AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 .Dernier Tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 20
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 5 Aoû - 12:22

Fort navrée d'avoir ravivé un mal chez le bellâtre, la bleuté proféra des excuses, en murmure. Soudain, sa jumelle leur revenait, elle aura pensé à lui ôter ce poids sur ses genoux, ce gros livre cadencé, sans doute éprouvant pour sa frêle personne. Et lorsque une donzelle à la chevelure de jais, s'approcha, Flandre souleva l'objet pour le lui tendre. Elle avaient le regard aussi morbide. Flandre se moquait bien de cet ouvrage, qu'ils essayent de l'ouvrir. Elle voyait bien là une boîte de pandore, un piège pour les êtres trop curieux. Flore la belle, désireuse de ne faire courir le moindre danger à quiconque, assista à l'essayage. La voir aussi imprudente, ennuya bien sa cadette fronçant le regard. Fort heureusement pour le groupuscule, le coli n'était piégé. Car si Flore en avait payé le prix, elle aurait inscrit un autre nom à sa liste noire. Elle surveillait encore, et toujours, Neko, des fois qu'elle ne vienne pas voler le contenue de la boîte-livre. Maryna s'en chargea, avec Gabriel.

Ceci étant bien préférable, car les jumelles étaient de leur côté. Elles ne faisaient confiance, pratiquement qu'à ces ceux-là.  Enfin, pour la bleutée, il y avait des égards amicaux pour Alex, Eiko et tous ceux n'ayant pas eu l'air instables ou mauvais. Elle n'avait certes plus sa capacité à lire les aura, mais son intuition lui intimait de se méfier un brin, de quelques gens. Il y avait donc possibilité de régénérer quatre rose ? Quel dommage pour Alex, se dit-elle en lui dédiant un petit sourire; comme pour lui souffler que sa fleur pourrait être revitalisée bientôt. Entre-temps, elle souffla timidement, vers Gabriel, qu'il devrait utiliser la fiole, pour lui. Mais personne ne l'entendit demander si d'autres en avaient grandement besoin. Kobato, l'apparition onirique, éclata de rire. Elle les trouvaient tous si risibles, juste bon à déguster à chaque pièges et erreurs commises. Les dires du professeurs jouaient sur son désir de voir la confusion et la hargne, dévorer ces gens.

Mais une mutinerie contre leurs guides en ce monde, leurs serait tant préjudiciable. Flandre aura pensé parler au nom de son aimée, dont elle avait lu la détresse dans le regard. Mais au risque de voir les cœurs se déchirer en deux camps, elle se plongea au mutisme. certes le bellâtre était amnésique, et pouvait ne pas être aussi bon en vérité, et Maryna n'avait d'yeux que pour lui, pouvant faire cavalière seule avec lui; mais ce n'était pas une raison pour le stimuler à mal. Boucle d'Or s'emportait en sa pensée, elle devait faire le vide et s'apaiser auprès de Flore et du couple si charmant. Elle aida la belle enfant à se relever, et lui prit la main pour lui emboiter le pas. Le groupe s'engouffra alors vers la sortie, immédiatement la petiote à la robe des blés, dut sceller ses prunelles. La vision du paysage était trop vive pour elle, trop laide avec ces gribouillages. Son ainée lui souffla en murmure, ce qu'elle aurait dû voir, la réalité de dessins d'enfants.

Pour ne pas chuter dans l'abîme, Flandre se glissa dans le dos de son aimée, pour l'enlacer à la taille et s'enchainer à elle, son guide, ses yeux, sa lumière. « Quelle occasion rêvée de se débarrasser de ses ennemis. Mais auras-tu le cran de pousser quelqu'un dans le vide ? » Une fois de plus, le déchut écarlate ignorait l'apparition. Cette dernière n'aurait pas raison d'elle. Mais l'idée n'était à jeter, aussi la conserva-t-elle dans un coin de son esprit. Faisant peu à peu le vide dans son esprit où se bousculer des choses horribles, Flandre le malade comme pour Eiko et Alex, le pauvre. Au moins lui avait encore toute sa tête et ses sens en parfait état. Pour sa part, Flore songea à se séparer pour mieux fouiller cet endroit et le cartographier, gagnant ainsi du temps dans leurs fouilles. Mais le revers à la médaille était de risques de se perdre et d'être faibles en petits groupes. Aussi ne dit-elle rien et perdit son regard sur les environs. Peut-être la maison de l'auteur du bestiaire ?


Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 5 Aoû - 12:42

C'était une étrange sensation que de reconnaitre par le corps.

Dès que Maryna lui tendit le flacon, Gabriel sentit les muscles de sa main se relâcher spontanément afin de réceptionner au mieux le récipient. Celui ci se posa au creux de sa palme sans problème, aussi stable qu'un oeuf sur son coquetier. Son autre main avait lâché celle de Maryna et était déjà en route pour en attraper le col afin d'éviter un quelconque accident, mais elle s'immobilisa en vol à l'instant où il se rendit compte des ces gestes.

Comment pouvait il faire ça sans même se souvenir ? L'idée que son corps, d'une certaine façon, en sache plus que lui était assez perturbante. Et cette aisance dans ces petits gestes, cette impression de déjà-vu parfois... Depuis combien de temps errait il ici au juste ? Et ce savoir qui ressurgissait parfois en lui au hasard d'un mot ou d'une image. Aimer. Maryna. Ces poupées. Et maintenant ce flacon, dont il savait même précisément comment l'utiliser...

On tira son manteau, il donna un coup sec sur le tissu en réponse sans même sans rendre compte. Ses pensées étaient prenantes, mais même elles s'effaçaient devant le soulagement de se rendre compte que sort n'était plus menacé. Dans quelques secondes, ses pétales repousseraient et la mort écarterait son emprise de lui. Quel bonheur ce serait. Maintenant, on toquait à la porte, mais il était bien plus occupé à attraper de sa main libre sa rose au revers de son manteau, pour y faire attention. Il plaça adroitement la tige dans le flacon et attendit le bien-être qui le soulagerait lorsque les pétales repousseraient.

Un pétale.

Ce n'était pas normal. Il retira la rose, la replaça d'un geste brusque.

Pas plus de résultat.

La panique commença à le submerger et il tendit une main tremblante pour enlever, remettre, tourner, recommencer. Ca devait marcher. Ca avait toujours marché ! Même au début, lorsque la dame en rouge...

Deux saphirs lacérèrent le souvenir qui menaçait de remonter à la surface, ne laissant que la panique. Une petite main vint se plaquer sur la sienne, la forçant à se refermer sur la tige.

"C'est bon Gabriel. Range la maintenant."

Ce n'était pas bon. Pas bon du tout. Il le savait. Elle le savait. Ils le savaient. Ce n'était pas bon. Mais la petite main, jusqu'alors si fragile, le forçait à remettre promptement sa rose dans sa poche intérieure.

"S'ils le savent, ils t'élimineront..." lui susurra la petite voix.

Est-ce que... est-ce qu'elle voulait dire que... il... lui .... ?

Ses pensées s'envolaient tandis que lui chutait, l'estomac lesté d'une masse de plomb. Tout était trop dur. Trop complique. Trop mortel. Eliminatoire. Il était... et ils le savaient. Forcément. Ils ne pouvaient pas leur cacher ça, ils le verraient. Ou ils avaient vu. Son unique pétale...

Il n'esquissa même pas un geste lorsque la petite lui reprit le flacon des mains et vint le rendre à Yami. Pour la première fois depuis qu'il l'avait rencontrée, les questions à son sujet l'assaillirent. Qui était elle pour lui ? Que savait elle ? Que voulait elle ? Etait elle vraiment si innocente, cette enfant qui n'avait pas semblé surprise lorsque le flacon... Cette gamine qui souriait si facilement à Yami, il le voyait, alors qu'elle lui dissimulait quelque chose.

Elle revint vers lui après un merci un simulacre de courbature à la jeune fille au flacon, courant pour se jeter sur lui. Ses membres bougèrent seuls pour la rattraper et la remonter contre lui comme une enfant fatiguée.

"Ils regardaient tous ailleurs. Le flacon est opaque, ils ne savent pas qu'il reste quatre doses" lui chuchota-t-elle au creux de l'oreille. Sa voix semblait soudainement celle d'une femme agée, trop agée, qui aurait vu défiler les années devant elle et emporter tous ceux qu'elle aimait.

"Que..."

"Chuuuuuuut !" Elle lui tira l'oreille, le faisant sursauter. Son visage vint se placer en face du sien, un sentiment totalement illisible brillant dans ses prunelles un court instant."C'est un secret !"conclut-elle, sa voix de nouveau enfantine.

Elle redescendit de ses bras, gigotant et riant. Il la laissa faire. Ses jambes lui semblaient molles comme du coton. Arrivée à terre, elle brossa sa jupe et lui prit la main. Le tira vers la porte. "Vite, on est les derniers !"

Il lui obéit. Il était perdu. Ailleurs. Lui-même. L'impression de flotter comme un ballon, que tout ça n'était pas vrai - mais qu'est-ce qui était "vrai" ? Qu'est ce qu'était que "ça" ? Qu'est-ce qu'était que "lui" ?

