AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sommeil en perspective ? [Andy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Priecia Ark
avatar
Nombre de messages : 191
Age : 24
Localisation : Au bord du lac à lire un bouquin ou à manger des bonbons :p
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 01/03/2011

†Fiche Personnage†
Level: B
Race de Monstre: Barbare
Karma:
90/200  (90/200)

MessageSujet: Sommeil en perspective ? [Andy]   Lun 7 Mar - 5:07


Pour une bonne nuit de sommeil. Voilà pourquoi elle était en cette belle matinée devant la porte de l’infirmerie, n’osant cependant pas y pénétrer. Des cernes sous ses yeux, son corps moins droit qu’habituellement, et un visage assombris devenait maintenant le quotidien de notre jeune démone. Il y a exactement 4 nuits, la jeune blonde avait fait ce qu’elle n’était pas sûre d’être un simple cauchemar, et depuis, plus rien n’allait dans sa vie. Elle n’avait pas pu discuter avec Shygana de tout cela, mais elle l’avait aperçu donnant un coup, ce qui l’avait grandement soulager. Dans ce « cauchemar », il mourrait brûlé vif, ce qui avait de quoi terrifier la bibliothécaire qui ne voulait pas le perdre, mais qui savait pourtant pertinemment qu’elle n’était actuellement pas suffisamment forte pour se protéger elle-même, alors les autres …

Mais son physique n’était pas le seul à être ravagé par son récent manque de sommeil. Elle était plus irritable que jamais et avait bien faillit embrocher des étudiants dans la bibliothèque qui selon elle n’avait pas suffisamment été respectueux des livres qu’ils désiraient emprunter. Elle ne sortait d’ailleurs que bien peu de sa bibliothèque, tétanisée à l’idée de sortir et de devoir affronter le regard des autres,  mais également de devoir faire face à des terreurs bien pire. Peu après cet affreux évènement, elle avait découvert plusieurs nids d’asticots dans l’école, ce qui bien évidemment la terrifiait, et elle avait l’étrange impression qu’ils avaient été déposés là dans le but de la terroriser. A dire vrai, elle ne savait plus vraiment ce qui était du domaine du réel ou non.

La veille, entendant des murmures alors qu’elle passait devant un groupe d’élèves pour aller ranger un ouvrage sur la lutte des parasites larvaires, elle avait cru à un complot la visant, et avait de suite fait sortir tout le monde. Les élèves, bien intrigués par ce curieux comportement de la bibliothécaire habituellement si joviale, avait fait passer le mot sur les bancs de l’école, et elle était bien vite devenue l’objet des curiosités … Bien évidemment, ce groupe d’étudiant étaient simplement en train de préparer un examen.
Et maintenant, elle était là, devant cette porte qui la terrifiait tant à cause des terribles souvenirs qui se rattachait à cet endroit. C’était ici même, dans cette infirmerie, qu’elle avait fait la plus grosse crise de panique de sa vie, par une terrible nuit d’orage, et qu’elle avait fui l’école en scintillant de mille feux. Depuis son retard, elle avait trouvé toutes les excuses possibles pour ne plus avoir à mettre les pieds ici, mais elle était bien obligée aujourd’hui d’y aller. Elle ne pouvait continuer à vivre de cette manière, il fallait qu’elle dorme, mais d’un sommeil sans rêves pour venir la traquer. Dès qu’elle fermait les yeux, elle revoyait sans cesse toute cette horrible cesse, Shygana se débattant contre les flammes pour venir la délivrer du piège anti-démon duquel elle ne pouvait sortir et l’aider à son tour. Elle revoyait également cette autre elle, si maléfique, si puissante, si belle qu’elle en paraissait presque invincible, se souvenant de ces quelques mots « Deviens-moi », qui la hantait sans cesse, même lorsqu’elle ne tentant pas de se reposer.

Elle avait pu réfléchir à tout cela, mais elle ne voyait pas vraiment comment elle pouvait acquérir autant de puissance et devenir cette Priecia Maléfique. Elle avait déjà éliminé une partie de son côté humain au profit de sa nature démoniaque, mais elle ne savait pas s’il était possible de faire plus. Et pourtant, elle le devrait si elle ne voulait pas perdre ce dernier être auquel elle tient, ni tant d’autres vies dont elle pouvait être la cause de leur fin.
Mais alors qu’elle était perdu dans ses pensées, à réfléchir à tout cela, et se demandant si elle devait ou non entrer, une voix se fit entendre dans son dos.

+ Bonjour Mademoiselle Ark, Belle journée non ?

Elle sursauta et se retourna vivement, sortant sa dague, son dos se plaçant automatique contre le mur qui bordait la porte. Il ne s’agissait bien sûr que d’un étudiant qui la saluait par pur sympathie, mais qui fila bien vite sans demander son reste en voyant le tranchant de sa rapière. Une fois qu’elle se fut rendue compte de sa méprise, Priecia rangea son arme dans son fourreau et s’adossa complètement contre le mur, essayant de reprendre son souffle et de calmer les battements de son cœur qui souffrait lui aussi de cette vie sans sommeil et de peur.

Elle inspira et expira profondément, puis décida finalement que tout ceci devait cesser. Elle frappa à la porte de l’infirmerie, par courtoisie, et entra sans attendre une invitation. Elle n’avait pas vraiment le temps de savoir si l’infirmier était bien là. Au pire, elle se disait qu’elle trouverait certainement son bonheur dans l’un des nombreux tiroirs que contenant la pièce. Heureusement, Andy était là, et il n’occultait aucun étudiant, une chance pour elle.

- Bonjour Dr Hatfield. J’ai absolument besoin de vos lumières … Je ne dors plus depuis 4 nuits, et je commence à ne plus tenir.


Elle s’arrêta au milieu de la pièce, regardant un instant autour d’elle, vérifiant tout de même qu’il n’y avait personne d’autres que lui dans la pièce. Il valait mieux être prudent.

*Tu es faible Priecia. Rien ne pourra apaiser cette terreur en toi. *

Une voix bien étrange se fit entendre dans son esprit, aussi clairement que si elle avait été dans la pièce. Priecia promena de nouveau son regard autour d’elle, mais ne vit rien d’étrange.

*Si tu veux vivre, tu sais ce qu’il faut faire, tu dois devenir moi ! Sinon, meurt !! Après avoir vu mourir tes amis, et ton cher Shyga !!*

Des larmes se mirent alors à couler le long de ses joues. Elle se prit la tête entre les mains et se recroquevilla comme elle put sur le sol, inconsciente du fait qu’Andy était là, face à elle, très certainement à la regarder sans comprendre.

- Laisse-moi tranquille …

Ce fut les seules autres paroles qui s’échappèrent d’entre ses lèvres avant qu’elle ne se réfugie en elle-même, les yeux fermés, recroquevillée sur le sol tel un animal paniqué qui ne sait pas où il se trouve.
Revenir en haut Aller en bas
 

Sommeil en perspective ? [Andy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti-perspective:Gérard est revenu pour de bon
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Andy Murray ! Je ferais aussi bien que toi ! (libre)
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» A la recherche d'un devoir ou de sommeil ?! [Mr Lewis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rosario † Vampire rpg  :: Lycée Yokaï :: Bâtiments Principaux :: Infirmerie-