AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est une maison rouge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maryna
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 11:14

Noir complet.

Maryna étouffa un sanglot. Elle avait mal. Mal mal mal. Pourquoi avait il fallu que le grand homme la jette au sol et l'écrase comme ça ?! Elle lui avait juste dit de ne pas entrer. C'était sa maison et ils risquaient de la libérer maintenant. Les roses rouges étaient en fleurs, elle l'avait vu alors que le dernier rayon de lumière passait.

"Pousse toi... j'ai mal..."

Elle était là. Quelque part. Dans le noir.

Ici, c'était elle qui dominait, raison pour laquelle Maryna n'avait jamais réussi à se débarrasser totalement d'elle, même maintenant qu'elle la détestait. Non, qu'elle la haïssait. Un jour, elle avait aimé le rouge, mais le rouge avait tenté de la tuer. Tout ça parce qu'elle voulait rester avec elle pour toujours-toujours. Qu'elle voulait être son amie. Sa soeur. Le rouge coeur était devenu rouge feu.

"Pousse toi !"

Elle allait la tuer maintenant. La détruire. Elle n'y avait pas réussi la première fois, mais maintenant qu'elle avait une chance de sortir d'ici... Il fallait qu'elle bouge, vite !

"POUSSE TOI !"

Quelques mètres à coté d'elle, la chaise de bois s'anima à son cri et vint se planter dans le dos de Siegfried. Sous la douleur, il desserra les bras ; elle gigota et sortit de son étreinte, rampa sur quelques mètres. Un cadre de bois. Une table, un lit peut-être. Elle se glissa en dessous et essaya d'arrêter de respirer, espérant que l'homme ne la retrouverait pas dans les ténèbres. Son coeur battait fort, elle avait peur qu'il ne de l'entende.

Elle devait réfléchir, vite.

MJ : Maryna est planqué dans un coin. Vous êtes dans l'obscurité totale, Sora et Siegfried. Avant que le noir se fasse, vous avez eu un aperçu très très rapide de la pièce. Une pièce qui comportait notamment un lit, une table couverte de dessins, des chaises, et des escaliers sur le coté droit.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 12:21

De retour sous sa forme normal, Siegfried eut besoin d'un moment pour se réadapter. De toute évidence, il écrasait Maryna. Heureusement pour elle, il n'était pas si lourd que ça (similaire au poids d'une Humain adulte), mais c'était tout de même lourd et elle s'en plaignait.

Étape no.1, se réajuster à sa force normale et ne pas l'écraser. C'était très agréable d'avoir pu constater la force humaine, mais là, le demi-dragon devait faire attention à retrouver un contrôle adéquat. Ce délais n'était visiblement pas apprécié de la fillette.

Première tentative. Siegfried déserra son embrise pour que la gamine puisse s'extirper alors qu'il reprennait contrôle du reste de son corps, le tout en cherchant à ne pas blesser la fille. Le bon côté, c'était qu'il n'avait pas écraser Maryna. Le moins bon côté, c'est que le professeur n'avait pas laisser assez d'espace. Cette fois, Maryna cria et un objet vint heurter le dos du demi-dragon. Le choc surpris Siegfried et ses réflexes se manifestèrent, ce qui permi à Maryna de se libérer. C'était un objet contondant, peut-être une pièce du mobilié. Chaise? Ça faisait du bien de retrouver son armure d'écailles et ses ailes. Une chaise en plein dos aurait été une blessure potentiellement sérieuse. Pour le demi-dragon, c'était un bon choc, mais pas une blessure. Remarque, on ne pouvait peut-être pas en dire autant de la chaise.

Maintenant qu'il ne risquait plus de blesser directement quelqu'un, le demi-dragon pu se réajuster convenablement. Ces changements de formes étaient plutôt ennuyants. Comment pouvait-on s'y habituer? Peu importait, le plan I suivait son cours.

« Bon, c'est soit mon meilleur plan, soit mon pire... Sora, si tu es dans la maison, sache que je m'en excuse, ce n'était pas mon but. »

L'obscurité total n'était pas prévu. Bon, à vrai dire, Siegfried n'avait rien prévu autre que franchir le seuil de la porte. Tout ce qui venait après était pur improvisation. Mieux valait mettre Sora au courant avant que ce dernier songe à se retourner contre lui. Le demi-dragon se releva donc avant de prendre à nouveau la parole.

« Maintenant qu'on est en privé, profitons-en pour discuter. Plus la peine de le cacher Maryna, je sais que tu as été engendré par le maître du manoir, tout comme Gabriel et l'autre fille aux yeux rouges. D'autant plus que je suis assez sûr de moi en affirmant que je t'ai entraîner hors de ton domaine. Considérant ta réaction, je vais même miser sur que toi et l'autre fille, n'êtes pas les meilleurs amis. »

Le demi-dragon chercha à percer l'obscurité sans succès, alors il chercha à se remémorer le peu qu'il entrevis. Bon, il y avait un lit, une table des escaliers...
Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 22
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 14:11

Faut pas entrer !

Vous savez, dans la vie lorsque nous entrons dans une situation périlleuse. Il nous arrive parfois d'éprouver la sensation que chacune de vos décisions, aura un impact direct, sur la décision de vie ou de mort qui pendait au-dessus de nos têtes, telle une épée de Damoclès.

Hors tout dans le ton de la fillette indiquais un danger imminent, et je n'étais pas suicidaire au point d'ignorer cet avertissement. Hords voilà, il a fallu qu'au moment où j'allais rebrousser chemin, je me fasse violemment bousculer en avant, par je ne sais qui, résulta ? Je me retrouve à terre sur le ventre dans la maison.

- Hey, mais ça ne va pas !?

Me mettant à quatre pattes part terre, je vis avec stupéfaction la gamine aux cheveux de blé à terre à coter de moi écraser par le prof qui avais visiblement repris sa forme draconique, qui je dois avouer me faissait un peu peur vue de pres mais bon passon.

Sans que je comprenne pourquoi, soudain, je le noir s'installa, mais j'eus cependant le temps de voir que la pièce comportait un lit, une table couverte de dessins, des chaises, et des escaliers sur le coté droit.

Puis un grand boum s'ensuivit, la source du bruit provenant de là où se trouvaient le prof et la fillette avant. Tout cela enchainer par des bruits de pas effréné, puis ce fut le silence.

Dans ce noir complet, la prudence était de mise, c'est pourquoi, quand je me relevai avec précaution, j'en profitai donc pour me créer une deuxième épée des glaces. J 'avais récupéré mes pouvoirs autant m'en servir non ?

je me mis à avancer ver le prof, enfin je j'espérais, tout du moins, mon épée dirigé vers le bas, pour éviter tout contact avec celle ci et le prof, mettent ma main libre devant moi pour tâtonner dans la noir.

«Bon, c'est soit mon meilleur plan, soit mon pire... Sora, si tu es dans la maison, sache que je m'en excuse, ce n'était pas mon but. »

l accusa le coup s'interrompant un bref instant, alors comme ça ce n'étais pas son but? Il soupira intérieurement avant de reprendre son chemin doucement en se décalant vers la droite.

Maintenant qu'on est en privé, profitons-en pour discuter. Plus la peine de le cacher Maryna, je sais que tu as été engendré par le maître du manoir, tout comme Gabriel et l'autre fille aux yeux rouges. D'autant plus que je suis assez sûr de moi en affirmant que je t'ai entraîné hors de ton domaine. Considérant ta réaction, je vais même miser sur que toi et l'autre fille, n'êtes pas les meilleurs amis.

Il s'arrêta encore une fois sous les propos du prof, bien entendu, il s'en était un peu douter, mais il ne tenait pas à agir sans preuves, c'est pourquoi il ne disait rien de son avis. Bien que pour lui tout le monde était suspect ou presque dans cette affaire, il ne ferait rien de bien méchant son but étant de sauver tout le monde.