Le jardin de pastel. Déjà vu. Il nota avec une froideur presque chirurgicale que la chair de poule parcourait son corps, son corps qui lui semblait n'être qu'un mannequin de chair et d'os manipulé par quelqu'un d'autre.

La petite blonde le tira dans le jardin, à la suite des autres.

Résumé:
 

NOTE DE MJ : Koro, Flan et Yami peuvent reposter s'il le désire avant l'intervention MJ.
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 20
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mar 5 Aoû - 14:44

Tandis qu'elle s'apaisait, Flandre profita de l'étreinte merveilleuse. Ces instants partagés avec son aimée, lui étaient cher. Après près de dix années de séparations, leurs cœurs se retrouvaient, pour son plus grand plaisir. A cet effet, où elle ne pensait plus qu'à cela, des perles de rosée lui naquirent aux yeux. Elle se rappelait son parfum fruité, si doux et délicat. La belle senteur de fraise, voyait souvent sa chair, humée par sa cadette. Ce genre de petit rien, signifiait tant pour elle, l'inondait en l'instant, de quoi lui rendre vigueur. Sa volonté surpassait alors sa maladie, la domptant et la muselant avec le sourire. Là elle pu paraitre humaine, douce comme tout enfant de son faux âge, huit ans. Elle quittait le dos de la belle, pour venir lui prendre la main. Et gagnant l'autre couple, elle proféra messe basse. Leur demandant de les suivre, pour s'éloigner de ces fous. Histoire qu'on ne victime plus ce pauvre Gabriel. Il ne méritait cela, puisque bon en l'état.

« Que cherches-tu ? A protéger des étrangers, tout en faisant courir un danger à ta chère sœur ? Tu es bien folle ma pauvre. » Souffla Kobato, la lorgnant de ses yeux vairons.

Ignorant d'aventure cette horreur, Flandre s'évadait sur un sentier, en petit comité elle l'espérait. Partir à l'aventure, sans ceux tout hargneux, lui serait profitable, elle le pensait. Elle avait plus ou moins les idées claires, voyaient distinctement la réalité, et se pensait capable de protéger Flore du moindre danger. Libre à Eiko et Alex, de les suivre, en plus de la rose d'or et d'azur, normalement. Flore aura pensé l'en dissuader, mais elle n'avait le cœur à jouer le jeu des conspirateurs. L'harmonie devait régner au sein du groupe. Ainsi donc, sans même chercher à aller regarder du côté de la maisonnette, elle comptait disparaitre sur ce sentier, et explorer les lieux, loin des impotents. Flore sourit à chacun, si naguère ils les suivaient. Autrement elle laissait trainer le regard de détective, dans ls moindre recoin de ce monde similaire au carnet à dessin. L'enfant effrayant devait se trouver ici, s'il était le maitre alors il fallait être diplomate pour que tout se finisse bien.


Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Comité PNJ
avatar
Nombre de messages : 21
Age : 26
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 6 Aoû - 9:08

PNJ joué : Sora

Forcément, le professeur avait frappé avant moi. J'avais attendu que Yami me réponde pour taper, pour ne pas mettre tout le monde en danger, mais lui il l'avait fait sans prévenir personne. Si ça avait été un piège nous serions tous morts, mais personne ne le lui avait dit. Maintenant, ils pensaient tous qu'il était génial parce qu'il les avait sortis de là. J'aurais dû frapper avant, moi aussi je connaissais la réponse.

Je n'aimais pas Siegfried. Il était professeur au lycée, mais ça ne voulait pas dire qu'il était le chef du groupe et pourtant il agissait comme s'il l'était. Il choisissait tout seul, sans nous mettre au courant. Et maintenant, il parlait d'éliminer quelqu'un, et presque personne ne lui avait rien dit. On ne tuait pas les gens sans raison, la c'était sacré ! Je n'avais plus du tout confiance en eux. S'il disait que j'étais la création, même si c'était faux, ils l'écouteraient et me tueraient. A part les deux jumelles, Gabriel et la fille blonde peut-être, mais je n'avais pas confiance en eux. Il n'y avait que Yami qui méritait que je croie en elle, parce qu'elle avait tenté d'aller chercher ma rose.

Quand la porte s'ouvrit, j'eus du mal à en croire mes yeux. C'était le même jardin que quand nous avions fait demi tour après que les tableaux nous attaquent ! Et pourtant cette fois ci, c'était réel. Siegfried posa directement le pied sur le chemin et marcha dessus. Il aurait pu nous demander mais encore une fois il avait décidé tout seul. Je n'aimais pas du tout son comportement.

Les autres le suivirent presque tout de suite. Moi, j'attendais Yami près de la porte. Elle voulait soigner Gabriel avant d'y aller, d'après ce que l'autre grande fille avait dit, il devait être gravement blessé et ne presque plus avoir de pétales. Mais lui il avait toujours sa rose au moins, alors que moi non. Il avait de la chance, on pouvait le soigner avant qu'il ne finisse comme Sacha. Moi on ne pouvait pas, et je détestais cette idée.

Yami finit par revenir, et je passais la porte avec elle à coté. C'était horrible. Je gardais les bras tendus au début parce que j'avais l'impression que j'allais tomber dans le vide, en dessous du dessin. Yami non plus n'avait pas l'air très bien.

En tout cas, les autres s'étaient rassemblés plus loin et discutaient déjà. Sans même m'attendre, encore une fois. Pourquoi ils me traitaient comme ça ? Parce que je n'avais pas de rose ? Parce qu'ils ne m'aimaient pas ? Ou parce que j'étais un boulet ? En tout cas je ne voulais plus leur parler. Plus du tout. De toute façon ils ne m'écouteraient pas.

D'autres s'en allaient sur le coté. Je faillis leur courir après pour leur dire de rester là mais je ne le fis pas. Après tout, eux aussi avaient décidé tout seuls, pourquoi je devrais les aider ?

J"attrapais Yami par un bras et je la tirai vers une des maisons. Celle qui avait un toit rouge, comme les cheveux de la petite fille. Sans savoir pourquoi, j'étais sûr que ma rose serait dedans.

- J'ai pas confiance dans le professeur, ni dans les autres d'ailleurs. Viens, on va récupérer ma rose et les laisser se débrouiller tout seuls.

Je mis la main sur la poignée de la porte, décidé à y aller sans eux.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 47
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 6 Aoû - 9:14

Sora laisse s'échapper un petit cri ; en touchant la porte, une onde électrique parcourt son corps briévement... et ses pouvoirs reviennent. Sous la surprise, il gèle la poignée de la porte, preuve que ses pouvoirs sont revenus.

-Regarde Yami ! Je controle de nouveau la glace !

Il retire sa main de la porte ; la glace fond, et il se retrouve encore une fois sans pouvoirs. Visiblement, on ne récupère ses pouvoirs que si on est en contact avec la porte. Ou avec l'intérieur peut-être ? Qu'est-ce qu'il y a dans la maison ?

Sora rappuie sur la poignée... Mais même s'il récupère ses pouvoirs quand il la tient, la porte est verrouillée.

Note du MJ : Toutes les portes sont verrouillées, mais si vous les touchez, vous récupérez vos pouvoirs. A vous de voir comment les ouvrir ; cherchez les clefs ou ouvrez les autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 6 Aoû - 11:01

Citation :
Devant vous s''étend un paysage de pastel. Réellement de pastel. Une rivière figurée par un coloriage bleu, des arbres au tronc droit marron dont la cime est composée de boucles au pastel vert avec une pomme rouge ou deux, trois maisons dont la façade comporte une porte marron, quatre fenêtres et dont le toit pointu est surmontée d'une cheminée fumante. Leurs toits sont respectivement bleu, jaune et rouge. C'est un véritable dessin d'enfant...

Le décor pastel faisait son retour! Cette fois, le professeur pouvait si promener! Bon, tentative de retourner à la réalité... la réalité présente... la... Juste réfléchir à la démarche à suivre. Trois maisons, trois toitures aux couleurs différentes... Le demi-dragon ne s'aventura pas loin dans ce nouveau décor, laissant à tous le loisir de le dépasser. Il n'était pas un guide et n'avait aucune intention d'en être un pour le moment. Toutefois, de nouvelles informations étaient à sa disposition et il voulait les analyser un moment.

Maisons. Bleu, jaune et rouge... Logique, logique, logique... pas de logique. Est-ce que quelque chose vu jusqu'à présent s'y apparentait? Les élèves? Korosu? Non... Quand était-il des étrangers? Gabriel avait les cheveux bleus. Maryna avait les cheveux blonds. Concidence? La gamine muette avait les yeux rouges...

Soudain, le puzzle semblait prendre forme. Plus de pièces, il fallait plus de pièces! Les tableau-portail d'origine! Quelque chose avec des roses rouges qui sortait du collet d'un habit blanc. Une fleur jaune dessinée style pastel et un truc avec des couleurs principalement froide... Minute! Rouge, jaune, bleu. Les élèves de Yokaï avait chacun rencontré un individu étranger au lycée, abordant sur eux les couleurs des tableaux! Y avait-t-il plus?

