AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la foudre et les ténèbres se rencontrent. (F-2) [PV Aiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Quand la foudre et les ténèbres se rencontrent. (F-2) [PV Aiko]   Jeu 12 Juin - 11:00

Yami est entré dans l'Aile Ouest des dortoirs de Yokaï. La vampire a serré la clé de sa future chambre dans sa main, elle a regardé les marches de l'escalier. Au début elle avait dans l'idée de les gravir quatre par quatre, mais elle préféra les monter deux par deux avec un air un peu pressé pour ce donner un semblant de normalité... ce qu'elle foira totalement.
Yami affronta l'étape des escaliers avec une attitude trop vampire qui en était déconcertante : une marche après l'autre d'un pas rigide avec une allure froide.

Une fois arrivé au premier étage, la jeune fille essaya de se décrisper tout en remerciant la providence de l'avoir mit au premier palier, elle ne se sentait pas prête à affronter d'autres escaliers. Yami en avait bien conscience, son comportement était étrange, plus elle essayait d'agir humainement, plus elle se plantait et se trahissait. La vampire inspecta les lieux depuis le haut des marches, elle repéra sa chambre et inspira un grand coup avant de se lancer à traverser le couloir. Elle n'arrêtait pas de se répéter de respirer et d'être décontracté, mais il semblait que cela lui soit impossible pour le moment, alors elle s'arrêta et ferma les yeux un instant.
« Ai l'air normale, fais comme d'habitude et tout se passera bien. »
ce dit-elle mentalement avant de ré-ouvrir ses prunelles violettes.
La vampire c'est remise à marcher, mais cette fois ci avec un air beaucoup plus décontracté, soit, il était trop gracieux, bien trop souple et félin, mais il était nettement moins décadent que le précédent.
Yami est arrivée à sa porte, elle a inséré la clé dans la serrure avant de se faufiler dans sa chambre comme un lapin dans son terrier.

La vampire c'est adossé à la porte en bois qui à claqué et résonné dans le couloir. La toute première chose qu'a remarqué la jeune fille, c'est que c'était une chambre double et que l'un des lits semblait être déjà occupé.

Puis elle a commencé à regarder la pièce avec plus d'attention qui avait des murs gris plumes, donc presque blancs qui comportait une large bande indigo ainsi qu'un parquet gris légèrement bleuté, et le plafond était recouvert d'un crépie blanc des plus banal.
Il y avait un subtile odeur dans la pièce, sûrement celle de la jeune fille qui devait occuper cette chambre, cela ne dérangea pas Yami plus que ça. Elle constata que quelqu'un avait du passer mettre de l'ordre ou sinon sa colocataire devait être une accroc du ménage. Il n'y avait pas la moindre particule de poussière, tout était plié et bien rangé, il semblait que tout soit à sa place ; il y avait même la valise de Yami, qui aurait presque pu rentrer dedans debout à une vingtaine de centimètres près.

La vampire est resté un instant le dos plaqué contre la porte de façon à observer toute la pièce qui était aussi tout en longueur. Sur sa droite il y avait un contre-fort en bois foncé, voire noir, c'était très certainement de l'ébène, dans lequel était enfoncé la tête du lit. Le lit était une place, mais un peu plus grand qu'un standard, autant dire que trois Yami passés aisément sans se gêner ; il était dépourvu de quelconques draps et avait était fait dans le même bois que le contre-fort qui en fait renfermait une armoire, ce qui était le cas de tout les meubles en bois de la chambre en fait.
En face il y avait exactement la même chose, sauf que le lit était fait avec des draps bleus et que le mur ainsi que l'entête étaient plutôt décorés. Dans la continuité du lit de Yami il y avait une porte qui devait très certainement mener à une salle de bain, juste en face se trouvait un kitchenette noire mate avec des ustensiles indigos.
Puis il y avait le fond de la pièce où le parquet avait laissé place à un imposant tapis persan d'un violet assez profond, le mur du côté de la mini cuisine étaient placardé d'un immense étagère plutôt vide, en face se trouvait deux poufs et quelques oreillers variants sur différentes nuances de mauves ainsi qu'une table basse noire, et puis il y avait cette fenêtre. La dite fenêtre était haute et assez large ainsi que basse pour que Yami puisse s'y asseoir et allonger ses jambes, en plus la fenêtre était flanquée de deux bureaux de chaque côtés, bien sur celui de Yami se trouvait dans la ligne de son lit. De longs rideaux violets en cotons étaient rabattu, cela donnait un air tamisé à la chambre, qui ressemblait vraiment à un salon japonais design, du moins au fond.

Yami a fait un pas en avant avec un air un peu hésitant sur le visage. La vampire ne savait pas si elle devait se réjouir de ne pas être seule ou non dans sa chambre. Ce qui l'a troublait aussi, c'était le fait que l'espace semblait avoir était conçu selon certains de ses goûts. C'était ce qu'il y avait vraiment de plus étrange, autre que le fait qu'elle s'y sente déjà comme chez elle.