Puis il reprit son parcours tranquillement avançant j'usqu'à ce que sa main touche quelque chose d'écailleux et de lisse à la fois.

- En ce qui me concerne, je n'ai pas très bien apprécié le fait de me faire bousculer, mais c'est bon, je ne vais pas vous en vouloir à mort comme sa surtout que j'ai fait des bourdes bien pires.

Petite pose avant de reprendre :

Pour la suite, je ne vous cacherais rien, je n'ai pas fortement apprécié le fait que vous proposiez d'éliminer les créations, je pars du principe que je sacrifierais ma vie pour que tout le monde puisse sortir d'ici. Pour le reste, je vais continuer tout de même à vous faire confiance, nous devons faire équipe, nous entraider et non nous mettre des bâtons dans les roues, c'est pourquoi je serais là pour vous aider.Après je ne dit pas qu'il faut faire ami ami avec les habitants des lieux, mais vue la réaction de la petite, elle est aussi dans une situation délicate et si elle à un brun de jugeote elle finira bien par revenir vers nous... mais pour le moment...

Il se concentra un moment et créa un sabre des glaces dans les mains du prof.

-Je sais que sous cette forme, vous pouvez vous défendre, c'est juste au cas ou nous perdrions une nouvelle fois nos pouvoirs, deux précautions valent mieux qu'une non?
Revenir en haut Aller en bas
Maryna
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 15:20

Ca s'annonçait mal.

Le grand avait deviné qu'elle était plus qu'une petite fille et le garçon était prêt à l'aider à l'attraper. Maryna ne pouvait pas utiliser trop ses pouvoirs - elle avait déjà pris un risque avec la chaise - sous peine d'attirer l'autre. Elle n'avait plus le choix.

Bougeant le plus doucement possible, elle passa sa main sous son jupon et fouilla dans la poche qui y était cousue. Ses doigts touchèrent une, puis deux roses, effleurèrent même quelques pétales qui étaient tombés au fond. La rose du garçon était un peu plus petite et avait plus d'épine que celle de l'homme-loup, elle s'en souvenait. Elle la retrouva à l'aveugle et la sortit, la serra contre elle.

Elle avait gardé longtemps ces deux roses, ne les sortant que pour les teindre. Les pétales en étaient désormais jaunes ; pas d'un beau jaune comme elle, mais d'un jaune maladif. La vraie couleur se battait pour revenir, mais tant que les roses étaient de sa couleur à elle, elle avait un certain controle dessus. Elle pouvait influencer un peu leur esprit - oh, pas beaucoup, juste de quoi les rendre plus méfiants et jaloux. De quoi casser leur esprit de groupe et les ralentir, pour qu'elle puisse jouer avec eux et éliminer les possibles trouble-fêtes.

Siegfried était un trouble-fête, c'était certain. Il était trop froid, trop adulte, trop distant. Elle ne l'aimait pas du tout. Et Sora non plus ne l'aimait pas, mais il ne ferait rien contre lui sauf si...

Teindre la rose changerait votre caractère, en arracher les pétales vous ôterait la vie, se piquer à ses épines vous lierait par le sang.

Elle appuya son pouce contre la tige. Fort. Jusqu'à sentir le sang s'écouler sur la tige.

Jusqu'ici, elle s'était accrochée à Flore, puis à Gabriel pour passer pour une petite fille innocente. Mais innocente ne veut pas dire sans arme... Désormais Sora serait son arme.

Elle retint son rire. Bientôt elle pourrait se montrer. Bientôt. Mais pour le moment... Elle se concentra, envoyant à Sora toute la haine qu'elle avait contre l'homme. Lui montrant tout le mépris dont il faisait preuve. Son absence d'humanité. Il n'acceptait personne, n'aimait personne, ne tolérait personne. Il n'aimait pas Sora, le prenait pour un idiot, un demeuré. Quand il ne lui serait plus utile, il se débarasserait de lui. L'éliminerait.

Ne pas rire. C'était si facile de lui empoisonner l'esprit.

L'homme était un danger pour Sora. Un danger qu'il devrait éliminer MAINTENANT.

Confier sa rose à quelqu'un en connaissance de cause est une preuve de confiance totale ; la confier par méconnaissance est un risque potentiellement fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 22
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 16:01

Soudain, je fus comme dans un autre monde, dans ma tête en fait, comme si des raisonnements que j'avais eus avant s'imposer d'eux même dans ma tête.
Siegfried était louche, dangereux, il devait mourir, il était une menace pour la petite fille, mais pour la sauver, il fallait que je le tue.
NON ! Fit une voie dans ma tête, non tu ne peut pas , tu est là pour protéger, pour sauver des gens Sora! Tu ne dois pas tuer, tu te l'es promis.
Puis dans une douce cacophonie, les souvenirs des circonstances de ma promesse faite auprès des cadavres de mes parents.


Eu, n'avait pas eu de chance, ils avaient été faibles et s'était fais massacrer par un monstre plus faible qu'eux. le même sort aurais put m'être réserver, à la différence que moi, je possédait le pouvoir.


C'est à partir du moment où je suis entrer au lycée, afin de pouvoir apprendre à me controller, moi et mes pouvoirs que je put enfin respecter ma promesse: protéger ce qui devait être protégé, et attaquer ce qui devait être attaqué pour la sécurité de tous.


Bien que j'aie été dans des situations précaires, comme ici au manoir et que je me sentais inutile, invisible et que je considérais presque tout le monde comme des suspects potentiel, pour un mec comme moi éprouver une telle haine et avoir de telles idées ne serait-ce que l'espace d'une seconde, ce n'était pas normal. Comme si toutes les émotions de mon corps, mon raisonnement ne m'appartenait plus.


C'est pourquoi bien que plonger dans l'obscurité, je me reculai prudemment, sachant que quelque chose de magiques tentais de m'influencer, de me pousser à me battre contre le prof, à tenter de le tuer.


- Éloigner, vous ! Je ne sais pas ce qui se passe mais quelque chose essaye d'interfer dans mes penser pour que je vous tue!


Bien que cefût une phrase de mise en garde, celle-ci était sur un ton fort haineux que je ne pouvais contrôler. Cette colère n'était pas normale, sans doute dut à la magie, je ne voyais que cela, mais quelque chose était bien plus fort que ma haine subite envers le prof. La peur de rompre ma promesse, promesse qui à elle seul représentais les seuls souvenirs de mes parents, de ma manière de vivre.Ha si seulement je pouvais me défouler sur quelque chose... Mais j'avais eu mainte fois la preuve que s'en prendre au mobilier du manoir avais ces conséquences.Tandis que je reculais prudemment, mon dos entra en contact avec la table, c'est là que je me souvins que j'y avais vu des dessins avant. Pris d'une soudaine intuition, je prie tout les dessins possibles que je pouvais sentir sur la table grâce au toucher,les plias soigneusement et y mis dans une poche de mon pantalon. Me disant que cela pourrait peut-être servir pour plus tard.





Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 16:25

Quelque chose change.

Vous vous en rendez compte insidieusement ; quelque chose est en train de changer. L'atmosphère vous semble plus lourde, le silence plus bruyant. Votre pas est plus lourd, votre dos vous démange comme si quelqu'un vous fixait.

Vous ne savez pas ce que c'est, mais c'est quelque chose de puissant...

Maryna sent qu'elle n'a plus beaucoup de temps. Elle use de son pouvoir d'animiste pour faire exploser une, deux, trois, quatre chaises et se rapproche sans bruit de la porte d'entrée, espérant pouvoir déjouer le piège. Elle continue à user de son influence sur Sora ; celui-ci n'aura peut-être pas le courage de blesser Siegfried, mais il pourra au moins le ralentir.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Jeu 7 Aoû - 17:57

À l'avertissement de Sora, Siegfried changea de plan, deux fois en l'espace d'une fraction de seconde. La discussion venait visiblement de prendre fin. Maryna voulait se débarrassé du demi-dragon en prenant le contrôle de Sora. Bon, c'était ennuyant, mais pas tout à fait un problème.