La fillette aux yeux rouges avait déjà démontrée des pouvoirs particulièrement efficace dans le manoir. Gabriel semblait peureux, mais avait quand même ouvert le portail qui avait permis à son groupe d'arriver non loin de Sora, Yami et Korosu. Maryna, Siegfried n'avait rien pu observer d'elle. Il y avait trop de coincidences pour un univers aussi artificiel.

Logiquement, si le maître illusioniste n'intervenait pas et que sa création n'avait pas le don de l'omniscience, alors elle devrait être en mesure de voir les membres du lycée pour contrôler le manoir. Toutefois, le groupe fut séparé en trois. Logiquement, ça impliquait soit que la création était dans un endroit en mesure de voir tout ce qu'il se passait, à la mannière d'une salle de surveillance, où qu'elle était en présence du groupe depuis le début. Cette seconde hypothèse indiquait que la création ne pouvait pas être unique et que logiquement, il devait y en avoir au moins trois, puisque à part Korosu, personne n'a semblé s'être retrouvé seul. Parlant de Korosu, ce dernier avait semblé indiqué qu'il survivait dans le manoir sans aucun mal à leur rencontre, ce qui signifiait que personne n'avait «joué» avec lui depuis un bon moment.

Trois couleurs. Trois groupes. Trois tableaux. Trois étrangers. Trois créatures. Concidences? À ce stade, il n'en était plus question. Diversion? Possible. Problèmes? Multiple. L'apparence des créations, s'il s'avère que l'hypothèse est fondée, est fortement basé sur un état de faiblesse et d'un aspect «sans défense». Les deux jeunes et petites fillettes. Le garçon en piètre état physique. Un choix qui attirait la pitié et l'innocence.

La fillette aux yeux rouges avait possiblement manipulé Korosu. Bon, c'était pas un exploit, mais c'était un problème. Gabriel devait avoir au moins un partisan également et possiblement aussi Maryna. Parmi les élèves, Siegfried avait remarqué un certain niveau d'innocence qui le surpris. C'était un autre problème. Bon, être ignoré, ce n'était pas nouveau, mais si Siegfried cherchait à s'en prendre directement aux créations, il risquait d'avoir les élèves sur le dos.

Génial... Tiens, voilà Sora et Yami qui s'en allait vers la maison au toit rouge. Toit, rouge, donc la maison de la fillette aux yeux rouges. C'était la création qui avait accueillt leur «groupe». Cherchant Korosu du regard, Siegfried le rejoint avant de déclarer:
« Si tu veux trouver la fillette muette, j'ai peut-être une piste. Il y a une maison de trois couleurs, bleu, jaune et rouge. Gabriel à les cheveux bleu, Maryna à les cheveux blond et notre gamine à les yeux rouges. Si ça se trouve, elle est peut-être dans la maison au toit rouge. »

Alors que Siegfried parlait, ce dernier n'avait aucun égard pour le groupe dans son ensemble, toutefois, il ne cherchait pas à cacher quoi que ce soit et parlait donc normalement. Puis, il alla rejoindre Sora et Yami. Ce que le demi-dragon vit alors fut intrigant. En touchant la porte, Sora invoca de la glace sur la poigné. Ce dernier tentant d'ouvrir la porte, le professeur constata qu'elle semblait verrouillé. À distance respectable, mais à porté de voix, Siegfried dit alors:
« Quatre clés. Une ouvre un livre et trois sont inconnus. Si ça se trouve, Korosu à peut-être la clé qui permets d'ouvrir ces portes. »
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 6 Aoû - 13:15

Yami tourne la tête vers Gabriel et Maryna quand cette dernière lui dit quelque chose, l'ancienne vampire n'a pas tout comprit. Soudain elle les observa murmurer des choses et elle se maudit intérieurement de ne plus avoir ses capacités.
« Ils nous caches quelque chose, ou elle nous cache quelque chose... »
Oui parce qu'il semblait que cela soit Maryna qui contrôle un peu tout, cette dernière ramena justement le flacon à Yami avec le sourire. L'ancienne vampire hésita à lui mettre une giffle pour lui faire ravaler son sourire, mais elle ne le fit pas, le regard de glace de la petite blonde l'arrêta et Yami n'osa pas demander si Gabriel avait utiliser la fiole ou non.

La jeune fille n'attend pas les deux autres et s'engouffre dans le paysage étranges et non-inconnu aux côtés de Sora qui l'a attendu. Elle l'aime bien, il fallait l'avouer.
Yami essaya de ne pas faire attention au paysage et au Vide qui les attiraient, étrangement elle était perturbé par cette hypothèse avec la gamine, Maryna et Gabriel, et aussi par cette étrange sensation dans sa gorge et son ventre, comme si une part d'elle avait soif mais pas totalement.
« J'ai l'impression que je me rapproche de quelque chose... de mes pouvoirs, de moi... Raaaah ! Je suis entrain de devenir dingue, ce lieu aura raison de moi si ça continue ! »

L'ancienne vampire se pris la tête entre les mains et la secoua de droite à gauche un instant tout en essayant de reprendre son calme. Quand elle y arriva elle se rendit compte qu'elle n'aimait pas l'idée d'avoir Maryna et Gabriel derrière elle. Yami s'arrêta alors pour les laisser passer devant Sora et elle.
Voilà qui était mieux.
Soudain elle remarqua que les deux jumelles Flore et Flandre ainsi que Maryna et Gabriel avaient décider de s'éloigner des autres, de prendre un autre chemin. Elle hésita à faire quelque chose, mais au fond elle se sentait débarrasser de deux suspects et si la bleuté et la bonde mouraient, ça seraient leur problèmes, elles l'avaient bien choisi pour le coup.

« J'ai pas confiance dans le professeur, ni dans les autres d'ailleurs. Viens, on va récupérer ma rose et les laisser se débrouiller tout seuls. »

Soudain elle se retrouva entraînée par Sora vers la maison au toit rouge. Yami essaye d'analyser ce qui se passe. Elle voit la main du garçon se poser sur la poignet.
Son visage se crispe et il pousse un cris.
Yami fait un bon, surprise. Ses yeux se pose sur la main de Sora. De la glace...

L'ancienne vampire regarde Sora avec de grands yeux.
« Il a retrouvé ses capacités... »
Yami l'entend à peine parler, par contre elle constate que quand il lâche la poignet il redevient humain. La porte semble verrouiller.
La jeune fille évite de toucher la porte, son estomac fait des siennes, elle a soif et de sang, pas de jolie petit pois verts, non mais d'hémoglobine et Sora se trouve être appétissant, enfin dans son souvenir il était le meilleur partie à saigner.
Yami se met à renifler la porte.
« Mais qu'est-ce qu'il y a la dedans ?! »

Illumination !
Elle se tourne pour appeler Korosu, soudain elle entend la voix de Siegfried, il a eu la même idée.

« KORO ! Viens ici s'il te plaît, il nous faudrait tes clés ! »

Yami se tourne ensuite vers Sora, elle s'approche de lui doucement, elle le prend par les épaule et approche sa bouche près de l'oreille du jeune homme et y murmure :

« Sora, si en entrant dans cette maison on retrouve nos capacités, sache que je vais avoir soif, très soif... tu es le seul en qui j'ai assez confiance pour faire ça, mais... il va falloir que tu me donne de ton sang, je te promet de ne pas te faire de mal... mais si tu ne veut pas que je me jette sur le premier qui va se couper, je te conseille d’accepter l'offre, je sais que tu ne veux voir personne mourir. »

Yami attendit ainsi, à moitié dans les bras de Sora que ce dernier lui réponde et que Korosu essaye les clés pour ouvrir la petite maison au toit rouge, si ça ne s'ouvre pas, elle défoncera la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 6 Aoû - 15:35

    YAMI: Faites attention aux zones non coloriées, faut pas qu'on traine dans cet endroit trop longtemps.

    Neko soupira. Après tout qui aurait envie de rester ici sachant que le but n°1 d'à peu près tout le monde était de quitter ce manoir maudit? Ils avaient enfin laissé la salle aux tableaux derrière eux, ainsi que le corps de Sacha. A présent ils se trouvaient dans une salle colorée vraiment étrange, dont les zones "obscures" n'inspiraient absolument pas confiance à l'élémentaire. Elle restait en retrait, silencieuse, observant la salle tout comme les gens qui l'entouraient. Neko tandis l'oreille sans se retourner quand elle entendit des murmures derrière elle. "C'est un secret" fut la seule chose qu'elle put entendre de façon intelligible et elle lança un regard en coin au duo de retardataire. Gabriel semblait bizarre... Neko le trouva très pâle, mais elle ne s'attarda pas sur lui plus longtemps car quelque chose d'autre attira son attention.

    SORA: Regarde Yami ! Je controle de nouveau la glace !

    Le fait de toucher les portes rendaient visiblement les pouvoirs et la demoiselle de métal en fut ravie... Elle regarda le petit groupe s'attrouper et débattre sur comment ouvrir ces mystérieuses portes. Siegfried mentionna alors quelque chose concernant leur symbolique liée aux couleurs, avant que Yami ne prenne la parole pour suggérer à Korosu d'utiliser ses clés. Neko s'avança jusqu'à eux.

