AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de rattrapage I [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Cours de rattrapage I [Libre]   Ven 15 Jan - 13:01

Ça faisait un moment que Siegfried préparait ce qui devait suivre. Il s'était bâti une réputation favorable aux yeux du nouveau directeur, il avait rencontrer des élèves, il avait formé une alliance et avait fait un grand nombre de mécontents.

Il était maintenant temps de passer à la phase 2. Le professeur savait faire preuve d'ouverture d'esprit et accepter les opinions des autres, mais il y avait un point dont le demi-dragon se montrait fermé d'esprit et c'était la sécurité des Humains. Quiconque décidait de s'en prendre aux Humains était l'ennemi de Siegfried. Peut importe qui, peut importe comment et peut importe combien, le demi-dragon ferait tout pour préserver la vie du plus d'être Humains que possible.

Voilà qu'un nouveau venu venait transformer un lycée d'intégration et de paix en centre de formation d'une armée? Pas tant que Siegfried serait vivant. Qui plus est, c'était son devoir de faire en sorte que le lycée ne devienne une menace pour l'humanité.

La méthode directe consisterait à détruire le lycée et procéder à l'élimination des menaces. Toutefois, Siegfried ignorait comment se débarrasser des cibles prioritaires, à savoir Red King et Queen of Hearts et combien d'élèves avaient choisi de suivre la voie de la guerre.

Pour cette raison, le professeur choisi la méthode indirecte. Il choisi de se faire passer pour un partisan de Red King. Ainsi, il attaquerait depuis l'intérieur. L'objectif était simple: provoquer une «guerre civile» de l'envergure du lycée. Pour que ce plan fonctionne, il fallait diviser les élèves et les forcer à choisir un camp.

La phase 1, qui se voulait principalement une phase préparatoire, était conclue. Siegfried avait trouvé des individus qui pourrait devenir les piliers d'un mouvement de résistance parmi les élèves. La phase 2 consistait à faire du recrutement et à procédé à l'obtention d'information.

Le cours de rattrapage serait l'ouverture de la phase 2. Si les choses devaient mal tourner, il n'y avait pas grand chose à perdre, puisque rien n'avait encore été fait. Si tout allait pour le mieux, ce serait le début du temps de prendre des risques. Premier risque du moment, espérer que tous les élèves choisies par Siegfried soient en faveur de sa cause. Deuxième risque, espérer que le professeur n'avait pas été trop convainquant dans son rôle de partisan de Red King. Troisième risque, espérer que l'attitude des élèves choisis ne changent pas trop radicalement envers Siegfried.

***

Le soir venu, le premier cours de rattrapage allait débuter. À l'instar de son cours d'affrontement, le professeur se présenta au terrain d'entraînement du Colisée en avance d'une bonne heure. Il était difficile de savoir qui viendrait et qui ne viendrait pas, mais une chose était certaine, Siegfried tenait à être témoin de l'arrivé de ceux qui viendraient.

Le professeur portait son habituel manteau gris. Il était sous apparence humaine, ce qui impliquait que les sangles de ses ailes et de sa queue tenaient ces membres en place pour garantir qu'aucun mouvement suspect ne puisse être vu dans les mouvements des vêtements.

Considérant l'importance de la situation, le demi-dragon avait pris le temps d'être impeccable. Siegfried n'avait pas l'intention de se dévoiler à qui que ce soit si ça pouvait être éviter. En bien comme en mal, ce subterfuge donnait un avantage au professeur contre ses adversaires. Si les élèves qui se présenteraient n'étaient pas, du moins en théorie, des adversaires, Siegfried ne prenait aucune chance.

Le professeur patienta dans la pénombre de la soirée, dans l'ombre du Colisée, que les élèves se présentent. À l'heure convenue par le début du cours, le professeur pris la parole devant les quelques étudiants présents:
« Bienvenu au cours de rattrapage du cours d'affrontement. Vous êtes ici soit par choix, ou parce que vous n'avez pas répondu aux attentes lors de mon cours d'affrontement.

