toute seule. Il voulait surtout se prouver qu'il était capable de protéger quelqu'un. Se prouver qu'il était humain. Mais être humain est aussi le fait de s'inquiéter pour quelqu'un d'autre que pour soi. Et toute cette après midi, même avec la peur qui le hantait, il s'inquiétait pour elle. Pour sa vie aussi, bien sur, mais avant tout pour elle. Sauf peut-être dans les vestiaires. Toujours est-il qu'il voulait se sentir utile pour elle. Quelque soit la manière.

Le suédois arrêta sa réflexion et repris la parole.

Sven : … Prend bien soin de toi. A la prochaine.

Le suédois leva la main pour lui faire un signe. Qu'elle ne pouvait pas voir. Le suédois se senti une nouvelle fois très con. Il rigola, prit une bouffée de cigarette, et pris la direction de la sortie des thermes afin de retourner travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Sasurai
avatar
Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Dans mon monde imaginaire
Humeur : Détendue
Date d'inscription : 12/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Chimère Artificielle
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   Sam 7 Juin - 14:52

Tenshi ne dressa que très légèrement la tête au son de chute dans l'un des bains et encore moins étonnée d'entendre un raffut de tous les dieux provoqué par un groupe d'élèves apparemment en colère contre un dénommé Yu Heng Li.

Au grand étonnement de la chimère de laboratoire, Sven l'avait protégé afin qu'un mauvais coup ne vienne frapper la jeune lycéenne non-voyante.

Lorsque le chahut s'éloigna, Sven suivit le mouvement afin de mener à bien son rôle de surveillant en allant réglé le nouveau problème causé par le jeune luron particulièrement agité et qui semblait être un aimant à problème.

Tenshi resta seule un petit moment avant de prendre la direction des vestiaires pour filles où elle se sécha et enfila son uniforme de lycéenne avant de prendre le soin de coiffer sa chevelure grisonnante pour la nouer avec un ruban d'un vert pâle.
Le nœud autour de son cou attaché, la lycéenne récupéra ses affaires avant de quitter les thermes pour prendre la direction des dortoirs.

Pour une fois, sa soif de sang ne l'avait pas submergée...
Mais qui serait près à s'attacher à un monstre d'éprouvette ?

Personne...


FIN !
Revenir en haut Aller en bas
http://hurlespoir-amelie.deviantart.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la chasse au Léviathan ! Ah non... Mais c'est quoi ce truc ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: RPs finis/abandonnés :: TOUS RPS AVANT FERMETURE-