Le problème survint quand une présence ce fit sentir. Le professeur pensa alors instinctivement à la fille aux yeux rouges. Une estimation logique considérant qu'il avait la certitude de se trouver dans sa maison. Nouveau changement de plan.

Bon, si Siegfried... Boom! Pluie de copeaux de bois qui rebondirent sur ses écailles. Ça, c'était l'attaque la plus faible qu'il avait vu jusqu'à maintenant. Deuxième boom. Tout d'un coup, l'esprit du professeur se ré-aligna.

Nouvelle présence. Peur. Diversion. Évasion. Enfin, c'était ce qu'il ferait lui dans la situation de Maryna.

Maryna voulait s'enfuir! Par où? Certainement pas à l'étage, c'était probablement de là que venait l'autre fillette. Une seule issue, la porte bloquée. Ne perdant pas un instant de plus, Siegfried fit volte-face pour se poster devant la porte. Au troisième boom, le demi-dragon couvrait autant d'espace que possible là où devait se trouver la porte. Il fallait dire qu'il n'avait pas beaucoup bougé depuis son arrivé et qu'il n'avait pas sauté loin dans la pièce en forme humaine avec une fillette dans les bras. Pour le professeur, retourner à la porte, c'était guère plus que faire deux ou trois pas en arrière, utilisant sa queue pour se guider.

Donc, légèrement accroupi, les ailes (d'une envergure de trois mètres) déployés, le demi-dragon était confiant de pouvoir intercepter Maryna s'il lui prenait le désir de s'enfuir. Ça et maintenant que Sora menaçait de se retourner contre lui, s'il ne pouvait pas le prendre à revers, ça simplifiait les choses.

« Avant que les choses ne dégénèrent, je tiens à insister sur le fait que j'ai tenté d'avoir une discussion civilisée, d'abord et avant tout. Bon, Sora n'a pas aider avec sa manie de faire des armes, mais c'était une discussion que je visais. Toutefois, malgré que j'ai l'impression que la peur semble te motiver Maryna, je tiens à ma discussion et elle tourne autour de notre retour au lycée Yokaï.

Dans le cas contraire, je suis curieux de voir comment se passera la rencontre entre toi et la jeune fille aux yeux rouges.
»
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Illusions
avatar
Nombre de messages : 58
Age : 48
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Ven 8 Aoû - 3:01

La présence augmente encore, vous alourdissant tous.

Siegfried attrape la petite alors qu'elle fonçait vers la porte.

Sora est tellement en rage qu'il n'a plus trop de possibilité de réfléchir ; il a néanmoins l'intelligence de s'en prendre aux meubles avec sa keyblade.

Le mur droit commence à vibrer, comme si quelqu'un donnait des coups violents de maillets dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Maryna
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Ven 8 Aoû - 3:38

Elle a foncé vers la porte, espérant s'enfuir... mais trop tard. Quelque chose l'a attrapé et plaqué contre lui. Quelque chose de grand, d'écailleux, de froid. Il l'a rattrapé.

"Mais lâche moi !" crie t elle, oubliant toute prudence. Elle ne veut pas se retrouver face à elle, mais la peur cède la place au dégout et à la haine, maintenant qu'elle coincée entre ses bras.

"Tu me fais maaaaaaaaaaaaal !" Geint-elle. Elle sent ses mains sur elle et le contact écailleux lui donne envie de vomir. Ca plus la sensation d'être capturée. Mise en cage. Elle est tellement compressé qu'elle ne sent plus sa main; elle croit que la rose de Sora est tombée... Tout ça à cause de lui !

C'est pas à lui de décider de comment ça doit se passer, c'est à elle ! C'est son monde, pas le sien !

Du verre éclate et vole alors que les tableaux tombent du mur et que leurs sujets s'extirpent de leur prison de verre. Elle ne sait pas très bien ce que c'est, mais maintenant c'est vivant et ça va lui obéir.

"ATTAQUEZ LE !"

MJ : Des choses s'en prennent à toi, Siegfried. Tu sens leurs coups, mais quand tu tentes de répliquer tu ne frappes que le vide. Ces choses sont diablement fortes et à défaut de te blesser, te font quand même assez mal.

Sora : ton coup de sang se calme petit à petit; tu te sens comme tout mou alors que l'énergie meurtrière qui t'avait envahie disparait. Tu entends le "attaquez-le" de Maryna ; a toi de voir à qui tu portes secours, mais attention ; les choses agressives ne te laisseront pas en paix si tu t'approches.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 28
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Ven 8 Aoû - 8:23

Règle numéro 1 de la chasse aux monstres: savoir s'adapter. Il arrive fréquemment qu'un monstre soit quasi insensible à une forme d'attaque. Le chasseur devait donc s'adapter et trouver un point faible à exploiter.

Un demi-dragon ne craignait pas les attaques physiques. Pire encore, Siegfried avait pour habitude de subir les coups juste pour atteindre une position avantageuse et c'est précisément ce qu'il accomplit pour Maryna.

Dès que le professeur senti la présence de la fillette non loin de lui, il l'attrapa sans égard pour son bien être. C'est alors que ce que Siegfried s'imagina être à peu près tous les éléments mobiles de la pièces sont violemment projeter vers le professeur. D'instinct, le demi-dragon déploie ses ailes de manière à former un bouclier devant lui. Avec peu de terminaisons nerveuses, ses ailes pouvaient encaisser de lourds dégâts, avec peu de douleur.

À la droite du professeur, le mur vibre au rythme de puissants coups. La fillette aux yeux rouges n'aurait certainement pas besoin de mettre en morceau sa maison juste pour faire son entrer. Donc, c'était possiblement le reste du groupe... Danger, danger, danger!

Si le reste du groupe entrait, ils étaient assez stupides pour prendre la défense de la fillette! C'était pas de chance. Le professeur avait la chance de faire de la pression sur une création pour la faire parler, il fallait préciser que c'était la seule création qui pouvait parler proprement, et le temps était à nouveau en sa défaveur. Elle ne devait surtout pas survivre.

« La discussion est close. »

Continuant de maintenir fermement la gamine contre sa poitrine de son bras gauche et de sa queue, le professeur était passer en mode chasseur et la création était la proie. Utilisant le sabre de glace que Sora lui avait créer, Siegfried positionna la lame sous la gorge de Maryna.

Ses ailes encaissèrent un bon nombre de chocs, mais ce n'était pas un mobilier qui allait causer de véritables interférences. D'un geste rapide et ferme, le chasseur enfonça la lame dans le gorge de la petite et chercha à séparer la tête des épaules.

Si le sabre ne suffit pas, alors le demi-dragon à l'intention de se servir de ses griffes et de ses crocs pour tailler Maryna en pièces. Toutefois, le côté moral du professeur souhaite que le sabre soit suffisant, considérant que la victime est sensée moins souffrir. Cependant, Siegfried ne s'arrêtera pas tant que Maryna ne sera pas détruite et ne ressent aucun remord à détruire une créature de magie et d'illusion, quelque soit son apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 22
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Ven 8 Aoû - 10:57

À peine eu, je finis de ranger les dessins dans ma poche, que des explosions, se firent entendre et ressentir.
Ma réaction fut donc la suivante : me protéger instinctivement avec mon épée des glaces, qui sous l'impact d'une explosion m'échappa des mains et tomba sur le sol. Je tâtonnai un moment à la recherche de mon épée, sans le moindre résultat.