Premièrement, laissez-moi vous rassurer. Bien que nous soyons bientôt l'heure du couvre-feu, tout élève présent à ce cours a l'autorisation d'outre-passer le couvre-feu afin de s'entraîner hors des regards indiscrets. Il vous est toutefois conseillé de vous rendre immédiatement aux dortoirs dès la fin du cours.
»

Le professeur marqua alors une pause. Il s'assura que seul ceux qui se trouvaient devant lui soit à l'écoute, ce pourquoi Siegfried baissa le ton de sa voix. Le cours était offert aux élèves présents, pas ceux qui se cachaient dans l'ombre.
« Le cours de rattrapage suit une thématique différente du cours d'affrontement. Le cours d'affrontement à pour but de vous mettre en situation de combat, de vous blesser et de vous entraîner à la guerre. Il y a déjà bien assez de temps dédié à ces éléments dans le cadre du cours normal.

Le cours de rattrapage a pour but d'explorer une alternative morale. C'est pourquoi, je vous pose une question. Dans une guerre entre les Humains et les Monstres, de quel côté vous rangeriez-vous?
»

Le professeur fit une seconde pause à la suite de cette question afin de s'assurer qu'elle était claire. Évidemment, Siegfried n'avait aucune intention de garder les élèves qui répondraient en faveurs de se battre contre les Humains. Le cours d'affrontement remplissait déjà cette fonction. Le cours de rattrapage se voulait un point de rencontre pour ceux qui désiraient protéger les Humains.

« Il est très important de répondre honnêtement à cette question, puisqu'elle concerne votre avenir rapproché. Dans l'ordre actuel des choses, quand vous sortirez du Kekkaï qui recouvre le lycée, ce sera pour vous battre. »
Revenir en haut Aller en bas
Greg Ogramann
avatar
Nombre de messages : 357
Age : 29
Localisation : Devant Mon Clavier
Humeur : Atrabilaire
Date d'inscription : 02/01/2013

†Fiche Personnage†
Level: S
Race de Monstre: Reflet ambulant
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Cours de rattrapage I [Libre]   Sam 23 Jan - 9:50

Greg s'était rendu au rattrapage d'affrontement, comme Siegfried le lui avait demandé oralement - et surtout comme il était spécifié sur son dossier. Depuis que l'Antithèse avait pris possession des lieux, on ne plaisantait plus avec les élèves qui séchaient les cours... Toute absence devait être justifiée, excusée et rattrapée, assortie d'une belle retenue et d'un cadrage sévére. Pas besoin de ça en plus du reste.

Est-ce qu'il serait venu sinon ? se demanda t il. Honnêtement ? Pas sûr...

La colère sourdait toujours en lui. Colère contre lui-même, colère contre Siegfried de jouer au soldat dans une situation qui aurait nécéssité un peu d'humanité. Depuis qu'il s'était séparé du demi-dragon quelques heures plus tôt, il s'était replié dans un coin de la bibliothèque. Officiellement pour réviser - personne ne venait vous emmerder, planqué derrière un gros livre bien épais, de peur de subir les foudres de la bibliothécaire. Officieusement pour se calmer. Et essayer de joindre Areku. Hélas, la copie s'était montrée tout aussi fuyante que l'original. Pas qu'il soit forcément au courant de ce qu'il cachait, mais par sentiment de loyauté envers lui-même.Tout ce qu'il avait pu en obtenir, c'était des paroles creuses lui enjoignant de laisser le professeur faire. Pas de quoi le calmer, donc.

C'est donc apparemment calme mais bouillonnant intérieurement que le doppleganger se rendit à l'heure dite au colisée. C'était la première fois qu'il rentrait dans ce bâtiment... Impressionnant, songea une partie de lui même. Pas du tout sécurisé, lui en souffla une autre. Même au milieu des autres élèves - il avait cru reconnaitre Flandre dans le lot - il ne pouvait s'empêcher de regarder à droite et à gauche, sans cesse, vérifiant les ombres. Ce serait trop facile d'être espionné ici. Encore plus facile que dans le bâtiment principal, ou Siegfried avait refusé de le recevoir. Le demi-dragon ne pouvait pas avoir oublié quelque chose d'aussi simple que ça, non ? Il l'espérait. Franchement.

Quelques élèves discutaient. Lui se tut. Mal à l'aise d'être là, au milieu de la cour déserte, au milieu de tant de gens qu'il ne connaissait pas. Et de toute façon, ils se turent vite lorsque Siegfried les rejoignit. La réputation du professeur n'était plus à faire. Grand, terrifiant, violent, prudent.

