AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Dim 10 Jan - 8:29

L'amnésique s'était vu attribuer une chambre au sein du lycée bien qu'il ne se considérait ni comme une personnalité de ce monde ni même comme un élève. De ce qu'il avait entendu dire, quelques personnes brièvement avait affirmé qu'il était élève ici que son prénom était Korosu bref des personnes à qui il n'avait rien demandé l'avait plus ou moins offert un toit peut-être était-ce de la part de Neko ou encore Siegfried?

Arrivant devant la porte de la chambre attribué il y tourna la clé jusqu'à entendre le dé-clique du verrou. Il pénétra la chambre étant brièvement vêtu d'un pantalon qu'il avait trouvé dans le manoir et d'un simple t-shirt pas vraiment des plus propre également ainsi que d'une longue cape dont-il avait relevé la capuche sur sa tête pour cacher son visage. Il tenait à être mis à l'écart ou que tout le monde l'ignore.

Le jeune homme n'avait pas changer physiquement si ce n'est que ses cheveux avaient poussé et qu'il utilisait une pince pour les maintenir attaché. D'un ton châtain et de ses yeux vert le regarde paraissait comme celui de quelqu'un de triste. La barbe et la moustache entièrement rasé depuis l'arriver dans se monde son poids ne semblait pas avoir pâtit de son séjour au manoir. Il ne paressait nullement souriant mais indifférent ou vidé son visage inspirait la détresse du monde comme si la fatalité n'était qu'une question de temps.

Pas mal de personne le bassinait avec son identité un certain Korosu, qui côtoyait des monstres sachant se battre et qu'il venait à priori de ce lycée par la même occasion ce qui était une simple déduction. Pour lui il avait toujours vécu dans le manoir. Le manoir c'était chez lui et non ici. Il attendait avec détresse le jour où ce manoir reviendrait pour enfin rentrer chez lui. Il était stressé, mal à l'aise dans un lieu inconnu avec des gens plus ou moins bizarre qui pouvait le harceler.

La seul chose qui le détendait était de regarder la rose rouge d'Isabella avec la sienne. Parfois il se blessait avec les épines de ces roses qui ne fanaient pas, mais cette douleur n'était rien comparé au manque dans son coeur, de l'absence de celle à qui il ne su tenir promesse. Perdu dans ce nouveau monde ou la guerre semblait être l'enjeux de ce lycée, l'amnésique ne se sentait pas à sa place. Il ne désirait que paix et tranquillité dans une bulle de solitude.

Il regardait par l'unique fenêtre du dortoir cherchant désespérément un signe quelconque avec la crainte constante d’événements inattendu. Lassé de regarder par une vitre pour ne voir qu'un décor désolé pour diverses raison, il commença à chercher des choses intéressantes dans cette mais elle n'était remplis que de deux armoires, deux bureaux, deux lits et deux tables de chevet parfaitement symétrique au niveau du positionnement. L'un des côtés semblait déjà utilisé par quelqu'un et cela le stressait de savoir que quelqu'un serait avec lui alors il prit l'autre lit qui semblait ne pas avoir servie depuis un bon moment. Il ne comprenait pas vraiment à quoi les bouts de tissu plié sur le lit servait mais lorsqu'il s'était réveillé dans une salle que l'ont appelait infirmerie soit lorsqu'il avait atérit dans ce monde, il avait comprit que le tissu fin allait sur le lit en premier puis le plus épais par dessus mais ce ne fut pas pour autant que le lit sembla correctement fait c'était simplement deux morceau de tissu l'un sur l'autre qui faisait négligé alors que l'autre lit semblait bien fait.

Il regarda dans l'armoire qui lui était attribué afin de voir s'il y avait autre chose à faire et il y découvrit des vêtements à savoir un uniforme d'élève à sa taille semblait-il. Il était hors de question d'enfiler ça, il n'était pas élève, c'était juste un invité qui repartirait chez lui lorsque sa demeure réapparaîtrait.

C'est trop beau pour être vrai, il doit y avoir un vice caché. Isabella puisse-tu me guider dans ce monde étrange...

