AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akihito Kuang
avatar
Nombre de messages : 32
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2015

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien esprit errant - Spiritualiste
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]   Mer 27 Jan - 14:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


----------


Tout le monde avait pu constater, le fameux lac sanglant aux alentours du Kekkai. Ce célèbre mais timide lac que les gens ne souhaitaient pas revoir une deuxième fois. Il est vrai que la vision de la couleur de l’eau, donnait presque des hauts-le-coeur. Ce rouge épais ne pouvait faire penser qu’à du sang. Et en effet, ce lac était chargé d’histoires. D’histoires sanglantes... Mais Akihito ne pensait pas du tout à cela. Non non. Lui, pensait toujours différemment. Sa vision des choses était inquiétante d’un point de vue psychologique. Mais quel psychologue ne serait pas surchargé de travail face aux étranges personnages qu’habitaient le lycée Yokaï.

C’est dans ses pensées qu’il avait prit la route jusqu’au lac, traversant de part en part la forêt. Lorsqu’il releva la tête, il était déjà arrivé. Pour une fois, il n’avait que ses habits sur le dos. Un long manteau de fourrure blanc, un tee-shirt noir, un pantalon ample bleu sombre. Rien d’extraordinaire pour une fois ! Oh mais j’allais oublier. Il a toujours ses innombrables objets sur lui. Une dizaine de petits bracelets dont son bracelet où tombait sa pièce d’échiquier, ses bagues mises par deux à presque chaque doigts, ses trois colliers tombant sous différents niveau à son cou. Un étrange chapelet bouddhiste où quelque chose dans le genre tombait également timidement de son poignet. Ainsi qu’un timide piercing à son oreille gauche ressemblant à un singe en bois cachant ses yeux. Effectivement, il y a beaucoup de questions à poser ! Mais c’est son comportement qui pouvait déranger le plus au final.

Le jeune Fou était dans sa période «naturelle» - disons. Pour Aki’, il fallait parfois savoir faire le vide en sois, afin de ressourcer son esprit. Ainsi, si on pouvait représenter un cerveau comme un cendrier, certaines cendres ne sont pas forcément bonnes à retirer. Le mieux reste d’éteindre les dernières braises et tenter de ranimer les bonnes braises. C’est un tri sélectif de l’esprit. On devine facilement que beaucoup de choses se sont déroulés pour Aki’. Son arrivée fut mouvementée, son adhérence au groupe de l’Antithèse fut tout aussi rapide que son arrivée, à côté de ça il donnait cours à quelques élèves... Toute cette énergie, il devait bien la récupérer de temps en temps. Quel rapport avec le lac me direz-vous ? Et bien la quiétude de cet endroit - qui effrayait tout le monde - l’apaisait d’une certaine manière.

Afin de clarifier ses cendres citées précédemment, l’instinct animal d’Aki’ faisait surface très rapidement. Son côté insociable aussi. Fort heureusement pour lui, personne n’était en train de l’observer (quoi que...). Sans retirer son long manteau, il grimpa à son arbre fétiche d’une aisance assez surprenante vu son gabarit. Il croisa ses jambes, assis sur une petite branche d’arbre. L’arbre était vraiment au bord du lac, quelques pas de plus et ses pieds pouvaient toucher l’eau s’il était au sol. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’eau du lac faisait mourir les arbres qui étaient trop proches du bord. Cependant son arbre était l’un des seuls à ne pas
être mort. Au contraire, il continuait à pousser, absorbant l’eau rouge du lac de ses racines devenues rougeâtre sous terre. C’est ainsi que l’arbre devint vite le préféré d’Aki’. Il était solide, seul, perspicace, d’une volonté inflexible... Un peu comme lui ?

Toujours assis sur sa petite branche, contemplant l’horizon du lac, il pouvait sentir les âmes de la forêt en fermant les yeux. Tel un radar en hauteur, le jeune spiritualiste aimait ressentir les infimes présences qui l’entouraient. Les oiseaux, les arbres, les buissons... C’est grâce à ses petites âmes inférieurs qu’il arrivait peu à peu à se recentrer sur sois même.
Lors d’une de ses respirations, le corps d’Aki’ bascula sur le côté. Il inversa sa position sur la branche, désormais tête en bas. Son long manteau tombant derrière lui, ses colliers remontant jusqu’à son front. Il ouvrit les yeux, admirant l’horizon inversé du ciel et du lac. Un tableau de chef d’œuvre à ses yeux. La nature était bel. Trop bel pour être piétinée par les Humains...
Revenir en haut Aller en bas
Línhildr Losnedahl
avatar
Nombre de messages : 10
Age : 22
Date d'inscription : 30/11/2015