Du moins, jusqu'à ce qu'il leur parle.

Owh putain.

La bouche de Greg s'ouvrit toute seule sous le coup de la stupéfaction.

Owh putain. Bis.

Il crut entendre Areku lâcher un juron mais n'en fut pas certain. Ses pensées tournaient à toute vitesse, et celles qui revenaient en boucle étaient : sérieusement ? Dans un lycée où les élèves sont entrainés à massacrer des humains, le professeur a priori le plus anti-humain du staff leur demande s'ils se rallieraient à leur cause ? Devant d'autres élèves dont ils ne savent absolument pas s'ils ne vont pas les trahir auprès de l'Antithèse sitôt sortis ? Dans un bâtiment ou n'importe qui ayant l'ouie fine peut les entendre ?

Mais bordel il espérait que les élèves lui répondent quoi ?!

Autour de lui, les élèves se regardaient en coin, n'osant pas répondre. Est-ce que le professeur était sérieux ? Ou n'était ce qu'un piège pour tester leur engagement et éliminer les rebelles ?

Putain, oui. C'est un piège. Un piège à cons.

Greg referma la bouche violemment et baissa la tête vers le sol, essayant de se calmer. Son absence avait peut-être duré deux secondes en temps réel. Forcément. Personne n'avait dû rien remarquer à part si on l'observait de près. Et ça passerait pour de la stupéfaction. Probablement. Il l'espérait.

Cette situation. Rien que de songer à tout ce qui pourrait mal tourner, il en avait la nausée.

Non. Définitivement non. Il ne refuserait d'être le pion de Siegfried. Peu importait qu'il soit prof, soldat, combattant. Peut importait tout ça. Tout ce qui comptait, c'est que cet idiot venait de gagner l'oscar de l'espion au double-jeu le plus facilement démasqué. Si n'importe lequel des autres élèves - et il y en aurait un, il y en a toujours un - reportait son attitude à la direction, il se ferait virer et emprisonner. Et pas seulement lui. Tout ceux qui lui auraient témoigné de la sympathie.

Hors de question de se joindre à quelqu'un d'aussi imprudent.

Greg releva la tête, fixa un point à coté de Siegfried. Poings serrés , machoires crispées, il était l'image vivante de la gêne et de l'angoisse. Bien ça. Ca passerait mieux que de la colère. Il pourrait toujours se défendre en disant qu'il se débattait entre la loyauté envers l'enseignant et celle envers l'établissement. Ou qu'il pensait que c'était un test.

-Le coté qui me permettra de survivre.

Si Siegfried ne captait pas le sous entendu, il ne pouvait rien pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Gene De Laudreuil
avatar
Nombre de messages : 23
Age : 21
Date d'inscription : 15/02/2013

†Fiche Personnage†
Level: C+
Race de Monstre: élémentaire de feu
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Cours de rattrapage I [Libre]   Lun 25 Jan - 14:58

Merde !!!

Il s'agissait d'un soir comme les autres, la tête dans les livres, comme tous les jours, à rêvasser d'équations et d'autres phénomènes physiques complexes ou non. Et le temps qui défilait toujours aussi vite. Heureusement que l'administration l'avait personnellement prévenue que le cours de rattrapage auquel il doit assister se déroule ce soir contrairement à la majorité des cours qui prennent fin bien plus tôt dans la journée. C'est donc d'un pas plus que pressé que je dévalais les couloirs pour sortir du bâtiment principal. Et comme un fait exprès, je m'étais tout juste renseigné sur l'emplacement du Colisée où doit se dérouler le cours. Forte heureusement pour moi, un colisée, ce n'est pas ce qui est le plus discret dans un décor... Encore que je pourrais dire ça la journée, puisqu'il fait déjà presque nuit noire ! Mais quel imbécile, c'est pas possible...

Parvenu juste à temps au lieu de rendez-vous, pas mal d'élèves sont déjà présents. A l'inverse de ce que j'imaginais, il y a bien plus de monde que ce que je prévoyais à ce cours de rattrapage. M'insérant de le lot d'élèves, je reconnus Greg et le rejoignit, mais avant de l'atteindre, je fus stoppé par une voix venant d'en face. Je me trouvais alors derrière Greg, sur sa droite, il ne m'a pas remarqué, tant pis, ce n'est pas grave, on aura l'occasion de parler après le cours s'il faut.