Il prit sa rose verte et celle d'Isabella les tenants de la même mains et les rapprocha contre lui fermant les yeux comme pour prier d'espérer que tout soit bien et non en mal.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Dim 10 Jan - 15:52

Sortir de classe de culture humaine, vaguement nauséeux. Eviter, presque par habitude, la bande d'abrutis qui tentait de faire de lui sa tête de turc. Arriver à l'aile nord, fatigué mais satisfait d'avoir survécu à une autre journée dans ce lycée. Grimper deux à deux les escaliers en colimaçon. Avancer le long du couloir.

S'apercevoir que la porte de sa chambre est entrouverte.

Greg sortit presqu'instantanément de sa routine "métro boulot dodo" dans laquelle il se réfugiait la majeure partie du temps en public. Sa porte était entrouverte. Quelqu'un était rentré chez lui... Dans sa chambre... Son espace...

La main qu'il avait levée pour saisir la poignée retomba contre son flanc, inerte. Sur le seuil, il fixa la porte comme s'il pouvait voir à travers. On était rentré chez lui... puis l'éclaircissement se fit. On lui avait dit qu'il ne devait pas espérer garder sa chambre pour lui tout seul, nouvelle qu'il avait accueillie avec un grognement résigné. Seulement, cela faisait plusieurs jours que la partie réservée à l'autre était déserte, et il avait osé espérer qu'on avait oublié qu'il disposait d'une chambre pour deux.

Mais non, bien sûr. Comptez sur l'administration pour oublier ce à quoi vous tenez et se rappeler de ce que vous auriez voulu oublier.  Toujours. (Greg tenait l'administration, surtout celle de cet établissement, comme une sorte de huitième cercle des enfers - ce qui expliquait remarquablement bien les mègéres qu'étaient les secrétaires).

Donc probablement un colocataire. Peut-être un tueur. Ou un homme de ménage. Ou.. ou autre chose. Mais probablement un colocataire. L'idée lui faisait presque plus peur que celle que ce soit un démon de Fairy Tail, caché sous son lit, prêt à lui arracher la tête. Au moins, si c'était ça, ce serait rapide... alors que le coloc... Arg.

Porte. Chambre. Rentrer. Il se força à accomplir ces gestes sans réfléchir de peur de se mettre à paniquer et s'enfuir loin de son précédent refuge. Pour aller où ? Il ne savait pas. Au Pérou, tiens. Ou au Nicaragua. Pour élever des poulpes de haute montagne. Pourquoi pas ?

Tout ça pour voir...

Un tas de drap froissé, couette à moitié sortie et oreiller du mauvais coté du lit. Mais vraiment un tas. En fait, ça tenait plus de l'art abstrait que de l'art de la literie, ce truc. La personne qui avait fait ça devait avoir un sacré grain. Ou être manchot. Ou éprouver une haine sans limite envers le 100% coton.

Oui, mais elle était où cette personne ?

Ce qu'il avait pris pour un autre tas de tissu au sol près de l'armoire bougea, le faisant sursauter. Tas de tssu qui se releva, s'avéra être une personne habillée de vieux vêtements amples. Sweat-shirt à capuche, jogging informe. En fait, c'était peut être la tenue la plus normale qu'il ait vu sur ce campus depuis la rentrée. Greg aurait du être rassuré, non ? A part que la capuche noyait son visage dans l'ombre, le transformant en un Seigneur Sith qui se serait égaré dans une banlieue américaine. Et Greg n'aimait pas du tout ne pas voir qui il avait en face. Pas. Du. Tout.

"Je suis Greg."

Ces quelques mots, il les aurait voulu plus assurés. Ce n'était pas la meilleure façon de faire connaissance. Il ne lui tendit pas la main. Pas de contact. Surtout un sans-visage comme ça. Manquerait plus qu'il lui susurre Valar Morgulis. Et de toute façon, l'autre était occupé. Il tenait deux fleurs dans sa main. Deux roses, éclatantes de vie. Tellement éclatantes qu'elles le faisaient passer au second plan. Une fois qu'on els avait remarquées, lui devenait le mannequin les portant en arriére fond et elles les personnages principaux de la pièce.

