AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .Tableau Rouge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 47
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: .Tableau Rouge.   Ven 27 Juin - 15:20






















Rose Rouge




La roue tourne, les jours passent.

La nuit suit le jour et le jour fuit la nuit. Un matin, et un autre, et un autre, et un autre... Triste litanie de jours moroses.

Personne dans le manoir à l'exception de son dernier hôte, qui ne l'amuse plus depuis bien longtemps. Ce n'est plus qu'une maigre carcasse, un jouet désossé dont il connait les moindres ressorts.

Rien n'entre. Rien ne sort. Rien ne change.

Il s'ennuie. Son esprit divague au fil des réalités qu'il cotoie et investit. Son oeil est parfois attiré quelques instants par l'éclat miroitant d'une âme singulière ou par le tranchant d'un présent funeste, mais retourne rapidement sur lui-même, lassé de ces paysages et temps mornes, si mornes qu'ils ne semblent être qu'une énième variation d'un thème éternel.

Rien ne change. Rien.

Alors il rêve éveillé, s'imagine que la vie pénétre chez lui. Une chaise est bougée, un tapis foulé. Dans le lointain, une voix fluette chantonne. Ses pas résonnent dans le vaste silence que recèle le manoir.

Il rêve et ce faisant, il crée. Il est maitre d'Illusion, si puissant que son pouvoir le submerge. Son enfant de mirage pénétre la réalité. Désormais, ils sont deux dans ce manoir.

Mais l'enfant se sent si seul...

Ils sont trois.
Quatre.

Le manoir change. Lui ne souffre plus de la solitude, mais ses créations si. Plus, il faut toujours plus de gens, de vie, de chants, de morts.

Il arrête de rêver et contemple ce qu'il a créé bien malgré lui. Son enfant, si lucide et si fou en même temps, si semblable à lui dans sa folie et son isolement. Son enfant, qui n'est pas assez sage pour comprendre que les illusions dépassent la réalité. Pauvre être, condamné à faire au lieu de penser...

Sa progéniture a agi et le manoir a changé. Mais ce n'est pas assez pour elle. Elle en veut plus, encore plus !

Quelque chose a changé et cela l'intéresse. Il veut voir la suite, et le simple fait de désirer connaitre l'avenir le déclenche.

Loin de là, trois tableaux se créent par magie. Trois toiles primaires. Trois entrées vers son domaine.

Le Maitre des Illusions attend avec impatience que d'autres pions entrent en jeu..


Exposition au Lycée Yôkai pour la semaine des Arts

Natures mortes, portraits, nus, paysages.... Les toiles tapissent les murs, totalement indifférents au regard de l'élève que vous êtes. Ils sont bien plus que la somme de leurs pigments, bien plus que quelques traits tracés au hasard sur le papier. Centenaires pour certains, ils vous toisent de toute leur hauteur, certains que jamais vous n'arriverez à saisir leur véritable signification.Trop jeune. Trop basique. Pas assez artistique.

Cela fait plusieurs minutes que vous êtes dans l'exposition et passé l'émerveillement de la première minute, vous avez sombré dans une morne contemplation des couleurs. C'est joli. J'aime bien le vert. Ils l'ont bien accroché à l'endroit celui là ?

Pas assez artistique, vraiment.

Votre intérêt se réveillent d'un coup. Nouveau mur, nouveaux tableaux. Trois dessins vous surplombent. Les gens passent et repassent dans le couloir, ne s'arrêtant que le temps d'y jeter un vague coup d'oeil. Rien de particulier. Ce ne sont même pas des peintures... Elles déparent dans cette exposition : baclées, mal finies, tout l'inverse de ce que vous voyez depuis le début de l'exposition. Mais il y a quelque chose...

Vous vous arrêtez devant. Vous les contemplez.

L'une d'entre elles plus particulièrement.

Ce frêle buste d'enfant aux mains jointes, comme en prière, est sans tête. Est-elle dissimulée sous la nuée de roses écarlates qui s'échappent de ce chemisier ou purement et simplement absente ? Impossible de savoir. Vous avez beau écarquiller les yeux, impossible de trancher. Mais peut-être y'a t il un autre indice dans ce tableau. Ces trainées de rubis ... est-ce du sang ? Des larmes ? De la sève ? Vous ne pouvez vous empêcher de suivre le trajet des gouttes, tellement réalistes dans ce tableau a prioiri insensé. Elle tombent et dégoulinent, de plus en plus lourdes de sens comme de poids, filant vers le s -

Le plancher sous le tableau. Une tache rouge et ronde vient d'apparaitre.

Est-ce que le tableau saigne ?!

Rouge.

Noir complet.

Vous reculez instinctivement et vous tombez. Une longue, longue chute qui dure ce qui vous semble une éternité.

Le choc est rude.

Vous rouvrez les yeux que vous ne vous souveniez pas avoir fermé.

La lumière vous aveugle.

Il vous faut quelques secondes pour vous accommoder à la luminosité ambiante. La lumière pénétre à flot, teintée de rouge lors de son passage à travers les vitraux qui couvrent tout un mur. De magnifiques vitraux aux teintes rubis, sang de boeuf, écarlate, cinabre, feu, coquelicot, tant de nuances de rouge qui teintent les pétales de verre et parviennent à donner l'illusion de la vie à ces roses gigantesques.

Vous vous relevez ; vos mains se parent de seve verte lorsqu'elles touchent l'herbe drue qui recouvrt le sol... et quelque chose tombe.

C'est une rose à dix pétales, de votre couleur préférée ; d'où vient elle ? L'aviez vous dans vos cheveux ? L'une de vos mains vient fouiller votre chevelure pendant que l'autre vient la saisir délicatement par la tige, évitant de saisir les épines. Comme c'est étrange...  Vous vous relevez, la tenant toujours à la main.

Un peu plus loin, vous voyez des boules de poils blanches se sauver à toute allure et s'enfoncer dans leur terrier ; les lapins n'ont guère apprécié votre mouvement.

Accroché entre les vitraux, vous apercevez un tableau que vous ne connaissez que trop bien... La dernière fois que vous l'aviez vu, vous étiez dans une banale salle d'exposition.

D'autres personnes se relèvent, et vous vous rendez compte que vous les connaissez au moins de vue. Eux aussi viennent du lycée. Eux aussi ont une rose à la main.

La question est : où est passé le lycée ?!

***

Loin de là, personne ne se rendit compte que Siegfried, Sora et Yami avaient disparu comme par magie...


Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Sam 28 Juin - 8:23

La semaine de l'exposition était enfin arrivée.
Moi, même, je devais avouer que cette exposition ne m'enchanter guère. En tant que membre du comité, je me devais de veiller à la sécurité du lycée. Mais il se trouvait que j'étais dans l'obligation de participer à cette excursion. Bon, ce n'était pas si grave que ça, je pourrais au moins cesser de penser aux cours durant quelques heures.
Enfin bon, j'y suis et ce n'était déjà pas mal. Les bras croisés derrière la tête, je lance de lents regards sur ces tableaux qui n'ont pour moi aucune attention.

Marchant d'un pas lent, j'étais celui qui fermait la marche.
Donc lentement, je marche dans une allure plutôt ennuyée, regardant des tableaux parfois aussi vieux que mes arrières grands-parents et qui semblait tout aussi inutile.
Certain n'était que de simples portraits, représentant des femmes et des hommes de hautes lignées qui semblaient toiser tous les visiteurs de leurs haute stature.
D'autres représentais des paysages, des forets, des petits villages surplombés de montagnes aux sommets enneigées. Mais cela ne m'intéressait pas plus que ça, ce genre de choses, on pouvait le voir tous les jours.

Les autres n'étaient que des peintures mélangées ici et là sans la moindre logique, comme si le peintre avait versé différent pots de peinture sur la toile, avant de les faire sécher au soleil. Cette exposition était d'un ennui morbide, toujours les bras croisés derrière ma tête, je soupire. J'avais vraiment l'impression de perdre mon temps dans cette exposition.
Aller plus que trois tableaux à aller voir et mon calvaire seraient terminer.
De plus, je devais bien avouer que ces tableaux étaient quelque peu intéressants à regarder. Tout d'abord contrairement aux autres, ils étaient à la fois réels, mais avec un sens cacher. Le tableau qui semblait représenter une jeune femme habillée d'une tenue de fort belle qualité, les mains jointes comme si elle priait par exemple. Jusque-là, rien de bien extraordinaire certes, mais il était impossible de voir sa tête, car en effet, celle-ci était cacher par une multitude de rose rouge sang. Intrigué, je me rapproche grandement de ce tableau, enlevant mes bras de derrière ma tête et je me mis à scruter les rose rouge afin de mieux pouvoir voir qui se cachait derrière cet amas de fleurs.
Soudain, je perçois le bruit d’un goutte à  goutte, et je baisse la tête, regardant le sol, et surpris je voie une flaque de sang juste en dessous du tableau. Instinctivement, je me recule, mais trop tard le noir envahit mon esprit. Je rouvris les yeux alors que je ne me souvenais pas des avoirs fermer. Mais ma vue fut assaillit par une lumière éclatante sertie de rouges. Lorsque je m’y fus adapté, je pus constater que je me trouvais devant un mur de vitraux aux différentes et magnifiques teintes rouge.

Je me relève, tandis que mes mains se recouvrent de sève verte en touchant le sol.
À cet instant précis, une rose étrangement grise tombe par terre, était-elle dans mes cheveux ? Ma main gauche fouilla ma chevelure, tandis que ma main droite, prend délicatement cette rose grise par la tige, afin de ne pas se blesser avec les épines.
Un mouvement attire mon attention, l'espace d'une seconde, je pus apercevoir une grosse boule de poil blanche à quelques mètres de moi seulement rentrer dans un terrier.
Non mais attendez là... Depuis quand y des lapins dans le lycée ? Mais cet endroit ne fait pas partie du lycée ! Mais je suis ou alors !?

Gardant physiquement mon calme, je me mis à détailler les lieux, bons, à ma droite, il y avait une fille qui semblait être du comité vu le vêtement. Tandis qu'a ma gauche à plusieurs mètres de là, se trouvais une autre personne... Mais d'aussi loin, je ne saurais dire si c'est un mec ou une fille.
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Sam 28 Juin - 12:23

Yami avait été bien contente de devoir aller patrouiller près des tableaux de l'exposition des arts. C'était nettement mieux que de se coller la ronde de quatorze heure en pleins soleil !
La vampire avait enfilé un short en jeans, un tee-shirt gris avec trois cœurs violets dessus et elle avait chaussé ses baskets plates et noires, seule la veste du comité et son badge indiqué qu'elle faisait partie de cette organisation.