La colère qui me possédait fut quelque peu intensifier, enfin, si c'était possible, sauf que cette fois, ma colère était justifierait que pour la première fois, elle n'était pas contre le prof. Elle était contre mon incapacité à me battre et à résonner correctement dans les situations comme celle-ci. J'en avais vraiment marre d'être un boulet, même pas capable de me protéger moi-même !

Je me redresse, et la suite fut pour le moins brouiller dans ma tête. Bon pour faire simple, je crois que dans un élan de rage, ben... J'ai brisé la table en deux... Avec... Attendez... Le fourreau n'est pas froid comme de la glace... Je ressens même ma... keyblade!? Tandis que je sentais cette arme entre mes doigts, je sentis comme une douce chaleur envahir mon corps, je me sentais... Serein, calme réfléchit ainsi qu'une montée d'énergie parcourant mon corps.

Mais c'est quoi ce bordel !? Attend il me semble que Siegfried à toujours sa forme de demi-dragon... Attend, il me semble que Siegfried à toujours sa forme de demi-dragon...Seulement quand nous sommes rentrées dans cette étrange maison, le prof et moi avions récupéré nos pouvoirs... J'émis donc la possible hypothèse que seul les artefacts servant pour le combat pouvais fonctionner en ces lieux ! Qu'importe ! J'allais enfin pouvoir montrer ce que je valais avec ma keyblade!

C'est là que j'entendis les cris de la fillette, ainsi que des bruits de coup menassent vers le prof. Donc sont artefact ne marche toujours pas...

Ma poigne se resserra, la poigne de mon arme, tenant ma keyblade entre les deux mains, bien que l'on était dans le noir total, je n'hésitai pas à revenir sur mes pas pour aider le prof et la gamine. Par contre, je me déplaçais avec précaution essayant de déterminer avec précaution ou se trouvait le prof et la fillette, histoire de ne pas m'en prendre à eux par mégarde.

Bon à juger par les bruits, je me retrouvais juste derrière eux, je me mis à tâtonner un instant d'une main en tâtonnant rapidement. Bizarrement, une grande partie de ma méfiance envers lui c'était envolé, oublié, sans doute à cause du fait que j'entendis la gamine hurler à ce qui se trouvait dans la pièce de l'attaquer. Grâce à ça, j'en déduisis qu'il fallait que je me décale en avançant par la gauche.

Vue ce que j'entendais, je pouvais me mettre devant Siegfried et frapper sans retenu, la fillette étant prisonnière de ce dernier. Je me mis donc en position d'attaque tenant dans une main ma keyblade, mi accroupit, générant des pics de glaces que je balançais à l'aveuglette devant moi, tentant de les écarter du prof et de la fillette.

-Vite ! Il faut trouver une source de lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 9:06

Ce monde n'était pas le sien.

Elle errait dans la galerie vide. Maryna ne l'y avait pas envoyé depuis longtemps... Chaque fois, son coeur se crevait à nouveau. Elle y était venu avec ses parents, il y a longtemps. Elle leur avait promis d'être sage. D'écouter. De regarder.

"Tu n'as que 8 ans mais tu es déjà une très grande fille. Je suis sûre que tu comprendras la richesse de l'oeuvre de Gartina !" lui avait dit sa mère dans le hall. Elle lui avait souri, un peu dubitative. Elle n'avait pas réussi à lire tous les mots sur le panneau présentant l'exposition. "Anniversaire du ???? de Gartina, le ????? des temps mordernes !". Mais elle ne voulait pas décevoir sa mère et ne lui avait donc pas demandé ce que cela voulait dire.

"Tu es tellement mignonne, Isabella" lui avait dit son père avant de lui embrasser le front. Elle s'était détourné, sa barbe la grattait. Il le savait et se faisait un plaisir de la taquiner à ce sujet.

C'était la dernière fois qu'elle les avait vus.

Elle était passée dans ce monde si coloré, si différent, si artistique. Elle était venue seule et avait longtemps pleuré, persuadée qu'elle mourrait ici, toute seule. Et puis elle avait rencontré Gabriel. Puis Maryna.

Et elle avait de nouveau pleuré. Parce que parfois, être accompagnée est pire qu'être seule. Quand on est seule, on ne craint pas l'abandon et la trahison...

Cela faisait si longtemps qu'elle était seule. Que Maryna et elle se faisait la guerre. Si longtemps que parfois, tout ça ne lui semblait être qu'un rêve. Qu'est-ce qui lui prouvait qu'elle venait d'ailleurs ? Qu'elle n'était pas née ici ? Peut-être 'avait il quelque part un tableau s'appelant Rose Rouge ou Isabella. Peut-être qu'elle aussi était un mensonge.

Quand le doute la rongeait ainsi, elle dessinait ce moment, le moment qui lui avait définitivement brisé le coeur. Elle pleurait de nouveau. Elle avait mal. Jamais un tableau n'aurait pu avoir mal comme ça.

Que Maryna la renvoie ici était un autre créve coeur. Dans cette galerie, dans la vraie, il y avait des gens. Des artistes. Des amateurs d'art. Des enfants. Des adultes. Ses parents.

Ici il n'y avait rien. Rien qu'elle, et les tableaux qui lui crachaient à la figure sa solitude. Un portrait de sa mère ; un croquis de son nounours ; une vue sur cour d'école ; Gabriel agonisant... La galerie des désespoirs... Elle devait revoir tout ça avant de trouver la sortie vers son refuge.

Mais elle n'avait pas le temps cette fois ci. Pour la première fois depuis longtemps, elle courait dans le long corridor, ignorant les tableaux, ignorant les remords. Il y'avait des gens dans le monde de Maryna. Des vrais gens. Elle devait les aider. Peut-être qu'ils pourraient la faire sortir d'ici. Peut-être pas... mais elle ne voulait pas rester seule. Ni les laisser seuls. Maryna ne ferait qu'une bouchée d'eux.

Elle accéléra encore le rythme alors que les tableaux oscillaient contre le mur, d'abord doucement puis de plus en plus vite. Quelqu'un était proche de son monde. Un cadre tomba, le verre se brisa. Maryna ne pouvait pas y entrer, mais elle pouvait causer des dégats rien qu'en s'en approchant.

La sortie apparut enfin, elle descendit les marches deux à deux, pressée de pouvoir agir.

Elle arriva dans son rez de chaussée. Son chez elle. Elle pensa à la lumière et la lumière fut.

Un homme était au sol dans un coin et la regardait avec de grands yeux. Sora, il lui avait dit son nom. Et devant elle, il y en avait un autre. Siegfried. Des ombres l'entourait, des ombres douloureuses. Sa mère avec un chignon aussi grand qu'elle sur la tête. Son père dont la barbe était si longue qu'elle atteignait ses genoux. D'autres encore, difformes. Ses dessins. Ses souvenirs. Elle avait envie de pleurer.

Et au milieu, Maryna. accroupi sur lui. Son bras montait et descendait, et le rouge giclait.  

NON pensa-t-elle et sur le mur apparut le mot NoooooN !!!. Ses dessins disparurent. Une bulle entoura Siegfried et éjecta Maryna contre le mur. Elle lui décocha un regard de haine et de rage, tendit le doigt vers elle pour ordonner à ses pantins de l'attaquer...

Le mur explosa. L'explosion, toute proche, la sonna quelques secondes. Quand elle revient à elle, Maryna était partie et Sora s'approchait de Siegfried ; elle le laissa entrer dans la bulle.

S'approchant un peu, elle ramassa par terre une rose jaunatre mal en point dont les épines étaient couvertes de sang coagulé. Celle de Sora devina t elle. Elle allait la lui rendre et lui enlever cette teinture...

Gabriel entra, s'approcha de la bulle.

Son coeur s'arrêta. Gabriel... Il lui manquait tant. Sans lui, elle serait morte ici. Ou devenu folle.
Mais Gabriel était mort. A cause d'elle. C'était encore un tour de Maryna...

