AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 400'000$ pour tirer avec cette arme... pendant 12 secondes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélusine Brezhnev
avatar
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 03/08/2014

†Fiche Personnage†
Level:
Race de Monstre: Sirène
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: 400'000$ pour tirer avec cette arme... pendant 12 secondes.   Sam 9 Aoû - 7:56

La nuit était tombée et la zone était désertée. Dans le stade au loin j'avais discerné des ombres de gens qui se bourraient certainement la gueule. Ils ne m'avaient pas vue. Il faisait plutôt chaud. Je m'étais ramenée avec Tetsuya. C'était un mec super con qui me suivait et qui écoutait mes chansons. Je traversai le stade rapidement, les mains dans les poches. Il faisait plutôt doux cette soirée. J'arriverai vers la piscine intérieure. La porte était bien évidemment fermée. Mais ce n'était pas ma première infraction ici, de toute façon. Et je ne laissais aucune trace. Personne n'y faisait gaffe de toute façon.

Je fis le tour du bâtiment et repérai ma fenêtre. Je terminai ma cannette de boisson énergisante et la plaçai soigneusement dans ma sacoche. La fenêtre était à moitié ouverte. Personne ne touchait ces fenêtres de toute façon. Je la fis basculer, fis signe à Tetsuya de rejoindre le groupe de fêtards tout en surveillant que personne n'approche du bâtiment, puis entrai à l'intérieur.

Le doux bruit de l'eau calme. Les reflets bleutés au plafond. Que c'était beau. Cela ne valait pas le lac à cause de la quantité de chlore qu'il y avait dedans, mais il y avait ici un calme et un certain décor absolument contemplatif. Je pourrais rester des heures à regarder les lumières se refléter dans l'eau.

Je retirai mes bottes de cuir ainsi que mes Chaussettes. Puis mon jean de cuir. Très serré. Mais j'étais venue en moto de toute façon. Je posai mon casque sur un des bancs en pierre autour du bassin. Il ressemblait à ça *clic*. Retirai ensuite ma veste, la posai sur le banc aussi.

Je m'assied ensuite. J'étire mes jambes. Retire ma chemise. Mes sous-vêtements. Me voilà nue. J'aurais dû peut-être prendre un bikini. Juste le haut. On surveille. Personne ne m'a vue entrer, et aucun animal se risque dans les environs à cette heure. Je laisse quand même une serviette près de l'eau au cas où. Une embuscade. Qui sait. Je m'étire, longuement. Tâte l'eau.

Bonne température. Je fais trois pas en arrière et je plonge dans le plus grand et profond bassin. Pas de plouf. Je traverse l'eau sans faire de remous. Je passe dans l'autre-monde. Si bon. La transformation es fit rapidement et déjà j'ondulai mon corps avec ma queue de poisson pour faire des allers et retours sous l'eau, calmemement, en harmonie avec les vibrations que je créais, le système de pompage qui faisait rentrer de l'eau et sortir. Mes branchies s'activent doucement. De l'air. Je flotte au fond, ouvre les yeux, regarde la lumière du plafond à travers l'eau.

Mes tremblements devenaient plus contrôlables. Je devenais étrangement calme et sereine.

Puis je sortis la tête de l'eau. Il faisait plus chaud dedans. Brr. Je me mis ensuite à faire des sauts dans l'eau, puis je revins me reposer au fond.

C'était si bon. Je ressortis ensuite et sautai sur le sol. Difficile de se déplacer sur le sol avec une queue de poisson. En plus de ça j'étais ridicule. Mais même, c'était plutôt cocasse. Je rampai doucement vers mon sac et sortit une autre cannette. Je retournai dans mon bassin en quelques habiles sauts. Ouvrit la cannette et la déposa près de ma serviette après en avoir bu quelques gorgées.

Et je retournai dans mes abysses pour m'y relaxer. Douces froides lumières. Douces vibrations.

[PV : Aoi Chiharu]
Revenir en haut Aller en bas
Aoi Chiharu
avatar
Nombre de messages : 7
Age : 22
Date d'inscription : 21/06/2014

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Ombre
Karma:
60/200  (60/200)

MessageSujet: Re: 400'000$ pour tirer avec cette arme... pendant 12 secondes.   Dim 10 Aoû - 12:07

Je dois l'avouer, être tuteur avais de bons, comme des mauvais côtés, les bons côtés pour commencer, c'est que je pouvais faire de tout. Comme par exemple, aider les profs en portant des choses lourdes, ce qui entretenait mon physique sans que je soi obliger de passer par la case " cours de sports ", car s'il y avait bien une chose que je détestais, c'était des restrictions donner par un prof. Après vient le fait que je faisais des choses diverses et variées, certes pas que des bonnes choses. Mais le matin, quand je me levais, je ne pouvais m'imaginer ce que je devais faire dans la journée, vu que les taches indiquées étaient diverses et variées. Mais ce que j'aimais le plus, c'était bouger, ne pas rester dans la même pièce durant des heures coincées derrière un bureau à traiter de la paperasse administrative au langage incompréhensive.

Bon parlons maintenant de ce qui fâche le plus, car oui, il y avais des mauvais coters dans ce boulot, comme celui qui m'obligeais par exemple à veiller j'usqu'au lever du jour, effectuant des rondes interminables au tour du lycée pour ramener par la force( ou pas) les mauvais élèves qui transgressait le couvre feu.