Il se rendit compte à cet instant qu'il dévisageait de nouveau son colocataire au nom encore inconnu, comme s'il pouvait dissiper les ténébres sous sa capuche à la force de son regard. Il détourna les yeux avec gêne, les reporta sur l'accident couchagier...

-Tu veux un coup de main pour faire ton lit ?

Allez Gregou, c'est rien, ne laisse pas l'angoisse monter. Fais le bouger. Parler. Baisser cette capuche. Ce n'est qu'un gamin, comme toi, rien d'autre !

- Et si tu pouvais baisser ta capuche, ce serait sympa. J'aimerais savoir avec qui je vais partager ma chambre....

Pour décrire Kokororo !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Lun 11 Jan - 8:46

18 heures. La cloche de fin de cours retentie, permettant aux professeurs et aux élèves d’aller vaquer à leurs occupations. Comme aller discuter, se promener, lyncher des camarades ou encore les tuer … Le lycée était devenu le théâtre d’une guerre civile sanglante depuis l’arrivée de l’Antithèse au pouvoir. Et le travail de surveillant était devenu une énorme plaie pour Sven. Il devait être le responsable de la chasse aux sorcières à l’encontre des élèves « non monstres » et des humains,   ainsi que tous ceux qui les soutiennent. Chasser, attraper, lyncher, tuer, chasser, attraper, lyncher, tuer … Voilà ce que l’on lui demandait de faire. Un travail de mafieux en somme. Le travail qu’il a fait pendant de nombreuses années pour  Hemlig. Cependant, il y avait eu du changement pour le suédois. Il n’était plus le mouton décervelé qu’il était sous le joug de Smitherson. Après avoir été perdu quand il a retrouvé la mémoire, il a passé une année au lycée. Il a pu réfléchir à sa condition. Et faire son choix, son propre choix, sur cette situation.

Le suédois déambulait dans les couloirs bondés, liés à la sortie des cours, la cigarette dans la bouche. Passant entre les élèves, il regardait chacun d’entre eux afin d’essayer de voir qui joueront les lions et qui seront les gazelles. Certaines trouvaient la situation excellente, d’autres tremblaient. Ces derniers étaient d’ailleurs souvent frappés, lynchés … Les chasseurs jouaient avec eux … Et Sven devait approuver tout ceci en silence. Sous peine que sa situation, déjà précaire, ne deviennent pas plus dangereuse. Mais ce n’est pas pour autant qu’il voulait laisser les choses agir ainsi. Cependant, c’était compliqué d’agir seul, surtout dans un lycée ou le moindre élève peut être bien plus puissant que lui. Pourtant, il réfléchissait à des moyens d’aider les plus démunis sans être lui-même pris pour cible. Mais même pour un ancien mafieux talentueux, ceci se révélait être un énorme casse-tête.

Après avoir été (de nouveau) impuissant face à la cruauté sans vergogne des « monstres » contre les « non-monstres », un groupe d’élève battant à mort un élève à moitié humain, le suédois prit la direction de son dortoir. Toujours la clope au bec. Et toujours en réfléchissant à comment agir, laissant ses pas le guider vers sa chambre. Après cinq minutes, le suédois était arrivé dans sa chambre. Il s’assit sur son lit, fuma une cigarette, changea les bandages de son bras droit, puis se releva pour aller faire le tour de son aile de dortoir. Car même en période de guerre, il est important de respecter certaines règles pour le bien commun. Enfin, pour le bien des membres de l’Antithèse… Sven soupira et commença à faire son travail. Mais rapidement, quelque chose le marqua. La porte d’une des chambres était entrebâillée. Le suédois regarda la porte un moment afin de savoir si un combat avait lieu. Et si combat il y avait, il pouvait intervenir sans gros soucis. Mais il ne semblait pas avoir de bruit indiquant un quelconque conflit. Le suédois mit cependant sa main droite près du fourreau de Kulis, et décida de frapper à la porte avant de la pousser, permettant ainsi de voir toute la situation.