Bienvenu au cours de rattrapage du cours d'affrontement. Vous êtes ici soit par choix, ou parce que vous n'avez pas répondu aux attentes lors de mon cours d'affrontement.

Premièrement, laissez-moi vous rassurer. Bien que nous soyons bientôt l'heure du couvre-feu, tout élève présent à ce cours a l'autorisation d'outre-passer le couvre-feu afin de s'entraîner hors des regards indiscrets. Il vous est toutefois conseillé de vous rendre immédiatement aux dortoirs dès la fin du cours.


Ce professeur dégage une aura singulière, quelque chose qui me met mal à l'aise, et je n'ai pas besoin de plonger mon regard dans le sien pour m'en rendre compte. Il est trop calme, trop formel, un truc cloche...

Le cours de rattrapage suit une thématique différente du cours d'affrontement. Le cours d'affrontement à pour but de vous mettre en situation de combat, de vous blesser et de vous entraîner à la guerre. Il y a déjà bien assez de temps dédié à ces éléments dans le cadre du cours normal.

Le cours de rattrapage a pour but d'explorer une alternative morale. C'est pourquoi, je vous pose une question. Dans une guerre entre les Humains et les Monstres, de quel côté vous rangeriez-vous?

Il est très important de répondre honnêtement à cette question, puisqu'elle concerne votre avenir rapproché. Dans l'ordre actuel des choses, quand vous sortirez du Kekkaï qui recouvre le lycée, ce sera pour vous battre


Me gorge se serra au moment où j'entendis ces mots. Bien évidemment j'étais au courant de ce qu'il se passait ici, mais de là à demander ça de manière aussi directe... Est ce que je ne me serais pas enrôlé de moi-même dans une armée faisant preuve une fois de plus de toute la naïveté dont je peux être capable pour ne pas voir une chose aussi flagrante. Un camp militaire, cela se repère quand même, ça ne peut pas être si bien caché derrière un lycée ayant l'air tout bonnement parfait. Quel comble... Moi qui voulait prendre de la distance pour apprendre à m'intégrer, me voilà face à un dilemme majeur. Dire la vérité ? Mentir ? Dans quel but ? Je ne connais pas ce professeur, je ne sais pas ce qu'il veut réellement. Les paroles de la première rencontre avec Greg me revinrent en tête comme une véritable balle d'arme de poing... Je dois faire attention à ce que je dis, à qui je le dis, et ce que je fais, le tout dans le but de ma propre survie. Seulement, je ne suis pas prêt, pas encore...

Mes jambes se mirent lentement à trembler, tout comme mes bras au fur et à mesure que je cherchais une solution pour me sortir de cet enfer, échapper à ces traitements, non pas pour fuir une éventuelle mort, mais pour éviter d'en entraîner d'autres en dehors de la mienne. Mais je ne sais pas quoi faire, je ne sais plus... Est ce que je dois obéir pour avoir une chance de m'en sortir ? Est ce que je dois faire front et suivre ce que me dirait des notions de philanthropie classiques ? Ou jouer sur les deux tableaux ? A cet instant précis, mon esprit était de plus en plus tourmenté, mon angoisse montait à mesure que les secondes défilaient, et je savais très bien que je n'aurais pas le choix de répondre.

-Le coté qui me permettra de survivre.

Je reconnus immédiatement la voix de Greg. Une réponse vague, mais peut-être satisfaisante... Je dois réussir à me calmer et moi aussi trouver une réponse semblable sans non plus dire exactement la même chose, mais rien ne venait, absolument rien, juste une infinité de néant alors que je pouvais être si créatif habituellement. La tension monte en moi plus vite que je ne peux la contrôler et je sais très bien comment cela va se terminer.
Seulement, un déclic me rappela à l'ordre alors que des petites flammes apparurent sur mes bras et mes épaules, vacillant dans le noir, stoppant mes tremblements, me faisant relever la tête avec plus de confiance que jamais ainsi qu'un visage sévère contrasté avec ce petit sourire carnassier.

Pour ma part, ce sera le côté qui me permettra de détruire.