La jeune fille déambulait tranquillement entre les autres élèves et parfois, elle s'attardait devant certain tableaux qui lui attirait l'œil.
Puis ça devint plus calme et elle put passer plus de temps à admirer les toiles. Des hommes, des femmes de hautes lignées représentées. Soudain elle souhaita ne pas croiser sa tête, mais elle finit par se dire que c'était peu probable que son père et fait transmettre le tableau familial au lycée pour l'exposition.
Yami changea de section et se retrouva au milieu des paysages. Plusieurs styles de peinture avaient été utilisés. C'étaient de pures merveilles. La vampire se demanda même pourquoi il n'y avait pas plus souvent des expositions d'arts au lycée, surtout que le bâtiment lui semblait propice pour accueillir ce genre d'événement. Elle n'était pas une artiste, loin de là, mais elle aimait bien regarder et voir ce que le talent d'autre peut donner.

Ses pieds la guidèrent dans un coin ou tous les tableaux étaient faits au fusain. C'était ceux qu'elle préférait et de loin. La vampire s'attarda sur chacun d'un, mais soudain elle remarqua un tableau qui n'avait rien à foutre là.
Elle s'en approcha. C'était un peu abstrait, mais cela ressemblait à une femme en costume blanc à qui la tête avait était remplacé par un bouquet de roses sanglantes.
Yami fronça les sourcils un instant, puis ce dis que cela devait être une erreur dans la disposition et elle se détourna pour continuer sa ronde.

La jeune fille était à deux doigts de sortir quand elle sentit cette odeur. Cette senteur qu'elle peut retrouver n'importe où. Cette substance rouge qui est vitale à n'importe quel être.
Le sang.

La vampire fit volte face et constata qu'en dessous du mystérieux tableau se trouvait une flaque de sang. Elle fini par entendre le compte-goutte du sang qui coulait de la toile. Yami s'en approcha pour la seconde fois, mais avec prudence.

« Ce tableau saigne... »

Cela ressemblait autant à une question qu'à une affirmation. Yami sentit soudain l'espace se transformer, mais elle ne pu même pas bouger d'un millimètre, tout devint rouge puis noir. Elle sentit qu'elle tombait, cela lui fit peur, elle ne sentait, ne voyait, n'entendait et ne ressentait plus rien. Ça lui sembla durer l'éternité, encore plus long que tout ce qu'elle avait déjà vécu.
C'était le Néant au sens propre.

Il y eut un atterrissage et pas du tout en douceur. Yami entrouvre ses paupières qu'elle ne se souvient même pas avoir fermées, il y a trop de lumières, ça lui brûle la rétine. La vampire fini par s'adapter et elle ouvre en grand ses yeux violets pour observer ce nouvel environnement inconnu que l'entoure.
Des murs rouges, de plusieurs rouges, qui ressemblent à des vitraux d'église et semblent être vivants.
Yami n'est pas à l'aise, elle n'est plus au lycée c'est sur, pas d'odeurs qu'elle connaissent, juste pas d'odeurs du tout dans ce lieu étrange.

La vampire se lève et pose une main dans l'herbe qui recouvre le sol et soudain ses doigts se recouvrent de sèves vertes. Elle fait un bon et se retrouve droite sur ses pieds et tout à-coup une rose aux délicats pétales violets tombe sur le sol. La vampire observe la chute lente de la fleur tout en se demandant de là où elle peut bien venir. Yami se penche et la ramasse en faisant attention aux épines, elle la contemple du regard et sent même son suave parfum.

La jeune fille relève la tête en entendant détaler. Des lapins.
« Trop lents. » se dit la vampire.
Si son mouvement avait dû les faire fuir ils auraient dû le faire depuis bien plus longtemps. L'espace du lieu était étrange, même le temps en lui-même, Yami ne savait pas et n'aurait pas pu estimer depuis combien de temps elle se trouvait là.
Soudain un étrange reflet attire son attention et elle remarque LE tableau entre deux vitraux. Yami n'a pas du tout envie de sourire, non pas du tout. Elle repose son regard sur la rose.

La vampire lève le nez en sentant des odeurs qu'elle connaissait, puis elle remarque deux autres personnes qui semblent toutes deux aussi paumées qu'elle. Il y a un gars du Comité, elle l'a déjà aperçu, mais impossible de se souvenir de son nom, puis un grand mec aux cheveux blancs qui ne lui dit franchement rien.

« Éh oh, vous deux ! » les a-t-elle hélés.

Un lapin lui est passé sur le pied. Elle l'a suivi du regard.
« Bizarre... ils vont tous dans la même direction. » pensa t-elle.
Les deux autres avaient semblait-il s'être rapprochés. Une idée traversa l'esprit de Yami.

« Les lapins, ils vont tous dans la même direction, je suis pour qu'on les suivent. » annonça t-elle calmement aux deux autres.

C'est sens les attendre que la vampire se mît à courser tranquillement les petites boules de peluches blanches.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Sam 28 Juin - 12:48

C'était une bonne journée pour un nouveau départ à Yokaï. Siegfried c'était installé dans sa chambre d’enseignant de l'aile nord. La préparation de ses cours lui prenait pas mal de temps. il fallait dire que son expérience en enseignement était plutôt limitée.

Loin d'être prêt, le nouveau professeur décida de prendre congé de ses préparations, histoire de se changer les idées. Ça tombait bien, il y avait une exposition d'arts. Ça promettait d'être infiniment plus intéressant que l'incessante relecture des notions à enseigner et à la préparation des notes de cours.

Se préparant pour la sortie, Siegfried s'attela de son attirail de sangles pour comprimer ses ailes dans son dos. Les sangles en place, il procéda à se vêtir. Maintenant qu'il était professeur, il fallait soigner son apparence. C'est pourquoi Siegfried portait maintenant un combo chemise, veston cravate. Finalement, vint le nouveau manteau ainsi que de nouvelles sangles pour le lier à sa queue.

Le jeune enseignant envia pendant un moment tous ces élèves et professeurs capable de changer leur forme physique et littéralement prendre une apparence humaine. Par souci de précaution, Siegfried retira son amulette d'illusion et se plaça devant son large miroir. L'amulette hors de son cou, son effet s'estompa immédiatement, révélant la véritable apparence du professeur. Si le miroir réfléchissait les écailles azurées, les canines et les griffes, les ailes et la queue étaient parfaitement dissimulé sous le manteau.

Retour de l'amulette au cou et les écailles prirent l'apparence d'une peau normale, la dentition paru normal et les griffes firent place aux ongles. Seuls les yeux rouges et les cheveux blancs gardèrent leurs couleurs d'origines. Bien sûr, tout ceci n'était qu'une illusion. Une véritable altération physique était un processus complexe et lourd de conséquences. Une simple illusion était simple, efficace et ne présentait aucun effet secondaire.

Siegfried était maintenant prêt à sortir de sa chambre. Professeur ou pas, le lycée avait la règle comme quoi tous devaient être sous forme humaine en tout temps. Il fallait donner l'exemple.

Enfin, finit les matières académiques, bonjour les arts! Siegfried jugea l'exposition comme très intéressante. Avec ses griffes, sa dextérité manuelle était médiocre. La peinture était de loin hors de son champ de compétence. Voir ces tableaux éveillaient donc un intérêt particulier pour le demi-dragon.

Puis, vint une série de tableau des plus étrange. Soudain, Siegfried eut un mauvais pressentiment. Quelque chose n'allait pas avec les tableaux. L'expert en artéfact magique sut d'instinct que ces tableaux n'était pas normaux. Craignant un danger, Siegfried porta son attention sur l'un d'eux pour l'étudier de plus prêt.

C'est à ce moment que sous ce tableau, une tache rouge était apparu. Puis, le déclic ce fit. C'était un artéfact qui s'activait quand on l'observait! Stupide, stupide demi-dragon! C'était pourtant l'évidence même, une peinture, c'est fait pour être observer, pas touché!

Pas en arrière. Se distancer du tableau... Chute...
« Putain! »

Première journée passée hors de sa chambre en tant que professeur et Siegfried se faisait avoir comme un débutant. La chute s'éternisant, Siegfried évalua ses chances de déployer ses ailes pour ralentir sa chute. Toutefois, le sol arriva avant un verdict.

Le choc n'était pas naturelle. Selon la durée de la chute, l’atterrissage aurait du faire plus de dégât que de simplement sonner le professeur. C'était bien, ça signifiait que si des élèves se faisaient prendre par les tableaux, il n'y aurait pas de blessure.

Après s'être habitué à l'éclairage particulière de l'endroit, Siegfried se releva donc, pour observer où il avait atterrit.
« Tiens, une fleur.... »

Le mouvement entrepris par Siegfried pour se lever avait délogé la fleur de quelque part. Sa tête peut-être? Non, il n'y avait rien d'autre dans ses cheveux. Peut importe. Mieux valait la conserver pour l'instant.

Donc, herbes, lapins, vitraux et le tableau magique... Eh!?! Pourquoi est-ce que Siegfried pouvait voir ses griffes et les écailles bleues de sa main. Son amulette était pourtant dans son cou! Il est tombé sur le dos, donc l'amulette n'a pris aucun impact. Même après vérification, l'amulette ne présente aucun signe de dysfonctionnement.

Verdict: Siegfried est tombé derrière une puissante barrière magique. Pour être en mesure d'interférer avec un artéfact, la puissance de la barrière doit être plutôt considérable. Ça signifie que le tableau était une sorte de portail. Il faudra vérifier, mais il était probable que le portail soit à sens unique, ce qui signifiait qu'il faudra chercher la sortie.

Un coup d’œil révéla au professeur qu'il ne fut pas la seule victime du tableau, puisque deux étudiants était non-loin. Des membres du comité de sécurité de toute évidence.

Donc, en résumé:
1. Les artéfacts magiques étaient HS. Ce qui signifiait entre autre que Siegfried apparaissait sous sa forme véritable, celle d'une créature avec crocs et griffes couvertes de d'écailles lisses et bleues, avec cheveux blancs et yeux rouges, portant un ensemble veston-cravate.
2. Une puissante barrière magique séparait le lycée de cette endroit.
3. Siegfried et les élèves présents étaient fort probablement prisonniers de l'endroit.

En bref, un évènement tout à fait normal pour le lycée Yokaï.

Siegfried dit alors à l'intention des deux autres:
« Tout le monde va bien? »
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Sam 28 Juin - 14:54

(Oui, vous l'aurez deviné, c'est moi Rambo :D . Nous n'allons pas nous croiser tout de suite, mais ce ne serait tardé dans les postes à venir car contrairement à vous, je suis enfermer dans le manoir depuis pas mal de mois ce qui correspond à sa première apparition.)

Il ne savait plus depuis combien de temps il était dans ce manoir. Pour le jeune homme, le temps n'avançait plus. Enfin n'avançait plus, c'est parler un peu vite puisqu'il n'était pas figé sans possibilité de bouger. C'est juste que ce manoir lugubre échappait à la réalité pour on ne sait quel raison.