D’un côté, il y avait un jeune garçon encapuchonné tenant des roses dans ses mains. Ce garçon n’était pas un élève, sa tenue se rapprochant tout au mieux d’un sans domicile fixe. De l’autre, il y avait un autre garçon, un élève du fait de sa tenue, qui semblait relativement désorienté par la situation. Ce dernier lui rappelait quelqu’un, mais il n’arrivait pas à mettre un nom dessus. « Tant pis » pensa le suédois en rentrant dans la chambre. Puis il ferma la porte derrière lui, regarda les garçons, rapprocha sa main un peu plus du fourreau de son arme puis se dirigea en direction du garçon aux roses. Ce dernier était les mains jointes, les roses collées les unes contre les autres. Il semblait prier.

Sven : Tout va bien ? Tu sembles comme perdu dans tes pensées …

Sven le dévisagea de la tête aux pieds. Il ne devait pas être élève ici, sa tenue était trop extravagante. Ou plutôt, ce n’était pas du tout la tenue officielle du lycée. De plus, il semblait être totalement à côté de la plaque. Comme s’il était là par accident.

Le surveillant se retourna ensuite vers le second élève. Puis à la vue de son visage, son nom est revenu. Greg Ogramann. Un ancien du comité. Celui qui devait lui faire découvrir son rôle au sein du groupe. Un élève certes, mais on l’avait prévenu de sa grande puissance. Le suédois se mit donc à réfléchir. D’un côté, il y avait un drôle d’oiseau totalement désorienté, et de l’autre un ancien du comité. En somme, le souci ne pouvait venir que du garçon aux yeux fermés, même si, du premier abord, il ne semblait pas bien dangereux. Cependant, Sven se devait de rester sur ses gardes. Il se rapprocha de Greg et lui adressa la parole, en espérant en savoir plus sur le garçon mystérieux en utilisant les ragots des lycéens.

Sven : Tu sembles aussi perdu que lui … Sais-tu quelque chose sur lui, ou bien à tu entendu quelque chose à son sujet?

Le suédois remonta ses lunettes de soleil et alluma une cigarette. Il ne savait rien du garçon mystérieux. Seule certitude : il n’était pas d’ici. Et Greg semblait aussi perdu que lui dans la situation actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Mar 12 Jan - 16:27

Le jeune homme en rencontra un autre qui lui avoua s'appeller Greg. Il n'avait hélas aucun nom à lui fournir en compensation et il était hors de question de donner le nom que tout le monde lui attribuait à tu tête. Il ne répondit donc pas et sa tension augmentait. Il avait l'impression d'être piégé dans son coin puis il reprit la parole au sujet de son lit. Qu'est ce qu'il avait son lit? Ok il n'était pas correctement fait mais on s'en fichait un peu non? Puis il lui fit une remarque au sujet de cacher son visage. Il ne dit rien mais le jeune homme en face de lui commençait à l'agacer et alors qu'il fut sur le point de répondre, une seconde personne entra avant de poser une question a son tour.

Il décida alors de se lever plus pour essayer d'évacuer son stresse ou son envie de fuir que pour vraiment leur répondre. Le jeune homme retira sa capuche regardant les deux personnes comme s'il était perdu ou triste cependant comme mort à l'intérieur. Bref une coquille vide. Il rangea de manière précipité cependant ses deux roses comme de peur qu'on essaye de les lui prendre.

Le lit est fait pour dormir je ne comprends pas l'intérêt de l'arranger comme l'autre... Oui je vais bien, mais je me demandais seulement quand mon chez moi réapparaîtrait que je puisse quitter ce monde en guerre. Ce n'est pas ma guerre...


Il ne dit aucun mot de plus se mettant à regarder par la fenêtre le regard ailleurs et les bras croisé. Le décore extérieur était dévasté, bref il n'y avait rien à voir. Au fond de lui il espérait simplement que les deux gus lui lâche la grappe, mais il semblait que ce n'allait point être le cas. Il se mit alors à pousser un soupire à peine audible se demandant ce qu'Isabella aurait fait à sa place. Fuir ou s'approcher? Il n'était pas elle et n'arrivait pas à se décider mais il savait qu'il était en désavantage si le but de ses deux personnages étaient de lui faire du mal. Rien a faire tant que les roses restaient intacte.