    NEKO: Au pire, si ses clés ne marchent pas, je peux en fabriquer grâce à mon pouvoir.

    Après tout, elle manipulait le métal et en touchant les portes, elle pourrait sans mal créer des clés directement adaptées aux serrures.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Mer 6 Aoû - 16:35

Avançais cherchant Isabella du regard. Il s'en fichai royalement du reste. Mais son calme s'interrompit lorsque le professeur l'interpella encore suivit de Yami. Tous gonflant se disait-il. Il s'approcha alors tranquillement vers eux.

Si tu veux trouver la fillette muette, j'ai peut-être une piste. Il y a une maison de trois couleurs, bleu, jaune et rouge. Gabriel à les cheveux bleu, Maryna à les cheveux blond et notre gamine à les yeux rouges. Si ça se trouve, elle est peut-être dans la maison au toit rouge.

« KORO ! Viens ici s'il te plaît, il nous faudrait tes clés ! »

Ça va ça va j'arrive deux seconde! Tant que je peux retrouver la gamine le reste je m'en tape royalement.

Le Dhampire arriva au niveau de la serrure. Il sortit son trousseau de clé devant la maison au toit rouge. Il hésita parmi les trois clés nos utilisé... il avait une sensation de savoir quel clé à quel maison, mais ce n'était qu'un impression. Il inséra la clé de cœur dans la serrure et fit le mouvement pour tourner la clé. Vous ne trouvez pas bizarre? Lorsque l'amnésique touchait les portes il ne ressentait aucun changement. Les pouvoirs étaient peut-être endormis, mais le Rambo lui ne se sentait pas changeant.

Il murmura sa pensée pour les clés.

Coeur rouge, Pique jaune , Carreau bleu...

Il regarda Neko dans les yeux avant de lui parler pour lui demander un service. Elle était son amie non? Enfin peut-être ou pas. L'amnésique se faisait simplement entuber par elle qui sait ou elle le considérait vraiment comme un ami.

Neko mon amie si j'ai tors et que aucune des clés ne marche, je compte sur toi qui dis avoir un pouvoir permettant de contourner le problème, de régler le problème.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 47
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 4:16

Sora accepte la demande de Yami, à la condition que personne d'autre ne soit blessé et surtout pas Maryna, Gabriel ou la fille aux yeux rouges.

La clef correspond, la porte rouge s'ouvre. Derrière, la pénombre. Vous apercevez ce qui a l'air d'une pièce à vivre tout à fait normale. Sora y pose le pied le premier, sans hésiter. Dès que son pied est en contact avec le sol, il recouvre ses pouvoirs et vous le fait savoir.

Flandre, vous avez fait un petit tour, mais ce monde est bien petit. Vous voilà revenus près des autres... Et Maryna lâche la main de Gabriel avant de courir vers vous : "Faut pas entrer ! "
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 20
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 7:09

Au final, l'expédition ne donna rien. Le royaume dessiné, ne semblait si vaste tout compte fait. Au moins Flore pu se reposer, loin de tout, en marchant au sein d'un décor enchanteur. Elle aurait aimé vivre ici, juste quelques temps. Ici au moins, il ne semblait y avoir de danger. Hélas, sa quête demeura infructueuse. Elle n'apprit rien. Elle ne trouva pas de nouvel indice pouvant la conduire au maitre des lieux. Au moins, le groupuscule ne tomba pas dans un autre piège tordu avec une énigme à la clé. Le quatuor revint donc au point de départ, plus ou moins blasé. Flandre remarqua qu'on se tenait sur le pas de la porte, le jeune homme dont-elle ne savait le nom, profana la maison. Il s'exposait au danger, puisque non invité à visiter les lieux scellés il y a peu. A ses yeux, avancer dans le manoir avait été un jeu sordide, mais commettre une effraction, très peu pour elle.

Aussi resta-t-elle à l'écart, serrant la main de sa promise effrayée. Qu'avait-elle dont ? Elle ne souffrait de l'appel de la démence, ni de la soif de sang. Sans doute son empathie lui jouait des tours. Elle avait beau avoir perdu son don pour lire l'aura, c'était comme si toutes les émotions négatives des gens l'oppressaient, de la petite détresse à la frustration. Soudain, l'inconnu dit avoir retrouvé ses pouvoirs. Flandre ne s'en réjouit guère, car avec cela pouvait grandir leur mal être et donc meurtrir d'aventure l'esprit de sa jumelle. Voilà que Maryna accourait à l'entrée, pour défendre quiconque d'entrée.  « Je déteste vos petites têtes blondes, tellement ... Ah si je pouvais, tous vous étriper ~ » Kobato commençait sévèrement à l'ennuyer, hélas rentrer dans son jeu et tenter de l'étrangler serait aussi vain qu'elle aurait tout gagné à la faire replonger. Mais Flandre était plus forte que ça.

« Flan, j'ai peur ... Gabreil, sauvez-là, je vous en prie ... »

« Je sais, moi aussi je me sens mal là ... Maudite Kobato. »

Brisant les doux fers de leurs petites mains, la beauté des blés glissait un bras dans le dos de la la belle. Pour l'attirer à elle, et la conforter en silence. Tout semblait si confus. Le garçon allait-il être châtié pour son impudence ? Maryna allait-elle être piétinée devant une foule désirant retrouver ses forces ? Avant que les réponses à tout ceci ne leur tombent dessus, Flandre espéra que Gabriel sauve sa dulcinée. Car sans pouvoir, elle ne pourrait survivre à la horde. Du reste, elle n'était pas si tentée de retrouver ses capacités de vampire. La soif dévorante, la folie démentielle, le tank insensible; elle ne voulait blesser personne, bien que l'écailleux d'azur pouvait encore la stopper, en plus des autres. Le duo resta à l'écart, tandis qu'une autre petiote, riait aux éclats, bien délurée et ravie de la tournure des évènements. Flore radota, sur sa frayeur. La démente en riait d'aventure.


Résumé du post :
 


Dernière édition par Flandre Scarlet le Jeu 7 Aoû - 7:59, édité 1 fois (Raison : Rajout de l'image de Kobato ~)
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 7:52

D'instinct, Siegfried sent du mouvement derrière lui et constate que la portion du groupe partie en exploration revenait. Déjà? Soit cette pièce était petite, soit il y avait eu un obstacle. Puis, il eu y deux éléments en simultannés. D'abord, Sora procéda à entrer dans la maison, confirmant le retour de ses pouvoirs, et enfin, Maryna s'écriant qu'il ne fallait pas entrer, courant vers la maison rouge.

Comment pouvait-elle savoir? Korosu avait les clés, donc selon toute logique, la fillette n'aurait pas pu entrer, même si elle était déjà venu dans cette pièce pastel. Ajouté aux soupçons qu'elle était une des créations, c'était un coktail intéressant. C'était une opportunité et il ne fallait pas la gâcher.

Interrogatoir? Mauvaise idée, le professeur risquait de voir plusieurs membres du groupe se retourner contre lui en plus de Gabriel.

Le demi-dragon devait trouver un moyen de prouver que la gamine n'en était pas une. C'est seulement ainsi que la pitié collective pourrait être déjouée. La violence physique semblait une aussi bonne idée que l'interrogatoir, donc à éviter. Siegfried devait provoquer un changement, mais comment...

Il fallait que ça soit trop rapide pour qu'on puisse réagir, ne pas être violent pour éviter de contrarier les pacifistes... Rahhh!!! Fichu groupe pas capable de comprendre la situation! Place au Plan I, I pour Improvisation.

C'est dans un mouvement, que Siegfried espérait aussi surprenant que possible, que le professeur aggrippa Maryna dans sa course, la souleva du sol et qu'il se projeta, lui et elle dans la maison, bousculant au passage Sora, toute en déclarant d'une voix forte: « Ça, t'avais aucune raison de le savoir! ».

Le but était simple, c'était de faire en sorte que le professeur comme la gamine se retrouve dans la maison. Si c'était un piège, alors Siegfried espérait une forme de réaction de Maryna qu'il pourrait ensuite exploiter. Sinon, eh bien, le plan I n'avait pas vraiment été très bien réfléchi.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 47
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 11:00

Tout se passe très vite.

Siegfried passe la porte et retrouve ainsi ses pouvoirs et sa forme de demi-dragon. Il tombe Sora qui tombe au sol à l'intérieur de la maison. Mais Siegfried trébuche et tombe lui aussi, sur Maryna qui lâche un cri de douleur (un demi-dragon c'est pas léger-léger).

Comme répondant à ce signal, des rosiers se mettent à pousser sur le seuil. Une seconde, deux secondes, trois secondes leur suffisent pour être suffisamment épais pour empêcher la lumière de passer ; vous vous retrouvez donc dans le noir complet.

Areku, Sora, vous continuez par ici Les autres continuent à la suite.

Les autres sont stupéfaits par les éléments. Gabriel, après un instant de latence, s'élance vers la porte et tape sur l'épais mur végétal qui vient de pousser tout en appelant Maryna.

