AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .Dernier Tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: .Dernier Tableau.   Lun 28 Juil - 8:29






















Dernier Tableau





Le manoir vit. Ses ailes palpitent, se rétractent et se dilatent au gré des pas et des danses de son enfant. Son souffle est lent mais réel, une grande inspiration qui fait voleter la poussière de rêves et les cendres d'illusions sous les yeux des pions qui le parcourent, ces pauvres insectes qui pensent avancer là où ils ne font que se laisser promener entre mensonges et tromperies.

Le Maître observe ces piètres créatures déambuler d'une pièce à l'autre. Ils veulent sortir d'ici. Quelle ironie. Chaque pas, chaque parole, chaque pensée les enfonce un peu plus dans ces énigmes dont ils aimeraient tant s'extirper. Si seulement ils réfléchissaient... mais ils ne font que réagir sans chercher à comprendre l'intégralité du tableau. L'un d'entre eux saura t il comprendre l'histoire tragique qui se déroule devant eux avant qu'ils en soient victimes ? Il en doute.

Mais le mot est là : il doute. Il n'est pas certain ; la balance pourrait pencher d'un coté ou de l'autre et cette incertitude le ravit. Si rusé que soit son enfant, il n'a ni ses connaissances ni son invulnérabilité. Il enchaine les minuscules erreurs au même rythme que les petites victoires. S'il a déjà réussi à mettre certains de son coté, la partie n'est pas encore jouée et il peut encore être vaincu.

Incertitude toujours... il se délecte de ce mot. Au fond, que sa création gagne ou perde la vie lui importe peu. Seule compte ce mince temps où tout est possible, ce frisson devant les multiples chemins que peut prendre l'avenir. Aussi longtemps que ce sentiment l'agitera, il continuera à leur fournir des armes. Qu'ils les prennent ou les dédaignent, à eux de voir ; lui veut juste suivre cette histoire jusqu'à son terme.

Lancez les dés. Mettez les pions en jeu. Réfléchissez. Misez. Votre âme, votre vie, votre rose ? Quelle différence ?

Distrayez le, voilà tout ce qui importe. Bougez. Vivez. Sortez. Mourrez. A vous de choisir. Mais ne cessez jamais de lutter ou il vous achévera sans scrupule.



Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 28 Juil - 9:16






















Dernier Tableau





Etat de vos roses :

PNJ Gabriel : 1 pétale.
PNJ Maryna : ??? (Pas vu)
PNJ Isabella (absente) : ??? (Pas vu)

PJ Neko : 7
PJ Vaneloppe : 9
PJ Vi : 10
PJ Siegfried : 6
PJ Sora : ??? (mais tu estimes être dans les 4-5-6 vu ton état pas terrible)
PJ Yami : 9
PJ Rambo : ??? (mais tu estimes être dans les 7)
PJ Flandre : 8
PJ Flore : 8
PJ Eiko : 7
PJ Alex : ??? (mais tu estimes être dans les 4-5-6 vu ton état pas terrible)

PJ Sacha : Zéro.
Repose en paix, Sacha.

-_-_-_-_-_-_-_-

Documentation acquise :

- Bestiaire (Flore et Flandre)

- Wikipedia volume 42 (Vaneloppe)

- Un essai sur l'art (Vi)

- Un livre couleur or, entouré de chaines. Il porte une serrure (ramassé dans la salle du dessus par Flore)

-_-_-_-_-_-

Objets :

-Un briquet et un bonbon au citron (Gabriel)

-Vos roses (sauf Sora et Alex)

+ le trousseau de 4 clefs que Koro trimballe depuis le début. Vous croyez qu'il sait à quoi elles servent ? Ah ah. Il ne sait même pas qu'il les a sur lui.

-_-_-_-_-_-_-

Topo d'ouverture :

Après un périple, vos trois groupes se rejoignent.

Gabriel et Maryna sont littéralement cramponnés l'un à l'autre. Les deux pleurent à chaudes larmes, la petite blonde débitant à toute allure à Gabriel sa rencontre avec le bonhomme en pain d'épices, les miroirs, la peur qu'elle a eue toute seule, le bonheur de le revoir, que maintenant ils peuvent sortir, hein Gabriel, et qu'ils resteront toujours toujours toujours ensemble dis s'il te plait t'en vas pas encore reste avec moi s'il te plait je serai gentille...

Siegfried les laisse dans son coin, essayant de voir si les prisonniers de la salle basse peuvent remonter grâce à son manteau. Visiblement non.

Neko, Vi, Vaneloppe, Eiko, Alex, Flandre et Flore pénètrent dans la salle, attirés par les cris de Gabriel. Et mince. Vous êtes tous dans la salle maintenant, et il est "interdit de sortir" par la porte... Siegfried vous met rapidement au courant de cette information avant que l'un de vous ne tente de repasser le seuil. Vu ce qui est arrivé la dernière fois que vous avez enfreint une règle (N'est-ce pas Vi, Vane, Neko et Gaby ?), vous n'êtes pas chaud-chaud pour retenter le coup. Vous m'étonnez.

Pas d'autre porte en haut.  Vous voilà coincés.

Sauf si...

Sora, Yami et Rambo vous informe que dans leur salle il n'y a que cinq tableaux et une porte fermée à clef. Encore une énigme à résoudre pour avancer en somme.

Vous descendez tous par le toboggan arc en ciel (c'est magiiiiiique) et atterrissez indemnes en bas.

Bref, vous voilà tous dans une salle a priori sans danger. C'est peut-être le bon moment pour vous mettre au courant les uns les autres, échanger des informations voire vous présenter pour ceux qui ne se connaissent pas.

Si vous estimez que non, voici à quoi ressemble votre salle :

C'est une grande salle ronde aux murs cramoisi, au sol recouvert de moquette bleu sombre. Le toboggaaaaaaaan magiiiiique émet assez de lumière vous permettre de vous voir les uns les autres ou même lire si besoin.

Et assez pour distinguer le corps de Sacha sans vie, à quelques mètres, semi écrasé par une poupée à taille humaine. Son pouls est nul, sa rose n'a plus de pétales... Inutile de tester les plumes de phenix sur lui malheureusement. Adieu, Sacha, on t'aimait bien pourtant.

Six tableaux sont accrochés aux murs, six profils de femmes en ombre chinoise. Chacune d'elle porte une robe de couleur vive et surmonte un petit écriteau.

La femme en vert : "Tape trois coups à la porte, une pause, puis un. C'est la réponse !"

La femme en brun : "Tape quatre coups, arrête toi, puis encore retape deux fois."

La femme en jaune : "Celle qui est en blanc a raison !"

La femme en bleu : "La seule a dire la vérité est celle en vert..."

La femme en blanc : "Deux coups, puis deux autres. C'est évident !"

La femme en rouge : "Je partage l'avis de la femme en jaune."


Vous distinguez une porte tout à fait normale pas loin de vous mais bien évidemment, elle est fermée. Pas de trace de verrou.

Enfin, tout à fait normale... Il y a quand même un écriteau accroché à sa poignée.

SALLE DES MENTEURS

Bon courage donc. En espérant que vous vous en sortiez...(Et au pire, si vous deviez rester coincés, vous pourrez toujours manger Sacha. Ou Yami.)


Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 28 Juil - 11:00

Note aux anciens membres du groupe rouge :
 

Après de tendues retrouvailles, ces quelques gens gagnèrent le hurleur inconscient. Là se trouvait cette autre beauté des blés, Maryna. Fort heureuse de la retrouver saine et sauve, Flore la gagnait pour lui témoigner sa joie. Flandre elle s'en moquait éperdument, elle avait des pulsions à étouffer, une maladie à ignorer et une raison à préserver. Ainsi donc la voilà qui entrainait sa sœur vers la descente aux merveilles, ce flot majestueux et enchanteur manqua de réveiller une âme d'enfant. Réceptionnées en bas, Boucle d'Or inspecta les lieux, sans grand résultat. A voix basse elle demandait le véritable descriptif, car à ses yeux, la moquette était vivante et les murs suintaient du sang. Lui épargnant ces détails, elle avisait son ainée de retourner vers Alex et Eiko, tandis qu'elle se déportait vers le couple étrange. Le grand bleu à la chevelure d'algues et sa compagne, la pensée innocente Maryna. Là elle lui rendait sa rose, soigneusement gardée.