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elder Tree
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]   Jeu 28 Jan - 8:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Cendres Seront Ravivées


Le temps était clair, mais dans ce lieu reculé au plus profond de la forêt, il était difficile de s'en rendre compte. La brume envahissait le sol et les strates basses de l'air frais, occultant la vue. Mais cela ne dérangeait pas notre amie le moins du monde. Elle n'était pas venue se poser là pour profiter du paysage, somme toute assez glauque, mais plutôt du calme que l'endroit offrait.

Elle avait également remarqué qu'éloignée du centre du Kekkai, les flux énergétiques qu'elle recevait de son géniteur étaient plus clairs et qu'elle les captait bien plus simplement. Elle était donc venue profiter de cette après-midi sans élève pour s'assoir près d'un arbre et mixer les énergies en elle. Cette tâche lui demandait plusieurs heures de méditation chaque jour si elle souhaitait le faire correctement. Plongée dans ses flux internes, elle était mêlée au paysage, parfaitement immobile. Même l'arbre à ses côtés sembla tomber dans le panneau, et son écorce, éveillée par l'énergie presque pure émanant de la Graine, commençait à croître sur sa peau...

La jeune femme se faisait petit à petit envelopper par son compatriote végétal, mais ne semblait guère s'en préoccuper. Elle était là sans aucune pensée négative et n'émettait qu'une douce aura naturelle et réconfortante, puisque même les énergies violentes qu'elle recevait des mondes des racines étaient purifiées en elle.

Elle resta longtemps immobiles entre les arbres, et soudain, un bruissement la tira de son immobilité. Quelque chose, ou quelqu'un, était tout proche. Elle entrouvrit une paupière sur des yeux rendus brillants par l'énergie tourbillonnant en elle. Elle ne vit pas grand chose de prime abord. Puis elle distingua une silhouette claire à une dizaine de mètres. Une espèce de boule de poils blanche grimpait maladroitement dans un arbre. Elle ouvrit son deuxième œil en remarquant un pied dépasser de la silhouette velue.

Levant son regard de nacre vers l'homme, et brisant l'harmonie énergétique qui la liait aux arbres alentours, elle se remit à émettre son étrange aura habituelle. Elle évalua, toujours assise en tailleur, l'homme de petite taille perché là-haut, cherchant dans sa banque de donnée, que les humains nommaient mémoire, des informations sur l'homme. Elle se souvint qu'il était professeur, tout comme elle:

" Monsieur Kuang... "


Dit-elle de sa voix grave caractéristique.

" Je vois ne pas être la seule à chercher un peu de calme. Je vous laisse. "


La guerrière se leva tout en souplesse, se décollant sans difficulté de l'écorce qui avait commencé à envahir sa peau, se débarrassa d'un geste de la main d'une feuille qui lui était poussée sur le nez, passa une main sous ses cheveux pour les faire retomber en une longue cascade soyeuse dans son dos, et s'apprêta à partir.


Revenir en haut Aller en bas
Akihito Kuang
avatar
Nombre de messages : 32
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2015

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien esprit errant - Spiritualiste
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]   Jeu 28 Jan - 9:53

Les yeux fermées, Aki’ pouvait sentir en lui ses cendres spirituelles. La responsabilité de sa position au sein du groupe de l’Antithèse avait quelque peu chambouler son principe du bonheur. Lui qui aspirait à la sérénité et la paix intérieur. La tâche qu'il incombe désormais était très sérieuse. Cependant, malgré la pression, le soulagement d’avoir enfin trouvé un groupe avec lequel travailler l’avait ampli de sérénité. Mettre un terme au règne des Humains était primordial. Il se devait donc de travailler dur pour parvenir à cette fin.

Ainsi la patience du moment et le silence du lieu, fit éteindre les cendres tumultueuses des doutes et du regret. Sa volonté inflexible restera inexorablement la même. Son but était de jouer un rôle dans cet apocalypse qu’il voulait tellement.