Il était bien sûr trop tard pour tenter de me faire entendre raison, mon naturel avait largement prit le dessus, et Greg n'y pourrait rien cette fois. Cependant, je restais pleinement lucide et gardais sans mal mon apparence humaine. Si se battre est un passage obligé, si je dois mourir en foulant ce sol, aujourd'hui ou bien plus tard, ce ne sera pas sans avoir brûlé quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried Rochefort
avatar
Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : Sherbrooke (Québec)
Date d'inscription : 28/09/2011

†Fiche Personnage†
Level: A+
Race de Monstre: Demi-Dragon
Karma:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Cours de rattrapage I [Libre]   Mar 26 Jan - 15:34

Voilà qui était intéressant. Les élèves n'étaient pas très nombreux devant lui, mais aucun ne semblait particulièrement dédié à une cause quelconque. Cette information complétait le portrait que Siegfried s'était afféré à peindre du lycée.

Mis à part les membres de l'Antithèse, le demi-dragon n'avait pas trouver personne qui soit ouvertement en faveur d'une cause. Ça confirmait l'hypothèse selon laquelle il n'y avait au plus qu'une poignée d'individus dans tous le lycée à être prêt à risquer sa vie pour le compte des Humains. Il y avait également un nombre tout aussi restreint qui soit prêt à faire ce genre de sacrifice pour conserver le statu quo entre les Humains et les Monstres.

En d'autres mots, il y avait une forte indifférence au niveau de l'idéologie. Le principal centre d'intérêt semblait être la survie individuelle. La situation était donc délicate. Red King menaçait les élèves sur le moyen-long terme. Ils étaient tous et chacun en danger de mort, mais uniquement lorsque la guerre serait déclarée, si elle était déclarée. Cette incertitude devenait une source d'espoir.

Évidemment, la seule façon d'éviter une guerre était de détrôner Red King avant qu'il ne la déclare. Pour ce faire, il fallait se battre contre les forces en charge du lycée, ce qui était une menace directe. Les élèves avaient donc le choix. Se tenir tranquille, suivre la nouvelle politique du lycée et espérer que tout aille pour le mieux plus tard, ou se battre tout de suite et être certain de risquer leur vie. Aucun doute possible, dans l'état actuel des choses, l'élève lambda ne joindra aucun mouvement pour stopper Red King par manque d'incitatif. Dictature classique.


Le professeur n'avait pas quitter les élèves du regard. Évidemment, avec une douzaine d'élèves tout au plus, il était assez facile de garder une vue d'ensemble. Siegfried ne manqua pas la réaction de Greg. Ce dernier devait penser que Siegfried s'était révélé en tant qu'ennemi de l'Antithèse. Évidemment, il était facile de venir à ce genre de conclusion quand on savait ce que Greg savait. Bonne chance pour monter une accusation pour qui que ce soit d'autre.

Un autre élève sembla s'embraser pendant un court instant avant de reprendre le contrôle et affirmer que sa principale préoccupation était de «détruire». Probablement une créature des flammes. Le reste des élèves semblaient s'orienter vers le silence ou alors le point de vu de Greg.

« Je ne suis pas ici pour vous dire de quel côté vous ranger. Je n'ai aucun doute que le cours de conditionnement vous suffis amplement sur la matière. Toutefois, je remarque que personne n'a pris de position.

Survivre et détruire sont des traits partagés aux deux camps. Ceci implique des doutes et des hésitations, ce qui implique une faille morale. Une faille morale est un avantage donné à un adversaire qui ne la partage pas. Un avantage donné, quel qu'il soit, est un facteur contribuant à la défaite.
»

Si tout allait bien, Siegfried allait pouvoir accomplir plus qu'une collecte d'information en cette soirée. Malheureusement, la chance avait ses limites et le professeur ne sentait pas son auditoire particulièrement à l'aise avec l'idée de souffrir pour le bien d'autrui.

« Pour vous démontrer l'importance d'une cause, je vais vous dévoiler ce qui vous attend dans les prochains cours d'affrontement. Ce Colisée est le terrain d'entraînement pour mon cours, mais il sert également d'arène de combat publique. Au prochain cours d'affrontement, l'un des élèves sera sélectionné pour affronter un gladiateur du Colisée. Ces deux individus s'affronteront publiquement, et ce, jusqu'à ce que l'un des combattants ne puisse plus tenir debout.