Les yeux pleins de larmes, elle ramassa une brique et frappa de toutes ses forces sa tête avec.


MJ : Sora, tes pics n'ont atteint personne. Tu te précipites au secours de Siegfried dès que tu peux. Tu peux avoir vu Isabella-ou non.
Siegfried : 1 pétale
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 10:28

    Neko afficha un sourire en coin de satisfaction quand le mur vola en poussière (oui désolée Flandre mais on est pressés x)) et aussitôt elle fit disparaître son arme ainsi que la flamme qui s'échappait de son oeil. A peine eurent-ils le temps de réagir ou d'attendre que le nuage de poussière se dissipe qu'une silhouette fila à l'extérieur à toute allure. Neko crut reconnaître Maryna de par son gabarit et sa couleur de cheveux mais elle ne lui courut pas après, prise de court par d'autres. A la place elle suivit Gabriel, qui chuta de façon suspecte peu après qu'il ait mis les pieds dans la maison rouge. La jeune femme eut tout juste le temps de le rattraper avant qu'il ne heurte le sol et du coin de l'oeil elle aperçut une silhouette dans l'ombre. D'un geste elle fit apparaître un revolver dans sa main et le dirigea vers l'inconnue.

    NEKO: Je te déconseille de bouger si tu veux rester en vie.

    Elle déposa délicatement Gabriel sur le sol avant de se relever. En entrant elle avait aussi remarqué que Sora était accroupi aux côtés de Siegfried et que ce dernier était couvert de sang. Sans détourner son arme de la gamine qu'elle suspectait d'être la fameuse Isabelle, Neko se dirigea vers les deux garçons. Une bulle de protection les entouraient et elle ne pouvait pas passer.

    NEKO: Si c'est toi qui a fait ça, merci de l'enlever, j'aimerais essayer de faire en sorte qu'on ait pas un autre mort sur les bras. De plus, si tu touches un seul cheveux de Gabriel ou que tu essayes de t'enfuir, je te tue.

    L'élémentaire fixa la petite cachée dans l'ombre. Elle s'en méfiait, mais bizarrement, moins que de Maryna.
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 10:41

Une arme ici ?!

Isabella réagit par pur réflexe ; la bulle disparut pour réapparaitre autour de Neko, l'empêchant ainsi de pouvoir lui tirer dessus. C'est seulement après qu'elle s'aperçut que derrière Nekà se trouvait d'autres visages connus. C'était d'autres humains... Mais il manquait celui qu'elle cherchait le plus.

Elle dissipa la bulle d'un geste et pointa le doigt vers le mur ou apparaissaient des mots : Comment êtes vous venus ici ?! Et où est Korosu ?

Elle se pinça les lèvres. Ce qu'elle devait dire lui arrachait le coeur, mais ils devaient être mis au courant : Gabriel n'est pas un vrai humain vous le savez ?
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 10:55

Un vacarme assourdissant, retentit. Le mur avait été soufflé par l'explosion, et leurs efforts combinés surtout. A la levée du sortilège de sang, le nectar de vie retournait à la petiote. Flore entraina sa cadette vers le passage, pour déchiffrer la noirceur de cet autre dimension. La lumière ne pouvait y pénétrer, mais son regard de vampire, oui. Aussi décrit-elle sa vision, brève. Il y avait du grabuge, et Maryna qui accourait vers eux. La bleuté était si fragile, que lorsque la bousculade s'opéra, elle manqua d'aller embrasser la terre. Fort heureusement, Flandre était-là. En d'autres circonstances, ce geste aurait été valut un châtiment exemplaire à Boucle d'or, mais ici elle n'était elle-même. Soulagée de voir sa dulcinée en forme, plus ou moins, Flandre laissa Gabriel pénétrer le tombeau. Soudain la lumière fut, non du fait de Flore, mais bien du dernier résidant. Ce dernier qui allait assommer le bleuté déjà mal en point et déboussolé. Flore s'épouvanta.

« Flan, ramène Maryna ... Je reste ici à t'attendre ... Nous nous retrouverons ! »

Le déchut écarlate devait se résigner, à la quitter quelques temps. Elle avait si peur de la perdre à nouveau, de ne pas pouvoir la protéger, de se perdre elle-même, encore. Mais il fallait ramener Maryna à Gabriel, tout comme il était crucial que personne ne trépasse. A l'échangée d'un dernier regard, larmoyant, leurs pas s'évadèrent dans des directions opposées. Tel la foudre, elle fondait à Neko pour écarter le canon de son arme, mais en réussissant ceci, la belle andouille se vautrait au parquet. Elle devait se ménager. Soudain, tout s'enchainer. Elle ne comprenait presque rien, mais Petit vampire avait peut-être évité le pire. Ils y avaient des mots sur les murs, des questions. la donzelle devaient être muette, car autrement elle aurait parlé ou usé de télépathie. Se redressant maladroitement, elle la gagna et lui prit la main, en espérant ne pas l'effrayer avec ses traits monstrueux. Elle possédait une aura douce, pure, chaleureuse, de quoi traduire ses intentions.

« Nous étions au lycée Yokai, si vous connaissez. Quant à Korosu, il est dehors je pense. Peut-être à la porte jaune ... Et pour Gabriel, ce n'est pas grave, ses sentiments existent eux ... Mais quel est votre lien avec Maryna et Gabriel, au juste ? »


Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 11:12

??: Comment êtes vous venus ici ?! Et où est Korosu ? [...] Gabriel n'est pas un vrai humain vous le savez ?

La gamine avait laissé passer Neko dans la bulle. Aussitôt que cela fut fait, l'élémentaire se tourna vers le blessé. Il perdait beaucoup de sang et si rien n'était fait, il risquait d'y passer. La jeune femme grinça des dents avant de poser sa main sur la peau brûlante de Siegfried: des écailles de métal apparurent alors sur ses blessures, arrêtant ainsi le saignement. Elles ne servaient que de protection, si des organes étaient touchés, elle ne pourrait rien faire, mais au moins ça évitait qu'il se vide de son sang.  Neko se releva et sortit après avoir ramassé son arme qu'elle avait laissé sur le sol pendant qu'elle s'affairait à "soigner" Siegfried. Elle marcha jusqu'à arriver près de la gamine et de la soeur de Flandre qui venait de lui répondre.

NEKO: Comment on est venu j'aimerais le savoir. Pour ce qui est de l'autre boulet, je l'ai vu courir après la petite peste aux cheveux blonds, et concernant Gabriel...

Oui, il n'était pas humain, ça elle le savait... Ce qu'elle ignorait en fait, c'est ce qu'il était, au final. Il semblait bien vivant pour un mort et bien réel pour un esprit. L'élémentaire reprit d'une voix aussi sèche que précédemment.

NEKO: On sait oui. Parce contre ce que j'aimerais savoir c'est ce que TOI tu sais à son sujet. Il est quoi au juste? Un zombie? Une projection astrale? Un double maléfique?

EDIT MJ :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 11:24

Il est mort à cause de moi.

Isabella regarda les mots s'inscrire au mur, presque malgré elle. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas communiqué. Les souvenirs remontaient tout seuls, les larmes aussi...

Quand je suis arrivée ici, j'étais seule. J'ai rencontré Gabriel, puis Maryna. Je voulais juste sortir d'ici et rentrer chez moi. Gabriel aussi. Mais Maryna ne pouvait pas partir, elle. Elle n'est pas humaine... Quand elle compris que nous allions partir sans elle, elle est devenue folle. Elle a pris ma rose. Gabriel l'a échangé contre la sienne.