Et c'est ce que j'étais en train de faire en plus... Bon, je dois avouer que je préfère faire ça la nuit, que le jour en fonction de ma nature d'ombre... Bref c'est vêtu d'une veste, d'un pantalon et des chaussures en cuir noires, les mains dans les poches, levant la tête pour regarder le ciel étoilé que je me rendit à la pisçine, pour y terminer mon tour de garde. Arriver devant les grandes portes du bâtiment en question, je sortis un trousseau de clés de ma poche. Une fois ceci fait, j'y insérai la bonne clé et entrai silencieusement dans le bâtiment, inspectant rapidement les vestiaires des filles et des garçons, sans rien trouver. Ce ne fut que l'orsque j entra là ou se trouvais la pisçine que j'entendis comme un "plop" et aperçut une forme noire et difforme dans l'eau.

Je soupirat, et croisa les bras en attendant que l'élève sorte de l'eau, mais quelque chose clochait, plus les minutes passèrent plus mon inquiétude grandissait.

Soit l'élève était une sirène, soit l'élève étais en train de se noyer, mais le plus grave dans tout ça, c'est que celui-ci était tellement profond que je ne pouvais pas le deviner.

Je prie donc mon inspiration et sautai dans l'eau histoire de voir ce qu'il en était, sans même prendre la peine de retirer mes vêtements dans la précipitation.

Cependant, ne trouvant au début aucune trace de l'élève en question, je me dirigeai sous l'eau au centre de la piscine, et effectuai une rotation autour de moi-même sous l'eau, pour essayer de repérer l'élève fraudeur.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine Brezhnev
avatar
Nombre de messages : 20
Age : 27
Date d'inscription : 03/08/2014

†Fiche Personnage†
Level:
Race de Monstre: Sirène
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: 400'000$ pour tirer avec cette arme... pendant 12 secondes.   Dim 10 Aoû - 13:18

J'entendis un bruit. Quelqu'un entrait dans le bâtiment. C'était le bruit de la porte d'entrée qu'on déverrouille et qu'on ouvre. Des bruits de pas. Les ondes, dans l'eau et dans la matière, se propageaient de bien meilleures manières que dans l'air. Bon. C'était assez problématique là. Normalement personne ne surveillait ici. Ou du moins, quand ils surveillaient la zone, ils le faisaient pas à cette heure-ci. Quelqu'un n'a pas suivi son parcours de ronde correctement. Si cette personne me fait chier. Je veillerai à faire un rapport à la direction...

L'idée me fit rire. J'entrai au plus profond de l'eau encore en la sentant approcher. Elle était au bord du bassin. Avait-elle vu mes affaires ? Je l'ignorais. J'allais trouver un moyen de lui faire perdre connaissance et fuir. Sans laisser de traces. Aussitôt eut-elle approché du bassin...

Elle sauta dans l'eau. Mais quelle imbécile. Je laissai passer un très léger courant pour la repérer. Ok. Donc un mec. Il ne me dit rien. Il ne semblait pas réellement respirer sous l'eau, ni apprécier cet environnement... il était à ma merci. Il s'approchait du milieu et chercha quelqu'un du regard. Je bougeai rapidement et lentement là où il ne regardait pas, doucement, sans émettre le moindre remous. De toute façon, vu comme ses vêtements pompaient l'eau, c'était tout sauf malin de tenter ça. Autant là l'eau était extrêmement calme, mais à moins d'être très sportif, dans des eaux un peu plus vivaces, elle se serait très exposée à la noyade.

Encore plus si son but était d'aller repêcher ce qui se trouvait au fond. Avec un tel poids sur les épaules elle aurait eu grand-mal à remonter. Il y avait beaucoup trop de gens insouciants du danger que pouvait être l'eau. J'allais lui montrer. Il comprendra ensuite.

Je passai doucement derrière lui et passai un bras au dessus de son épaule, ainsi qu'un autre au-dessous. Puis je l'attirai vers le fond, patiente de le voir se débattre. Car oui, elles se débattent tous sans réfléchir en cas de noyade. Le cerveau panique. Ils perdent ainsi de l'énergie inutilement. Et dès que l'énergie ait consommé tout le précieux gaz qui commence à manquer, elles se calment.

Je lui sifflai à l'oreille alors que nous atteignîmes le fond, d'une voix douce et enchanteresse, pour qu'il cesse d'opposer tout signe de résistance.

- Calme-toi, petit empereur, tu es entre de bonne mains... ~

Dès que je sentis qu'il manqua d'oxygène, je le retournai doucement pour qu'il puisse si ses yeux étaient ouverts et non rongés par le chlore voir mon doux visage. Et je lui fis roulai une pelle de Sirène pour lui donner de l'oxygène en remontant doucement. Douce frayeur.

Je le sortis de l'eau et la déposai sur le bord du bassin pour qu'il récupère. Puis je lui souris en trouvant une excuse quant à ma présence ici. Je n'en trouvai pas. Je posai mes mains sur mes seins et lui fis un sourire niais.

- Euh... salut. Vous venez vous baigner ?  Hum... je suis une euh... gardienne des eaux. La nuit je suis somnambule et quand je sens qu'un sanctuaire aquatique est en danger je me lève sans m'en rendre compte et je vais m'y baigner pour le protéger. C'est dans ma nature.

Je fis semblant d'être tombée du ciel en regardant aux alentours. Cette idée n'était pas trop mauvaise et plutôt crédible...

- On est bien dans la piscine de l'école, là ?

J'y croyais tellement pas à ma connerie que ça se sentait. Mais peu importe, à force d'auto-persuasion si j’avais à l'expliquer ailleurs ce sera plus convaincant. Je sondai cet étrange personnage du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 400'000$ pour tirer avec cette arme... pendant 12 secondes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

400'000$ pour tirer avec cette arme... pendant 12 secondes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Hors RPG :: RPs finis/abandonnés :: TOUS RPS AVANT FERMETURE-