Lorsqu’une voix l’éleva dans ce silence non loin de lui. Akihito ouvrit un œil en tournant la tête vers cette voix. Sa position actuelle, tête vers le bas, pouvait faire rire. Mais perturber la zénitude d’un spirituel était loin de faire rire... Il jeta un regard noir à la silhouette qui se présentait non loin de lui. Une femme, plutôt belle et grande, possédant manifestement des attributs naturels au vue de la feuille qu’elle épousseta de son nez. Curieux, le jeune professeur ni dit rien. Son deuxième oeil s’ouvrit et sa tête tourna entièrement vers l’inconnue. Elle semblait connaître son nom, voir même sa situation au lycée. Pourtant, Aki’ ne l’avait jamais vue. Son apparence pouvait faire penser à un professeur comme lui, mais le Fou savait mieux que quiconque qu’on ne pouvait pas se fier au apparence.

D’un geste souple,  il déverrouilla ses jambes de la branche qui le maintenait tête en bas. Son corps pivota habillement sur le côté, retombant au sol. Ses genoux plièrent totalement pour adopter instantanément une position accroupis. Une main venant toucher le sol pour se stabiliser, il n’avait pas quitter le regard de la jeune femme.

Le fait de ne pas avoir détecter son âme plus tôt, ne semblait pas faire réfléchir le spirituel. Sa tête était ailleurs lorsqu’elle était apparue. Rien de surprenant, mais il aurait probablement dû faire plus attention, les dangers sont omniprésents, partout, surtout au sein du Kekkai.
Alors que la femme devant lui lui indiqua qu’elle allait le laisser tranquille - se qui aurait plus à l’homme - Aki’ avança vers elle, toujours accroupis. Sa démarche de grenouille ressemblait parfaitement à la curiosité d’un animal ou d’un indigène découvrant pour la première fois une civilisation étrangère. Pourtant derrière son comportement, il réfléchissait comme un véritable Humain. La dignité traditionnelle aurait voulu qu’il la salue ou qu’il lui dise de ne pas partir au vu de sa curiosité. Mais il n’en fit rien. Tel un rampant, il avança vers elle jusqu’à arriver à quelques centimètres de ses pieds. Levant la tête, fronçant les sourcils, il la dévisagea d’un regard plus décontracter que la dernière fois. Son in-expression du visage ne laissait rien transparaître. Que voulait-il d’elle ? Pourtant il la fixait ?

Dans l’esprit tortueux d’Akihito, l’analyse de l’âme était en cours. L’âme de la belle étrangère était trouble. Fragmentée de multiple petites âmes connectées mystérieusement les uns aux autres. Seuls, ces petites âmes étaient inoffensifs, tel l’âme d’un escargot. Ensemble, connectés de cette manière, elles étaient aussi grande que l’âme d’Akihito. Un certain frisson se dégagea de son dos alors qu’instinctivement, sa main se dressa jusqu’à la jambe de la demoiselle. Il voulait la toucher, sa détection d’âme allait pouvoir être ainsi plus précise. Le contact était toujours une façon beaucoup plus efficace de voir les choses. Mais ce n’était pas non plus un médium. Ne croyait pas qu’il allait voir son avenir en la touchant. Quelque part, Aki’ ne savait pas ce qu’il allait ressentir s’il la touchée. Il avait déjà analysé son âme fragmentée, c’était déjà beaucoup quelque part non ?

*Il faut que j’essaye* pensa t'il


----------


- Si la jeune femme le laissait faire, il allait empoigner d’une fraction de seconde sa cuisse avant de retirer sa main. Pressentant peut-être beaucoup de choses suite à ce toucher. -
- Si la jeune femme ne le laissait pas faire, il allait se relever lentement jusqu’à se mettre face à elle, fronçant les sourcils. Son doigt allait la pointer à quelques millimètres de son nez avant qu’il ne s’exprime.
«Qui êtes vous ?» -
Revenir en haut Aller en bas
Línhildr Losnedahl
avatar
Nombre de messages : 10
Age : 22
Date d'inscription : 30/11/2015

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Elder Tree
Karma:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]   Ven 29 Jan - 20:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Cendres Seront Ravivées


Línhildr s'était attendue à tout, sauf à ce que son collègue réagisse comme il le fit. Elle ne l'avait vu qu'une ou deux fois au détour d'un couloir, et avait imprimé son nom dans sa mémoire sur un trombinoscope quelconque dans la salle des profs ou dans un couloir, et ne pouvait de fait pas dire qu'elle le connaissait. Elle avait encore moins eu le temps de se familiariser avec ses pouvoirs, ses manières, et ce fatras d'habitudes et de tics de langages que les humanoïdes appelaient personnalité. Mais de là à se retrouver face à ce qui semblait être un hybride d'homme et de batracien, il y avait un monde.