Derrière ses airs mornes et son seul vêtement, une large chemise d'homme, d'albâtre, la blonde se méfiait encore de sa nouvelle copine. La réunion de ces gens semblait propice au partage des connaissances. La bleutée n'avait apprit grand chose à vrai dire. Hormis ce livre étrange qu'elle gardait encore, la note du dernier consulté, le bestiaire du carnet d'enfant, la laissait encore bien perplexe, nerveuse même. Elle savait le pouvoir des mots, pouvant engendrer le pire comme le meilleur, alors elle dissimulerait volontiers cette information. A ses yeux il n'était pas concevable de soupçonner la pauvre Maryna. Aussi espérait-elle qu'Eiko et Alex n'en soufflerait mot. Elle refusait d'y croire, aussi Flandre n'e devait rien savoir. Car autrement, sous le coup de la maladie, elle pourrait chercher à l'éradiquer. La cadette lui revenait. Soudain elle remarquait la dépouille d'un être méconnaissable, à demi écrasé par une horreur sans nom.

Épouvantée par cela, elle se blottit dans les bras de sa jumelle, pour trembler comme une feuille. Juste ciel s'était-elle écriée à la vue horrifique. Mais la belle enfant était de ses gens sensible et fragiles, ces lieux l'éprouvaient trop, il fallait l'en faire sortir. Se moquant bien de l'énigme des lieux, Flandre étreignait la prunelle de ses yeux, tentant de la consoler avec cette tendresse qu'on ne lui connaissait guère. Après quoi, elle lui demandait, en messes basse, de se reposer, de ne plus se surmener. Il y avait bien assez de cerveau ici pour résoudre les énigmes à venir. D'un côté, la blonde n'avait tord de privé le groupe d'un penseur, car le génie de la belle s'effritait assez vite au fils des émotions fortes. Pour sa part, Flandre n'avait du tout l'esprit propice à ce genre de réflexion. Elle avait d'ailleurs grand mal à penser, tant un chaos s'était installer dans son esprit. Et cela allait sans doute empirer. Prochaine étape, l'hymne au carnage ...



Note : J'omets volontairement des détails parce que mes personnages ne sont pas en état de les réfléchir. Tu peux prendre Flandre à part si tu veux Neko ^^
Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 22
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 29 Juil - 12:24

Siegfried était dans la salle d'au dessus, je le reconnus à sa voix. Il réprima vivement Korosu à cause de son langage grossier qu'il avait adressé à une voix que je ne connaissait pas. Cela m'étonna quelque peu, j'avais comme dans l'impression que le prof parlait à Korosu comme s'il le connaissait depuis longtemps. Ensuite, le prof nous exposa vite son plan qui était de se servir de sa veste comme d'une corde. Mais je savais bien que ce n'était pas possible, c'était tellement haut :

- Je ne pense pas que cela soit possible monsieur ! C'est bien trop haut ! Par contre, nous en bat, on voit 5 tableaux avec une porte où il est écrit salle des menteurs !

Les minutes s'écoulèrent et au fil du temps beaucoup de monde nous rejoignit, eh bien moi qui croyait que nous n'étions que quelques-uns prisonnier de cet endroit. Je m'étais lourdement trompé et pas qu'un peu.

Mais tandis que tous arrivèrent, aucun ne se dirigea vers moi, comme si je n'étais rien, comme si j'étais inutile. Cela ne m'étonna guère, même ceux de mon groupe surtout Korosu, se fichait éperdument de moi. Enfin quand je dis tout ceux de mon groupe je ne compte pas Yami, c'est la seule avec qui je me sens bien, lorsque j'avais perdu ma rose c'était elle la première qui s'étais porté volontaire pour me la récupéré. Lentement, mais surement une belle entente se faisait entre nous.

C'est pour ça que je décidai de ne partager mes impressions et mes hypothèses qu'avec elle, vu que les autres préféraient agir comme si je n'existais pas, eh bien grand bien leur fasse !

Mais pour l'instant, il fallait trouver un moyen de sortir d'ici bon réfléchissant. J'étais dans une pièce ou se trouvais 5 tableaux avec une porte où il était écrit salle des menteurs.

Le tableau de la dame en vert : tape trois coups à la porte, une pause, puis un. C'est la réponse !

Le tableau de la femme en brun : "tape quatre coups, arrête-toi, puis encore retape deux fois."

Le tableau de la femme en jaune : "celle qui est en blanc a raison !"

Le tableau de la femme en bleu : "la seule a dire la vérité est celle en vert..."

Le tableau de la femme en blanc : "deux coups, puis deux autres. C'est évident !"

Le tableau de la femme en rouge : "je partage l'avis de la femme en jaune."

Bon réfléchissons, il était marqué sur la porte " la salle des menteurs" Ce n'était pas pour rien. Mon hypothèse fut donc la suivante. Dès qu'un tableau appuyait un autre, ils étaient plusieurs donc des menteurs. Je me mis donc à la recherche d'un tableau qui n'était pas appuyé par un autre et c'était le brun. Oui, cela me semblait la bonne solution, mais je devais d'abord en discuter avec quelqu'un en qui j'avais le plus confiance, c'est-à-dire Yami.

C'est pourquoi je me dirigeai donc vers elle, une fois que je fut arrivé devant elle je lui déclara sur un ton assez fort pour qu'elle m'entende mais aussi un peu faible pour éviter aux autres de l'entendre.

-Écoute Yami, tu es la personne en qui j'ai la plus confiance ici, c'est pourquoi j'ai besoin de ton avis sur la solution de l'énigme. Vue que sur la porte, il est écrit salle des menteurs, je pense que dès le moment ou un tableau appuie un autre tableau, ils sont plusieurs, donc des menteurs. C'est pourquoi je me dirigeai donc vers elle, une fois que j'étais arrivé devant elle, je lui déclarai sur un ton assez fort pour qu'elle m'entende, mais aussi un peu faible pour éviter aux autres de l'entendre. Et j'ai vu que c'était le brun. Certes taper autant de fois sur une porte ne serais pas logique, mais n'oublions pas que nous sommes dans le manoir des illusions, rien n'est logique ici.
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 30 Juil - 11:21

Spoiler:
 

Une femme en ombre chinoise, un profil dans une robe brune, il y a un écriteau en dessous du tableau...
La voix de Siegfried.
Yami s'arrêta d'un coup, tournant délicatement la tête vers le toboggan d'où sortait le sons et où Sora  et Korosu c'étaient groupés.
Vivant.
Le mot résonna un instant dans la tête de l'ancienne vampire, qui fini par avancer vers le tube arc-en-ciel une fois les idées remisent en places. Elle entendit Sora informer leur professeur de la forme de la pièce ainsi que de sa contenance et c'est là que Yami s'arrêta d'un seul coup.
« Cinq tableaux... j'en vois six... »

La jeune fille regarda une nouvelle fois la petite salle ronde. Des murs cramoisis, un sol recouvert d'un tapis bleu sombre et le toboggan qui éclaire suffisamment la pièce pour apercevoir les six tableaux et la porte, où il est écrit : ''Salle des Menteurs''. Tiens justement il y a du bruit dans le tube, comme si les personnes d'au dessus avaient décidés de les rejoindre...
Étrange.
Enfin jusqu'à ce qu'elle se souvienne de la porte avec l'intitulé : ''Interdit de sortir''. Oui là ça paraissait logique que tout le monde descende. Elle fit un rapide tour de la pièce pour bien s’imprégner des tableaux avant de se poster près du corps du CPE et de la poupée, l'air de dire : « Le premier qui ose les approcher de trop près, il est mort. »

Yami observe ainsi arrivé au compte goutte les nouveaux, elle les détailles et il lui fallu peu de temps pour apercevoir le bouquin doré qu'elle avait lâché durant le remous de la pièce du dessus. Il était entre les mains d'une petite aux cheveux bleus clairs, mais elle ne dit rien, se contenta de soupirer tout en réfléchissant à l'énigme de la salle.

Soudain elle aperçu Sora du coup de l’œil qui s'approchait d'elle. L'ancienne vampire n'avait pas vraiment l'envie de faire ami-ami avec les autres dans l'immédiat, c'est déjà pas son style habituel et même dans la situation actuel elle n'en ressentait pas le besoin.
L'ancien mage de glace arriva à sa hauteur. La jeune fille l'écouta calmement et souffla avant de reprendre sur le même ton :

« Ouais, ça peut tenir debout, mais si tu veux mon avis, faudrait en parler aux autres, car on est quand même un peu tous dans la même galère là... attendons que quelqu'un propose quelque chose, on argumentera dessus ensuite. »

Yami désigna du menton le livre à la reliure doré que tenait la petite aux cheveux bleus clairs à Sora, il allait très certainement le reconnaître. L'ancienne vampire jeta un coup d’œil à Siegfried et Korosu, puis elle observa les autres d'un regard distrait.
« On ne se sépare pas, c'est notre plus grande chance de survie en ces lieux. »

La jeune fille attendit que quelqu'un propose autre chose que Sora et elle en profita pour se pencher un peu plus sur l'énigme de son côté, au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 31 Juil - 12:50

Avec la directive interdiction de sortir et l'incapacité de faire monter ceux d'en bas, il ne restait qu'une option, descendre dans le trou. Remettant son manteau sur son dos, le professeur allait descendre quand nombres d'élèves arrivèrent dans la salle, curieux des cris de Gabriel.