Son regard embué se posa sur la caricature de son ami. Il avait véritablement été un guerrier à sa façon. Peureux, doux, sensible, il avait pourtant préféré sacrifier sa vie que de la voir souffrir aux mains de Maryna. Elle revoyait encore son dernier sourire, le plus triste et le plus doux. "Continue, lui avait il dit, sors d'ici. Je te rattraperai quand ça ira mieux."

Elle avait continué mais elle n'était pas sortie. Il ne l'avait pas rattrapé.

On a essayé de ressortir. Mais Maryna nous en empêchait. Elle nous bloquait la sortie... Pour elle, que nous voulions partir était une trahison. Elle a arraché la vie de Gabriel, pétale après pétale...

Les derniers mots étaient griffonnés plus qu'écrits. Comment leur faire comprendre ce qu'on ressent lorsque la vie de votre seul ami le quitte bribe par bribe, degré par degré ? Que son poids augmente de minute en minute, vous forçant à ralentir pour l'attendre, puis à le soutenir pour rester debout ? Que finalement il s'arrête, qu'il ne peut plus avancer, que votre coeur se déchire à l'idée de l'abandonner... et que lui vous ment. Pour que vous partiez. Pour que vous surviviez. Pour que vous ne le voyez pas mourir.

Elle était partie. L'avait laissée mourir, seul, dans le froid. Elle avait été lâche de faire semblant de le croire. Lâche au point de ne pas pouvoir tenir son ultime promesse.

Pour partir, il fallait la tuer... Je n'ai pas pu...

Elle avait été si près de la folie à la mort de Gabriel. A un seul pas. Elle riait seule, parlait sans mots aux poupées, peignait de son sang les murs. Mais pas assez pour tuer Maryna. Pas assez pour rester seule, vraiment toute seule. Si elle sortait, si elle tuait Maryna, elle retuait Gabriel. Il était orphelin, il le lui avait dit. Partir, c'était l'abandonner ici pour l'éternité, victime anonyme dans ce monde insensé. Personne ne se souviendrait de lui. De ses cheveux bleu azur. De ses yeux éclatant de gentillesse. De son blouson chaud qu'il conservait depuis tant d'années telle une relique de son adolescence. De son rêve fou d'ouvrir une boutique de macarons

Elle pleurait. Elle ne l'avait jamais dit. Jamais vraiment pensé.

J'ai ramené son corps ici après. Je ne pouvais rien faire d'autre... Et elle le sait. Maryna le sait. Elle m'envoie des copies de Gabriel. Sans âme. Sans vie. Sans émotions. Juste des poupées...

Malgré elle, elle se pencha, passa la main dans les cheveux bouclés de la copie de son ami. Ce contact si doux ne fit qu'augmenter ses sanglots. Si seulement elle n'avait pas été aussi fait ! Elle détourna le visage, ayant honte des larmes qui ruisselaient le long de ses joues. Elle ne vit même pas les derniers mots s'écrire sur le mur.

Des poupées vides...
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 11:56

A l'entend du discours de la donzelle, Flore larmoya, émue, attristée. Son cœur si sensible, balançait entre la compassion de deux êtres. La petiote avait perdu un être proche, du fait d'un acte de trahison, et la folie l'avait enivrée. Comment ne pas se retrouver en elle ? Petit Vampire avait vécu la même chose. Jadis enfant, son père lui avait enlevée sa cadette, si pure, innocente, et fragile, pour lui infliger mile sévices et la transformer en immondice. Mais Flore n'avait perdu son aimée, pas totalement, les autres oui, victimes de sa familles de monstres, mais pas Flandre. Qui mieux que l'un des jumelles ou cette enfant, pouvait prétendre connaitre la démence pure ? Flore manqua d'y céder un jour, lorsqu'on lui prit sa mère de substitution, puis sa meilleure amie et enfin sa sœur. Ce jour-là, son quatorzième anniversaire, la belle rose se gorgea de sang. L'héritière de la maison, décima nombre notables et partenaires de la famille. Après quoi, tout s'écroula autour d'elle, enfin. /Des larmes roulèrent, devant ses souvenirs, son empathie l'accablait/

Elle était morte, par amour. Elle avait laissé Flandre la pourfendre. Avant d'en finir avec ce conte putride, l'angélique fit un don à sa soeur, l'oubli. Mais ce ne fut pas le fait d'avoir exterminé les siens ou l'idée de disparaitre qui navra la belle. Elle s'éteignit en  croyant là bien faire. Hélas, son dernier souffle, son absence, sa lumière; tout cela détruisit la blonde. Flandre s'était finalement perdu ce jour-là. Elle erra par le monde, pillant la vie sans scrupule, semant le chaos dans son sillage étriqué, et sombrant chaque jour un peu plus, dans les méandre de la folie. Loin de la prunelle de ses yeux, de toute chaleur humaine et d'aide, le monstre manqua d'évoluer encore. Mais il régressa et dû attendre deux longues années pour que son supplice prenne fin. Ainsi se retrouvèrent celles qui n'auraient jamais dû se quitter. Sans l'une l'autre se perdrait à nouveau, pour finir comme Maryna. Flore était perdue dans ses pensées, ne faisant que serrer légèrement la main de la donzelle. Non loin de là, Flandre frappait un mur, et la belle lisait du désespoir en elle ...


Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Yami A. Fujimi
avatar
Nombre de messages : 44
Age : 21
Localisation : Quelque part.
Humeur : Crevée, mais ça va ^^'.
Date d'inscription : 26/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Vampire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 13:33

Explosion.
Fumé irrespirable.
Bousculade.
Des appels à l'aide.

Il fallut un moment à Yami pour bien tout comprendre, enfin est-ce qu'il y avait quelque chose à comprendre au moins ?
Il semblerait que c'était Maryna qui l'avait renversé et puis c'était Flandre.
« Putain mais c'est quoi ce bordel ?! »
Yami se leva avec difficulté et jeta un coup d’œil en direction de la maison au toit jaune. Flandre était entrain d'essayer d'arracher la poignet. La jeune fille se mordit la lèvre inférieur, pas de traces de Korosu... il était donc dans la maison et vue l'acharnement de la petite vampire pour rentrer dans la bâtisse, Maryna devait y être entré en prenant soin de bien refermer la porte derrière elle.

Flandre revenait. OK. Ça voulait très certainement dire qu'elle allait exploser le mur qui reliait le maison bleu à la maison jaune. Yami lui fit un signe et rentra à nouveau dans la pièce sombre au cercueil en retenant sa respiration.

Rebelote la douleur des crocs qui s'imposent, de la soif qui lui vrillent les tripes, lui incendie les veines et lui brûle la gorge. Elle se relève tant bien que mal, et jette un regard par dessus son épaule, Flandre vit le calvaire elle aussi. Yami se dresse bien droite et va pour aller exploser le mur, mais soudain la pagaille d'à côté lui font tourner les yeux dans cette direction et là... LA GAMINE.

La vampire avance vers Elle, passe à côté de Flore qui vient de dire quelque chose, mais c'est rentré d'un côté et sortie de l'autre pour Yami, elle dépasse Neko et Gabriel et est étrangement inconscient à terre, elle lit rapidement les deux phrases écrites sur le mur et attrape la petite fille par le col.

« Comment tu t'appelle ?! Je veux que tu me réponde maintenant ! »


Yami attend la réponse qui vient rapidement car là ça se sent que la patience n'est pas avec elle, par contre la soif oui, il y a justement une bonne odeur derrière Isabella, mais elle essaye de l'ignorer et de répondre aux questions de la naine.