Il se retourna le regard changé et cette fois ci avec un regard méfiant et calculateur cherchant de jauger qui lui sauterait à la george qui ne le ferait pas ou de qui fallait-il se méfier. Il comprit rapidement que l'homme à lunette en était bien capable prévisible de ce qu'il ferait si cela dégénérait en revanche l'autre était méfiant mais c'est parce qu'il ne savait pas à quoi s'attendre donc il devait être dangereux encore plus que l'autre. Ainsi l'amnésique décida de reprendre la parole pour connaitre brièvement les intentions.

Vous comptez vous attaquer à moi comme vous vous battez entre vous pour prouver votre force? Je vous vois me bloquer la sortie en me regardant comme une menace. Ou n'en est-il nullement le cas?

Sur ses mots, l'amnésique se prépara à l'éventualité proche de la fenêtre son dernier espoir de fuite. Le premier étage n'était pas très haut il pourrait sauter sans se blesser en bas. Le Dampire essaya de se rappeler quand était-ce la dernière fois qu'il avait ressentit cette sensation de peur. Il pensait bien que c'était au manoir lorsqu'il avait rencontré tout un groupe de cette pseudo base militaire. Certes certains ne l'appréciait pas et il n'en appréciait pas non plus, mais ils n'étaient pas bien méchant en sommes et peut-être que c'était pareil avec eux? Non ce n'était pas pareille ce n'était pas le même contexte, ici sauver sa propre peau est tout ce qui compte mais lui refusait de jouer et c'est ce qu'on lui reprochait surement.

Au passage il connaissait le nom de l'un de ses potentiels agresseur mais pas le second. Il se sentait satisfait de n'avoir aucun nom. Certes cela le désolait de ne pas en avoir mais en soit il venait du manoir il était peut être crée sauf que son créateur ne l'avait pas achevé totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 30
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Mer 13 Jan - 17:36

Darth Capuche ne fit pas mine d'obtempérer... Et pourtant, Greg sentait qu'il était agacé rien qu'à la posture de son corps. Peut-être pas plus mal. Au moins, il aurait une réaction...

On toqua, coupant court à la possible parole du nouveau venu. Greg tourna la tête juste à temps pour voir la personne qui pénétrait dans sa chambre. Encore une. Celle-ci était bien plus facile à identifier. Sven Alexandersson, responsable du dortoir et donc pro-AT. Théoriquement. Car lui se souvenait d'un autre Sven, d'un jeune homme à la cigarette rapide et à la démarche raide qui avait expréssément demandé à rejoindre le comité. Allié ou ennemi ? Aucune idée. Mais quelle que soit sa position désomrais, Greg se décala de quelques pas pour lui laisser libre passage.

Etonnamment, le surveillant se montra plus bienveillant qu'on n'aurait pu l'espérer face à un élève totalement paumé. Strict, mais pas agressif. Probablement la meilleure façon de faire. Lorsqu'il se retourna vers lui, Greg vit distinctement une lueur de reconnaissance dans ses yeux. Il hocha la tête, répondant à l'interrogation muette. Oui. Ils étaient tous les deux du comité. Quoi que ça veuille dire désormais.

Quant à la question explicite...

-Je ne sais pas. Probablement le deuxième occupant de la chambre. Un nouveau.

Un nouveau. A croire que l'autre trouvait le terme encore plus offensant que le reste car il bougea enfin. Capuche rabattue. Soulagement immédiat - et totalement injustifié. Greg détailla son possible voisin rapidement avant de détourner les yeux pour ne pas mettre plus mal à l'aise son coloc - un jeune adulte qui  n'était pas vraiment remarquable physiquement. Grand, mince, moche. La sainte trinité de l'adolescent. On ne s'arrêtait pas sur ses traits ou son corps, mais on remarquait son expression...