Donc, la force en contrôle du manoir voulait que tous rejoignent le même endroit. Il y avait maintenant trois suspects potentiels. Gabriel, la fillette blonde et la fillette aux yeux rouge. Celle aux yeux rouges n'était pas venu avec les autres. Ses pouvoirs particuliers sur les roses faisaient d'elle la suspecte numéro 1, mais Siegfried n'avait pas vu suffisamment les deux autres en action pour procéder à un jugement final.

Les accusations pouvaient attendre. La priorité pour l'heure:
« Cette salle est un piège. Si quiconque sort part la porte, la salle se remplie d'eau et possiblement quelque chose d'autre arrive. Il n'y a qu'une issue et c'est par la glissade devant moi. D'autres élèves sont déjà en bas. Je passe devant et je vous suggère de me suivre. »

La descente fut plus désagréable que prévu. Siegfried était toujours couvert d'égratignures et de quelques vilaines coupures suite à son précédent combat. Rien de sérieux, même dans son état humain, et il avait pansé les coupures les plus saignantes. Malgré tout, la glissade éveilla quelques douleurs désagréables. Si le professeur avait à nouveau l'occasion de se reposé, il faudra qu'il vérifie l'étendu réelle de ses blessures. Il savait qu'il ne perdait pas beaucoup de sang et la douleur était bien en dessous de ce qu'il pouvait tolérer aisément, mais cet état humain l'intriguait.

Pour l'heure, Siegfried arriva au pied de la glissade et se remis debout sans peine. Un court balayage visuel des élèves lui révéla que Yami était en bon état, Korosu était un peu amoché et Sora semblait un brin mal en point. Puis, Siegfried aperçu Sacha, ou plutôt le corps de se dernier. Ce Sacha-là, il le connaissait pour s'être battu à ses côtés lors des évènements survenu l'hiver dernier.

Une vérification sommaire de son état penchait vers la mort. Le professeur vit également la rose du CPE, dégarni de pétales, qui était tombé de la rose. Ainsi, la rose représentait l'état de santé de son propriétaire. Si le demi-dragon se basait sur les blessures de Yami qui furent soigné par la fillette aux yeux rouges, Siegfried compris alors qu'une fois perdu, un pétale ne revenait pas sans aide particulière. La blessure relié à cette perte de pétale devenait du même coup, impossible à guérir sans soigner la rose.

Cette hypothèse démontrait la puissance de la fillette aux yeux rouges, et faisait d'elle une candidate encore plus idéale pour l'identité de l'être qui contrôlait le manoir en ce moment. Le simple fait que Siegfried pouvait avoir ce genre de soupçon, démontrait que l'être qui jouait en ce moment avec le groupe n'était pas le véritable maître du manoir. L'être que Siegfried avait affronté quelques mois plutôt était selon toute vraisemblance omniscient. En théorie, ce dernier devait se contenter d'observer pour le moment.

Donc, la menace immédiate était l'être aux commandes du manoir. Il était donc impératif que Siegfried découvre l'identité de cet être. Soit il fallait le convaincre de laisser les élèves partir, soit il fallait l'éliminer. Ce sera à voir au moment donné. Pour l'heure, une nouvelle pièce, une nouvelle énigme.

Citation :
La femme en vert : "Tape trois coups à la porte, une pause, puis un. C'est la réponse !"
La femme en brun : "Tape quatre coups, arrête toi, puis encore retape deux fois."
La femme en jaune : "Celle qui est en blanc a raison !"
La femme en bleu : "La seule a dire la vérité est celle en vert..."
La femme en blanc : "Deux coups, puis deux autres. C'est évident !"
La femme en rouge : "Je partage l'avis de la femme en jaune."

Salle des menteurs... Joie. Trois directives et trois indices. Donc, ce n'est pas la blanche et ce n'est pas la verte. Il reste la brune. Toutefois, si toutes sont menteuses, la brune l'est également, ce qui signifie que la directive est elle aussi un mensonge.

Sans porter plus d'égard à l'énigme pour l'instant, Siegfried s'adressa au groupe entier:
« Bon, le bon côté, c'est que nous sommes presque tous réunis. Maintenant qu'il semble que nous ayons du temps et pas de restrictions pour parler, je vais me permettre de vous révéler le fond de ma penser. Je vous averti toutefois, je ne vous ménagerai pas.

Je me nomme Siegfried et suis votre nouveau professeur de culture humaine au lycée. Cependant, je ne suis pas nouveau à Yokaï. J'ai passé deux ans à observer le lycée en prétendant être élève. Certain d'entre vous ont d'ailleurs pu me connaître sous le nom Areku Sando. Il y a environ dix mois, l'endroit où nous sommes présentement, a fait sa première apparition au lycée et a attiré à lui plusieurs élèves, dont moi-même.

À ma connaissance, la plupart des élèves capturés ont pu s'en sortir en moins d'une journée, avant que le manoir disparaisse, à l'exception de Korosu Tsukushi, ici présent, qui est resté prisonnier pendant ces dix mois. Ce dernier, qui est de base psychologiquement instable, a encore perdu la mémoire au cours de son emprisonnement. Libre a toi de m'envoyer promener Korosu, mais tôt ou tard, je finirai par te faire retrouver la mémoire, juste pour que je puisse éviter de frapper un handicapé.

Cet endroit avait alors l'apparence externe d'un manoir, alors c'est ainsi que j'en ferai référence. Ce manoir est sous la gouverne d'un puissant illusionniste. À l'intérieur du manoir, cet illusionniste est à peut près omniscient et omnipotent. Toutefois, depuis notre arrivé, je suis à peu près certain que nous n'avons pas eu affaire à cet illusionniste. Je n'ai pas reconnu son style. Ainsi donc, ce qui joue avec nous depuis le début est probablement une création de cet illusionniste. Cette création, semble avoir à peu près les pleins pouvoirs sur notre environnement, mais pas l'omniscience de son créateur. Selon moi, l'illusionniste tire ainsi plus de plaisir à tous nous observer qu'à intervenir.

Pour clarifier les choses, rien de ce que nous vivons est réel. Toutefois, la puissance des illusions est telle que le danger, lui, est réel. Également, la «sortie» du manoir n'existe pas. Pour sortir du manoir, il faut recevoir la permission, soit du maître, soit de sa création. Selon moi, le maître va se contenter d'être observateur tant qu'il tirera plaisir de la situation. Ce qui veut dire que notre principale chance, c'est sa création.

Je vois trois options:
1. Jouer le jeu de la création jusqu'à ce qu'elle se décide à nous laisser sortir.
2. Forcer la création à nous faire sortir.
3. Éliminer la création et espérer que le véritable maître nous permette de sortir.

J'ai besoin de savoir quelle est la stratégie que vous souhaiter emprunter. Je vous mets en garde, quoi que nous fassions, c'est notre vie que nous parions. Si certains ont acquis des connaissances dans la bibliothèque, je vous recommande de les partager. Si mon intuition est juste, certaines informations nous ont été données dans le but de rendre la «partie» plus divertissante.
»
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 25
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 31 Juil - 16:55

Entre les deux meilleurs ami Yami et Sora qui discutaient dans leur coin, plein de nouvelles têtes et le retour de Siegfried, l'amnésique se mit dans son coin seul. Il n'était pas forcément très rassuré par les nouveaux et certaines personnes avaient des têtes à vouloir faire peur. Il entendit parler et ne dit rien jusqu'à ce que Siegfried prenne la parole.

À ma connaissance, la plupart des élèves capturés ont pu s'en sortir en moins d'une journée, avant que le manoir disparaisse, à l'exception de Korosu Tsukushi, ici présent, qui est resté prisonnier pendant ces dix mois. Ce dernier, qui est de base psychologiquement instable, a encore perdu la mémoire au cours de son emprisonnement. Libre a toi de m'envoyer promener Korosu, mais tôt ou tard, je finirai par te faire retrouver la mémoire, juste pour que je puisse éviter de frapper un handicapé.

Le psychologiquement instable de base t'emmerde Siegrfried. En admettant que Korosu Tsukushi soit vraiment mon nom comme tu viens de le dire et que si vous venez tous du même endroit cela veut dire que certaines personnes parmi vous tous connaissait peut-être qui j'étais.
Ben j'ai un scoop, je ne me rappel pas avoir vu une seul fois vos gueules à n'importe lequel d'entre vous. De plus si l'envie de me frapper te fais envie et bien ne te gêne pas, mais j'ai bien d'autre préoccupation comme la petite fille qui était avec nous et qui a disparue!