Il avait changé de vêtements, mais ceci non plus il ne se rappelait plus de quand il l'avait fait. Il portait un simple un jean de coupe classique noir et des rangers. Pour faire simple, se rappelait-il encore de quelque chose ? Il airerait sans but dans le manoir,  avançant à travers les différents couloirs et les différentes pièces plus ou moins immenses et interminable. Depuis le temps, il aurait pu cartographier les lieux ou rechercher la carte, mais il n'y avait pas pensé.

Depuis le temps qu'il était là, ses cheveux dans lesquels un bandeau rouge y été attaché, avaient poussé et également sa barbe et moustache. Il n'avait pas prit de douche depuis... un bon moment et l'odeur de transpiration séché et accumulé ne le faisait pas sentir bon. Il en avait oublié les bonnes manière mais fort heureusement pour vous, il allait toujours aux toilettes par instinct.

Il avait un genre de pistolet à une allure spécial qui semblait être a lui qui était rangé dans un étui attaché autour de sa cuisse dont il avait oublier la manière de l'utiliser, ainsi qu'un anneau dont il ignorait l'utilité dans et un jeu de quatre clefs dont il ignorait également l'utilité dans une sacoche pour transporter quelques petits objets.

Rien... Pourquoi suis-je ici ? Dois-je retrouver quelqu'un ? Est-ce chez-moi ? Qui suis-je ? ... Je n'en ai aucune idée évidemment, peut-être cette Rose à la réponse ? Je dois continuer à avancer pour trouver quelque chose.

Il regarda une Rose de couleur verte qu'il conserva et il ne restait plus que 5 pétales sur les 10. Il rangea la rose et continua sa progression sans but. Il venait de quitter une salle à manger aux allures plutôt luxueuses pour se retrouver dans un grand couloir étroit. Il y avait beaucoup de portes pour aller dans différentes pièces et également un autre couloir.

Il ferma la porte derrière lui comme de peur d'être suivi. La dernière fois qu'il avait aperçu quelqu'un, c'était quand déjà ? Il ne le savait plus, mais il se rappelait d'une couleur azur qu'il avait brièvement aperçu, il y a bien longtemps de ça.

Le jeune homme regarda sa montre dont bien que la batterie et la mécanique de l'horloge était neuve, la montre restait bloquée avec pour date le 4 novembre 2013.

Une signification ? Aucune, sauf pour la personne qui avait tout oublié. C'était la date à laquelle il fut enfermé dans ce manoir de fou.

(désolé pour la quantité faible, l'inspiration me manque pour ce premier poste et je n'ai pas vraiment grand chose à dire pour le moment.)

Edité 1 fois le 30/06/14 pour rajout dans la description physique.


Dernière édition par Korosu Tsukushi le Lun 30 Juin - 4:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Lun 30 Juin - 3:51






















Rose Rouge




Alors que vous êtes en plein débat pour trouver une solution afin de sortir de ce drôle d'endroit écarlate. Vous sentez une délicate odeur de brûlé venir vous chatouiller les narines. D'où cela provient ? Du tableau ! Votre seule issue de sortie est à présent partie en fumée, laissant un maigre tas de cendres rouge pour seul trace de son existence.

La panique vous guette, et si vous ne pouviez plus rentrer au lycée ?

Vous sentez une présence.

Elle vous observe, mais ne bouge pas. Elle a trop peur pour venir, et si c'était encore un piège ? C'est une petite fille d'à peine huit ans. Elle est vêtue de la même manière que la fille du tableau, une chemiser blanc et une jupe rouge. Elle tient une rose rouge entre ses petits doigts d'enfants. Ses yeux sont rouges, mais ne vous regardent aucunement d'une manière menaçante. D'ailleurs c'est un rouge très doux qui teintent ces yeux, il est fort possible qu'elle soit un yokai.

Qui sait ?

Seul Siegfried la remarque. Tremblante dans son coin comme un de ses petits lapins blancs que vous avez effrayés en atterrissant dans cette cave. Car oui, même si vous êtes dans une pièce très éclairée, vous vous trouvez dans les tréfonds de cette étrange bâtisse. Alors que l'homme dragon tente un contact avec la petite fille. Celle-ci se lève et se met à courir après la vampire suivit de Sora, qui sont près de l'entrée principale du terrier des lapins. Malheureusement, la petite tombe. Siegfried regarde la scène avant de comprendre que la fillette essayait de leur prévenir d'un danger.

D'énormes tentacules sortent des terriers, vous voilà encerclez. Yami s'est faite attrapée par l'un des membres flasques et menaçant, Sora a réussi a esquivé de justesse. Peut-être aura-t-il moins de chance la prochaine fois. Quatre tentacules sont plus gros que les autres, donc difficiles à couper et leurs gestes sont vifs et précis. La terre commence à trembler et à se craqueler..

Une grosse bouche dentelée fait son apparition... Près à avaler Yami.



Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Lun 30 Juin - 7:23

Bref, je range délicatement ma rose sans l’abîmer dans ma poche.
Regardant toujours cette étrange personne dont je ne pouvais définir le sexe... Bon ça suffis-je vous vois venir là, vous pensez que je suis un idiot parce que je ne peux pas définir le sexe d'une personne ? Bon allez voir un mi-humain mi-dragon, pourvut d'ailes et d'écailles bleu ainsi que de crocs et de griffes et vous me direz si c'est un mâle ou une femelle ! Quoi que... L'ensemble veston cravate que la créature portait me faisait penser que c'était un mâle mais bon... J'aurai sans doute dut être effrayé par sa forme inhumaine, mais j'ai connu bien pire alors... De plus, un monstre qui voudrait faire de vous un repas ne s’inquiéterait pas pour votre santé alors bon, pour le moment, je n'esquisserais aucun geste mal intentionné envers lui. Et si comme ma collègue et moi, il avait été aspiré par le tableau ? Hum... Fort probable. Soudain, j'entends la fille brune, nous Hélé... Afin de nous dire de suivre des lapins qui allaient tous dans la même direction...
Je regarde l'étrange mi-homme mis dragon avant de dire :

-Moi je pense que je vais bien mise à part le fait qu’on est coincé ici, mais pour la fille je ne sais pas et vous?

Puis, une odeur de brûlé vint chatouiller mes narines, je me tourne donc vers la source afin d'apercevoir le tableau qui nous avait aspirées jusque ici partir en cendre. Avant que je n'aie pu faire le moindre geste, le tableau n'était plus.
Il nous faudrait donc trouver une autre sortie, et vite.
Je me mis donc à suivre cette étrange fille qui voulait suivre les lapins, car je ne voyais pas d'autres choses à faire, mais...Une partie de moi ne pouvait s'empêcher que cette fille voulût attraper des lapins pour faire mu-muse avec.
Je me mis à courir pour la rattraper.

Soudain, je sens le sol vibre sous mes pieds, instinctivement, je plonge à plat ventre part terre, évitant de justesse une espèce d'énorme tentacule qui sortait du terrier à ma droite.
Je ne perdis pas une seconde  pour me relever, afin de faire l'invocation de ma keyblade... Qui n'apparut pas, bon pas de panique, je réessaye... Mais pourquoi ça ne marche pas putain !?

Pas le temps de m'en soucier ! Je vois la fille devant moi qui s'est fait attraper par un énorme tentacule et qui est sur le point d'être livrer en pâture à une plante carnivore non identifiée. Sans réfléchir à ce que je faisais, je tendis mes deux mains devant moi, comme si je tenais une épée en main. L'atmosphère autour de moi se refroidit, tandis que je ferme les yeux, en l'espace d'une seconde, une épée des glaces était apparue entre mes mains, mes yeux étaient ouverts, avec un regard bleu glacial.
Je me mis en position de combat, mis accroupit afin d'avoir un bon équilibre et de sauter suffisamment haut pour sauter au des-su de la brune et t'envoyer mon épée avec force dans le gosier de ce monstre.

Et cela, ne lui fis rien... À part de le mettre encore plus en colère ! Une vingtaine de tentacules se jetèrent sur moi, tendis que la créature lâcha yami, afin de tenter elle aussi de m'attraper, j'esquive comme je peu mais je fatigue, j'en peu plus de courir! Je me mis à ralentir un peu afin d'attraper la jeune fille au vol, toujours poursuivit par la grosse gueule ambulante qui avait décidé de faire de moi son repas. portant yami dans mes bras. Je double ma vitesse, en sautant pour éviter les dizaines de tentacules qui se jetaient sur moi.
Je l'aurais bien déposé au sol, mais j'étais poursuivi pars une dizaine de tentacules aussi visqueuse les unes que les autres. Je continue donc de courir, tenant toujours la fille dans mes bras, me dirigeant cette fois vers le dragon et une petite fille d'apparence 8 ans qui portaient les mêmes vêtements que la jeune fille du tableau.
J'arrive rapidement vers eux, eux aussi semblais être encerclé, il fallait que Yami et moi nous les aidions, et le plus vite possible, rapidement je pose la fille à terre et je me mets dos aux autres, afin de pouvoir les protéger de mon coter.
Trois tentacules se jetèrent sur moi, rapidement je me crée deux épées, entre mes deux mains, bien que plus petites et plus légères, je parvins à découper en rondelles les assaillantes qui se jetaient sur moi.
Pour la suite, je défendis vaillamment mes arrières tout en couvrant les autres le plus possible.

Edit: j'ai modifier mon texte.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Lun 30 Juin - 9:54

Suite d'évènement dans les limites du prévisible. Ce qui intriguait Siegfried, c'était la fillette. Vêtue à l'image du tableau, elle observait plus loin. Lorsque la fille du comité couru vers les lapin, la fillette se précipita à sa suite avant de trébucher. Puis, les tentacules sortirent des terriers. Les deux membres du comité avaient couru tout droit dans le piège.

Lapins. Fillette. Terriers. Monstre tentaculaire dans terrier. Ça n'allait pas. Les lapins n'étaient clairement pas réels. Tableau-portail magique. Puissante barrière. Les règles de la réalité n'étaient pas assurées.

Si les lapins étaient une illusion, où s'arrêtait l'illusion? Est-ce que la créature tentaculaire faisait parti de l'illusion? Une minute!!! Espace intérieur invraisemblable, illusions aussi vraies que nature...
« Pu-tain! »

La dernière fois que Siegfried eut affaire à ce genre d'environement, c'était dans l'étrange manoir qu'il avait croisé prêt de la Forêt Brumeuse.

Les tentacules sortaient de partout! Plus d'échappatoires. Il semblait inévitable de devoir combattre. Mais comment? À la vue des tentacules, la créature devait être colossale, mais le gros de cette derniére était sou terre. Si la théorie de Siegfried était la bonne, alors la créature était une puissante illusion. Toutefois, dans cet endroit, la réalité pouvait être déformée, donnant pratiquement vie à l'illusion.

Réfléchie, réfléchie, réfléchie... évite le tentacule! Ce n'était pas le meilleur moment pour réfléchir. Avec l'adrénaline qui montait, c'était d'ailleurs plutôt difficile. Non, il fallait surtout pas se laisser emporter.