Le petit homme aux cheveux blancs avait une allure bien étrange, vu de plus près. Elle qui favorisait les tenues près du corps et souples, confortables et robustes, avait du mal à comprendre l'intérêt de toutes les babioles que trimballait de spiritiste. A ses yeux, ces bracelets n'étaient qu'indices scintillants de sa présence et ses fourrures et vêtements amples autant de risques de se prendre dans une branche lors d'un combat ou d'une course poursuite.

Línhildr était tellement absorbée par l'observation du jeune homme qu'elle ne réagit tout d'abord pas à son approche... Quelque peu directe. Mais elle se ressaisit bientôt, se rendant compte que l'avide curiosité de son collègue avait quelque chose de bien peu naturel, et surtout souhaitable. Elle ne bougea pas, de peur de paraître menaçante, et surtout d'entrainer une réaction trop vive de son vis-à-vis, au risque de ne pas pouvoir y répondre suffisamment vite.

Elle avisa sa petite main curieuse, comprenant qu'il souhaitait la toucher. Elle ne percevait aucune agressivité de sa part et n'avait de fait aucune objection catégorique, tant qu'il ne se montrait pas trop aventureux, mais prendrait tout de même ses précautions. Aussi ses cellules s'agitèrent-elles en tous sens dans un ordre parfait, se ré-agençant entre elles, formant une épaisse écorce particulièrement dense qui déchira la peau factice de la jeune femme pour la protéger d'une éventuelle agression physique.

Elle comptait originellement laisser l'homme entrer en contact avec elle, mais se ravisa bien vite en recevant tous les signaux d'alarme des cellules de sa jambe. Cet homme n'était pas un guerrier. Mais un mage. Et quels que soient ses dons, elle ne savait que trop bien qu'il fallait se méfier des adeptes de l'éther. Elle fronça légèrement les sourcils, perturbant ainsi le masque de quiétude qu'était son visage, et recula sa jambe gauche tout en douceur, faisant bien comprendre qu'elle n'appréciait pas la tournure des choses. Des suites de ce mouvement, son pantalon de toile fine frotta contre l'écorce qui s'était formée en dessous, se déformant et révélant que le recul n'avait pas été la seule réponse de la jeune femme à son approche.

Il réagit alors sans attendre, se redressant presque tranquillement jusqu'à la toiser de ses yeux rougeoyants et à la pointer du doigt, geste dénué d'élégance. Elle ne répondit point à son froncement de sourcils, se disant que l'homme était déjà bien assez méfiant. Elle n'aimait cependant pas sentir son souffle sur sa peau fraiche et recula lentement d'un pas, laissant sa question en suspens.

" Qui êtes vous ? "

Après s'être placée à une distance qu'elle pensait plus acceptable, à savoir un petit mètre, elle le salua d'un élégant quoique très léger hochement de tête, et plongea ses yeux au reflets changeants dans les siens, l'évaluant une dernière fois avant de répondre de sa voix grave aux sonorités profondes, comme si elle résonnait non seulement dans sa gorge mais également dans tout son corps:

" Línhildr Losnedahl monsieur. Votre collègue si l'on peut dire. J'enseignerai cette année l'Affrontement en Milieu Urbain. "

Même si sa carrure semblait clamer à elle seule son appartenance à l'Ordre des guerriers, elle se présenta dans l'Art. Elle ne tenait pas à éveiller une quelconque animosité chez son collègue. D'autant qu'elle remarqua le bracelet orné d'un petit Fou blanc à son poignet. L'Antithèse... Intéressant.