Je l'avais protégé jusque là avant de tomber dans ce fichu toboggan. Un homme sirène était dans la pièce avec nous avant qu'on vide l'eau. Il a surement dû l'emmener. Je dois la retrouver et la protéger. Je lui ai fait une promesse. Alors barrez vous tous et sauvez vos miches. Moi je reste dans ce lieu d'illusion que tu semble connaître monsieur le prof tant que je n'ai pas retrouvé la gamine! C'est mon choix donc tes solutions tu te les fous où je pense. Si ça se trouve mettre en danger sa création comme tu dis c'est l'énerver lui. De plus je refuse de jouer, j'en ai ras le bol.


Le Rambo resta bouder dans son coin laissant les autres se démerder dans leur recherche de la solution à l'énigme et bien d'autre. Il en avait marre et quand le Rambo en à marre il rentre dans le tas. Donc il laissait un peu de temps aux autres pour ouvrir la fichu porte sinon il l'enfoncerait.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Sam 2 Aoû - 9:00

L'arrivée des autres ne fut même pas remarquée par Gabriel. Le seul être qui existait pour lui à ses yeux à cet instant précis était la frêle demoiselle qu'il serrait contre sa poitrine. Les yeux pleins de larmes de joie, il ne pouvait plus la voir mais entendre ses babillements, sentir son souffle sur sa peau,percevoir son coeur qui battait... Comment une si petite chose pouvait lui apporter tant de joie ? Comment ?

Il releva la tête quand une personne tira sur son manteau pour attirer son attention, eut un geste de surprise. C'était une petite brune aux yeux r... non, aux yeux dorés. Oui, dorés. Pas rouges. Pourquoi avait il pensé rouge ?

D'autres personnes étaient entrées dans la salle. Gabriel reconnut Vi et Vaneloppe dans un coin, qui n'avait pas l'air surprises ; ce devait donc être des alliés. Sa petite blonde s'accrocha à son cou pour réclamer son entière attention ; il embrassa ses cheveux et la prit dans ses bras, toujours en train de surveiller les autres personnes. Visiblement, ils devaient descendre pour continuer. Etait-ce une bonne idée ? N'y avait-il pas moyen de partir autrement ?

Deux yeux bleu ciel se mirent sur son chemin, sourcils froncés, et lui demandèrent d'une voix bougonne s'il n'était pas content d'être là. Il se reperdit un court instant dans ces yeux couleur de liberté et eut un sourire avant de lui embrasser le front. S'ils étaient ensemble, tout irait bien.

Deux jeunes filles au visages semblables se rapprochèrent d'eux. Le premier réflexe du jeune homme fut de s'interposer entre Maryna et elle, mais la jeune blonde ne se laissa pas faire. L'une d'elle tendit une rose jaune à son amie, et son coeur se soulagea un peu plus lorsqu'il vit qu'elle avait encore un bon nombre de pétales. Ses remerciements se mêlèrent à ceux de Maryna lorsqu'elle la récupéra - sans toutefois lui lâcher la main - puis qu'elle revint vers lui. D'une petite voix innocente, elle demanda à Gabriel de la lui garder, juste à coté de la sienne. Gabriel crut que son coeur allait exploser devant cette preuve de confiance alors qu'il se penchait et qu'elle lui accrochait au revers de son blouson. Il ne trahirait pas son amour et la garderait tout près de son coeur, en sécurité.

La descente en toboggan fut courte mais intense. L'enfant - Maryna, elle lui avait répété son nom, il devait s'en rappeler - était assise contre lui, sur ses jambes. Elle était bien trop grande pour agir ainsi, mais le besoin de rester près de l'unique personne dont il était sûre de l'amour était plus fort que les convenances. Et puis, elle aussi ne voulait pas s'éloigner. Il la tenait, fermement mais doucement, espérant distraitement que l'arrivée se fasse en douceur, pendant qu'elle levait les bras et poussait des Youhou de joie quand un virage manquait les faire décoller. Les reflets arc en ciel sur sa peau claire la transformait en la plus belle et la plus changeante poupée du monde.

Ils n'eurent pas de problème à l'arrivée et arrivèrent pieds en avant sur une moquette épaisse. Gabriel se releva souplement, Maryna lui prit d'office la main et ne la lâcha plus. Il parcourut d'un mouvement de tête la salle, essayant de voir si aucun danger ne se présentait. Cadavre. Sang. Tige de rose. Il connaissait cet homme.

"Maryna, ne regarde pas !" lui dit-il d'un air affolé, la forçant à tourner le dos à l'homme ensanglanté. La joie qu'il éprouvait commençait à se dissiper, la panique commençant à reprendre le dessus. Un pétale. Une seule chance, et puis, la mort. La panique doubla quand il se demanda qui s'occuperait de Maryna s'il mourrait. Il ne devait pas mourir.

Siefried prit la parole, ils se rapprochèrent pour l'entendre. Ce qu'il disait était étrange. Manoir ? Maitre ? Création ? Et il était déjà venu ici ? Pourquoi ne l'avait il pas reconnu alors ?

Un autre homme, cheveux hirsutes et grands gestes désordonnés, l'interrompit pour l'envoyer balader. Il avait tout l'air d'un fou. D'un fou prêt à tout pour une autre petite fille. Est-ce qu'il avait eu l'air aussi étrange quand les autres l'avaient trouvé ? Est-ce qu'il semblait aussi fou ? On serra sa main ; il baissa les yeux sur Maryna. "Je l'aime pas" chuchota t elle.

Je t'aime, je t'aime pas, je t'aime, je t'aime pas...

L'entendre dire ces mots fut comme un choc pour lui, choc qu'il essaya de ne pas montrer pour ne pas l'effrayer. La pensée qu'elle puisse les prononcer un jour à son sujet, et sur ce ton capricieux, lui retournait l'estomac. "Il a l'air fou..." se contenta t il de lui répondre avant de reporter son attention sur les deux hommes, prêt à faire un rempart de son corps à Maryna s'il s'avisait de l'attaquer. Mais non, il finit par retourner dans son coin bouder.

Les yeux se tournèrent vers eux. Maryna lui donnait l'impression de se plaquer contre ses jambes comme pour se cacher. Il dut déglutir pour prendre la parole sans que sa voix vacille.

"Je suis Gabriel. Elle, c'est Maryna. Nous sommes..."

Sa voix s'arrêta là. Qu'est-ce qu'ils étaient au juste ? Sa mémoire était tellement flou à ce sujet.

"Je ne me rappelle pas de grand chose, et certainement pas d'un lycée. Ni de toi Siegfried, dit-il en lui lançant un regard rapide, alors que tu dis être déjà venu. Est-ce que tu es sûr de toi ? Parce que même si j'ai perdu la mémoire, j'ai reconnu tout de suite Maryna et elle savait qui j'étais..."

Gabriel ne voulait pas avoir l'air soupçonneux. Vraiment pas. Mais ça ne tenait pas debout, et il n'aimait pas l'idée qu'un possible menteur dirige le groupe.

"Tu parles d'une création. De quoi parles tu ? Et cette fillette aux yeux rouges dont parle l'autre - Korosu, pardon, où est-elle ? Dans la salle, il n'y avait que Maryna, tu l'as bien vu. Comment a t elle pu disparai..."

Un frisson le parcourut lorsqu'il comprit.

"La création, tu crois que c'est une personne ? Tu veux éliminer une personne ?! Tuer quelqu'un ?!"

Il ne pouvait pas être sérieux ?!
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Sam 2 Aoû - 10:46

    Les choses s'étaient accélérées depuis leur arrivée dans la bibliothèque. D'abord le groupe qui avait débarqué sans prévenir s'était présenté et l'élémentaire dût se rendre à l'évidence: ils ne représentaient aucun danger. Par la suite ils se retrouvèrent face à un autre groupe... MAIS BORDEL C’ÉTAIT LA FÊTE ICI OU BIEN?! Neko grinça des dents et préféra rester à l'écart des discussions afin d'observer les nouveaux et de laisser ceux qui le souhaitaient profiter de leurs retrouvailles. Alors qu'elle passait à hauteur de Flandre en suivant la troupe, elle lui glissa: "Je ne compte pas te toucher alors évite de faire quoique se soit de suspect à mon encontre". Puis elle dût emprunter un toboggan arc-en-ciel qui lui donna mal au crâne, avant d'atterrir dans la fameuse salle aux tableaux. La jeune femme y jeta un oeil, lisant ce qui était inscrit sur chacun d'entre-eux. Une énigme? Il ne manquait plus que ça. Comme ils étaient nombreux, et qu'elle avait la flemme, elle leva les yeux au ciel en laissant ses compagnons de fortune déblatérer leurs suppositions et avis.