La fillette! Elle a semblé vouloir prévenir du danger. Donc, elle savait que les lapins n'étaient pas réels. Elle savait pour la créature. Amie ou ennemie...? Tentacule! Manoeuvre d'évitement, faire attention à l'autre sur la gauche!

Fillette. Découverte tremblante dans un coin. Pourquoi tremblante? Double tentacule!
« Bouge de là Siegfried! OK, maintenant réfléchie... »

Fillette. Sait pour la créature. Ne bouge pas. Tremblement. Coin. Voit une intrue. Se lève. Cours. Tombe. Tentacules. Pourquoi? Elle est la clé. Siegfried en était sûr. La fillete était la clé.

Plan A: atteindre la fillette.
Plan B: déterminer si elle est la source de «l'illusion». Intuition: oui. Paranoïa? Certainement et tout à fait mérité depuis le début du séjour de Siegfried à Yokaï.

Sur ce, Siegfried se précipite en direction de la fillette, cherchant à éviter les tentacules et à par dessus tout, rester sur ses pieds. D'un mouvement rapide de sa main droite, Siegfried libéra sa queue des sangles qui l'entravait sous le manteau. Ce cinquième membre maintenant libre permettait au demi-dragon d'abaisser son centre de gravité, donc d'augmenter son équilibre, sans perdre en vitesse, mais gagnant en manoeuvrabilité.

Gauche. Gauche. Droite. Stop! Recul. Droite. Droite. Droite. Droite. Sprint avant!

Pour l'instant, Siegfried jugea plus sage de faire semblant de jouer le jeu, alors il cria, à l'intention des autres:
« Ne combattez pas la créature selon ses termes! Divisez son attention et cherchez à la faire sortir de sous terre! »
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Lun 30 Juin - 13:51

Yami entend la question de l'homme aux cheveux blancs et tourne un instant la tête vers lui. Elle hausse un sourcil en voyant les écailles azurés qui recouvre le corps de cet homme.
L'autre garçon c'est approché et il répond à la question.
Yami continue son chemin vers les lapins tout en levant la main et en criant par dessus son épaule :

« Ça va ! »

La vampire progresse sans être perturbée par ce qui l'entoure, du moins jusqu'à se qu'une odeur de cramé vienne lui chatouiller les narines.
La jeune fille se retourne et lève la tête vers le tableau qui prend feu et tombe en lambeau sur l'herbe grasse.
Yami grimace, tout en se demandant pourquoi elle n'a pas eu l'idée plutôt d'essayer de sortir par là quand elle l'a remarqué. Elle serre les poings de frustration .
« Aie ! »
La vampire regarde sa main gauche dans laquelle viennent de s'enfoncer les épines de la rose violette.
Elle regarde la fleur durant le temps où son corps cicatrise, puis ça fait tilt dans sa tête.
Yami lève les yeux vers ses deux camarades, ils ont eux aussi une rose de couleur particulière... Lâcher cette foutu ronce fut sa toute première idée, mais étrangement elle se ravisa.
« Des points PV... comme dans les jeux vidéos !! » pensa t-elle tout en levant la fleur devant ses yeux.

Yami garda cette hypothèse et rangea la rose dans la poche interne de sa veste du Comité, puis elle continua sa progression vers les terriers de lapins.
Alors qu'elle approchait, elle capta une étrange secousse sous ses pieds, puis elle entendit du bruit derrière elle.
La jeune fille fit volte face et aperçu une gamine qui ressemblait à la femme sur le tableau. Elle venait de s'étaler par terre en essayant de rattraper la vampire.
Yami leva un sourcil et se rendant compte qu'elle n'avait pas sentie l'enfant... Étrange.
Cette constatation lui fit oublier la ressente secousse et il fut trop tard quand elle se retourna. Une immense tentacule la saisit par la taille.

Yami est tétanisée, incapable de pousser le moindre cris, ni même de se transformer tellement la peur est intense et grande. Elle pu voir au terme de quelques minutes la bouche béante de la bestiole non identifiables qui allait la bouffer.
Les pupilles de la vampire se dilatèrent et des larmes de se mirent à rouler sur ses joues... Elle allait mourir en étant digérée par un poulpe géant, la pire mort qu'elle puisse imaginer.

Soudain sans trop comprendre pourquoi, le monstre la lâcha.
Yami atterrit sur le sol, mais ses yeux ne pouvaient se décrocher de cette chose, elle était incapable d'esquisser le moindre geste.
C'est aussi sans rien y comprendre qu'elle se retrouva dans les bras de Cheveux-en-Pétards qui avait une épée de glace à la main et essayait de lui sauver la vie au péril de la sienne.

Yami essaye de se reprendre avec calme, elle constate qu'il fonce vers Écailles-Bleues et la gamine. Il la dépose près des deux autres avant de leur tourner le dos pour faire face à l'abomination qui est sous leurs yeux. La vampire posa son regard sur la petite fille qui semblait trembler de peur.
« Faut que je la protège, faut que je les protègent tous. » se dit la vampire.
Yami s'accroupie et elle essaya de se préparer psychologiquement à combattre des tentacules, même si à chaque fois que ses yeux se posaient dessus elle manquait de défaillir.
Soudain elle entendit ce que leur disait Écailles-Bleues à elle et Cheveux-en-Pétards.
Yami était personnellement pas pour faire encore plus sortir ma bestiole de ma terre que ça, ni à risquer une fois de plus de se faire toucher par cette chose et ses tentacules, mais il allait falloir bouger et faire un truc.

La vampire ferma les yeux un instant puis elle les ré-ouvrit avec une drôle d'expression sur le visage. Elle retenti l'expérience une seconde fois. Yami ne sentait pas la présence du monstre quand elle avait les yeux fermés, ce poulpe n'avait pas la moindre pression spirituelle, tout comme la gamine.
« Des illusions !! » conclut-elle.
Un petit sourire vint étirer ses lèvres. Si tout ça n'était pas vraiment réel ça allait le faire, il fallait qu'elle se dise ça si elle voulait arriver à se battre.

C'est tout en restant accroupi qu'elle retira sa bague en améthyste de son majeur gauche.
Il ne se passa rien.
La vampire fixa sa bague entre ses doigts de la main droite sans comprendre. Elle recommença une seconde fois et cela fut le même résultat : Rien. Ça bague refusait de se transformer en katana.
« Putain mais cey quoi ce bodeeeeel ?! »
Là elle était dans la moise, pas de Kuoneien pour se battre.
Il ne fallait pas qu'elle se laisse aller à la panique.

Soudain son regard se posa sur Cheveux-en-Pétards et ses épées de glaces.. Mais oui !!
Yami se leva de toute sa petite hauteur et s'adressa au jeune garçon du Comité.

« Hey toi ! Tu pense que tu pourrais me créer un sabre de glace ? Façon qu'on applique le plan d'Écailles-Bleues ensembles et surtout que je me sente moins inutile. Au fait, merci pour tout à l'heure... »

La vampire plongea son regard violet profond dans celui bleu glace du jeune homme en attendant sa réponse, ainsi que sa coopération.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Lun 30 Juin - 14:47

Le jeune homme passa la porte devant lui et comme il était assez courant d'en rencontrer dans ce manoir, il se retrouva encore dans un autre couloir. Il avançait doucement ne se doutant pas une seule seconde que plusieurs personnes de Yôkaï, un lieu dont il ne se rappelait plus étaient à leur tour piégé dans ce lugubre manoir.

Il luttait contre ses incessants maux de tête qui étaient parfois tellement insupportables qu'il en faisait des malaises voir même en perdre conscience. Généralement, d'instinct, il allait dans la pièce dite pharmacie du manoir où un bon lit douillet et plusieurs médicaments s'y trouvaient. Généralement, il abusait sur la dose de comprimer pour que le mal cesse.

Là, encore, le mal revenait et instinctivement, il descendit l'étage par les escaliers et prit la première porte dans un renfoncement à droite. Enfin dans la pharmacie, il cherchait de quoi soulager la douleur et trouva une boîte quasiment vide. Il en engloutit les deux dernières gélules avant de s'allonger quelque minutes pour que le médicament fassent effet. Étant donner qu'il ne vérifiait pas la date, il lui arrivait parfois avoir mal à l'estomac.

Il n'en pouvait plus de cet endroit, il avait l'impression de disjoncter, et même d'être en train d'halluciner, il voyait tellement de choses irréelles que c'en été devenu maladif et été devenu paranoïaque. Il s'était même blessé volontairement afin de rester ancré dans la réalité qu'il était bien toujours vivant et ce jour-là sa jambe avait prit chère.

L'amnésique se reposa, mais ne resterait pas ici indéfiniment.
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mar 1 Juil - 6:22






















Rose Rouge



**Mode MJ pas content**

A lire :
 


Siegfried se débrouille comme un chef, esquivant du mieux qu'il peut les tentacules. Il pourrait presque passer pour un maitre ninja ! L'homme-dragon parvint à son but, et arrive devant la petite fille. Un tentacule se jette sur vous, mais la fillette créée une bulle de protection rosée autour d'eux. Prise de peur, elle laisse le bouclier enclenché ce qui empêche les tentacules de venir les attaquer, mais aussi empêche Siegfried de sortir et comme la petite n'a pas l'air de voir bouger, le voilà coincé, obligé de regarder ce qui arrive à ses élèves.

En effet, Sora a réussi à couper le tentacule qui retenait prisonnière Yami, mais il n'a fait qu'empirer les choses. Le monstre bien énerver, secoue son tentacule blessé vers Sora, qui se retrouve empêtrer dans une matière visqueuse et noire. Impossible de se sortir de là ! Le voilà à son tour coincé, clouer au sol impuissant, il tient toujours son épée de glace dans la main mais on dirait qu'elle fond.. Car le liquide noir en plus d'être gluant et dégoutant, commence à chaud. Ça vous dit un Sora-rôti ?

Yami, quant à elle n'a pas le temps de réagir, tout s'enchaine trop vite. Elle esquive les tentacules en essayant de rejoindre Sora pour l'aider à se sortir de là. Mais les tentacules se font de plus en plus nombreux, ils la frappent de tous les côtés et la vampire finit par chuter sous les coups. Un des quatre tentacules plus gros que les autres attrapent le corps inerte de Yami et le serrent très fort, on entend presque un ou deux os craquer.. Trois pétales violets virevoltent lentement dans l'air agité avant de tomber au sol.

Du côté du duo dragon/petite fille, Siegfried essaie de rassurer la petite fille qui tremble de peur, il finit par la convaincre d'ouvrir son bouclier pour qu'il puisse aider ses compagnons. Maintenant, il peut enfin agir.

Quant à toi, Korosu, tu entends un bruit venant des tréfonds du manoir. C'est le cri du Kraken des terriers. Tu sors de ton infirmerie, et descends une dizaine d'escaliers, curieux de voir ce qu'il s'y passe, bien qu'apeuré. Cours Rambo, cours !


Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mar 1 Juil - 9:00

Je regarde autour de moi, voir si tout le monde va bien, j'entendis les recommandations de l'ainé du groupe. J'entends du bruit, comme un fouettement dans l'air, puis une masse très lourde et gluante tombe sur moi, me plaquant au sol. Je suis immobilisé, j'ai beau essayer de bouger comme je le peux, je n'arrive pas à me dépêtré de ce merdier pas possible. Je sens le liquide visqueux et noir s'infiltrer dans mes vêtements les collants à ma peau. Je ne peux qu'assister impuissant à la disparition de mon épée de glace qui font peu à peu au contact de cet étrange liquide visqueux.

De plus, je commence à avoir chaud, trop chaud, je déteste la chaleur, j'en ai une peur horrible ! Que faire !? Si la glace fond, je ne peux rien faire ! Si seulement il y avait un rocher que je puisse déplacer par la voie des airs... Mais je suis coincé, je ne peux plus bouger, je panique, je sens les larmes monter à mes yeux. J'ai peur, j'ai beau me débattre, je n'arrive à rien ! La masse noire est tellement lourde que je suis figé comme une statue !

Bon, il faut que je reprenne mon calme, ce n'est pas en pleurant comme un bébé que je vais pouvoir me sortir de là ! Je respire un bon cou afin d'essayer de me calmer, et je cesse toute résistance inutile, lentement, je me laisse aller, parvenant à me détendre au moins un peu. Je dois cesser tout effort inutile, tenter de me dégager serait inutile et gaspillerais encore plus mon énergie. Il fallait que je reste calme, afin de saisir une éventuelle opportunité de me sortir de là. Il faut que je me concentre afin de jauger la puissance de ce monstre, mais bizarrement je ne trouvais aucune essence et pareil pour la petite, il fallait que je me concentre plus.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mar 1 Juil - 9:54

Le plan A fut un franc succès, peut-être un peu trop, puisque Siegfried termina «prisonnier» de la bulle de protection de la fillette. L'avantage, c'est qu'il avait maintenant un temps pour observer les membres du comité de sécurité. Nul doute qu'ils avaient la situation sous contrôle...

Eh bien non. L'un est collé au sol par la même substance noire qui s'écoule de la blessure de la créature et l'autre reçoit un câlin d'un tentacule.

C'est malin ça... Soit le plan B fonctionnait, soit deux élèves y passaient. Il allait falloir que le jeune professeur abandonne la notion de membre du comité de sécurité. Donc, reprendre le plan en considérant qu'il était avec deux élèves avec expériences restreintes. Ça devrait être plus prêt de la réalité.

Plan C... hum, c'était faire en sorte que la fillette dissipe l'illusion de la créature. Trop dangereux pour l'instant. Plan D donc. Eh...

*Créature en colère et toujours sous terre.
*«Sang» capable d'immobiliser au sol.
*Gueule de la créature hors terre.
*Fillette capable de se défendre.
*Élèves sans défenses...

Tout en réfléchissant, Siegfried procéda à convaincre le petite fille qu'elle devait ouvrir sa bulle pendant une petite seconde, le temps qu'il puisse sortir. Siegfried dit donc d'une voix plutôt calme considérant la situation.
« Pouvez-vous, s'il vous plait, me laisser sortir? C'est injuste, mes amis s'amusent sans moi! Si tu veux, quand je reviendrai, on pourra trouver un nouveau jeu. »

D'une manière ou d'une autre, la fillette permis à Siegfried de sortir. Place au plan F. «F» pour plan foireux et incroyablement stupide. Avec de la chance, le plan sera tellement stupide qu'il deviendra brillant.

[NOTE HORS JEU: le plan F, décrit ci-dessous est supposant un scénario idéale. Le résultat final est laissé à la discrétion du MJ]

Sur ce, Siegfried s'élança, profitant que l'attention de la créature soit ciblé sur les deux élèves, prenant garde à esquiver les tentacules. Direction: la gueule de la créature. Ce dernier tenait à venir personnellement se jeter dans la gueule du monstre. Si ce n'était pas de l'attention et du service ça!

Toutefois, la magnificence du plan F ne s'arrêta pas là. Par souci d'attention à l'orgueil de la créature, Siegfried ne pouvait pas simplement se jeter dans sa gueule. À quoi bon avoir de puissants tentacules si elles ne servaient à rien? C'est donc non loin de la gueule que le demi-dragon se choisi le tentacule le plus massif et le plus prêt de la gueule (parce qu'il ne méritait rien de moins)!

Alors que le professeur continuait de courir et d'éviter les tentacules, se rapprochant progressivement de sa destination, ce dernier retirera son manteau de son dos, le conservant dans sa main gauche. Toujours au pas de course, Siegfried dépassa le tentacule choisi par la gauche. C'est à près d'un mètre des dents tranchantes de la gueule, que le demi-dragon procéda à faire un virage à 180 degrés. Vif comme l'éclair, la main droite agrippa fermement le tentacule de ses griffes.

Non content d'agripper le tentacule par ses griffes, le demi-dragon se servi de sa poigne de fer pour arracher autant de chair que possible, laissant un trou béant dans le tentacule, qui ne manqua pas de laisser place à un flot de matière visqueuse.

Se protégeant avec le manteau, Siegfried se permis un second coup de griffes (histoire que sa saigne vraiment beaucoup), alors qu'il tournait à nouveau sur lui-même pour refaire face au monstre, prenant gare à se positionner de façon aussi stable que possible. Malgré la protection du manteau, le demi-dragon se retrouva rapidement lui aussi englué par la matière visqueuse, les pieds et la main droite complètement recouverts.

C'est alors que la stupidité (ou le génie) du plan F se manifesta! Siegfried était fermement englué au sol à porté de bras de la gueule de la créature. D'un mouvement combiné, Siegfried déploya toutes grandes ses ailes, brisant les sangles qui les entravaient, déchirant la chemise et agrippant de sa main engluée droite la gueule du monstre. Si la substance collait aussi bien qu'elle en avait l'air, alors ce serait un TRÈS bonne prise.

Les ailes, d'une envergure de plus de trois mètres, déployées et œuvrant comme un bouclier, les tentacules allaient avoir du mal à atteindre le demi-dragon, surtout si près de la gueule de se dernier. Maintenant en position, Siegfried utilisa le manteau (lui aussi englué) pour avoir une meilleur prise avec sa main gauche (et offrir une petite protection contre les dents).

Le but: utiliser sa puissante musculature de demi-dragon pour soit sortir la créature de sous terre, soit arracher la mâchoire. Englué au sol, Siegfried avait un très bonne appui. Englué contre la gueule du monstre, c'était une très bonne prise.

La créature avec peut-être des dents, mais Siegfried était recouvert d'écailles avec la résistance de l'acier, doublé d'une impressionnante régénération.
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mar 1 Juil - 10:59

Yami a regardé l'énorme tentacule tranché par le garçon du Comité un peu plus tôt pour la libérer, s'abattre sur lui d'un seul coup juste après qu'elle lui ai posé sa question.
Le visage de la vampire se tordit peur.
Voilà, ça n'avait pas duré plus de trois secondes cette soudaine envie de courage et de bravoure.

La jeune fille essaya d'esquiver la tentacule qui allait s'abattre sur elle. Yami poussait des cris de d'affolement, la panique était entrain de la gagner, des larmes coulaient sur ses joues et à chaque fois que le monstre la touchait elle se sentait mal.
Il y eu un coup de trop et elle s'étala violemment par terre tout en perdant connaissance.

Le poulpe géant la ramassa et l'enserra fort avec un des ses plus gros bras visqueux. Des petits craquement se firent entendre, les os de Yami. Trois pétales violettes s’échappèrent de la veste de la jeune fille et allèrent virevolter jusqu'au sol. La bestiole dépourvue de tête, mais qui avait tout de même une bouche gigantesque et remplie de dents, approcha la vampire inerte entre ses tentacules de son orifice buccal.

Yami papillonna des paupières un instant sans trop comprendre se qui se passait. Elle avait mal au crâne ainsi qu'aux côtes et aux vertèbres. Il y avait un truc humide qui la serrait très fort, un liquide chaud qui avait trempé ses vêtements.
Quand elle eu reprit plus ou moins ses esprits et que sa colonne vertébrale cessa de la faire souffrir, contrairement aux côtes, elle se redressa.
Ses pupilles se dilatèrent aux maximum pour ne laissait qu'un fin très violet sur son iris.
L'horreur la plus indescriptible de toute vint peindre les traits de la vampire. La chose la tenait, son encre noire et brûlante avait imbibé ses habits et lui brûlait le ventre, la chose allait la manger.

Elle aurait voulu hurler ou même se débattre, mais elle fit tout le contraire. Tous les muscles de son corps se bandèrent et elle se pétrifia de terreur. Son ventre se noua et une boule se forma dans sa gorge, comme si elle avait le trac, mais non, là c'était de l'épouvante pure et simple. Le souffle de Yami devint presque inexistant au contraire de son cœur qui battait tellement la chamade, qu'elle cru qu'il allait sortir de sa poitrine. Des sueurs froides se mirent à couler dans son dos et un frisson d'effroi lui fit hérisser tout les poils.
Elle vivait son pire cauchemars.

La jeune fille n'essaya même pas de ce convaincre qu'elle était dans un songe, ou que cela soit une illusion, c'était bien trop réel, elle n'était pas dupe, elle savait qu'elle allait y rester.
Yami aurait voulu avoir ce courage qu'ont certaines personnes face à leur pire frayeur, mais là non, elle ne pouvait pas, c'était une hantise bien trop importante, c'était comme vivre l'apocalypse.

La vampire entendit le bruit visqueux des ventouses de la bête contre sa peau, elle faillit dégobiller et tomber à nouveau dans les vapes. Son aversion envers les poulpes ne faisait qu'augmenter tout comme sa crainte de mourir ainsi.
Si personne ne faisait rien elle allait mourir avant même d'avoir été déchiquetée entre les dents du monstre... elle allait clamser de peur.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mar 1 Juil - 14:44

(en réalité, c'est un plan changer de dernières minutes donc ni A à D, ni le F, mais un plan R comme Rambo qui n'était pas prévu, car je n'étais pas censé intervenir pour vous aider).

Depuis la pharmacie, un bruit monstrueux se fit entendre. Alors que le jeune homme se reposait depuis une dizaine de minutes seulement et qu'il avait la tête en feu, il se leva se demandant avec une légère peur "Quel était-ce cri ?"

Il ouvrit la porte de la pharmacie écoutant à nouveau ce bruit. Il était déjà au bon étage, mais, il devait traverser le couloir avant. Il se dépêcha et passa devant une réserve ayant des objets en tout genre dont la grande majorité inutile. Il fouilla rapidement et finit par tomber sur une machette fort tranchante. Il décida de la prendre, car il était persuadé avoir déjà entendu ce cri de monstre auparavant dans le manoir sans pour autant s'en souvenir quand.