« On vient de Yokaï, un lycée pour monstres et on est passé à travers un tableau avec... toi dessus, enfin c'est le cas de Siegfried, Sora et moi. ~secoue la tête le temps de se remettre les idée en place et lâche Isabella~ Korosu ! Il est dans la maison jaune avec Maryna, enfermé ! Flandre essaye de détruire le mur. Faut que tu le sorte de là ! »

Soudain en se relevant, Yami aperçoit Siegfried en sang et Sora à ses côtés, il y a pleins de pétales de rose argentés autour du corps.
« Non... putain ! NON ! »
La vampire fait un pas en avant, mais la soif la bloque, elle sent bien que la professeur et en vie.
Action, réaction, Yami sort illico presto le flacon de sa poche. La fiole contenant le produit pour soigner les roses, elle le jette au mage de glace.

« Sora ! Reflex ! Trempe la tige de Siegfried dans le flacon ! »

Neko pose des questions, Yami recule un peu, pour s'éloigner du sang de Siegfried et elle lève les yeux vers le mur où s'affiche des paroles de la petite.
La vampire en perd la mâchoire, c'est vraiment une histoire de malade ! Elle recule encore et baisse le regard vers Gabriel avant de fixer la muette, puis elle se tourne dans la direction de Flandre qui essaye d’abattre le mur avec ses poings, Yami secoue la tête, la petite jumelle blonde n'a pas lu l'histoire et... bref, s'ils arrivent à faire tomber le mur, il est très certain qu'elle va défendre Maryna.

Yami serre les poings et les dents, ses crocs s'enfoncent dans sa lèvre inférieure. Korosu et de l'autre côté, il faut aller à son secours.

« Il faut qu'on abatte ce mur. »
Revenir en haut Aller en bas
Sora Hearts
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 22
Date d'inscription : 15/04/2014

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: Sorcier
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 14:04

Le combat était intense, dur à mener dans le noir, c'est là que la lumière fut, là que je vis le prof à terre, saignant énormément ...Et la blonde, arborant une grande épée prête à l'achever, l'instant d'après, quelque chose de violent la projeta au sol, tandis que mon regard se porta vers la petite fille aux yeux rouges qui dévalait les escaliers. Tandis que l'instant d'après un morceau de mur explosa, laissant les autres élèves que j'avais croisées précédemment entrer. Une jeune fille aux cheveux bleue s'affaira auprès de siegfried, ce qui eut pour effet de me faire sortir de ma léthargie, faut croire qu'a force, je me trouvais épuisé et que ce mince moment de repos était bien accueillit à sa juste valeur.

Je me dirige donc vers le demi-dragon, ma keyblade toujours en main, me tenant à côté de la jeune fille au nom qui m'échappait. Des écailles de fer s'était créer visiblement là ou le prof avait été toucher, du sang coulais, il fallait que je tente quelque chose.

- Moi aussi je vais tenter quelque chose, ça ne le guérira pas loin de là, mais ça pourrais arrêter les saignements et la douleur au moins pour quelques heures...

Une fois les mots dits, je me mets à genoux pris ma keyblade entre mes deux mains et tendis la pointe de celle-ci vers les blessures du prof, me concentrant un moment.

Immédiatement, du froid semblable à de la glace, se forma sur les blessures du demi-dragon, le processus était cependant long, car il demandait une grande quantité d'énergie et de précision, d'ou l'utilisation de ma keyblade. Car étant son maitre, c'est elle qui me fournissait en énergie magique, reste à savoir si cela serais suffisant ou pas.

Durant ma tentative de soin, je pus pleinement regarder sur le mur, ce que racontait la petite. Garder ma concentration et ne pas réagir en fut plus dur, ce qu'avait vécu la gamine était vraiment horrible ! Même Gabriel et elle ne méritait pas ça! Alors comme ça elle aussi avais vécu la même chose que moi, voir un être cher mourir sans pouvoir intervenir était un supplice mental inimaginable. Ce qui me conforta dans l'idée de la protéger, elle et... La copie de Gabriel. Finalement ayant dépenser trop d'énergie magique, j'arrêtai le processus. puis yami m’interpella, me lançant la fameuse fiole qui avais servi à régénérer la fleur de  gabriel je l'intercepta en vol , l'ouvrit donc, chercha un instant la fleur du prof, puis une fois que je l’eus trouver, je plongea la tige délicatement dans le flacon tout en déclarant.


- Je dois avouer qu'avec tout ce qui se passe depuis le début... Je me sens perdu... Mais s'il y a bien une chose dont je suis sur, c'est que cette petite dit la vérité. C'est elle alors que yami, le prof, korosu et moi meme étions en danger, qui à voler à notre secours et c'est encore elle, qui vient de nous sauver. Après cela si quelqu'un tente de s'en prendre à elle, il aura affaire à moi vu ?


Dis-je sur un ton calme avant de regarder la petite droit dans les yeux.

-Je l'admet, à un moment j'ai douté de toi, mais pas après ce qui vient de se passer, plus maintenant, quand à Gabriel....

Il regarda la " copie effondrer à terre".

- Je pense que dans la vie, l'important n'est pas ce que l'on est, mais ce que l'ont fait, je ne l'ai pas connu réellement, mais je pense que si Maryna à bien pris comme exemple l'orignal, eh bien il aurait agit exactement comme le vrai Gabriel et que l'on ne doit pas le rejetter pour sa. Pour moi meme si ce n'est pas le vrai Gabriel, il est quelque chose, qui agis en fonction de ces souvenirs, de ce qu'il voie, et ne doit pas etre considéré comme une simple copie tout sa parcequ'il est crée à partir de quelqu'un.


Il soupira un instant avant de se rendre compte de quelque chose.

- Par contre il y a certaines chose qui échappent encore quand on est renter dans la maison, non seulement on à retrouver nos pouvoirs, plus moi je peut invoquer ma keyblade... Et puis... Tout à-coup, je me suis senti bizarre, j'ai eu des envies de meurtres très fortes en vers le prof, mais j'ai résisté puis tout à-coup plus rien, et ça, c'était juste avant que tu ne viennes nous sauver, pourquoi ?

Puis il mit sa main dans la poche de son bas en disant.

- Au fait ! Je suis désolé mais bon... Avant que l'on ne se soit fait attaquer, j'ai pris les dessins qu'il y avait sur la table, pensant ben que cela pourrait nous aider à sortir d'ici si on pouvait trouver de la lumière, attend, je te les rends...

Il fouilla dans sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
avatar
Nombre de messages : 24
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 14:30

Mal de crâne lancinant. Il voyait rouge, puis noir, puis rouge. Son estomac remuait en rythme, comme doué d'une vie propre.

Gabriel entendait ce qui se passait mais les sons passaient du grave à l'aigu. Il devait lui manquer quelque chose. Forcément. Yami, Neko, Sora, Flore... Tous posaient des questions sans jamais avoir de réponse. Ils parlaient de lui comme s'il n'était pas là. Pas vivant. Est-ce qu'il replongeait dans les ténèbres ? Etait-il encore mort ?

La panique lui retourna encore plus l'estomac. Ses paupières s'ouvrirent d'elles même alors qu'il contenait un haut le coeur. Il n'était pas mort finalement, mais il avait tellement mal qu'il se demandait si ce n'aurait pas été mieux.

-J'suis encore vivant. Arrêtez de parler d'moi comme si j'étais...

Il cilla. Devant lui, il y avait des yeux rouges. Non, pas des yeux rouges. LES yeux rouges. Dans sa tête, quelque chose explosa. Quelque chose plein d'images et de sons. Des tableaux. Un artiste. Une chute. Une dame en bleu. Une rencontre. Un soulagement. Une autre petite fille. Des poupées. Du froid. La solitude. Les ténèbres. Inventait il ou se souvenait tout ça?

Isabella ? souffla t il malgré lui.
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 14:36

    ??: On a essayé de ressortir. Mais Maryna nous en empêchait. Elle nous bloquait la sortie... Pour elle, que nous voulions partir était une trahison. Elle a arraché la vie de Gabriel, pétale après pétale...