    Neko se figea alors que la gamine qui accompagnait Flandre se ruait dans les bras de son aînée: après avoir suivi sa trajectoire du regard, elle avait aperçu la raison de la frayeur de la demoiselle. Sacha, qui les accompagnait à leur arrivée, gisait dans un coin près d'une marre de sang et d'une énorme poupée. Une femme non-identifiée se tenait non-loin, tel un chien de garde, mais cela n'empêcha pas Neko de s'approcher du corps et de s'accroupir pour toucher la main indemne de l'homme aux cheveux blancs. Elle était froide. Glaciale même. L'élémentaire serra les dents. Cet endroit maudit était bien décidé à les buter alors? Lorsqu'elle se redressa elle entendit une voix familière dans son dos et se retourna. Un sourire en coin se dessina sur le visage de la jeune femme et elle alla mettre une grande tape dans le dos du jeune homme qu'elle venait de reconnaître avant de s'accouder sur son épaule et de lancer:

    NEKO: Mon cher ami Korosu! Ca faisait un bail tiens. Alors comme ça on est psychologiquement instable?

    Le membre du Comité avec qui elle avait combattu s'était mystérieusement volatilisé après leur combat et elle n'était qu'à moitié surprise de le trouver ici. Elle se tourna vers Siegfried.

    NEKO: Me l'abîme pas, c'est un de mes jouets favoris.

    Elle adressa un grand sourire à Korosu avant de retirer son bras de son épaule. Puis elle écouta le long discours du fameux "prof agent-double" et son explication concernant ces lieux. Sa théorie tenait la route car vu l'endroit du fou où ils se trouvaient et son apparence, il était assez évident que quelqu'un se cachait derrière tout ça, et qu'il ne les laisserait pas sortir si facilement.

    GABRIEL: La création, tu crois que c'est une personne ? Tu veux éliminer une personne ?! Tuer quelqu'un ?!

    Si cette affirmation était réelle, alors le danger devenait conséquent, car qui dit apparence humaine, dit incognito dans un groupe comme le leur. Peut-être la "création" en question se cachait-elle déjà parmi eux... Et c'est pour cela que Neko préféra se taire et garder les éventuels suspects à l’œil. Elle prit alors la parole:

    NEKO: Gabriel... Rappelle-moi combien il reste de pétales à ta rose? Bon, alors boucle-la veux-tu. Qui plus est, on a jamais dit qu'on était obligés de la tuer. Pour ma part j'opterais plus pour une torture psychologique histoire de lui apprendre que c'est mal de jouer avec les gens. En plus de ça, on a six putain de tableaux qui nous provoquent en duel actuellement. Alors on fait quoi, on papote gentiment ici en se prenant la tête jusqu'à ce qu'on s’entre-tue, ou on essaye de sortir de cet endroit qui pue la mort? Parce que personnellement j'en ai ma claque.

    La jeune femme s'avança vers la porte avant de lui balancer un violent coup de pied. Il fallait qu'elle calme ses nerfs sur quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Sam 2 Aoû - 11:09

Bzzzzzzzz

Un pétale de la rose de Neko se décroche tandis qu'une décharge électrique la parcourt. Les autres la voit se crisper brutalement puis tomber sur les fesses par terre, ses muscles l'ayant lâché un court instant.

Neko : 6



Note à l'intention des PJ et PNJ : il s'agit d'une discussion, donc il n'y a pas de limitations de post tant que vous n'êtes pas parvenus à une conclusion !
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 25
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 7:59

L'amnésique se prit une tape dans le dos et lorsqu'il regarda la personne qui lui avait fait ça, il vit une fille aux longs cheveux noir et ses yeux bleu qui perçaient ceux des autres. Elle faisait un grand sourire en coin et s’accouda sur l'épaule de Korosu.

Mon cher ami Korosu! Ca faisait un bail tiens. Alors comme ça on est psychologiquement instable?

Ton cher ami? Désolé je ne me rappel pas de toi, excuse moi. Instable peut-être mais je suis celui qui est en vie dans cet endroit depuis suffisamment longtemps d'après Siegfried peu importe le nom qu'il se donne.

Me l'abîme pas, c'est un de mes jouets favoris.

Elle le défendait ou elle se le réservait pour elle même? L'amnésique n'en dit rien, mais ainsi deux personnes l'avaient connue par le passé? Siegfried et Neko, deux personnes dont l'amnésique devait se soucier de leur survit car ils détenaient les clés sur son passé.

Il entendit Gabriel parler à son tour et il n'aimait pas du tout ceci mélangé avec les propositions de Siegfried.

Hey le crétin, personne ne touche la gamine même si elle est la création, cela ne change rien, je lui ai fait une promesse. Donc peut importe, si elle est en réalité l'ennemi, je suis de son côté donc considérez moi comme votre ennemi.

Il aimait comment Neko faisait fermer la gueule à Gabriel. En revanche son acte de défoulement sur la porte lui fit gagner un coup de jus. Il s'approcha de Neko et l'aida à se relever.

Moi aussi j'en ai ras le bol, mais reste zen mon amie. De plus je n'ai pas envie de te voir mourir. Tu semble bien me connaître donc la moindre des choses c'est que je puisse me souvenir de toi un jour ou l'autre. Tu détiens une clé de mon passé. Siegfried! Toi aussi reste en vie. Tu me connais pas mal on dirait donc toi aussi tu es une clé de mon passé. Si parmi vous tous il y a des gens qui me connaissent, qu'ils me le fassent savoir en dehors de Siegfried et Neko.

Il s'approcha de la porte par la suite pour tenter de simplement la toucher. Sois la porte était intouchable sois elle n'avait pas aimé la violence de Neko grandement justifié. S'il se prenait une décharge, alors la porte était un piège et tout les tableaux mentent.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 9:14

La porte se laisse toucher, Korosu ne subit aucun dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 11:22

Qu'importe où trainait le regard du malade, il ne voyait que la laideur de rats enfermés dans un labyrinthe. De ci pullulait messes basses et méfiances à l'égards des autres, de là montait la hargne de quelqu'uns. Au sein de ce chaos, l'esprit étriqué manqua de craquer. Fort heureusement elle n'avait plus de force titanesque ou de célérité formidable. La voici donc, larve dévorée par la noirceur, commune et intérieure. De son côté, Flore demeurait près de la brunette et leur compagnon à la patte folle, histoire d'être à l'écart. La pauvre enfant aurait bien mit fin aux hostilités, mais elle n'avait plus de pouvoirs, plus la capacité à apaiser les esprits par sa magie. Seule lui restait sa bonne langue, celle-là même qui tentait de rassurer ces autres, massés loin des déments. Pour sa part, Flandre s'apaisait un brin, en la contemplation d'un idylle, celle de Maryna et Grabriel. Les sœurs écarlates avaient donc autre chose à faire que de se pencher sur l'énigme des lieux.

Boucle d'Or retrouvait un semblant d'idées claires, et un air moins pâlot et maladif. Les palabres de Neko lui revenait en mémoire, elle ne su que croire, sa paranoïa ou la brune. Elle la surveillait encore, histoire qu'elle n'aille pas gagner sa dulcinée. La prendre en otage lui serait si facile, un léger soupir naquit à cette pensée, pouvant être pris en répondant à ces andouilles se chamaillant. A ses yeux, le nouveau professeur démarrait très mal, car violenter un élèves n'avait rien d'éducatif. Et lui, la victime amnésique, toute aussi dangereuse que son compère, lui disait quelque chose. Elle ne le reconnaissait mais il lui sembla familier. Le déchut écarlate avait fait tant de victimes de sa folie, qu'il ne s'en rappelait que de peu de visages. Faisant fi de leurs personnes, elle vit le pétale de Neko, choir au sol. Enfin, pour elle, il s'agissait d'une plume, souillée d'une sanglante rosée. Un fin sourire se dessina alors, ravi de la voir souffrir. Petite jouissance malsaine.

Sans doute influencée par la maladie, Flandre désira la voir s'éteindre. La voilà confortée dans ce doux songe, par le visage même de l'infamie, le spectre d'une horreur de jadis. Ne daignant lui accorder le moindre crédit, Flandre fit glisser son regard vers Flore. Seule son âme sœur avait le pouvoir, passif, de l'apaiser, de la nourrir d'espérance et de clarté. L'entité aux prunelles de saphir et de rubis, rit légèrement. « Laissons périr tous ces pouacres. » Pour l'amour de sa sœur, et de part son code de bon monarque et chevalier de l'ancien code, Flandre ne pouvait que se soucier des ces gens. Qu'ils craquent étaient bien naturels, elle ne pouvait tant les blâmer. La Shuzen figea son regard sur la vision du couple, si beau. Flandre saisit la mélancolie s'emparant de son ancêtre, elle avait vu ses souvenirs, la tragédie qu'elle connu. Aussi put-elle compatir. Soudain elle s'avança, lentement, vers le centre de la pièce, pour être bien vue et entendue.