(je remercie d'ailleurs Andrew de me donner la possibilité de trouver cette arme)

Il l'a pris avec lui et ouvrit une autre porte afin d'arriver enfin dans le couloir à proximité de la porte. Porte qui se trouvait d'ailleurs au fond droit devant lui. Il y avança prudemment avant d'entrouvrir à peine la porte.

Il y vit plusieurs choses d'ailleurs plusieurs choses. Un gars avec une coupe en pétard qui en essayant de sauver une jeune fille prise dans une des énormes tentacules se retrouva asperger d'un liquide visqueux et gluant l'empêchant de bouger. Il lui semblait avoir déjà vu ce monstre auparavant.

La jeune fille en question était paniquée se faisait broyer par la force tentaculaire. L'amnésique y crut même entendre un craquement... D'os ? Il regarda un peu plus au fond de la pièce et y vit une étrange créature écailleuse qui assistée par une petite fille fut protégé dans une bulle. Une sorte de bouclier donc ?

Le jeune homme se mit dos au mur, il avait peur, il ne savait pas ce qu'il se passait et il avait un mal de chien à la tête. Devait-il les aider ? Devait-il les laisser mourir ? Il ne savait pas. Il essayait de réfléchir à un plan. Aider l'englué ? Non, il n'y avait pas de nécessité immédiate sachant que cela prendrait trop de temps.

Cependant, le fait d'aider la jeune fille se faisant broyer par le tentacule, c'était d'avantage plus sérieux. Pour l'engluer, il lui suffira d'avoir une bulle protectrice de la fille assistant l'écailleux, pour ne pas recevoir d'avantage de liquide collant une fois l'un des bras tentaculaires les plus gros dont l'un tenait la jeune fille était cible. Des tentacules en moins rendaient certes, l'animal en colère, mais le rendait aussi moins dangereux par un nombre réduit de tentacule.

Personne n'avait les armes adéquates pour combattre un tel monstre pour le moment. La meilleure solution était la fuite. Le jeune homme prit alors une forte inspiration en prenant son courage à une main et la machette de l'autre et défonça la porte (elle n'est pas cassée) avec son pied entrant comme un homme enragé.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!! ...

Il se jeta en direction de l'un des quatre plus gros tentacules de la bête mettant des coups nets et précis avec une certaine force grâce à la machette. Il se rappelait que ses quatre tentacules étaient particulièrement le point faible de la bête, puisqu'il l'avait déjà rencontré. L'une des tentacules ne tenant pas Yami, avait fini par céder et l'amnésique couru pour s'éloigner du liquide visqueux.

Il courut jusque derrière la bulle dans un coin sans pour autant y entrer pour se réfugier. Il regarda un peu l'écailleux avant de s'exprimer en étant essoufflé légèrement. La panique s'emparait à nouveaux de lui oubliant pourquoi il était entré dans cette pièce et qui étaient tous ces gens. Il avait peur, mais sa paranoïa et son amnésie le rendaient dangereusement imprévisible.

C'est pas ma guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mer 2 Juil - 4:13






















Rose Rouge



[/justify]
Après cette action Rambotesque de Korosu, la petite fille en rouge s'avance en pleurant. Elle est folle ou quoi ? Son bouclier rose à disparu. Siegfried, tu lui cris après, en lui disant de s'arrêter et de revenir, que c'est trop dangereux.

Sora et Yami assistent à la scène, impuissants.

Alors que les tentacules les plus petites disparaissent sous terre, il ne reste plus que les trois plus gros tentacules, l'un étant blessé, à terre, déversant le fameux liquide noir et gluant sur le sol.

La petite se met à briller d'une lueur rosée. La lumière est si forte que vous êtes tous obligés de fermer les yeux. Une onde chaude et lumineuse traverse toute la pièce. La bête hurle, instinctivement, vous ouvrez les yeux, plus de tentacules, un trou béant se trouve dans le sol, la petite fille fille s'écroule sur le sol.

Siegfried et Sora ne sont plus couvert de la matière noire et visqueuse. Vous vous précipiter tout les deux sur elle pour voir si elle va bien.

Yami, toi, tu te relèves, ton corps te fait souffrir, ta régénération à l'air d'avoir prit des vacances, tu ne comprends rien, tu restes à terre, pour te remettre de tes émotions. La petite fille en rouge vient vers toi, suivit de Sora et Siegfried.

Koro, tu finis par te calmer, tu regardes autour de toi, et tu remarques que la porte par la quelle tu es passé a disparue, en revanche tu remarques qu'il y a des escaliers qui sont apparu non loin de toi. Tu rejoins les autres, tu as peur, mais tu te dis que tu peux peut être leur faire confiance, tu restes tout de même sur tes gardes.

La petite fille prend les roses de Yami et Korosu, tout en sortant un flacon contenant de l'eau, elle trempe les tiges dans le liquide, qui n'est plus une fois absorbé par la plante. Cette eau est magique ! Vos pétales sont revenus, vous vous sentez tout les deux en meilleur forme.

Vous entreprenez d'avoir des informations auprès de la petite fille, mais elle vous fais vite comprendre qu'elle est muette. Korosu, tu préviens tes camarades de la disparition de la porte, et l’apparition des escaliers.

Vous décidez de prendre les escaliers. de toute façon, c'est ça, ou moisir ici, et qui sait quelle bestiole pourrait encore venir vous attaquez. C'est un escalier en colimaçon qui vous attend, peut être le plus grand que vous n'avez jamais vu. Korosu prend la tête et Siegfried ferme la marche, la petite fille lui a prit la main d'ailleurs, visiblement, malgré son apparence de dragon, c'est lui qui lui fait le moins peur.
[/justify]


Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mer 2 Juil - 10:43

Yami est toujours autant submergée par la terreur, qu'elle ne capte même pas l'action de la gamine, ni le fait que certaine tentacules avaient fini par disparaître.
La jeune fille est juste éblouie par une étrange lumière rosée et elle est obligée de fermer les yeux. Un effroyable cri retentit dans la pièce, la jeune fille sent ses tympans vriller.

Quelques secondes plus tard le bruit se dissipe pour devenir inexistant, elle ne sent plus rien l'entraver et elle a l'impression de tomber. Yami ouvre alors les yeux juste à temps pour se rattraper au rebord du trou qu'a laissé le monstre en s'échappant.
Les bras tendus avec les mains fermement accrochées au rebord de terre, le corps se balançant dans le vide, Yami souffre le martyr. Ses côtes refusent de cicatriser sans aucune raisons apparentes, la douleur l'empêche de reprendre son souffle.

« Putain... » siffle t-elle entre ses dents.

La vampire n'a plus le choix et elle se transforme pour arriver à se sortir de ce merdier.
Yami se tracte avec difficulté, mais parvient tout de même à s'allonger sur le dos au bord du gouffre, là, elle découvre les trois pétales de sa rose qui sont tombés durant son inconscience et elle panique une fois de plus. Puis c'est sa soif qui fait surface. Elle n'arrive pas à cicatriser et chaque inspiration est une pure souffrance, la vampire sait qu'elle a besoin de se nourrir. Mais elle ne peut bouger tellement la peur des derniers événements inhibe encore tous ses muscles.
Yami essaye de se calmer, mais ce n'est pas une chose simple à faire, elle arrive pourtant à reprendre sa forme humaine, tout en sachant que ce poulpe géant hanterait ses rêves pendant très certainement des années.

Soudain la vampire entend des pas s'approcher d'elle. Yami ne fait que tourner la tête, car son buste lui fait bien trop mal. Elle aperçoit la gamine aux yeux rouges qui est suivie de près par Cheveux-en-Pétards et Écailles-Bleues.
Un peu plus en retrait la jeune fille voit un autre homme, il avait l'air paumé et il n'était pas avec eux à la base. Yami constate qu'il finit par s'approcher lui aussi et décide de le baptiser Mec-Paumé.

La vampire lève les yeux vers la petite fille brune qui tient un des pétales violets de la rose de la rose de Yami. C'était comme si elle lui demandait la fleur. La jeune fille n'avait pas trop confiance, puis elle se dit qu'au point où elle en était... Yami tendit donc sa rose à la gamine, qui allait demander celle de Mec-Paumé, elle était verte.
« Tiens... il a une rose lui aussi ? » se demanda Yami en arquant un sourcil.
La vampire reporta rapidement son attention sur la gamine qui était en train de faire tremper dans un étrange flacon contenant un liquide opaque.

Tout à-coup Yami se sentit bien mieux. Sa faim disparue et elle sentait que ses côtes cicatrisaient sans problème. La vampire se redressa et quand elle récupéra sa rose elle constata que celle-ci avait à nouveau dix pétales. Yami remerciât la jeune fille avec un assez large sourire, puis elle était contente d'avoir vue juste, même si ce n'était pas la meilleure nouvelle de la journée... une rose c'est fragile. Yami remit la fleur dans la poche interne de sa veste du Comité.

La jeune fille observa les autres qui essayaient de soutirer des informations auprès de la gamine, qui montrait sa bouche tout en faisant ''non'' de la tête. Yami s'approche de ses camarades tout en fixant la petite fille.

« Je crois qu'elle est muette. » déclara t-elle sur le ton de la question tout de même.

La fille aux cheveux bruns et aux yeux rouges confirma.
Yami trouvait que c'était dommage qu'ils ne puissent rien obtenir de l'enfant, mais son attention fut attirée par Mec-Paumé qui leur signalait que la porte par laquelle il était arrivé disparu, mais qu'un escalier était apparu en contre partie, il montrait ce dernier du doigt.

C'était clair dans la tête de la vampire : PAS QUESTION DE RESTER ICI ! Elle attendit que les autres se mettent d'accord avant de suivre Mec-Paumé dans les escaliers, escaliers vraiment impressionnants soit dit en passant. Yami soupire tout en espérant que ça ne soit pas un truc infini, parce que vu le poulpe sur lequel ils étaient tombés, plus rien n'allait l'étonner jusqu'à ce qu'ils arrivent à renter au lycée.
Trouvant que c'était morne et plat et que dès qu'elle se retrouvait un peu avec elle-même depuis qu'ils avaient échappé au monstre aux tentacules, elle n'arrêtait pas de penser à se dernier, ce qui la faisait frissonner, elle décida d'engager la conversation.

« Ce n'est pas vraiment un truc que j'ai l'habitude de faire, mais moi c'est Yami... et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mer 2 Juil - 12:24

Nouvelle série d'évènements. Le plan B s'est confirmé alors que la fillette faisait disparaître la créature. L'identité de l'autre fille se confirma lorsqu'elle pris sa forme naturelle de Vampire. Siegfried ne vit pas le nouvel arrivant avant seulement plus tard, mais il entendit sa voix et reconnu Korosu. Difficile de l'oublié après la mésaventure du Calypso. En espérant qu'il ne soit pas encore amnésique...

En somme, un sorcier, une Vampire et un demi-Vampire. Il était étrange que le monstre ait causé autant de tord. Probablement dû au disfonctionnement des artéfacts. C'était pas gagné.