Les roses éclosent alors qu'il tape du poing à s'en faire saigner. Roses Rouges...
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 11:29


    La clé passa dans la serrure sans difficultés et Neko afficha une mine bougonne, déçue de n'avoir même pas l'occasion de se servir de nouveau de ses pouvoirs. Alors qu'elle fronçait les sourcils en observant la noirceur de l'intérieur de la bâtisse, l'élémentaire vit arriver Maryna, qui se planta devant l'entrée.

    MARYNA: Faut pas entrer!

    Elle semblait paniquée... Mais pourtant, elle n'avait aucune raison de l'être puisqu'ils ignoraient ce qui se trouvait dans cette maison. Sauf si... Neko repensa aux messes basses qu'elle avait entendues et commença à se demander si cette gamine venait vraiment de l'extérieur. Elle se posa d'ailleurs la même question concernant Gabriel, car en y réfléchissant bien, ils connaissaient cet endroit plutôt bien tous les deux. Néanmoins, elle lâcha des yeux le jeune homme aux cheveux bleus car étant donné qu'il avait les mêmes troubles de la mémoire que Korosu, elle lui laissait le bénéfice du doute.

    Perdue dans ses pensées, elle eut à peine le temps d'ouvrir de grands yeux que Siegried se jetait à l'intérieur de la maison en embarquant Sora et Maryna dans son élan. Aussitôt furent-ils entrés qu'un mur de roses rouges vint barrer la seule issue qu'ils avaient pour passer. Gabriel se jeta alors sur le mur, frappant ce dernier de toutes ses forces en criant le nom de la petite aux cheveux d'or. Neko serra les dents avant de courir vers lui et de lui attraper les bras avant de les lui immobiliser dans le dos.

    NEKO: Arrête... ARRÊTE!

    Elle sentait qu'il essayait de se débattre mais il était plutôt faible et elle n'avait pas trop de mal à le tenir. Elle lui murmura alors:

    NEKO: Arrête Gabriel, tu vois bien que ça ne sert à rien... Elle n'est pas toute seule, il ne va rien lui arriver.. Laisse ces roses avant de perdre la tienne, et vient plutôt nous aider à trouver un moyen de les sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 20
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 11:44

Malheur, pensèrent de concert, les jumelles. L'odieux professeur avait kidnappé Boucle d'Or, pour lui faire violence. Flandre avait bin dit que la diplomatie était le meilleur remède à la guerre. Soit, le général allait en payer le prix. Il disparu dans les ténèbres, elle serra les dents à voir tant de vilenie, à l'encontre d'une petite fille. Flore n'eu besoin d ela regarder pour sentir cette tension dévorer sa sœur. Le déchut écarlate avait promit, que tous s'en sortiraient, que tous sortiraient d'ici. Mais la bêtise et folie, pouvait emporter les cœurs à commettre des forfaits. L'espace d'un fugace instant, où la rage faillit la posséder, elle désira juste châtiment, que Maryna le fasse voler en éclats. Mais se ravisant, elle ne pouvait admettre qu'un pêcheur perde la vie, car tout le monde pouvait fauter. Elle la première. Soudain, Kobato éclatait de rire, devant elle.

« Tant de sottise, s'en est hilarant. La blondasse va faire exploser deux personnes, et ensuite, vous tomberez tous comme des mouches, sans savoir qui croire ou défendre; étripez-vous dont ! Échec et mat, mes petits ~ »

« Flan, j'ai peur ... Gabriel, arrêtez, vous allez mourir ! »

« L'on ne peut vivre sans l'âme sœur ... Aller ! »

Flandre ne voulait y croire, rien n'était perdu encore, Maryna et les deux autres pouvaient être sauvés. L'espoir, une force pourtant si fragile, qui donnait en l'instant, la force à ces enfants, de combattre la fatalité. A l'échange d'un regard harmonieux, les jumelles accoururent au mur de ronces. Et tandis que Gabriel était maitrisé, pour son bien, Flandre prit le relai. L'une d'elle remarqua la capacité minérale, tandis que l'autre endurait le grand martyr. Flore la belle était si fragile, mais tout aussi altruiste. Sans le savoir, Flandre n'aurait peut-être qu'à toucher la porte, pour retrouver leur force titanesque et pulvériser l'obstacle. Chacune à leur tour, comme lui, les sœurs hurlèrent le nom de Maryna, qu'ils allaient la sauver, ensemble. Devant se spectacle, une illusion se servait du thé. Étant chimérique, la Shuzen pouvait bien se permettre tout et n'importe quoi.



Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 47
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 11:49

Le rosier est si massif qu'il sort de l'encadrement de la porte et a même grimpé le long du mur. Il vous est impossible de toucher la porte derrière le rosier, et la roche semble résister à tous vos efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 16:02

Gabriel pleurait à grosses gouttes.

C'était stupide. Totalement stupide. Aussi stupide que d'aller taper à poings nus sur ce mur de roses. L'amour n'a jamais abattu de montagne. Tout ce qu'on récoltait à faire ça, c'était du sang et la mort peut-être. C'était stupide de faire ça, lui rappela un coin de son esprit inaccessible aux sentiments. Tu n'as qu'un pétale, tu ne dois surtout pas te blesser. Pas te montrer faible face aux autres.

Il n'empêche qu'il sanglotait sans pouvoir se retenir.

Les mots de Neko n'avait pas de sens pour lui. Bien sûr qu'elle n'était pas seule. Elle était avec Siegfried. Avec l'homme qui voulait éliminer la "création" qui gouvernait ce lieu. S'il apprenait qu'elle l'avait aidé à se cacher, qu'elle lui mentait. Si jamais...

Et lui. Il était seul. Totalement seul. Aucun d'entre eux ne le connaissait. Aucun d'entre eux n'était important pour lui. Il les échangerait tous sans hésiter pour pouvoir tenir encore une fois son ange dans ses bras, contre lu, en sécurité. Peu importait qu'elle l aime l aime pas l aime l aime pas l'aime il était mort pour elle et son absence lui arrachait le coeur.

S'il était le maitre de tout ça, pourquoi, mais pourquoi ça se passait comme ça ?! Pourquoi il devait avoir mal, pourquoi il devait être seul ?!

Il tenta une énième ruade et Neko lui lâcha les poignets. Il posa son poing ensanglanté sur la rose, le releva pour frapper avant de le laisser retomber. Ca ne servait à rien. A rien. Mains à plats sur la pierre, front brûlant appuyé aussi. Réfléchir. La retrouver. Retrouver son coeur. A tout prix.

La porte était inaccessible. L'arrière de la maison n'existait pas. Il n'y avait que des arbres et trois maisons collées les unes aux autres.

"Faut qu'on essaie les autres maisons. Elles communiquent peut-être, ou y'a un accès entre, ou un tableau, ou je ne sais pas, mais il faut qu'on essaie !"

D'un pas mal assuré il se releva, essuya ses mains humides de sang sur sa veste en se dirigeant vers la porte la plus proche, la bleue. Il se sentait comme un somnambule, marchant sans être vraiment là. Son esprit était dans la maison rouge, cherchant Maryna, n'habitant qu'en partie ce faible pantin qu'était son corps. Sans s'arrêter, il posa la main sur la poignée de la porte, l'abaissa. La porte s'ouvre.

Un meuble. Des fleurs. Des bouts de papier éparpillés. Un cercueil. Des cheveux bleus. Des escaliers. Ses yeux survolent tout ça avant de monter à l'étage.

Il doit y avoir une solution là haut. Il doit y 'en avoir une.

Sinon, il tentera d'abattre le mur à mains nues de nouveau. Qu'il meurt en tentant de récupérer son coeur au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 47
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 16:16

Gabriel n'a pas l'air dans son état normal. Vous le voyez s'éloigner jusqu'à la porte bleue, qui était jusque là fermée... et l'ouvrir. Korosu regarde d'un ai suspicieux son trousseau, mais ses clefs sont toujours là.

Pour ceux qui le suivent : vous récupérez vos pouvoirs en passant le seuil de la maison. Gabriel est en haut... mais la pièce du bas.... nom de dieu...

La pièce du bas (à ouvrir si vous l'explorer):
 

En haut de l'escalier vous retrouvez Gabriel, à genoux, sous le choc.

La pièce du haut(à ouvrir si vous y rejoignez Gabriel):
 

"C'est la galerie d'art...." murmure Gabriel, toujours sous le choc. "C'est là que j'étais... avant..."

Ca ne ressemble pourtant pas à votre galerie d'art du lycée...


NOTE DU MJ : NON, Gabriel n'est ni un fantôme ni un zombie !
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 16:55

    Neko finit par lâcher Gabriel quand il fut un peu calmé et elle le regarda d'un air soucieux. Il allait mal. De plus en plus mal. Les nerfs de tout le monde commençaient à lâcher, et l'élémentaire put d'ailleurs voir du coin de l'oeil que Flandre non plus ne semblait pas péter la forme. Elle grinça les dents: elle ne pourrait pas gérer tout le monde toute seule non plus... D'ailleurs pour l'instant elle comptait garder son attention sur Ga... Hein? Où était-il passé? Neko le chercha des yeux avant de le voir rentrer dans une des maisons avec une facilité déconcertante. Elle pesta avant de se lancer à sa poursuite, mais dès qu'elle eut passé le seuil elle se figea.