« Il n'y aura plus de décès, nous allons tous rentrer, ensemble. Du reste, mieux vaut jouer la diplomatie avec le sire des lieux ... Il y a bien plus à gagner ainsi. Le savoir de cette bibliothèque serait précieux au monde yokai, l'idée même d'avoir ce manoir comme allié est alléchante. Mais loin de moi l'idée d'entrer en conflit avec vous, professeur. »

Impressionnée par l'élan de sagesse de sa jumelle, la bleutée larmoya. Flandre avait bien changé, elle était fière de son ascension vers la vertu. Enfin, elle désira percer le mystère des trois jeunes gens du manoir. Le bellâtre ne devait avoir perdu la mémoire par choix, il détenait peut-être jadis, des informations cruciales pour le groupe de rescapés. Maryna elle avait l'air trop bonne pour être une menteuse, mais si elle pouvait les guider à l'endroit où naguère elle perdit moult pétales, la voie royale vers le sire des lieux, pourrait se dessiner, peut-être. Quand à la dernière enfant, pour qu'un homme soit si désespéré pour la vouloir sauvé, elle ne devait pas être plus préjudiciable que la blonde. Plongée dans ses théories, elle frisait la migraine. La voilà adossée à un mur, assise en tailleur, avec son grimoire scellé, sur les genoux. Elle le fixait, et si l'un des trois résidents en possédait la clé ? Elle caressa la robe d'or, silencieusement.


Résumé du post, pour aider si besoin >< :
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 13:02

Eliminer. Torture psychologique. Et de la violence physique maintenant.

Des fous. Il était entouré de fous. Et il était sans défense face à eux.

Une petite main chaude remua contre sa paume. Non. Rectification. Ils étaient sans défense face à eux. Ils devaient vite s'éloigner de ces gens avant qu'ils ne s'en prennent à eux

"Vous êtes fous..."

Gabriel frissonna et attira Maryna contre lui. Il craignait que toute cette violence l'effraie ; le regard vide qu'elle portait sur Neko l'angoissait. "Viens...." lui souffla t il et elle se détourna de l'horrible spectacle, reportant son regard couleur liberté sur lui - l'affection venant presque immédiatement chasser la vacuité de ses prunelles, à son grand soulagement. Ils s'éloignèrent de l'attroupement et de la porte sans regret.

A quelques mètres de là, les deux jeunes filles qui avaient rendu sa rose à Maryna. Par réflexe, il porta sa main libre contre son coeur, vérifiant à travers le tissu que la fleur était toujours là. Elles devaient être dignes de confiance. Maryna devait partager son avis parce qu'elle le tira jusqu'à elles.

-Ca ne va pas ? demanda t elle gentiment, se penchant vers la blonde.

Gabriel sourit devant son altruisme avant de remarquer que la jumelle avait un livre fermé sur ses genoux.

- Je suis Gabriel. Et vous ? Et qu'est ce que c'est que ce livre ? l'interrogea t il en se penchant vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 14:56

    A
    u moment où la plante de son pied heurta la porte, Neko sentit une décharge lui parcourir le corps et elle en perdit l'équilibre, finissant assise sur le sol froid. Elle lança un regard mauvais à son agresseuse inerte avant de se relever avec l'aide de Korosu.

    KOROSU: Moi aussi j'en ai ras le bol, mais reste zen mon amie. De plus je n'ai pas envie de te voir mourir. Tu semble bien me connaître donc la moindre des choses c'est que je puisse me souvenir de toi un jour ou l'autre. Tu détiens une clé de mon passé. Siegfried! Toi aussi reste en vie. Tu me connais pas mal on dirait donc toi aussi tu es une clé de mon passé. Si parmi vous tous il y a des gens qui me connaissent, qu'ils me le fassent savoir en dehors de Siegfried et Neko.

    Il toucha ensuite la porte à son tour et cette dernière ne broncha pas. L'élémentaire ouvrit de grands yeux avant de serrer le poing, le lever, et finalement se raviser en soupirant. A quoi bon perdre son temps à se battre avec une porte? Elle se tourna vers le Dhampire. Visiblement ce dernier avait perdu la mémoire à cause de son séjour ici et Neko leva les yeux au ciel. Quel boulet ce garçon...

    FLANDRE: Il n'y aura plus de décès, nous allons tous rentrer, ensemble. Du reste, mieux vaut jouer la diplomatie avec le sire des lieux ... Il y a bien plus à gagner ainsi. Le savoir de cette bibliothèque serait précieux au monde yokai, l'idée même d'avoir ce manoir comme allié est alléchante. Mais loin de moi l'idée d'entrer en conflit avec vous, professeur.
    NEKO: Et qui te dit que le "sire des lieux" compte nous laisser en vie? Ou mieux nous laisser sortir? S'il se fait chier et que nous sommes ses pantins, je ne vois pas ce que ça lui apporterait de nous laisser en paix. Regarde Sacha, regarde Gabriel, tu as vu leur état? Personnellement j'ai pas envie de faire ami ami avec un mec qui a déjà buté l'un d'entre nous et laissé un autre à moitié mort.

    L'élémentaire fixa alors les tableaux, les sourcils froncés, avant de porter son regard vers la porte. Et si... La jeune femme s'approcha avant de poser sa main sur la poignée et d'essayer d'ouvrir. Après tout, si les tableaux sont tous des menteurs, peut-être qu'en fait il n'y a pas à chercher compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 15:03

Bien tenté mais non. Comme dit dans le post d'ouverture, la porte est et reste bel et bien fermée.
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Dim 3 Aoû - 15:51

Assise à l'écart, le petit penseur attendait sagement le retour de sa moitié. Cette dernière ferait écho à l'idylle présente à ses côtés. Flore la belle, sourit à ces doux êtres, rudement conquise par leur beauté commune. Une petite voix s'inquiétait pour la cadette, mais cette dernière allait mieux, pour l'instant. Flandre ne répondit mot, à l'encontre de Neko. Elle ne pouvait être sûre de voir juste, d'embrasser une telle voix. Mais elle la pensait juste, sans doute moins rude que le sentier de la guerre. Elle ne pouvait blâmer Neko de voir la vérité en face, si dure, si parlante. Jetant un petit regard à la noble dépouille, elle songea à son sort. En devait-il être ainsi ? Tout ceci n'était-il qu'un jeu morbide sans véritable fond, une richesse qui grandirait le cœur de ses rescapés ? Elle ne savait plus que croire, sa foi vacillait. Flore était mieux placée pour savoir quoi faire, dire et penser. Elle lui murmura quelque chose, qu'il repose en paix, où qu'il soit. Puis elle revint sur Neko.

Sa nouvelle tentative d'ouvrir la voie, se soldait encore par un échec. Ceci avait de quoi la frustrer d'aventure. « A la place de ce sire, je procèderais de la même façon, sans doute. Voir des rats, bien sots, s'égarer eux-mêmes, me ravirait. Qui sera le suivant à flancher ? Je dirais Korosu. » Flandre manqua un nouveau soupir, qui ne s'évada nullement de ses lèvres. Elle ne voulait entrer dans le jeu de personne, tout juste sauver ces gens et essayer de comprendre le maitre des lieux. Elle n'osa accorder du crédit aux toiles, ces dernières lui étaient méconnaissables car du sang y ruisselait, comme pour les murs et la porte. Au sein de cette prison de pourpre, elle patientait, un autre résoudrait sans doute l'énigme. De plus, elle devait combattre la maladie et l'ennuyeux personnage qu'elle seul pouvait voir et entendre. Dans un même temps, la bleuté tendit à rassurer ses camarades. Dégageant ses bras du grimoire, elle leur laissait tout loisir de l'observer.

« Ne vous en faites pas, tout va bien aller. Flandre est forte, nous aussi. Du reste, je me prénomme Flore, enchantée de faire votre connaissance, Gabriel-san. Et je ne sais rien à propos de cet ouvrage, il faudrait en trouver la clé quoiqu'elle soit. Maryna, une idée ? Peut-être l'endroit où vous avez perdu nombre pétales, un jour. »


Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 4 Aoû - 10:31

Gabriel interrogea du regard Maryna, qui se contenta de hausser les épaules en lui rendant son regard.