Siegfried repris son manteau qui n'était plus couvert du sang de la créature et l'enroula autour de ses hanches. Les sangles de ses ailes en morceaux, inutile de les entraver d'un manteau. Le professeur retira également les restes de sa chemise, ainsi que la cravate. Cette dernière, encore en bonne état, il la fourra dans une poche du manteau.
« Avoir su, j'aurai attendu avant de sortir le grand jeu, va encore falloir que je remplace mes vêtements... »

Retournant son attention à la fillette, Siegfried s'en approcha et dit:
« C'est très aimable à vous de nous avoir aider. Merci. »

Remarquant le silence et le gestuel de la jeune fille, Siegfried constata qu'elle était peut-être muette. C'est d'ailleurs ce qui semblait être le cas après que quelques questions furent posées. Que chacun ait une rose de couleur différente, que la fillette ait régénérée les pétals de celles qui en avait perdu, c'était étrange. Siegfried n'était pas encore certain de ce qui pouvait faire perdre ces pétals, alors il se promit de rester aussi attentif que possible à ce genre de détail à l'avenir.

Quant à la révélation de Korosu sur la porte disparut, ça ne fit que s'ajouter à la liste des preuves de la théorie selon laquelle Siegfried était de retour au manoir des illusions. La véritable question était: que représentait la fillette? Pour l'heure, jouer le jeu était la seule solution, alors Siegfried s'employa à rester aimable avec la jeune fille.

Siegfried hésitait à dévoiler ses connaissances à propos du manoir. Au final, il jugea bon de garder muet tout ce qu'il n'avait aucune certitude. Appréciant l'initiative de la Vampire, Siegfried répondit donc:
« Je suis Siegfried, un nouveau professeur au lycée. »

Après une courte pause pour réfléchir sur quoi informer les élèves, le professeur ajouta:
« Comme vous l'avez peut-être remarqué, les objets magiques, dont celui que je me sert pour prendre forme humaine, sont innopérant dans cet endroit. La cause la plus probable est la puissante barrière magique que nous avons franchi pour atteindre ce lieu. La puissance de cette barrière est vraisemblablement telle qu'elle interfère avec le flux magique qui alimente ces objets.

Après observation, il semble également que le ou les maîtres des lieux aient recourt à des illusions. Je vous suggère donc de faire très attention à ce que vous faîtes. Les illusions les plus puissantes sont capables de jouer avec l'ensemble de vos sens. Distinguer le réel de l'iréel sera particulièrement ardue dans cet endroit.
»
Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mer 2 Juil - 13:06

J'avais l'impression que mon corps n'était que brulures tellement j'avais mal à cause de ce foutu liquide qui pesais des tonnes sur moi et qui me collait au sol. Je fus soudain ébloui par une étrange lumière rosée. Je ferme les yeux instinctivement l'espace de quelques secondes. Un cri d'agonie sembla résonner dans la pièce. Puis, je sentis le poids de l'énorme truc gluant qui m'avait englué au sol disparaitre surpris, je rouvre les yeux et je remarque que tout le truc gluant non identifier que j'avais sur moi avais disparut de la surface de mon corps. Seulement voilà, le problème, c'est que ce truc à fait plein de trous sur le haut de mon corps, à tel point que je dus l'enlever et me retrouver torse nu. Bon ne s'était pas grave, je ferme les yeux je me contenter et hop, mon torse est recouvert d'un tee-shirt 100% pure glace qui ne font pas et qui n'est pas transparente.

Rapidement, je me relève, regardant autour de moi, je vois la fille que j'ai voulu sauver tout à l'heure qui semblait un peu sonner et avoir mal. Elle avait pris sa forme véritable...De vampire, gloups... Ça me faisait penser que... J'étais le seul du groupe à ne pas avoir de sang de monstres dans les veines, donc sans nul doute celui qui se rapprochait le plus de son repas. Enfin si elle n'avait pas pris de quoi se nourrir.Je ne m'attarde pas plus sur le sujet, préférant voir si les autres membres des groupes allaient bien, là je vois un autre mec que je n'avais alors jamais croisé de ma life auparavant, qui avait quelques armes sur lui. Sans nul doute avait-il essayé de nous sauver la peau à nous tous, mais... Comme sur le feu de l'action, j'étais asse occuper, je ne pourrais en être certain. Inévitablement, mon regard se porte sur la jeune fille de 8 ans qui s'était écroulée au sol. Là, je me remis à paniquer, visiblement la jeune fille était seule, mais ou étais donc passé l'autre qui là surveillais ?

Je me mis à courir, bien qu'épuiser par les ressens événements afin de voir si elle allait bien, j'espérais juste qu'elle se soit évanouie de peur et qu'elle ne se soit pas fait frapper par un tentacule. Je fus rapidement précédé par la personne aux écailles bleues qui semblaient aussi s'inquiéter pour elle. Je me mis à genoux aux côtés de là de la demoiselle pour m'enquérir de sa santé, mais elle se relève silencieuse, se dirigeant vers la brune qui avait repris forme humaine. Je continue donc de suivre la jeune fille, restant un peu en retrait, regardant le mec avec la machette de loin, allais savoir pourquoi, mais je me méfiais un peu de lui. De loin, les bras croisés et le regard quelque peu méfiant, j'observe la fille restaurée les fleurs de l'inconnu et du vampire que j'ai tenté de sauver dans une eau qui se volatilise après l'utilisation. Sans doute, une eau magique.

Un petit détail me turlupinait, apparemment la petite ne parlait pas du tout, était-elle muette ? Quoi qu'il en soit, cela ne me regardait pas. Mec paumé en rajouta plus à mes réflexions en indiquant que la porte par laquelle il est passé avais disparut tandis qu'un escalier était apparu. D'un commun accord, il fut vite décidé d'emprunter ces escaliers, afin de quitter cet endroit au plus vite.

Le temps inévitable des présentations fut venu, la brune que j'ai tentée lamentablement de sauver s'appelait Yami et donc le mec en écaille bleu se nommait Siegfried, un nouveau prof du lycée.
J'écoute donc ces explications en hochant la tête, les mains dans les poches, me retrouvant au milieu du groupe essayant de mémoriser chaque info du prof pour ne pas les oublier avant de déclarer :

-Bien la présentation étant de mise, je me nome Sora Hearts.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mer 2 Juil - 15:31

Cela ne dura que l'espace d'un instant mais une très forte lumière émanant de la petite illumina l'intégralité de la pièce. La lumière était si forte que le jeune homme se cacha les yeux à l'aide de ses bras, afin d'aider les paupières à atténuer cette lumière. Lorsque la lumière de la pièce revint a son état normal, il ouvrit les yeux et regarda autour de lui. La créature avait disparu et la petite fille tombait dans les vapes. Ainsi elle avait atomisé le monstre?

Il ne chercha pas a comprendre, il se leva en observant brièvement la pièce et remarqua que la porte qu'il avait utilisé avait disparu. En revanche, un grand passage avec un escalier en colimaçon avait fait son apparition.

Il ne connaissait pas ses quatre personnes, mais malgré une grande méfiance en eux, il se dit que l'idée d'être en équipe n'ait pas une si mauvaise chose. En effet, jusque là il était seul ou peut-être avait-il fait équipe par le passé. Il ne le savait pas, mais en regardant les autres il prit la parole.

La porte à disparu mais un escalier est apparu par ici. On bouge d'ici, il y a peu d'endroit sûr dans ce manoir.

Entre temps, la petite fille se réveilla et semblait demander la Rose de l'amnésique et il lui là donna. Elle fit alors quelque chose avec une eau spécifique et cinq pétales avaient repoussé. L'amnésique ce demandait qu'elle en était l'utilité de cette Rose et ne remarqua pas de différence à l'exception de son mal de tête qui avait cessé.

Il hocha la tête en guise de remerciement à la petite fille sans même savoir pourquoi et il rangea la rose. Il entendit ensuite la jeune fille qui était horrifié par le poulpe se présenter. De toute façon il se fichait de retenir ou non les prénoms des trois individu et quand à lui pour se présenter, il n'avait pas de nom alors il regarda brièvement le groupe.

" ... " Il ne dit rien parce qu'il ne s'en souvenait pas.

Il n'attendit pas que les autres le dévisage et en silence il se retourna commençant à s'éloigner. Puis l'écailleux fit part de quelques informations qu'il aurait remarqué. Savait-il des choses? L'amnésique s'en fichait aussi. Pour tout dire il faisait équipe, mais il n'en avait pas vraiment un but derrière la tête il ne pensa a rien tel la coquille vide qu'il était devenu. Donc si l'envie lui prenait, il quitterait le groupe pour faire cavalier seul à nouveaux. De toute façon personne ne peut avoir de but dans cette endroit.

Il ouvrit la marche commençant à grimper les marches de cet immense escalier en colimaçon ; machette à la main. Il n'avait pas confiance à tout ce petit monde, mais entre l'un qui jouait la nounou et les deux autre qui avait été neutralisé en peu de temps. Il estimait leur temps de survie dans ce manoir à quelques jours. Jours? le temps n'avait pas d'emprise ici, mais ça aussi il l'avait oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Mer 2 Juil - 15:58






















Rose Rouge





Après cette longue ascension, déroulée, dans le silence le plus religieux qui soit. Vous vous retrouvez face à un long couloir. Sombre, l'air et glacé. Vous levez la tête, des feus follets éclairent le chemin. Vous avancez prudemment, mais un bruit  vous stop tous dans votre marche. Quelque chose fait un bruit assourdissant. Demi-tour. Il n'y a plus d'escaliers. Génial non ? Vous êtes obligés d'avancer, et impossibilité de reculer si un ennemi arrive de face. Siegfried prend les devant avec la petite fille, suivit de près par Rambo, Sora et Yami. Le petit groupe avance lentement, il fait trop sombre pour pouvoir avancer trop vite. Vous pouvez admirer de nouveaux tableaux. Tous des portraits. Toutes des femmes. Toutes les mêmes. Seule la couleur de leur robe et de leur cadre change. Une rouge, une bleue, une verte, une orange, une jaune, une rose et tant d'autres. Vous continuez votre avancée, presque à l'aveuglette, les feus follets se font plus rare, l'air plus froid et il y a, à nouveau du bruit. Plusieurs même. Siegfried, tu sens que la fillette presse le pas, elle te tire même par la manche. Des gémissements se font entendre.. La petite lache l'homme dragon et part en courant. Et d'ailleurs.. Vous feriez mieux de faire pareil. Car les femmes pintent, rampent au sol, le buste à moitié sortit de leur toile qui les suit. Elles rampent certes, mais vite. Il est temps de s'enfuir !



Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Jeu 3 Juil - 2:54

Le silence se fit roi, tandis que nous motion les escaliers.
Quand nous arrivâmes enfin jusqu'au bout, un long couloir sombre à l'air glacial nous faisait face, des feux follets nous faisaient face, je me mis à avancer prudemment.
Soudain, un bruit assourdissant se fit entendre derrière nous, par pur réflexe, je virevolte sur le côté, invoquant mon épée des glaces, croyant que nous allions une fois de plus nous faire attaquer.