    Le sang de Neko ne fit qu'un tour et son regard changea du tout au tout. Elle devint presque effrayante, un éclair meurtrier illuminant ses yeux. Elle avait raison. Depuis le début. Cette gamine qui lui inspirait si peu confiance, dont elle se méfiait comme la peste, c'était bien elle qui avait tout orchestré et qui en plus de ça, avait ôté la vie à Gabriel. Elle allait le payer cher.... Très cher.

    L'élémentaire abaissa son arme tandis que Yami donnait à Sora de quoi soigner le professeur au sol, et que le garçon bizarre papotait avec la gamine. Lui aussi croyait les dires de cette petite inconnue, et il était assez évident que c'était Maryna qui avait causé la blessure de Siegfried. Neko fulminait, les doigts tremblant de rage. Elle allait la bouffer cette mioche. Son arme disparut et elle se tourna vers la gamine avant de pointer Gabriel du doigt.

    NEKO: Ca, c'est pas une création sans âme et sans émotions. Alors déjà on va le remettre d'aplomb, tout comme le mec à moitié mort là-bas. Ensuite on va avoir besoin de toi. Il faut que tu nous dises tout ce que tu sais sur Maryna, ses pouvoirs, son passé, ses points faibles, tout ce qui pourrait nous être utile. Je vais vous venger toi et Gabriel, compte sur moi...

    L'élémentaire repensa à l'expression du jeune homme aux cheveux bleus... A la tristesse, au désespoir qu'elle avait lu dans son regard, et elle serra les poings. Elle allait pouvoir taper sur quelqu'un.... Et elle allait s'en donner à coeur-joie.
Revenir en haut Aller en bas
Flandre A. Scarlet
avatar
Nombre de messages : 204
Age : 21
Date d'inscription : 15/04/2012

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Vampire inférieur
Karma:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 14:49

Enivrée par les fantômes du passés, Flore la belle, était bien absente à la réalité. Mais voilà que cette dernière revenait au galop, la frappant à grands coups de sabot. Elle pouvait le sentir, ce sentiment d'étouffer au sein d'un monde de haine. Tous, ou presque, semblaient animés par de noirs dessins. Bien confuse, Petit Vampire ne su que faire. Faire barrage aurait été suicidaire. Jouer la carte de la diplomatie, inutile ici bas. Il ne lui restait qu'une seule chose à faire, retourner auprès de Flandre, peut-être la seule désireuse de sauver tout le monde. Elle voulait tout autant que, le bonheur retrouvé, la liberté, le retour à la normale. Mais tuer, même un monstre, était de ces actes si abjects et durs à porter, qu'elle ne pouvait les laisser faire. Du reste, elle était si oppressée par ces émotions négatives, que captait son don d'empathie, qu'elle se leva toute tremblante comme une feuille. Avant cela, un léger sourire et une caresse avaient été dédiés à l'encontre de Gabriel. Puis elle filait à tire d'ailes, bien vivace. Pour gagner son aimée, et l'aider de ss maigres forces, à ouvrir la voie vers Maryna. Toutes deux se précipiteraient vers elle, pour la défendre, envers et contre tout.


Résumé du post :
 
Revenir en haut Aller en bas
Isabella
avatar
Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 19/06/2014

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Sam 9 Aoû - 14:50

Trop de monde, trop de questions.

Elle ne savait plus où donner de la tête. Toutes ces personnes qui se croyaient autorisées à la secouer pour avoir des réponses plus rapidement, ça commençait plus qu'à l'agacer. Ils pensaient tout savoir. Tout connaitre mieux qu'elle. Pouvoir juger de ce qu'elle devait faire. De ce qu'elle aurait du faire. Pu faire. Tout ce qu'elle avait fait de travers, ils l'auraient arrangé. Des adultes dans l'âme qui ne pouvait pas comprendre ce que c'était de survivre dans cet univers. De craindre toujours pour sa vie, pour sa tête. De fuir la seule autre personne existant ici, de devoir éliminer les poupées mort-vivantes de son ami mort. Même leurs promesses sonnait faux ; ils ignorait la puissance réelle de Maryna.

Elle tendit sa rose à Sora. S'il l'avait en sa possession, elle reprendrait sa couleur en quelques minutes. Elle détourna le visage lorsqu'il sortit de sa poche ses dessins déchirés. Elle savait ce qu'ils représentaient : Gabriel. Dans une tentative puérile de le ramener, elle avait voulu le peindre mais jamais ses efforts n'avaient porté ses fruits. Elle n'était pas assez talentueuse pour créer quelque chose, tout simplement. Pas assez douée, pas assez forte, jamais assez...

Un instant, elle eut envie de tous les renvoyer hors de chez elle, loin, très loin, là où ils ne pourraient plus faire remonter ces souvenirs à la surface. Juste le silence. Elle et le silence. S'allonger sur le plancher et se laisser pleurer, pleurer, jusqu'à être séche comme une éponge et ne plus se souvenir de ce qui faisait mal. Elle commençait à se replier déjà, à ne plus répondre.

-Isabella ? fit une voix.

Une voix qu'elle n'avait pas entendu depuis une éternité.
Une voix qu'elle avait espéré réentendre chaque jour.
Une voix qui lui retourna le coeur.

Le mur se recouvrit de "?!" écarlate. Elle tourna son regard vers le mannequin.

Il parle...

Dans ses yeux brillaient la confusion, la tristesse et la joie. Des émotions dont n'avaient jamais fait preuve les poupées de Maryna, ces homoncules vides qui n'avaient d'humain que l'apparence.

Il parle.

Il tendit les bras vers elle. Ses yeux étaient noyées par des larmes. Il les avait tellement répandues, ces larmes, pour tout et pour rien. Pour leur première rencontre. Pour sa peur des crânes. Pour l'angoisse de rester coincé ici. Pour la trahison de Maryna.

Les poupées n'ont jamais parlé...

Il avait pleuré à sa mort. Il avait sans doute voulu s'en empêcher, mais il n'y avait jamais réussi. Ses larmes avaient gelé sur sa peau glaciale quand elle l'avait retrouvé. Elle s'en était longtemps voulu, de ces larmes. De la solitude dans laquelle il était mort.

Les mannequins n'avaient jamais pleuré.

GABRIEL !

Elle se jeta contre lui. Plus jamais elle ne le lâcherait.
Revenir en haut Aller en bas
Neko Fuwa
avatar
Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 18/03/2013

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elémentaire
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   Lun 11 Aoû - 6:09

    Alors qu'ils étaient en train de papoter, Gabriel immergea et se figea à la vue de la gamine. Cette dernière aussi fut sous le choc et ne tarda pas à lui sauter dans les bras. Seulement, une de ces paroles laissa Neko perplexe: "Les poupées n'ont jamais parlé...". Autrement dit, ce Gabriel là était différent et bien vivant. Mais comment et pourquoi? Bizarrement, l'élémentaire doutait du fait qu'elle puisse récupérer ces informations rapidement. Elle les laissa donc faire leurs retrouvailles avant de finir par lâcher:

    NEKO: Si vous tenez à rester ensemble, et en vie, il faudrait qu'on en sache un peu plus sur notre adversaire, à savoir Maryna. Personnellement j'ai bien envie de faire regretter à cette petite peste d'être venue au monde et je doute être la seule dans ce cas-là. Il faut la retrouver et l'éliminer, mais je pense qu'il serait mieux pour vous de ne pas nous accompagner. Gabriel est très affaibli et si on doit assurer votre protection en plus de se battre contre elle ça risque d'être assez chiant à gérer.

    La jeune femme s'approcha alors du garçon aux cheveux bleus avant de lui mettre une claque "amicale" derrière la tête.

    NEKO: Et arrête de pleurer comme une madeleine, elle va pas disparaître ta Isabella.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est une maison rouge...   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est une maison rouge...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Maison de Nara
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: Event du Manoir :: Manoir des Illusions-