-Non, nous n'avons pas de clef. Quand à ce qui m'a arraché tant de pétales...

Je t'aime je t'aime pas je t'aime je t'aime pas

Il dut déglutir pour s'accorder le temps de chasser cette encombrante - et effrayante - chansonnette de sa tête. Quelque chose lui disait que chercher dans ses souvenirs d'où venait cette ritournelle macabre ne serait pas une bonne idée. Pas une bonne idée du tout. A se forcer de se rappeler, le jeune homme risquait d'inventer et d'inventer des choses horribles. L'esprit était le pire bourreau possible dans ce genre de cas ; associer la voix de son ange blond à ce refrain sans queue ni tête était déjà pénible, il ne voulait pas plus en supporter..

Maryna le tira de ses pensées morbides, serrant un peu plus fort sa main. Gabriel lui sourit avant de continuer : "Je ne m'en rappelle pas, et je ne suis pas certain que le savoir soit la priorité absolue. Je me connais à peine, mais je pense être du genre sensible et facilement choquable... L'amnésie a du bon, j'imagine."

La petite fille tendit les bras vers dans un geste de réconfort qu'il accepta. Ce n'est qu'en acceptant son étreinte qu'il se rendit compte d'à quel point il était tendu. Lui ne se rappelait peut-être pas, mais son corps avait l'air de se comporter comme si un danger était imminent : respiration rapide, muscles tendus, pouls accéléré. Stress post-traumatique ?

Il agita la tête, refusant de s'attarder à ce genre de pensée.

"Pour ce qui est de la clé, peut-être l'un des autres l'a-t-il ? Il faudrait leur demander..." proposa t il, réticent. Se rapprocher du groupe près de la porte et les écouter discuter de la façon d'éliminer quelqu'un le rebutait.
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 4 Aoû - 14:53

Yami n'avait pas bougé, elle s'était juste contenté d'observer les uns et les autres se mouvoir dans la pièce, parler et se poser un certain nombre de questions. Elle n'avait même pas sourcillé quand une petite blonde aux yeux rouges, qui ressemblait beaucoup à la bleuté, c'était avancé près du corps du CPE.

L'ancienne vampire soupira et se pinça l'arrête du nez, elle avait peut-être l'habitude des espaces confinés, mais pas avec autant de monde, il fallait qu'ils sortent, qu'ils sortent le plus vite possible.
Soudain elle fut tiré de son état somnolant par la voix de Gabriel (oui elle commence à intégrer les prénoms) qui s'adressait à la petite aux cheveux bleus qui tenait le bouquin.

Yami fit un pas en avant, hésitante, puis elle fini par se poster près de Flore à une distance raisonnable, elle inspira un grand coup avant de se lancer :

« Ce livre, je l'ai lâché dans la pièce du dessus... mais je n'ai pas la clé, par contre je crois que j'ai une petite idée...»

La jeune fille sourie à Flore et lui demanda du regard si elle pouvait lui prendre le livre, puis l'ancienne vampire pivota en direction de la porte et héla Siegfried et Korosu :

« Sieg ! Koro ! Vous auriez des clés ? Vue que Gabriel n'en a pas et que Korosu est aussi là depuis longtemps, ben euh... vous pourriez avoir des clés quoi... »

Elle leur montre le livre en espérant qu'ils aient compris en voyant le livre couvert de chaines avec un étrange cadenas. Yami attendit impatiente, même s'il ne se passait rien, elle compter leur parler de l’hypothèse de Sora, fallait bien faire avancer la machine un peu !


Dernière édition par Yami Fujimi le Mar 5 Aoû - 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 25
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 4 Aoû - 15:29

Le jeune homme était sur le point de toquer la porte lorsqu'il se fit interpeller.

« Sieg ! Koro ! Vous auriez des clés ? Vue que Gabriel n'en a pas et que Korosu est aussi là depuis longtemps, ben euh... vous pourriez avoir des clés quoi... »

Il regarda Yami dans les yeux avec un regard indifférent. M'enfin il avait comprit alors il commença à chercher dans ses poches le trousseau de clés dont il ignores les utilisations respectives. Il fit remuer le trousseau de 4 clés chacune unique et spécifique. Une clé de Pique, une clé de Coeur, une clé de Trèfle et une clé de Carreau. Tel des symboles que l'on pouvait trouver dans un jeu de carte. Il s'approcha alors de Yami et les lui tendit, il fit mine une fois de l'empêcher de prendre le trousseau.

Elles s'appellent reviens... les quatres, miss panique poulpe. Ne me remercie pas, les clés ne servent peut être a rien sur ce livre.

Il lui donna le trousseau et il savait qu'elle serait un peu mauvaise. Il ne l'appréciait pas vraiment et ne saurait dire pourquoi, mais il ne lui faisait pas trop confiance. Si elle le traitait, alors tant mieux pour elle mais l'amnésique s'en foutait. Il attendit qu'elle essaye les quatre clés afin qu'il puisse récupérer son trousseau.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 4 Aoû - 15:53

La majorité des personnages se rapproche de Yami et Flore. Ceux qui ignorent ce qu'est ce livre sont rapidement mis au courant par les chuchotements hâtifs de ceux qui savent.

Première clef : nada.
Seconde clef : niet.
Troisième clef : rien.

Les chuchotements et espoirs montaient à fur et à mesure que le temps passait et que les clefs ne convenaient pas. Ca devait être la quatrième clef. Forcément. Ils n'auraient pas enduré tout ça pour rien, c'était impossible !

L'espoir était haut lorsque Yami introduisit la clef de trèfle dans la serrure. Encore plus haut quand elle essaya de la faire tourner. Et chutèrent net quand ils virent que la clef ne bougeait pas. Non. NON ! Quel genre d'être sadique suprême pouvait leur faire ça ?!

"C'est vieux... mais ça bouge... faut que je force..."

Et après un temps qui leur parut infini, la clef tourna, et le livre s'ouvrit.

Ou plus exactement, la boite.

Sur les genoux de Flore, le livre s'est séparé bien net en deux moitiés. L'intérieur est une case recouvert d'un délicat velours rouge dans laquelle a été creusée une cavité. Et cette cavité abrite... un petit vase bouché, d'un genre que l'ancienne équipe rouge connait bien.

Avant que qui que ce soit ait eu le temps de réagir, Maryna a étendu sa main libre et attrapé l'objet. Il y a une étiquette qu'elle déchiffre avec peine : "Bé-né-dic-tion de vie, et le nombre quatre". Elle tend l'objet à Gabriel qui l'attrape, médusée par le sang froid - ou l'innocence dont elle a fait preuve. "Je crois qu'on ne peut utiliser cet objet que quatre fois. Comment on fait ? On est bien plus que quatre !"

Korosu en a profité pour récupérer ses clefs et d'un air surpris regarde sa clef, la serrure. Elles ne sont pas pareilles a vue de nez. Mais quand on les rapproche... sous ses yeux ébahis, la feuille de trefle devient fleur de trèfle.


AVERTISSEMENT : Vous êtes toujours en phase de discussion, vous pouvez donc poster plus d'un RP pendant ce tour !
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Lun 4 Aoû - 20:07

Beaucoup et peu ce passa depuis le petit discourt de Siegfried. Ce dernier resta silencieux, attentif aux paroles lancées ici et là, cherchant tant bien que mal... surtout mal, à déterminer l'opinion des individues présents. Secrètement, Siegfried avait espéré obtenir quelques renseignements utiles suite à sa demande de partage, mais il n'en fut pas le cas.

À la première occasion toutefois, l'attention se tourna vers une boite à l'apparence d'un livre à serrure. Après ce moment, profitant du silence, Siegfried repris la parole. Ce dernier n'avait que peu d'intérêt pour le vase. Pour avoir vu la fillette se servir d'un objet similaire pour «soigner» les roses de Korosu et de Yami.
« Je constate que l'avis général est de poursuivre le jeu, alors mieux vaut poursuivre avant que d'autres commettent des actes moins réfléchis. Pour ce qui est du vase, si je me souviens bien, si on y trempe une rose à l'intérieur, ça fait régénérer les pétales perdus. Ça, c'est s'il s'agit du même genre de vase que j'ai déjà vu être utilisé pour soigner Yami et Korosu. Je n'ai toutefois aucun conseil à donner quant à son utilisation. »

Siegfried s'approcha alors de Gabriel, déclarant:
« Gabriel, j'ai l'impression que tu as besoin de repos. Ton esprit semble manquer d'ouverture et saute aux conclusions. Sinon, pour te rassurer un brin, ce qui est créé purement par magie n'est pas vivant. Si ce n'est pas vivant, on parle donc de destruction et je n'ai encore aucune preuve quant à l'identité, voir même l'apparence de cette création.