Le visage toujours aussi neutre, elle alla même jusqu'à lancer quelques perches de camaraderie à son collègue, espérant qu'il les saisirait sans trop de manières:

" Enchantée de vous rencontrer. "



Revenir en haut Aller en bas
Akihito Kuang
avatar
Nombre de messages : 32
Age : 25
Date d'inscription : 24/11/2015

†Fiche Personnage†
Level: A
Race de Monstre: Ancien esprit errant - Spiritualiste
Karma:
100/200  (100/200)

MessageSujet: Re: Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]   Jeu 4 Fév - 14:05

Tandis que les nuages s’annoncèrent sans prévenir dans le ciel, un légers vent prit forme en mettant fin à la présentation de cette Linhildir. Une nouvelle prof’ ? Bien. Mais la matière qu’elle enseignait... Pas super intéressant tout ça. Affrontement en Milieu Urbain ? Qu’est-ce que cela voulait dire exactement ?
Dans l’incompréhension, Aki’ ne se posa pas plus de question que ça. Il était assez fermé en discussion de base, alors en ce qui concerne les choses qui ne l’intéressent pas ou que ne le regarde pas, c’est peu dire ! Les réactions de la grande femme avaient légèrement troublé les pensées du Fou. Lorsqu’il vit l’écorce se former sur sa peau, il comprit un peu mieux le sens de ce qu’il avait perçu précédemment. Les multiples âmes bougeant à l’unisson était naturel et bel et bien voulu. Une espèce de mère Nature - littéralement parlant -
Bien qu’apaisant sa curiosité, Akihito n’était pas des moins fasciné par cette créature. Il est loin d’être un scientifique, donc sa curiosité s’arrêta là tout de même. Lorsqu’elle se présenta à lui, Aki’ comprit qu’il était temps pour lui d’arrêter de jouer au «singe» et de se recentrer un peu sur le dialogue. Son approche bestiale de son caractère cessa alors, relevant son buste en se positionnant droit comme un I devant elle. Leurs regards se croisèrent à multiple reprises alors qu’Aki’ tentait discrètement de fuir son regard. Loin d’être timide, il ne voulait simplement pas qu’elle sache qui il était exactement. Il valait mieux être prudent, encore plus au sein du Kekkai qu’ailleurs...

A propos de prudence, Linhildir n’avait pas hésité un instant à tenter d’être très courtoise avec lui. Mais au lieu de faire abaisser cette prudence, Aki’ ne voyait qu’un côté «masque» qu’elle essayait de porter avec maladresse. Le faite d’être si poli, ne fait que gorger la méfiance au sein d’Akihito. Il avait presque l’impression qu’elle cachait quelque chose. Aussi et sans grande discrétion, le corps d’Aki’ pencha légèrement sur le côté afin de tendre l’œil derrière elle. Sa détection d’âme s’élargit alors que ses yeux commencèrent lentement à scintiller alors qu’une autre brise de vent vient souffler quelques feuilles à leurs pieds.

« Vous faite quoi ici, madame Losnedahl ? »

Un air malicieux se cacha derrière le visage d’Akihito. Il voulait lui faire comprendre sa méfiance par l’intonation de sa voix et par cette phrase, simplement trop poli pour être courtoise. Percevez-vous aussi le brin d’ironie et de malice qui se dégage de cette simple phrase si on la prononce lentement ?

Après tout c’était une question légitime. Une personne seule ici, c’était assez louche. Après quelques secondes de réflexion, il fallait peut-être qu’Akihito réponde à sa propre question, elle pouvait simplement lui poser la même dans le contexte, alors autant anticiper.

Il pointa le bouleau blanc derrière lui, bras tendu, tout en continuant à la regarder.« J’ai l’habitude de venir ici. Lui, c’est mon arbre fétiche, il m’aide à réfléchir. Vous êtes une sorte d’arbre aussi non ? Vous attisez ma curiosité. Je vous repose donc la question si cela ne vous dérange pas. Qui êtes vous ? J’entends... Qu’êtes-vous ? »

Akihito était agaçant. Trop direct, pas assez construit, sa phrase était un vrai bordel. Mais au final il allait droit au but. Il avoua sa curiosité envers elle, ainsi qu’il avait comprit ce qu’elle était «grossièrement». Il avait mit un soupçon de politesse histoire de ne pas la rendre énervée ou agressive, ce qui serait fort dommage.

Bref ! Dans tout les cas. Akihito allait retourner vers son arbre. S’éloignant donc d’elle de plusieurs mètres avant de la regarder de nouveau. D’un coup de tête il lui demanda de venir vers lui. Il s’assit au sol, croisant les jambes attendant qu’elle vienne. Manifestement, il voulait discuter un peu. Peut-être que ça ira tout aussi bien que tête vers le bas au bout de cette branche ? Qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les cendres seront ravivées [PV : Línhildr Losnedahl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» . Poussière de Cendres .
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]
» la Bataille du Plateau des Cendres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Alentours du kekkai :: Lac Sanglant-