La même impression que dégage une fenêtre dépourvue de rideaux dans une vieille maison à l'abandon. Abandon, résidu, perte, vide. Il y'avait quelqu'un. Il n'y a personne. Mais si vous tendez l'oreille peut être entendrez vous la maison grincer, gémir, vous sussurrer à l'oreille qu'il fut un temps ou il y avait quelqu'un. Quelqu'un qui arpentait ses couloirs, foulait ses tapis, grimpait ses marches. Quelqu'un qui est devenu un pâle spectre, reproduisant ces gestes insensés encore et toujours, perdant de sa substance jusqu'à faire de moins en moins de bruits, de moins en moins d'être, de moins en moins de vie.

Il avait l'air hanté.

Greg savait ce que c'était. Il avait vu cette expression bien des fois dans son reflet.

Il s'arracha presque physiquement à la lecture de son expression pour en revenir à sa tête. Ses traits lui disaient quelque chose mais à l'époque ils étaient.. vivants.


Le lit est fait pour dormir je ne comprends pas l'intérêt de l'arranger comme l'autre... Oui je vais bien, mais je me demandais seulement quand mon chez moi réapparaîtrait que je puisse quitter ce monde en guerre. Ce n'est pas ma guerre...


C'est la voix finalement qui lui apporta la réponse. Aussi éteinte et déprimée qu'elle soit le timbre en était caractéristique...

- Korosu ? lui demanda-t-il, stupéfait, cherchant à retrouver dans cet épouvantail l'ancien trublion du comité. Il l'avait peu connu, mais c'était quelqu'un de touchant de naiveté et d'effarant de malchance et maladresse. Oui, ce pourrait être lui...

Qu'est ce qui avait pu le rendre comme ça ? Aussi... hanté ? Et méfiant ? Fuyant ? Il esquivait leurs regards, leurs attentions. En fait, Greg avait même l'impression que leur observation le mettait en colère. Contre eux ? Contre lui ? Impossible de le savoir.

Qu'importe. Pour le moment, il fallait juste le gérer. Korosu - si  c'était bien lui- était tapi contre la fenêtre, leur lançant, à Sven comme à lui, des regards de défi sous-tendus de peur. Oui, tapi, l'image était juste. Tapi comme un renard au fond de son terrier, face à face avec le chien de chasse dont les dents veulent lui arracher la peau. Animal au bout du rouleau, qui a le choix entre mourir seul ou en entrainant quelqu'un d'autre dans la mort.

Vous comptez vous attaquer à moi comme vous vous battez entre vous pour prouver votre force? Je vous vois me bloquer la sortie en me regardant comme une menace. Ou n'en est-il nullement le cas?

Greg n'hésita pas. Il savait ce qu'était craindre pour sa vie ou être paranoiaque. Mains grandes ouvertes, il se déplaça lentement jusqu'à son lit et s'y assit. La porte de sortie était accessible s'il voulait y accéder et de cette place, Greg pouvait garder dans son champ de vision le surveillant et le nouveau. Avec un petit sourire gêné, il leva légérement les mains, lui montrant qu'il ne tenait aucune arme.

"Tu peux sortir si tu veux, mais tu es ici chez toi, commença t il lentement. C'est probablement le seul endroit ici où tu pourras te détendre. Et moi aussi. Puis je savoir qui tu es ? Ou ce que tu es ?"

Le faire parler. Lui faire comprendre qu'il n'était pas question ici d'agression. Greg ne pensait pas qu'il soit un danger sérieux, mais il pouvait se tromper et de toute façon, se battre avec son colocataire n'augurerait pas bien du futur.... Sans oublier qu'il était plutôt curieux de savoir ce qui avait pu transformer le jeune... dhampire, c'était ça ? en cette espèce d'automate en rade de batterie.
Revenir en haut Aller en bas
Sven Alexanderson
avatar
Nombre de messages : 73
Age : 26
Date d'inscription : 27/10/2013

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre:
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Ven 15 Jan - 3:25

Greg : Je ne sais pas. Probablement le deuxième occupant de la chambre. Un nouveau.