L'élève choisi sera le champion de l'Antithèse. Il représentera tous les autres élèves. Le gladiateur est un ancien élève qui fut fait prisonnier lors de la prise de pouvoir de l'Antithèse à ce lycée.

Si le champion est victorieux, alors le gladiateur retournera dans sa prison et ne recevra aucune aide pour soigner ses blessures. Si le gladiateur est victorieux, il retrouvera sa place d'élève et pourra quitter la prison. Toutefois, si champion perd, c'est qu'il n'est pas à la hauteur des attentes de l'Antithèse. Comme il représente l'ensemble des élèves, ça voudra dire que tous les élèves ne sont pas à la hauteur et qu'il faut remédier à la situation.
»

Siegfried était curieux de voir comment allait réagir les élèves. Il était grand temps de montrer l'Antithèse sous son vrai jour et de démontrer aux élèves la sévérité de leur situation. Cette fois, il n'était pas question d'une guerre à venir ou d'une possibilité de conflit qui impliquait de sortir de sa zone de confort.

Cette fois, il était question de conséquences directes. Une action et ses réactions. Nombre des leurs, d'autres élèves du lycée, vivaient emprisonnés, depuis l'arrivé au pouvoir de l'Antithèse, dans de piètres conditions. Ils avaient une chance de s'en sortir. Toutefois, pour chaque prisonnier qui retrouverait la liberté et les conditions de vie favorable du statut d'élève, tous les élèves devaient en souffrir. Séances d’exercices et de renforcements obligatoires, couvre-feu plus sévère...

Est-ce que les prisonniers devaient continuer de souffrir afin de conserver les privilèges des autres élèves? Est-ce que les élèves devaient se serrer les coudes et venir en aide à leur collègues? Toutes ses questions reposeraient sur les épaules de l'un d'entre eux. Peut importe qui il était, le champion déterminerait l'avenir de tous les élèves.

« Il m'est autorisé à faire des suggestions en ce qui concerne la sélection du champion, mais c'est un membre de l'Antithèse qui aura la décision finale. Peut-être que ce sera l'un de vous présent ce soir, peut-être que ce sera un autre.

Ce combat va opposer l'un de vous à un adversaire qui se battra pour sa liberté. Il n'a rien d'avantageux pour lui à rester prisonnier. On peut dire de ce combattant qu'il n'a rien à perdre et tout à gagner. Par opposition, celui ou celle qui sera choisi se battra au nom d'Antithèse et aura la responsabilité de démontrer ce que valent tous les élèves.

Il y a deux camps et il est probable qu'aucun de ceux qui combattront pour le plaisir de l'Antithèse, n'ait choisi de le faire. La volonté de survivre ou de détruire n'a que peu d'importance au final, puisqu'en ne choisissant pas de camp, c'est le camp qui choisi pour vous.

Toutefois, si vous avez le cœur assez solide pour vous porter volontaire, je peux demander la permission de consulter votre dossier scolaire afin de trouver des arguments en votre faveur.
»

Voilà pourquoi le professeur avait insisté pour que Greg participe au cours de rattrapage. Ainsi, il pouvait lui transmettre certaines informations de façon légitime sous le prétexte qu'il avait besoin d'enseignement supplémentaire pour le cours d'affrontement.

Il était logique que Siegfried donne des aperçus des cours et des évènements à venir aux élèves présents aux cours de rattrapage afin de les motiver et de les aider à se préparer adéquatement aux cours normaux.

Avec un minimum d'imagination, l'on pouvait se servir de ce genre d'information. Par exemple, il serait bien plus simple de faire falsifier certains documents en profitant de la confusion d'un évènement de l'ampleur d'un important combat de gladiateurs. Si le gros des élèves ainsi que l'Antithèse étaient présent, alors on serait probablement moins enclin à remarquer des différences dans un dossier quelconque.

Pour le demi-dragon toutefois, c'était une étape à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours de rattrapage I [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours de rattrapage I [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Premier cours de Jake Back (Libre à tous)
» Cours particulier ? [Libre]
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Et si on séchait les cours ? |LIBRE|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Alentours du kekkai :: Arène de Combat :: Zone d'entrainement-