Mais il n'en était rien, enfin pour le moment, mais je constate avec surprise que les escaliers ont disparu, quoi que... Dans ce genre de manoir, cela doit être normal.
Bon, plus qu'une solution, c'est d'avancer, je vois Siegfried qui prend les devants avec la petite fille.Nous avancions lentement, il faisait bien trop sombre pour avancer trop rapidement sans risques.

Je pouvais voir de nouveau tableau accrocher aux murs, tous des portraits représentant des femmes, avec des robes différentes, je n'y prends guère attention. Puis la fille semblait paniquer, elle panique-t-elle à peur, mais pourquoi ? Je la vois qui lâche le manche de Siegfried et qui se met à courir, je fis de même. J'avais déjà agi une fois sans réfléchir, j'en avais payé les conséquences, de plus, la petite fille semblait savoir ce qu'elle faisait. J'aurais été idiot de ne pas la suivre. Je ne perdis même pas de temps à me retourner afin de voir ce qui nous poursuivait.Je sens quelque chose qui touche ma cheville, je m'écroule à terre, tout en gardant mon épée des glaces.

Je peux entendre ce bruit dangereux qui se rapproche, je me relève aussi vite que je peux, prenant quand même soin de rester derrière la gamine pour la protéger au cas ou.


Dernière édition par Sora Hearts le Jeu 3 Juil - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Jeu 3 Juil - 10:39

(J'espère juste pas me faire engueuler parce que j'y vois dans le noir moi ><")

Yami avait attentivement écouté les indications que leurs avait fourni Écailles-Bleues... euh... Siegfried. Elle avait posé son regard sur sa bague en améthyste, effectivement il semblait que tout objet magique soit réduit à l'état de simple bijoux. La vampire serra les dents.
Le jeune fille eut son attention piqué au vif quand le nouveau professeur leur balança cette hypothèse sur les illusions. Yami le sentait dans sa voix, il cachait quelque chose.

La vampire secoua la tête. Il fallait qu'ils se serrent les coudes, soit, mais elle ne leur faisait pas à tous confiance.
Le Mec-Paumé devant elle, oui il allait devoir malheureusement garder ce surnom de merde jusqu'à ce qu'elle en trouve un autre où bien qu'il se décide à leur donner son nom, lui elle ne lui faisait pas confiance. Il avait débarqué de nulle part et ne pipait pas un mot, en plus il semblait pseudo-connaître les lieux, bref, elle l'avait à l’œil.
Puis il y avait la gamine, qui étrangement semblait bien apprécier Siegfried, elle aussi elle était sortie de nulle part et en plus elle semblait savoir y faire avec les monstres du lieux, elle n'avait pas d'odeur et ça sa dérangeait vraiment Yami.
Siegfried... le seul truc chez lui qui gênait la vampire, c'était sa façon, ou plutôt l'impression qu'il laissait de faire exprès de leur cacher des choses et ça, c'était un truc que la jeune fille avait du mal à comprendre vue dans la situation dans laquelle ils se trouvaient.
Il n'y avait que Sora qui n'attirait pas la méfiance de Yami pour l'instant, enfin, cela reste à voir...

Yami avait apprécié le long silence qui s'était étendu durant toute l'ascension des marches, au moins elle avait pu se torturer l'esprit dans le calme.
Étrangement l'escalier n'était pas sens fin, d'un certain côté cela réjouit Yami, mais pas pour longtemps. Maintenant ils faisait face à un couloir sombre d'où une brise gelée s’échappait et qui lui aussi semblait infini.
Yami a levé les yeux vers le plafond en entendant des petits crépitements. Des feux follets leur éclairaient faiblement le couloir. La vampire s'en fichait un peu, elle y voyait bien pour l'instant, même sans ses yeux rouges opaques. Tout le monde s'est mit à avancer prudemment.
Soudain il y eu un bruit dans leur dos.
C'est plus la réaction des autres qui surprit Yami que le bruit en lui même. Elle fit tout de même volte face pour découvrir qu'il n'y avait plus d'escalier. Elle posa son regard vers le fin fond du corridor.
« Génial ! Si on se fait attaquer de face on est pas dans la mouise... » pensa t-elle.

Yami regarde Siegfried et la gamine prendre les devants. Ils se remettent alors à progresser à un rythme lent, vraiment lent. La vampire hésite à se plaindre, mais elle ne dit rien car son attention vient d'être happé par des tableaux. Encore des tableaux oui ! Toujours le même en plus : une femme, la même, dans une position, la même, avec une robe, la même, mais toujours de couleur différentes. Yami trouve cela vraiment suspect, mais elle ne s'y attarde pas longtemps, mais garde tout un œil dessus, ils ne lui inspirent rien de bon. Faudrait pas que ce soit le même genre de tableaux que celui de l'exposition des arts au lycée.

La jeune fille trouve que la luminosité baisse cruellement, ce qui en plus fait ralentir le groupe. Elle lève le nez vers le plafond et constate que les feux follets se fonds de moins en moins nombreux. Puis il y a du bruit. Yami s'arrête un instant et laisse passer Sora devant elle. La vampire n'est pas du tout à l'aise, le danger et là, tout près, tapit dans l'ombre.
Yami prend sa forme de vampire, comme ça elle voit, entend et sens tout bien mieux, puis elle se remet à marcher tout en fermant la marche.
Soudain elle entend la petite fille près de Siegfried accélérer le pas.
« Tiens tiens... elle aussi alors elle sent que l'air tourne chelou. » se dit la vampire.

Tout à coup un bruit l'interpelle, elle lève la tête et aperçoit la gamine la gamine qui détale comme une dingue.
Ce n'est que maintenant que Yami comprend que le bruit étrange qu'elle entend vient de derrière elle. La jeune fille se crispe et pivote pour regarder ce qui ce passe.
Là c'est une fois de plus le chaos. Les tableaux de la femme peinte ont prit vie. Les bustes sortit des toiles, elles rampent en traînant leur tableaux derrière elles. Elle progressent vites et elles ont de sales tête.

Yami part en courant pour échapper aux abominations qui la pourchasse de près, elle rattrape les autres et leur cris :

« Courez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Jeu 3 Juil - 12:53

Presque étrangement, seul Korosu ne se présenta pas avant que le groupe procède à l'ascension de l'escalier, Korosu le premier. Avec un escalier aussi long, Siegfried eut beacuoup de temps de réflexion.

D'après le comportement de Korosu, son apparence et pour avoir déclarer que le groupe était dans un manoir signifiait probablement que ce dernier n'était pas venu de l'exposition. Donc, le scénario le plus plausible était qu'il était dans le manoir depuis que ce dernier est apparu pour la première fois il y a quelques mois. À cela, si Siegfried ajoutait un peu de paranoïa, Korosu était encore amnésique. Jusqu'à preuve du contraire, c'était possible.

Donc, établir les priorités:
1. Ne pas perdre de vu la fillette. Tout ce qui se passait prenait les allures d'un jeu. Siegfried et les élèves étaient les simples pions. Pour ce qui est de la fillette, c'était soit une pièce maîtresse, soit l'une des joueuses.

2. Ne pas laisser Korosu guider le groupe. Ce qu'il connaissait du manoir, c'était ce qu'on avait voulut qu'il connaisse. Ça et il était potentiellement sous plusieurs thraumatismes mentaux.

3. Porté une attention particulière à Yami. Elle était issue d'une puissante race de monstre, mais n'avait pas les nerfs très solide en situation de crise. Ça pouvait se retourner contre elle ou le groupe.

Une fois arrivé au bout des escaliers, ceux-ci disparurent avec fracas, laissant le groupe dans un corridor avec une seule issue, par en avant. Prévisible.
« Soyez vigilant. Nous sommes probablement dans un jeu et la prochaine manche va bientôt commencer. Je passe devant. »

Température à la baisse, luminosité à la baisse, bruits suspects... Au moment ou la fillette presse le pas, Siegfried sut que les problèmes viendraient de l'arrière. Au moment où le demi-dragon se retourna, il y eut une série de gémissements. Alors que le professeur vit des femmes peintes prendre vie sous la faible lumière, la fillette se mis à courir.

Ça, c'était moins prévisible. Remarque, forcer le groupe à s'enfuir dans un corridor avec faible luminosité était plutôt efficace comme méthode. Restait à espérer que le groupe ne soit pas séparé. Siegfried resta donc sur place un moment, pour s'assurer qu'il n'avait perdu personne en chemin.

Korosu, c'est bon, il était juste derrière.
Sora, c'est bon, il n'était pas loin.
Yami, c'est bon, elle était plutôt loin, mais elle eut vite fait de les rattraper.

Maintenant qu'il était dernier, le professeur se lança au pas de course, de manière à ce qu'il ne dépasse personne, essayant de garder Yami en vu. Aucune parole de sa part cette fois. Siegfried n'avait rien à dire qui puisse être encourageant.

Ce dernier espéra toutefois que le groupe reste uni. Toutefois, il savait bien que si le maître des lieux voulaient les séparer, alors Siegfried n'y pouvait pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   Jeu 3 Juil - 14:42

Étrangement, le fait que les escaliers disparaissent derrière eux n'étonna point l'amnésique. Il avança en restant indifférent et ne dit pas un mot. Il savait qu'il n'était pas forcément bien vu par le reste du groupe Entre ce qu'il aurait pu ou non dire et la manière dont il est arrivé. De tout façon que cela plaise ou non aux autres, il avait le mérite d'avoir survécu bien plus longtemps que n'importe qui du groupe en dehors peut être de la jeune fille qui avait un énorme potentiel dans ce lugubre manoir. Il en avait bien morflé c'est vrai, mais il était toujours là et vivant après presque une année passé et tout ceci seul.
Il avait l'impression que le groupe lui donnait plus de chance de se faire tuer qu'avant.

Ceci fait, il chercherait a se barrer une fois qu'ils serait sortie de cet endroit qui lui était jusqu’à lors inconnu. Il ne comptait pas se mettre en danger constamment pour les aider a trouver ce qu'ils recherchaient dans cette demeure.


Cependant, arriva un moment ou la petite et l'écailleux prirent place devant. Le couloir se faisait de plus en plus sombre au fur et a mesure que le groupe avançait. Lorsqu'un bruit se fit entendre et que la petite prit la poudre d'escampette. Le jeune homme regarda brièvement derrière lui et les tableaux dont il n'avait pas prit attentions les chargeaient en rampant.

Instinctivement, il prit la fuite en avançant droit devant en courant. Il ne regardait pas derrière lui sauf peut être juste une fois pour voir la demoiselle paniqué des poulpes les rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: .Tableau Rouge.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.Tableau Rouge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» L'université haitienne: un triste tableau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event du Manoir :: Manoir des Illusions-