La jeune fille a avancé jusqu'au centre de la chambre tout en regardant le plafond, puis ses yeux se sont posé sur la kitchenette. Soudain elle aperçut les deux petits frigos, un avec une simple poignet où il suffisait de tirer et un second qui nécessitait une clé, qui justement brillait tout en étant enfoncée dans la serrure. Yami c'est accroupit, elle a tourné la clé puis elle a tiré sur la poignet et le frigidaire c'est ouvert. Il semblait avoir était mit en marche il y a peu de temps, la vampire fit la moue puis elle attrapa son gros sac en cuir clair, qui en fait était une glacière dissimulé. La jeune fille dé-zippa le sac qui s'ouvrit sur une certaine quantité de pochettes de sang.
Yami ne perdit pas une seconde et vida le contenue de la glacière dans le frigo. Il faudrait très certainement qu'elle explique cela à sa compagne de chambre, oui il fallait être logique, sa camarade allait devoir être au courant de sa nature, sinon... cela sera invivable.
Une fois cela de fait, elle verrouilla la portière à doubles tours avant d'accrocher la clé sur son porte-clé avec celle de sa chambre.
La vampire se releva et posa le mini trousseau sur le plan de travail avant d'aller attraper sa valise qu'elle posa sur son lit et l'ouvrir. Yami commença par sortir ses habits, elle prit une pile et se dirigea vers l'armoire. Là elle tomba nez à nez avec trois exemplaires de l'uniforme du Comité de Sécurité. La jeune fille arqua un sourcil septique, est-ce que cela voulait dire qu'elle était accepté en tant que membre ?
Yami se résigna à hausser des épaules et continua de remplir son armoire avec calme et silence avant d'ouvrir la fenêtre pour faire rentrer de l'air.

La jeune fille vida ce qu'il restait de sa valise sur le lit avant de fermer cette dernière qu'elle mit tout en haut de l'armoire à l'instar du sac-glacière. Yami alla en suite poser son ordinateur portable sur le bureau et les affaires de toilettes devant la porte de la salle de bain dans laquelle elle n'était pas encore rentrée. Puis elle s'attaqua à faire le lit : un dessous de lit mauve avec une couette violette à l'extérieure et blanche avec un imprimé de fleur de sakura à l'intérieur, et enfin les deux oreillers assorties, un comme l'intérieur du drap et le second prune.

Yami souffla un instant après avoir fini, puis elle se dirigea vers la salle d'eau qui l'a surprit. Tout était bleu dans cette partie de la chambre, absolument tout.
La vampire baissa les yeux sur ses affaires de toilettes mauves et releva ensuite la tête et constata que la pièce était petite, longue et étroite. A droite un douche simple, à l'italienne avec des toilettes cachés du reste de la salle de bain par un paravent. A gauche, un lavabo avec des espaces de rangements, un miroir, un étagère et un boite à pharmacie.
Yami soupira puis elle s'affaira pour tout ranger.

La jeune fille est ressortie en laissant la porte entre-baillée et en ayant ras le bol du rangement. Yami est aller se jeter sur son lit tout en contemplant les rideaux flotter au gré de la brise légère qui s’infiltrait dans la pièce.
« Il faudra que j'envoie un mail à Albert pour qu'il me fasse parvenir ce qu'il me manque. » pensa t-elle tout en fermant les yeux.

Elle resta comme ça un instant, jusqu'à ce qu'elle entende des pas se rapprocher de la porte. Quand la poignet se mit à trembler, Yami se redressa et resta sur le quai-vive, même si elle sentait de l'autre côté de la porte l'odeur qui empreignait encore la chambre malgré le courant d'air. C'était donc sa colocataire qui arrivait. La vampire se leva et plissa son tee-shirt camouflage et baissa les yeux sur son short kaki et ses baskets de ville noires, elle devait très certainement avoir les cheveux en vrac mais bon, ça suffirait pour être prête à se présenter comme il le fallait.

La poignet tourna dans un mouvement sec avant de s'ouvrir en grand.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Quand la foudre et les ténèbres se rencontrent. (F-2) [PV Aiko]   Sam 21 Juin - 12:00

Après une dure journée, la jeune Raiju prit le chemin des dortoirs mais contrairement à son habitude, elle ne rentra directement au dortoir dès la fin des cours. Cette fois-ci elle s'arrêta au parc pour se changer les idées et pour s'y reposer un minimum, il faisait beau et chaud bref c'était enfin le moment de se remettre des quatre évaluations de ce lundi. Cependant le temps passa vite et tout à coup Aiko se rendit compte de l'heure tardive. Il était déjà 19h et elle avait encore du travail pour le lendemain. Elle ce leva alors et sprinta dans la grande allée boiser jusqu’à l'aile ouest du dortoir. Elle s'arrêta soudainement devant, épuisé. Elle pénétra alors le grand et froid bâtiment. Elle monta une à une les grandes marches de l'escalier jusqu'à arriver au bon palier, par chance, toujours au premier étage, elle n'aurait sûrement pas eu le courage de continuer l'ascension. Elle arpenta les couloirs mais, une odeur inconnue flottait dans les couloirs, enfin elle s'arrêta devant sa chambre dont la porte était entrebâille. Aiko patienta 2 ou 3 minutes devant... Et si c'était un des bouffons d'une autre aile venus mettre le bordel dans son sanctuaire ?