    La bouche entrouverte, l'élémentaire s'avança lentement dans la pièce en regardant d'un air horrifié ce qui s'y trouvait. C'était sans aucun doute un salon funéraire, avec un cercueil en son centre, dans lequel se trouvait le corps inerte de Gabriel... Gabriel qu'elle avait vu monter avant d'entrer. Que se passait-il ici? Elle aperçut les dessins sur le sol et les ramassa. Ils ressemblaient à la scène qu'ils avaient eu en arrivant: le jeune homme aux cheveux bleus roulé en boule sur le sol avec sa rose près de lui.

    NEKO: Tch.

    Elle jeta les dessins et grimpa à l'étage à la vitesse de la lumière pour y trouver LE Gabriel, à genoux, immobile.

    GABRIEL: C'est la galerie d'art...

    En effet, quand Neko s'avança pour regarder la photo elle reconnut la galerie. Elle ne comprenait plus rien... Et visiblement elle n'était pas la seule. Mais il y avait une chose qu'elle comprenait, et elle en profita d'être seule avec le jeune homme pour lui dire.

    NEKO: Je ne sais pas ce qui se passe ici, seulement il y a une chose qui me paraît limpide... Tu n'es pas comme nous Gabriel. Tu ne peux pas perdre ta rose, pour la simple bonne raison que tu l'as déjà perdue. J'ignore comment tu es encore en vie mais j'ai peur que ton esprit ne puisse pas sortir d'ici. Je me trompe peut-être, je l'espère d'ailleurs... Seulement si ton corps est en bas je doute que se soit pour rien. D'ailleurs je pense que quelque chose te trotte dans la tête comme elle trotte dans la mienne. J'ignore si tu es la -création- dont parlait Siegfried mais je te promets qu'il ne t'arrivera rien.

    Si sa théorie s'avérait vraie, alors Neko protégerait ce garçon aux cheveux bleus. Il ne méritait pas ce qui lui arrivait et elle avait vu assez de souffrance dans ses yeux pour comprendre que ce qui avait disparu de sa mémoire devait être assez horrible. Elle s'avança et posa sa main sur la tête du jeune homme.

    NEKO: Tu te rappelles quand tu m'as demandé de te montrer ma rose. Je t'ai fait confiance et je te l'ai prêtée. Maintenant c'est à toi de me faire confiance. On va trouver ce qui t'es arrivé, ce qui se cache derrière tout ça et on va tous s'échapper de cet endroit de cinglé.

    L'élémentaire avait beau être une grosse bourrine impulsive, elle ne cautionnait pas le fait de manipuler, torturer, ou tuer des gens sans défense. Un combat qui ne se fait pas à la loyale n'est pas un vrai combat.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 17:11

"Mon corps... en bas ?"

Son corps il était là. Détaché de lui, mais là, respirant, soufflant, souffrant. Il serra ses poings, frappa le sol et la douleur de ses blessures rejaillit, une douleur vive, ardente. Est-ce qu'il pourrait avoir mal s'il n'avait pas de corps ? Est-ce qu'il pourrait se torturer comme ça ?

Mais sa rose... il avait perdu sa rose en perdant Maryna. Non. L'inverse. Elle avait perdu sa rose en perdant Gabriel ? Sa tête lui faisait mal. Il y avait trop de choses à comprendre. Trop de choses qui lui tombaient dessus. Il passa la main dans son manteau, ramena les deux roses à lui. Une jaune pour elle. Une bleue pour lui.

Non. Ses coups de poing donnés à la roche avaient eu des conséquences. Un souffle et l'unique pétale bleu s'envola. Gabriel le regarda tomber en tournoyant dans l'air, ce minuscule bout de vie. Il n'avait plus de pétale. Il était mort. Mais il ne l'était pas.

Les larmes remontaient. Il ne comprenait pas, son corps pleurait de lui même. Pleurait même à grandes eaux, pleurait sa propre vie.

Il releva la tête vers Neko, demandant d'une voix tremblante : "Je ne suis pas mort. Je devrais. Qu'est-ce que je suis Neko ? Qu'est-ce que je suis putain...."
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 20
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 17:34

La tension était palpable, déchirante pour d'autres. Le déchut écarlate, lui n'avait d'envie que d'abattre la fatalité. Elle s'était jurée de ne plus être impuissante, de sauver tout le monde. Une force tentait d'infliger à son compère, ce qu'elle vécue jadis, la perte de l'être aimé. Afin de lui épargner ce supplice, Flandre cognait la pierre, si dure, si solide, si injuste. Elle manqua de larmoyer avec Flore, si bouleversée et paniquée. Soudain, alors que la sotte enfant se brisait les poings, ruisselant de sang, le bellâtre s'évadait. Guidé par la démence, ou l'espoir, il filait ouvrir une porte. Kobato n'aima cela, le jeu allait être gaché, si près de la fin, de leurs fins. Soupirant, elle disparu, tel un mauvais rêve. Flandre aurait enfin la paix, quoique ses vieux démons la harcelaient. Elle revoyait tous ces êtres perdus, par sa faute, son impuissance, sa sottise. Les crocs d'or de sa frange, virent dévorer sa figure, comme abattue. Flore la tira par la main, à la suite de Neko et Gabriel..

« Flan ... Suivons Gabriel ... » « Tu as raison ... Camarades, sauvons nos amis ! »

Une fois les lieux pénétrés, la bleuté sursauta avant de porter une main à ses lèvres. La vision d'un cercueil l'avait bien épouvantée. Elle n'eut tant le temps de s'évanouir, qu'une sensation étrange la parcourrait, comme une décharge. Elle souffrait le martyre, sa cadette aussi, cette dernière plia le genou à terre avant de frapper le plancher de son poing, il vola en éclats. Petits Vampires retrouvaient leurs pouvoirs et natures. Si pour Flore il n'y avait à déplorer qu'une presque rage de dent alors que ses canines s'allongeaient, que ses iris se fendaient avant d'étinceler, et que des ailes immondes lui sortaient du dos; pour Flandre, le phénomène était bien invivable. Elle serra son crâne en étau à l'aide de ses griffes, tandis que des ailes étranges lui arrachaient la chair du dos, dans un grincement de d'acier, épouvantable. Elle geint, entendant seules une flopée de voix, de hurlements, de chansons. Son hurlement déchira le ciel, pouvant être entendu ailleurs.

Avant de perdre à nouveau son sens du toucher et donc la capacité à ressentir la douleur, elle souffrit comme jadis; comme lorsque son père la torturait pour ses expériences macabres. Son râle de douleur ne pouvait être apaisée, elle était à deux doigts de s'évanouir sous le poids de la démence, de l'appel du sang, de pulsions sanguinaires. Elle devait trouver le moyens de canaliser cela, d'évacuer ce trop plein de frustration. Boucle d'Or se redressa, bien tremblante. Avant de perdre les pédales, elle mordit Flore, dans le cou. Cette dernière l’étreignit, un peu de son sang, puissant et presque sacré, l’aiderait à aller mieux. Puis elle la quittait, pour fondre au mur et y abattre un poing titanesque. Il  devait communiquer avec la maison où étaient les autres. Elle se déchaina, sur la pierre, pour l'abattre. Elle n'était pas seule, l'union faisait la force.

« JE VOUS SAUVERAI TOUS !!! » Hurla-t-elle de toutes ses forces.

L'ampleur de son déchainement était tel, qu'il allait ébranler cette maison ... :
 



Résumé du post :
 


Dernière édition par Flandre Scarlet le Jeu 7 Aoû - 22:07, édité 1 fois (Raison : Ajout d'une image épique, Hokuto no Furandooru !)
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Jeu 7 Aoû - 18:25

Korosu arrive avec les clés, en bougonnant bien sur. Yami l'observe captivée et pressée qu'il ouvre. Elle regarde la clé rentrer dans la serrure et tourner, quand elle s'ouvre enfin, l'ancienne vampire soupire de soulagement.

Yami observe l’intérieur de la petite maison en plissant les yeux car il fait sombre, mais il semble que cela ressemble à une petite pièce de vie toute à fait normale.
Soudain Sora entre dans le champs de vision de la jeune fille, il est dans la maison, il a retrouvé ses pouvoirs.

« Faut pas entrer ! »

Volte face dans la direction de Maryna qui accours justement vers la bâtisse au toit rouge. Yami fronce les sourcils.
« Pourquoi il ne faut pas entrer ? »
Elle se tourne vers la maisonnette et soudain elle voit la petite blonde traverser la pièce et atterrir près de Sora, elle le bouscule même.

« Ça, t'avais aucune raison de le savoir ! »

Siegfried rentre lui aussi et soudain il trébuche sur Sora et se réceptionne sur Maryna que Yami entend crier.
Yami ne bouge pas, étrangement elle ne sait pas pourquoi mais la maison ne lui inspire plus confiance... Tout à coup un immense rosier vient recouvrir la porte, ça prend quoi, trois secondes.
L'ancienne vampire ne bouge pas tétanisée.
Elle aperçoit Gabriel lui passer devant et frapper contre la porte comme un malade mental en hurlant. Yami ressent toute sa douleur, il l'exprime tellement bien, à chaque ''ploc'' que fait une goutte de son sang sur le perron, la jeune fille à l'impression que c'est tout le désespoir du jeune homme qui s'infiltre lentement dans le bois.