Pour ce qui est de tes doutes sur mes expériences dans cet endroit, à moins que tu caches l'omniscience derrière ton amnésie, ce n'est pas parce que tu n'as aucune souvenir de moi que j'ai tord. Selon ta logique, parce que je ne t'ai pas vu lors en dehors de cet endroit signifie que tu es la création du maître illusionniste.
»

Laissant Gabriel, le professeur passa à Korosu:
« C'est bien beau de vouloir protéger la fillette muette, mais j'espère au moins que tu t'es excusé sincèrement auprès d'elle... La dernière fois que je vous ai vu ensemble, tu la menaçais de mort. Si elle ne te fait pas confience, elle va passer son temps à te fuir. »

Cette fois, le demi-dragon s'en alla vers la porte. C'est devant cette porte sans serrure que le professeur dit à voix haute:
« Je vais tenter d'ouvrir la porte. Je vous recommande de vous préparer et d'au minimum prendre vos distances. »

Sur ces mots, après avoir laisser quelques secondes aux autres pour se déplacer, Siegfried procéda à suivre la procédure écrite en-dessous du portrait de la femme avec la robe brune: "Tape quatre coups, arrête toi, puis encore retape deux fois."
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 5 Aoû - 1:11

La porte.... pivota. Le code était le bon.

Devant vous s''étend un paysage de pastel. Réellement de pastel. Une rivière figurée par un coloriage bleu, des arbres au tronc droit marron dont la cime est composée de boucles au pastel vert avec une pomme rouge ou deux, trois maisons dont la façade comporte une porte marron, quatre fenêtres et dont le toit pointu est surmontée d'une cheminée fumante. Leurs toits sont respectivement bleu, jaune et rouge. C'est un véritable dessin d'enfant...

C'est une vision assez difficile à supporter par vos yeux. Trop... abstrait. Vous percevez l'obscurité du vide derrière les couleurs et quand Siegfried pose le premier pied sur le chemin crayonné de jaune, vous vous attendrez à le voir basculer dans le vite. Heureusement que non. Il n'empêche qu'au endroit où ce n'est pas coloré, vous sentez presque physiquement le vide pour attirer.
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 5 Aoû - 3:57

Yami hocha délicatement de la tête quand Korosu lui donna le trousseau de clé, elle ne fit même pas attention à son regard, elle était déjà à cran et si elle avait pu égorger tout le monde pour avoir la paix elle l'aurait fait.

La jeune fille fit un signe à Flore qui tenait le bouquin sur ses genoux. Yami s'agenouilla et testa la première clé, celle en Cœur. Rien. Elle passa à la seconde, celle en Pique. Rien non plus. L'ancienne vampire croisa le regard de la bleuté en face d'elle, mais elle ne dit rien et se contenta de tester la troisième clé, celle du Carreau. Le Néant. Cette fois-ci Yami se dit qu'ils était vraiment dans la merde, elle sera les dents et saisi la quatrième clé en forme de trèfle.
« Putain mais pourquoi j'essaye ? La serrure est une fleur... »
Mais il faut croire que vue dans le désespoir dans lequel ils étaient plongés, elle essaya.
Ça ne bouge pas. Quoique...
Yami sent la panique enfler les rangs autour d'elle, un petit sourire se dessine sur ses lèvres.

« C'est vieux... mais ça bouge... faut que je force... »


La jeune fille entendit un petit "Cloc" en tourna la clé dans la serrure, le livre s'ouvre sur les genoux de Flore... euh... non c'est une boite en fait et dedans il y a...
Maryna vient de saisir l'objet que Yami ne connait que trop bien. La petite lit la vieille étiquette avant de donner la fiole à Gabriel.
« Quatre utilisations... va falloir y faire très attention. »
Yami se tourne vers Siegfried qui explique qu'ils ont déjà croisé ce produit, l'ancienne vampire approuve du regard et observant l’assemblé. Elle attend que le professeur en ai fini avec Gabriel pour s'approcher de lui d'un pas calme et mesuré.

« Tu es celui qui de nous tous est le plus mal en point, j'étais pas vraiment dans la meilleure des formes quand la gamine aux yeux rouges et aux cheveux bruns à utiliser cette fiole sur moi, mais je pense me souvenir de comment ça fonctionne, enfin, si tu me laisse tester ça sur toi bien sur... »

Zéro amadouament, même si elle ne leur accordait pas confiance, elle essayait d'être un minimum "humaine" dans cette aventure des plus sordide.
L'ancienne vampire fut détourné par les coups tapés à la porte par Siegfried.
« Il suit l'hypothèse de Sora... on va bien voir. »

MIRACLE ! La porte s'ouvre !
Un dessin d'enfant, voilà ce qu'il y a de l'autre côté de cette porte de malheur. Yami fronce les sourcils, oui elle a déjà vue ça dans le manoir et quand le professeur s'avance sur le sentier crayonné en jaune, elle s'élance pour le rattraper.
Trop tard. Elle va arriver trop tard.
Mais non, étrangement Siegfried ne tombe pas, contrairement à ce qu'il a failli lui arriver à elle plutôt durant la mission sauvetage de la rose de Sora.

Yami observe les autres s'avancer dans la suite de Siegfried, elle n'a pas confiance, elle sent le Vide derrière chaque traces de crayons et encore plus là où il n'y a pas de couleur.
La jeune fille se tourne vers Gabriel et désigne le flacon qu'il tient du menton, l'air de dire que c'est avant de s'engouffrer dans cet Enfer qu'elle lui répare sa rose, pas après.
Puis elle s'adresse aux autres d'une voix dure mais calme.

« Faite attention aux zones non coloriés, faut pas qu'on traine dans cet endroit trop longtemps. »


Yami observa le paysage un instant, les trois maisons et quelque chose d'étrange lui traversa l'esprit. C'était très certainement la folie qui règne en ces lieux qui était entrain de lui monter au crâne, ou peut-être cette étrange sensation de faim, de soif dans l'estomac... mais en attendant, il y avait bien cette minuscule idée qui l'obnubilait :
« Les yeux rouges de la gamine, les cheveux jaunes de Maryna et les yeux et cheveux bleus de Gabriel... c'est comme si tout ça avait vraiment était décider, prévue que chaque groupes se retrouve avec l'un des trois... »

L'ancienne vampire pivota vers Gabriel et Maryna. Non c'est clair qu'elle n'allait pas leur faire confiance du tout. Siegfried avait bien parler d'une création du maître des lieux, mais ce pourrait-il qu'il y en ai plusieurs ?
Yami fronça les sourcils, toujours dans l'attente d'une quelconque réponse de la part de Gabriel pour pouvoir continuer et suivre les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 25
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 5 Aoû - 9:35

Il récupéra ses clés et celle de trèfle avait fleurie. Plus que 3 clés à trouver l'utilité donc. Il regarda Yami dans les yeux avant de lui dire quelque chose.

Merci miss.

Il écouta ensuite Siegfried.

C'est bien beau de vouloir protéger la fillette muette, mais j'espère au moins que tu t'es excusé sincèrement auprès d'elle... La dernière fois que je vous ai vu ensemble, tu la menaçais de mort. Si elle ne te fait pas confience, elle va passer son temps à te fuir.

Il regarda Siegfried dans les yeux.

Je me suis déjà excusé auprès d'elle, je lui ai promis de la protéger et la faire sortir de ce manoir. Mais le fait de l'avoir perdu de vue me stresse, je ne veux pas échouer sur la promesse que je lui ai faites parce qu'elle m'a fait comprendre quelque chose de vraiment important. Je ne quitte pas le manoir sans elle. En guise de confiance je lui ai donné ma rose.

Il n'en dit pas plus. Il regarda le flacon que la clé venait d'ouvrir. Une nouvelle chance de se soigner au nombre de quatre fois si on ne se trompait pas. Le fait que l'autre crétin Gabriel à vouloir tout prendre et attraper les objet qu'on trouve ne faisait que renforcer la méfiance envers celui-ci pour l'amnésique.

Il observa le professeur toquer la porte. La porte se déverrouilla et un décor pastel se fit voir. Ce décor dit quelque chose à l'amnésique et regarda alors Sora.

Hey, l'homme pétard, ce décor pastel ne te dit rien? On retrouvera peut-être ta rose dedans toi qui stressais depuis que tu l'avais perdu.

Il passa la porte et pénétra dans le nouveau décor.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.Dernier Tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le dernier Tavernier ou "la Louisiane"
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» L'université haitienne: un triste tableau
» Choléra, dernier bilan: 305 morts et 4649 cas de contamination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event du Manoir :: Manoir des Illusions-