Comme le pensais le suédois, Greg n’en savait pas plus sur l’occupant mystère de la chambre. Les deux anciens membres du Comité regardèrent le « nouveau »  avec un œil interrogateur quand soudain ce dernier décida d’ôter sa capuche, laissant apparaître son visage. Ce dernier était livide, à l’image de ses yeux vide qui fixaient avec plus d’attention un coin reculé de son esprit plutôt que les deux personnes lui faisant face. L’inconnu se dépêcha ensuite de ranger ses deux roses comme si sa vie en dépendait. Sven n’était pas devin, mais ces roses semblaient représenter quelque chose d’important pour lui. Elles étaient à prendre en compte comme indice pour mieux cerner le personnage. Puis, au milieu de toutes ces actions qui semblaient déjà être un exploit pour Monsieur X, l’ex encapuchonné prit la parole. Il parla dans un premier temps de son lit. Le suédois regarda ce dernier. Il était mal fait, les draps étaient mis n’importe comment. Pour répondre ainsi, Greg avait dû faire une réflexion. Ensuite, il se mit à parler de son chez soi, et du fait qu’il attendait sa réapparition. Le surveillant regarda l’inconnu. Il n’était pas du lycée. Plus étonnant encore, il désirait quitter ce monde en guerre. Comme si non seulement il ne venait pas du lycée, mais en plus pas de ce monde …

Ses pensées furent arrêtées par Greg. Ce dernier lâcha un « Korosu » stupéfait à l’écoute de la voix de l’inconnu. Il semblait l’avoir reconnu. Pour Sven, cela restait un étranger. Mais au moins désormais, il pouvait mettre un nom sur le visage, même si ce dernier était incertain. Ce qui lui permettra de chercher dans les registres s’il existe un certain Korosu et si ce dernier ressemble bien à une âme en peine. Soit dit en passant, ce Korosu c’était déplacé à côté de la fenêtre et regardait désormais ses deux « agresseurs » avec méfiance. Voilà ce que semblaient être Greg et Sven. A l’image de ce qu’il se passait dans le lycée, les deux anciens du comité étaient les chasseurs, et ce Korosu était la proie. Et comme toute proie, elle est beaucoup plus dangereuse quand elle est acculée.

Korosu : Vous comptez vous attaquer à moi comme vous vous battez entre vous pour prouver votre force? Je vous vois me bloquer la sortie en me regardant comme une menace. Ou n'en est-il nullement le cas?

La proie est acculée et cherche une solution. La peur se lit sur son visage. Cependant, Greg réagissa au quart de tour. Il leva ses mains et se dirigea en direction de son lit afin de s’y assoir. Pour prouver au jeune homme qu’il n’allait pas être agressif. Le calme et le froid apparent de Greg tranchait avec la crainte qu’il fit ressortir via un sourire gêné au moment de la parole. Il essayait de le calmer et d’en apprendre plus sur lui. Le suédois regarda la scène en même temps qu’il éloigna sa main droite du fourreau de Kulis afin de la mettre dans sa poche et d’en sortir une cigarette. Il installa son pied droit dos à la porte et commença à fumer. Cependant, il était hors de question de ne pas rester sur ses gardes. On ne sait pas quelles réactions le dit Korosu pouvait avoir. Du coup, Sven plaça sa main gauche dans poche, afin d’avoir Kulis à porter de main le cas échéant. Tandis qu’il fumait et regardait les habitants de la chambres se livrer au jeu du «  qui est le plus gêné ? », le surveillant repensa aux dires du Korosu inconnu. Et repensa à cet aspect de monde. Et deux questions arrivèrent rapidement. Il devait comprendre. Mais se devait aussi d’avoir des réponses sans heurter son interlocuteur. Le suédois abaissa ses lunettes de soleil, laissant apparaitre ses yeux bleus, regarda l’inconnu avec méfiance mais sans agressivité, puis prit la parole.