C'est la voix de Neko et les cris désespérés des jumelles qui ramène Yami à la réalité de l'instant présent, elle secoua la tête comme pour essayer de se réveiller.
« Je me suis encore perdue en moi... »
Soudain elle remarqua que Gabriel avait arrêté son acharnement sur le rosier, elle constata aussi que la porte était inaccessible, donc pas de possibilité de retrouver leurs pouvoirs.

« Faut qu'on essaie les autres maisons. Elles communiquent peut-être, ou y'a un accès entre, ou un tableau, ou je ne sais pas, mais il faut qu'on essaie ! »

Yami regarda et écouta Gabriel. Il s’éloignait, Neko et les jumelles l'on suivie.
Soudain, sans trop comprendre pourquoi elle a sauté par dessus la rambarde et les as suivie, elle ouvrit la bouche pour annoncer à Gabriel que c'était très certainement verrouillé, mais étrangement il réussi à ouvrir la porte.
L'ancienne vampire s'arrêta et plissa les yeux. C'était suspect, mais Flore, Flandre et Neko sont portant bien rentrées. Yami était sur le pas de la porte, elle jeta un dernier regard aux autres un peu en arrière, elle inspira un grand coup et s'engouffra dans la pièce.

Douleur.
Faim.
Soif.

Yami était à genou par terre, toutes crocs dehors et yeux rouges opaques sur le visage. Ça empestait la mort à pleins nez dans cette maisonnette, Yami en eux même envie de dégoupiller sur le parquet. Il y avait du bruit à l'étage. Gabriel ? Neko ? Très certainement, la vampire sentait leurs odeurs vers l'escalier. Soudain il y eu un puissant cris, Yami tourna la tête en direction de la source, Flandre était entrain de se transformer en vampire... inférieur vue le petites ailes, Flore aussi avait cette forme, mais elle semblait être attiré par quelque chose...
Elle serra les poings et les dents.
« Respire à fond ! »
La jeune fille arrêta de respirer avec le nez et seulement avec la bouche. L'odeur s’atténua un peu, mais son ventre continuait de gargouiller et sa gorge la brûlait comme si on la lui transperçait avec du fer chauffé à blanc.

La vampire inspira un grand coup avant de se relever. Elle sentait à nouveau toute sa force irradier dans ses veines, c'était assez agréable d'être à nouveau soit, mais la soif c'était vraiment pas bon du tout.
Yami se promena un instant dans la pièce, elle fut attiré par un étrange cercueil en bois sombre qui trônait sur une table au centre de la pièce, il était presque entièrement recouvert de roses rouges, c'était certainement ça qui avait attiré aussi l’œil de Flore plus tôt
« Hum... la gamine... »
La jeune fille s'approcha et fut surprise par le bruit du papier sous ses pieds. La vampire baissa le regard vers le sol ; des dessins déchirés, toujours le même fait sous plusieurs style... c'était étrangement Gabriel qui était représenté dessus. Yami releva la tête et avança un peu plus vers le cercueil et étouffa un cri de stupeur entre ses mains. Gabriel, le cadavre de Gabriel était là sous ses yeux rouges exorbités.
C'est la voix de Neko à l'étage qui parle à... Gabriel, qui l'a fait sortir de sa torpeur ; elle entendait parfaitement bien leur conversation. Yami s'approche encore un peu du macabé, il tient une rose bleu sans pétales.

L'odeur du sang.
La vampire bascula la tête et jeta un furtif coup d’œil à Flandre qui s'abreuvait de sa sœur... Fallait pas qu'elle reste là, sinon ça allait partir en cacahuète et elle avait pas envie de les blesser. Yami croisa le regard de Flore et lui fit signe qu'elle montait à l'étage.
La jeune fille grimpa les marches quatre par quatre.

Yami arriva en haut. Jet de lumière en pleins dans la gueule, ici c'était vachement mieux éclairé qu'au rez-de-chaussé. Des murs blanc et un parquet poli, il y avait des œuvres d'arts de toutes sortes, la jeune fille voulu gerber, l'art la rendait malade depuis peu.

« Mon corps... en bas ? »

C'était Gabriel. A oui, Yami se souvient avoir entendu Neko le lui dire... et vu l’intonation de sa voix il n'avait pas l'air de s'être vue en bas, ni de savoir ce qu'il se passait. Même s'il était une création, il n'avait pu se jouer d'eux, il était comme Korosu, amnésique et inconscient, le vrai danger avec lui c'était son amour pour Maryna et aussi quand il se souviendrait, si tenté qu'il s'en souvienne un jour.
Yami remarqua quelques gouttes du sang de Gabriel sur le sol blanc poli, sang qui provenait de ses mains... ça sentait bon, elle avait vraiment soif, c'était comme si quelqu'un avait balancé de l'essence dans ses veines et qu'il avait mit le feu.
« Non ! C'est un mort ! »
Sa conscience hurlait. La vampire retient son souffle un instant et ferma les yeux, il fallait qu'elle se calme et qu'elle prenne le dessus sur sa nature... soudain les images du PUB anglais firent surfaces.
« Reprend toi ! »

Inspire. Expire. Inspire. Expire. Inspire. Expire.
Ses crocs se rétractèrent et ses yeux redevinrent améthystes, elle pu même se concentrer sur les sanglots de Gabriel qui était à genoux à quelques mètres devant elle.
« Ouf... c'était moins une ! »
Mais la soif est toujours là, bien présente au fond de sa gorge.
La vampire vue le jeune homme aux cheveux bleus relever la tête vers Neko et lui dire d'une voix tremblante :

« Je ne suis pas mort. Je devrais. Qu'est-ce que je suis Neko ? Qu'est-ce que je suis putain.... »


Yami s'approcha d'eux, ne masquant plus sa présence.

« Ce que tu es ? Aucune idée, mais je ne pense pas que tu sois une création... enfin, peut-être que si, mais si c'est réellement le cas, tu n'aurais pas pu te jouer de nous, vue que tu as l'air de ne te souvenir de rien. »

Elle s'approcha de lui et posa une main sur son épaule avant de regarder Neko droit dans les yeux.

« Je suis d'accord avec toi, on va essayer de comprendre et trouver ce qui lui est arriver, jouer en Sherlock, mais en plus trash et on va surtout sortir de cet endroit de barge. »

Il y eu une secousse... ça venait d'en bas. Yami regarda le sol un instant et comprit rapidement. Elle s'accroupit près de Gabriel et lui parla d'une voix douce tout en sortant le flacon de sa veste :

« Ta rose est bien endommagée ? Tu l'as réparé ? Fait voir... ~petite pause~ Tout à l'heure je vous ai vue discuter Maryna et toi... qu'est-ce que vous trafiquiez ? Gabriel, qu'est-ce que tu sais d'elle ?.. Oh et est-ce que tu connais une petite, environs huit ans avec de longs cheveux bruns et des yeux rouges... avec une rose rouge ? J'aimerais son nom. ~autre petite pause~ Au fait, la secousse je pense que c'est les jumelles vampiriques en bas qui essayent de défoncer le mur qui relie cette maison à la rouge... mais personne ne bouge, on les entendra beugler si elles y arrivent... Je voudrais juste mes réponses Gabriel, s'il te plaît. »

Yami attendit sagement, elle se sentait plus à l'aise en possession de ses pouvoirs, même si l’odeur du sang de Gabriel était alléchante... Neko y passerait si elle craquait, alors elle lui fit un doux sourire, mais son regard était assez dur et assoiffé pour leur faire comprendre que c'était pas le moment de la contrarier.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Ven 8 Aoû - 3:59

Il ne connaissait pas bien la jeune fille qui lui posait toutes ces questions. Ils n'avaient pas été présentés avant, et il ne lui faisait pas confiance... avant. Maintenant, la notion de confiance n'avait aucun sens. Plus du tout.

Quand elle le lui demanda, il lui tendit d'une main tremblante sa rose dépourvue de pétales. "Ca ne marche pas. Les pétales ne repoussent pas. Et Maryna le savait...."

Sa voix fit dans les aigus alors qu'un accès de larmes le reprenait. Comment, mais comment le savait elle ?! Et pourquoi était il comme ça ?! Mort ? Vivant ? Entre les deux ? Il se rappella du cadavre de Sacha, un haut-le-coeur le secoua. Est-ce qu'il était comme ça ? Oui. Il avait eu un souvenir au départ. Un souvenir ou il mourait. Ou on l'aime l'aime pas l'aime l'aime pas. Et avant ça encore, il venait d'ailleurs. D'un monde où les poupées ne vous attaquaient pas, ou les roses sentaient bon et dépérissaient dans l'indifférence générale.

"Maryna... Je sais que je la connais. Je sais qu'elle est très importante pour moi. Je sais que je suis mort pour elle. Ou par elle. Ou à cause d'elle. Je sais pas. Plus. Mais j'étais mort, puis j'étais de nouveau là quand vous m'avez trouvé. Tu te rappelles Neko ? J'ai pas voulu me souvenir mais quelqu'un avait arraché mes pétales un à un, en riant. Je ne sais plus qui..."