Elle se prépara alors à se battre, dommage. Elle ouvrit alors violemment la grande porte mais en face d'elle, il n'y avait rien d'autre qu'une fille avec une valise qui semblait l'attendre de pied ferme.

Aiko s'arrêta alors net devant elle et l'observa... Et elle la regarda droit dans les yeux. Celle-ci avait des yeux violet et les cheveux bruns mais se fut son visage calme qui convainquit la Raiju de ses intentions, rassuré elle se relâcha. Heureusement elle n'était pas la pour lui jouer un mauvais tour. Aiko posa alors son sac machinalement sur son lit tout en évitant de le défaire puis elle se redressa. Hésitante elle décida d'engager la conversion tout en esquissant un sourire.

-Euh... Salut ! Moi c'est Aiko... Et toi ?

Aiko n'était pas vraiment convaincu par ses paroles mais ce long silence devenais vraiment pesant... Peut être ne l'avait elle pas abordé de la bonne façon, mais il était trop tard pour se reprendre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Quand la foudre et les ténèbres se rencontrent. (F-2) [PV Aiko]   Mar 24 Juin - 10:59

Yami observa la jeune fille qui venait d'entrer en faisant claquer la porte. Grande, aux longs cheveux blonds et aux yeux rouges-rosés. Elle la détailla en quelques secondes de la tête aux pieds. Cela devait être une personne plutôt sympathique vue la façon décontracté de ses vêtements. Yami sera les dents tout en se disant que l'habit ne fait pas le moine, alors attention. En plus il y avait cette odeur forte, comme celle d'un animal. Cette senteur qui emplissait la chambre avant qu'elle arrive et qui à priori était celle de la demoiselle.

La vampire la regarda se déplacer et poser son sac de cours sur son lit. Une démarche souple, assez agile, mais pas féline, plus brute. Yami trouvait sa colocataire assez élancé, mais pas sûre d'elle. C'était fou comme juste en deux trois coups d’œil la vampire était capable d'analyser quelqu'un.

La blonde se tourna vers elle. Jolies formes, beau et fin visage avec une petite bouche. De grand yeux soulignés par de longs et épais cils noirs, qui formaient des ombres sur ces hautes pommettes.
Yami la trouva belle et plutôt solide,  cela devait être quelqu'un ayant pas mal de force.
La vampire lisait de l'hésitation dans le regard rosé de la jeune fille en face d'elle, mais soudain les traits de la demoiselle s'étirèrent en un jolie sourire.
Soudain Yami entendit la voix, claire et un peu bégayante de la sa colocataire :

« Euh... Salut ! Moi c'est Aiko... Et toi ? »

Aiko... c'était vraiment un très beau prénom.
Yami resta de marbre, la blonde en face d'elle venait de se présenter... alors c'était maintenant à elle de faire de même. Ce n'est pas quelque chose qu'a l'habitude de faire la vampire, normalement elle est présenté par ses parents ou Albert, non et puis le plus souvent on sait déjà qui elle est. Mais à partir de l'instant où elle a souhaiter venir à Yokaï, elle a accepté le fait que sa vie aller changer.

La vampire a lever le nez vers Aiko avant de faire un pas en avant dans sa direction.
« Respire Yami, décrispe toi et tout ira bien. » se disait-elle mentalement.
Elle a essayé de sourire, c'était lège, mais il y avait de l'effort. Elle a tendu sa main droite en avant, comme pour échanger une poignet de mains avec Aiko, mais la vampire à vite laisser tomber son bras le long de son corps.
Yami a inspiré et c'est lancé avec cette voix cristalline trop mielleuse et mélodieuse qui lui était propre :

« Enchanté ! Je suis Yami. Yami Fujimi, ta nouvelle colocataire. »

La vampire planta son regard améthyste dans celui de Aiko. Elle n'a aucune idée de si c'était la bonne façon de procéder, mais une chose était sure, c'était trop tard pour reculer et en plus elle avait fait le choix d'avancer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand la foudre et les ténèbres se rencontrent. (F-2) [PV Aiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la foudre et les ténèbres se rencontrent. (F-2) [PV Aiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la lumière et les ténèbres s'attirent [Solo]
» Quand la foudre frappe [Mary]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: RPs finis/abandonnés :: TOUS RPS AVANT FERMETURE-