Sven : Qu’appel tu ton « chez toi »? Et pourquoi doit-il « réapparaitre » ?
Revenir en haut Aller en bas
Korosu Tsukushi
avatar
Nombre de messages : 181
Age : 24
Localisation : In my dreams.
Humeur : Amical
Date d'inscription : 02/10/2011

†Fiche Personnage†
Level: C
Race de Monstre: Dhampire
Karma:
110/200  (110/200)

MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   Dim 17 Jan - 8:55

Korosu? Encore ce nom décidément, c'était une vraie épidémie ou une folie collective et le jeune homme ne tarda pas à faire les cent pas devant la fenêtre commençant à changer d'un regard perdu à celui d'un homme sombre. Le seul endroit où il pourrait se reposer ? Encore ce nom décidément, c'était une vraie épidémie ou une folie collective et le jeune homme ne tarda pas à faire les cent pas devant la fenêtre commençant à changer d'un regard perdu à celui d'un homme sombre.! Comment voulez-vous, vous reposer lorsque deux gugus vous observaient et vous dévisageait en vous posant plusieurs questions, c'était trop, mais il espérait bien tirer les choses aux claires, et ce, définitivement.

C'est une vraie maladie ou vous n'avez que ce mot à la bouche et dans vos têtes à tous. Je le répète encore et encore. Le prochain qui me le rabâche, je lui arrache la tête ! Je ne suis pas votre putain de Korosu ! Est-ce claire ?!

Il se calma ensuite brièvement, mais continuait à faire les cent pas toujours mauvais. Et enfin, il allait se décider à répondre au dénommé Greg et l'autre type.

Je ne sais pas qui je suis ni ce que je suis. JE sais juste que je n'ai que le manoir gravé comme un plan dans ma tête... Mon chez-moi... J'ai dû naître ou être créé là-bas. Donc mon créateur ne m'a pas terminé, c'est tout.

Il pensait à ce qu'il savait de Maryna, il était peut-être lui aussi comme elle. À défaut d'être non achevé, il n'était pas un psychopathe. C'est vrai, en dehors du manoir, il ne connaissait rien. Si encore, il avait des vêtements semblables d'élève peut-être aurait-il songé que... NON, il était torse nu avec un simple pantalon noir de chasse et qui de son état laissait à désirer dans le manoir. Le jeune homme se tenait la tête brièvement réfléchir lui faisait mal. LA tension redescendait encore un peu puis il se décida à reprendre la parole.

On en a fini avec les questions, c'est bon ? Je n'y répondrais plus.

Il essaya de se détendre en s’asseyant sur son lit de fortune les jambes allongées, il remit sa capuche sur la tête pour cacher son visage. C'était ça façon à lui de clore la conversation ou se sentir seul dans sa bulle. Il avait fortement envie de regarder ses roses afin que le temps passe, mais pas devant eux, ils ne voulaient pas prendre de risque de se les faire arracher des mains ou qu'on le questionne dessus. Je n'y répondrais plus.

À vrai dire, lui aussi voulait quelques réponses, mais il ne savait pas par ou commencer. Qui était l'autre type à côté de Greg? Pourquoi y a-t-il une guerre en préparation contre un autre monde ?Où était-il ? Quel était l'autre monde avec qui ils voulaient être en guerre ? La curiosité de l'inconnu était-ce qui poussa finalement le jeune homme à prendre la parole de sous sa capuche.

Sinon ici, nous sommes où en dehors de ce lycée de futur guerrier ?
Votre décoration d'extérieur est encore plus vide que chez moi et plus délabré aussi. Comment  faites vous  pour ne pas être dépressif ? Et quel est l'autre monde ? On peut y aller par où ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Image du passé et du futur, une morale perdue ou inconnue . [PV Greg & Sven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne peut oublier le passé, mais le futur peut l'enfouir || Vent du Sahara
» 1.04 - Passé, Présent, Futur
» Les jumelles du passé et du futur...
» Contes du passé, bribes du futur, vie d'un Abyssal
» Louloua peur du passé, peur du futur [morte]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Lycée Yokaï :: Dortoirs :: Aile Ouest :: Étages Impairs-