Sa main passa sur la rose restante. Celle de Maryna. Elle avait la même texture que la sienne, des pétales non pas souples comme le vent mais dur comme du bois. Ses doigts jouèrent avec eux, en pincant un, hésitant. Tirer. Ne pas tirer. Je t'aime. Je t'aime pas. Blesser.

Non... il ne pouvait pas. Il n'était pas comme ça... une larme tomba sur la corolle et rebondit, milliers de minuscules goutelettes projetées en tout sens. Goutelettes de pluie ou de larmes, goutelettes de souvenirs, accrochées à la toile d'araignée de la pensée, si fragile et incompréhensible.

"Je crois voir une fille aux cheveux bruns et aux yeux rouges partout. Ce doit être la même. Je vois son reflet dans le sang sur mes doigts par moment. Une hallucination. Mais je sais qu'elle n'est pas comme Maryna. Que si elle me voit, elle ... elle... elle ne sait pas que j'existe encore. Elle ne me croira peut-être pas et m'éliminera, comme un mirage qu'on fait disparaitre. Ou elle me croira et pleurera encore. Je ne sais même pas qui elle est, mais elle est importante."

Terminant tout bas : "Et Maryna la hait. Ca, je le sais..."

NOTE MJ : Pendant ce temps l, Flandre joue les démolisseuses de l'extrême. Et ça a l'air de marcher... Continue !
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Ven 8 Aoû - 5:40

    GABRIEL: Je ne suis pas mort. Je devrais. Qu'est-ce que je suis Neko ? Qu'est-ce que je suis putain....

    Neko fronça les sourcils en voyant les yeux remplis de larmes du jeune homme. Ce qu'il était? Elle n'en avait fichtrement aucune idée, mais qu'est-ce que ça l'intriguait... Elle aurait voulu être à même de lui répondre, elle aurait voulu comprendre ce qui se passait dans cet endroit de dingue. L'élémentaire sentit la colère monter. Quelqu'un s'amusait à les manipuler et à les voir souffrir et ça... Ca lui donnait bien envie de cogner dans les murs. En parlant de ça d'ailleurs elle entendit la voix de Flandre suivie par des bruits sourds de coups qu'on donne. Détruire le mur, c'était l'idée de Gabriel... Après tout, ça pouvait peut-être marcher.

    Alors qu'elle se posait la question, Neko entendit des pas derrière elle, et la dénommée Yami s'avança alors jusqu'à eux avant de s'adresser à elle. Apparemment, cette dernière comptait aussi découvrir le secret morbide qui se cachait derrière toute cette histoire. Elle parla ensuite avec Gabriel qui souffrait de tout son coeur. Son regard avait tellement changé depuis leur rencontre.

    GABRIEL:Je crois voir une fille aux cheveux bruns et aux yeux rouges partout. Ce doit être la même. Je vois son reflet dans le sang sur mes doigts par moment. Une hallucination. Mais je sais qu'elle n'est pas comme Maryna. Que si elle me voit, elle ... elle... elle ne sait pas que j'existe encore. Elle ne me croira peut-être pas et m'éliminera, comme un mirage qu'on fait disparaitre. Ou elle me croira et pleurera encore. Je ne sais même pas qui elle est, mais elle est importante.

    Neko haussa un sourcil. Plus elle y pensait, plus il était sûr qu'une des deux gamines était suspecte... Mais laquelle? Elle ne connaissait pas celle aux yeux rouges, mais Korosu semblait vouloir la protéger même si d'après ce que disait Gabriel, elle n'avait pas l'air de symboliser des souvenirs paisibles et agréables. Puis Maryna, elle l'avait toujours trouvée étrange et elle ne lui inspirait absolument pas confiance... Seulement le jeune homme y semblait très attaché... Alors comment savoir la vérité?

    NEKO: BON. Ca me gave là.

    D'un geste, l'élémentaire souleva Gabriel pour le remettre debout avant de l'attraper par le poignet et de le tirer à sa suite. Elle fit signe à Yami de ramener elle aussi son postérieur. Lorsqu'ils furent en bas, elle vit que le mur auquel s'en prenait Flandre avait pris relativement cher. Bonne nouvelle. Neko lâcha le garçon avant d'aller vers Flandre et de l'attraper par le col pour l'écarter du mur.

    NEKO: Couché jeune fille. C'est pas avec tes petits poings que tu vas faire grand chose de plus.

    L'élémentaire ferma alors les yeux, face aux mur, et lorsqu'elle les rouvrit une chose qui ne s'était plus produit depuis des années arriva: des flammes bleues s'échappaient de son oeil gauche. La seconde d'après un énorme bazooka en métal se matérialisa autour de son bras et elle le dirigea vers le mur.

    NEKO: Fermez les yeux, écartez-vous, et protégez-vous le visage. Ca va piquer.

    Une lumière bleue apparut au bout du canon avant qu'une énorme boule d'énergie de s'en échappe pour filer droit dans le mur esquinter par Boucle d'Or. Fallait pas faire chier la petite Neko.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   Ven 8 Aoû - 7:51

(Bon j'ai complètement perdu le fil de vos déplacements malgré la lecture et la relecture de vos postes à tou(te)s alors on va dire que je vous ai déverrouillé les portes et puis je ressorts de la maisonnette bleu parce j'ai l'impression que vous êtes en haut, bas, haut, haut , bas, bas et peut être même sur les murs je n'arrive pas dû tout à suivre et comprendre. Alors je préfère faire un truc logique plutôt que de faire un truc insensé qui va me faire gagner punition MJ)

Après avoir aidé tout le monde à trouver peut être un chemin pour rejoindre Siegfried et Sora semblant être bloqué avec Maryna dans la maison rouge, l'amnésique avait décidé de ne pas suivre le groupe dans la maison bleu et partit alors seul dans sa propre décision dans la dernière maison non déverrouillé de ce décor enfantin. Il parlait alors tout seul.

Gamine... où es-tu? Je m'inquiètes pour toi et tout deviens bizarre voir dangereux. J'espère que tu es en sécurité là où tu es... je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. Aller... Cœur rouge, Carreaux bleu,... Pique Jaune. C'est forcément ça, mes clés déverrouillent toutes les portes dans ce lieu. J'espère la retrouver et la protéger.

Il pris la clé de Pique et l'entra dans la serrure de la maisonnette jaune. Il fit le mouvement pour déverrouiller avec la serrure. Si la clé ne marche pas, il essayerait les trois autres. Afin d'entrer dans la demeure ou peut être pas. Du moment que la porte se déverrouillé. Il savait qu'il manquerait de temps a faire une chose à la fois. Des personnes dans la rouge, d'autre dans la bleu, il allait alors seul dans la jaune.

L'amnésique avait de toute façon survécu depuis pas mal de temps ici à ce qu'il paraît et seul. Il continuerait seul à nouveau. Il n'avait confiance en personne sauf un peu en Neko parce qu'elle est son amie non? Mais aussi, il avait confiance en la petite Isabella au point même qu'il lui avait confié sa rose avant qu'elle soit portée disparue.

Le jeune homme réfléchissait alors seul dans son coin. Trois personnes soit la gamine, Gabriel et Maryna ne sont pas de l'extérieur de ce manoir à ce qu'il paraît, les dires et les pensées de Siegfried ainsi qu'une phrase de Mayna qui a poussé Siegfried dans une rage certaine. Lorsque le Rambo avait ouvert la porte piégé dans la bibliothèque, la petite lui montrait bien qu'il fallait fuir et quoi faire. Les choses devenait logiques mais il manquait l'élément principale. Un aveu de chacun d'entre eux soit la gamine, Maryna et Gabriel permettrait de comprendre le fin mot de cette histoire. Il y avait apparemment quelqu'un de plus haut encore qui voyait tout et se régalait de voir des pions chercher à survivre dans sa cage aux supplice.

Le Rambo ne jouait pas aux jeux et ce a chaque fois. Il avait toujours fuit ou être patient en laissant les autres prendre des risques. Il était peut être devenu barbant pour le maître des lieux qu'il ne s'en préoccupait même plus et le laissait errer à sa guise dans son manoir, car de toute façon, il n'était plus qu'une coquille vide sans intérêt et chercher à le tuer ne lui procurait plus aucun plaisir et préférait le laisser mourir tout seul dans son coin.

Si la porte jaune s'ouvrait, l'amnésique hésiterait à avancer seul ou rejoindre les autres enfin rejoindre les autres, ce qu'il en restait et puis seul Neko ou Siegfried avait une importance personnel pour l'amnésique, mais à côté il y avait la petite Isabella, il voulait la retrouver à tout pris.

Passe ou ne passe pas la porte? L'amnésique hésitait.


Dernière édition par Korosu Tsukushi le Ven 8 Aoû - 13:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: .Dernier Tableau.   

Revenir en haut Aller en bas
 

.Dernier Tableau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dernier bilan de choléra:14,642 cas et 917 décès
» Le dernier Tavernier ou "la Louisiane"
» Creation d'une base de donnees sur le dernier recensement
» L'université haitienne: un triste tableau
» Choléra, dernier bilan: 305 morts et 4649 cas de contamination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event du Manoir :: Manoir des Illusions-